1. //
  2. // Qualifications Coupe du monde 2014
  3. // AMSUD

La Colombie qualifiée, l'Uruguay proche des barrages

Au terme d'un match jouissif face au Chili (3-3), la Colombie a officialisé sa qualification pour la Coupe du monde. L'Équateur et le Chili touchent au but, même si l'Uruguay conserve une mince chance de leur céder sa place de barragiste.

Modififié
6 11
Louer un coaching gagnant peut aussi conduire à s'interroger sur la pertinence des choix initiaux d'un entraîneur. Ceux réalisés par José Pékerman, par exemple, vendredi, face au Chili. Clairement, les rectifications réalisées par le sélectionneur argentin des Cafeteros à la mi-temps ont porté leurs fruits. Menée 0-3 par un Chili implacable (quatre tirs cadrés, trois buts), la Colombie est finalement parvenue à arracher un point qui ressemblait encore à une utopie au retour des vestiaires. Un véritable tour de force. On a même cru un instant que les Colombiens allaient fêter leur qualification pour la première Coupe du monde depuis 1998 sur une victoire, mais leur deuxième place étant quasi-assurée, ils ont préféré arrêter de jouer lors de cinq dernières minutes de passe à dix.

Youtube

À vouloir disposer d'une équipe la plus équilibrée possible face à un Chili en pleine bourre, Pékerman a sans doute compliqué la tâche de ses joueurs. Au très offensif Juan Cuadrado, l'Argentin avait préféré l'inexpérimenté mais arrière latéral de formation John Stefen Medina (21 ans), de l'Atlético Nacional, pour contrôler son couloir droit. Dans l'entrejeu, où évoluait finalement Cuadrado, l'ex-Valenciennois Carlos Sánchez profitait de l'absence d'Edwin Valencia, alors que Fredy Guarín pouvait être attendu. Dans cette configuration, la Colombie n'a pas su résister aux contres lasers des Chiliens. Medina était trop tendre, et Yepès d'une lenteur effrayante. À la demi-heure de jeu, Ospina était déjà allé chercher par trois fois le ballon au fond de ses filets (Vidal sur pénalty, puis doublé d'Alexis Sánchez). Les locaux peinaient également au milieu, où le monstrueux Arturo Vidal régnait.

Au retour des vestiaires, les entrées de Fredy Guarín et de Mc Nelly Torres ont permis à la Colombie de retrouver le visage conquérant qu'elle affiche communément à Barranquilla. Sanchez et Medina assistaient depuis le banc à cette résurrection, tandis que Cuadrado reculait d'un cran dans son couloir. Dans ce retour express des locaux (trois buts entre la 69e et la 83e), il faut aussi relever la contribution de l'arbitre, qui expulsait Carmona (68e), avant de siffler deux pénaltys en faveur des locaux, tous deux transformés par Falcao. Son coéquipier monégasque, James Rodríguez, n'a pas marqué, mais est impliqué sur les trois actions de but. Au coup de sifflet final, les Colombiens ont fêté dans l'euphorie leur qualification. Le Chili, lui, reste en ballotage très favorable, même si l'Uruguay conserve une très mince chance de faire reculer la Roja au rang de barragiste lors de la dernière journée.

L'Équateur mate l'Uruguay

Après quatre matchs sans victoires, l'Équateur s'est ressaisi au meilleur des moments et de la meilleure des manières. On attendait une Tri rendue nerveuse par son recul brutal au sein de la hiérarchie après une terrible série de quatre matchs sans victoire, elle s'est montrée sereine face à des Charruas impuissants. La Celeste s'est bien créé la première occasion à la 11e minute, quand il a manqué quelques centimètres à Cavani pour éjecter au fond des filets un très bon service de Suárez, mais elle a ensuite subi le tempo imposé par l'Équateur. Le ballon dans les pieds, sans jamais se précipiter, les hommes de Reinaldo Rueda ont tranquillement cherché la faille dans le dispositif d'Óscar Tabárez. Antonio Valencia a fini par la trouver, quand il a déposé Jorge Fucile, avant de servir idéalement Jefferson Montero (29e). Plus rien ne sera marqué, mais l'Équateur ne cessera d'insister sur son côté droit, celui où Fucile manquait d'air, asphyxié par l'hyperactivité du Mancunien et les 3000 mètres de Quito.

Youtube

Vendredi, l'Équateur a montré un visage mature, qui pourrait lui permettre de chatouiller sa propre histoire au Brésil. Reste que la Tri n'est pas encore officiellement qualifiée. Il faudrait toutefois un sale concours de circonstance pour ne pas voir Valencia et consorts à la Coupe du monde. L'Équateur, qui se déplacera au Chili, mardi prochain, dispose de trois points d'avance sur l'Uruguay et d'une différence de but largement favorable. La Celeste, qui restait sur trois victoires de rang avant de chuter à Quito, accueillera, pour sa part, l'Argentine, qui a facilement disposé du Pérou (3-1). Le barrage (face à la Jordanie) semble promis aux hommes de Tabárez. Comme il y a quatre ans.

Youtube

Autre résultat : Venezuela-Paraguay : 1-1

par Thomas Goubin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

nononoway Niveau : CFA
DAME TU MANOO !!!

Y VENGA CONMIGO !!!
baissez le son avant c'est un conseil
Le commentateur lors de Colombie - Chili, exceptionnel !

GooooOOOOOOooooooooOOOOLLLLLLLLLLLL !!!!
meinkrampe
Je suis chilien et ça fait chier pour nous ! C'est des pines nos joueurs. Les types faisaient faute sur faute et sont pas foutus de garder un score de 3-0 après 30 minutes.
anigolemagicien
RADAMEEEEEEEEL FALCAAAAAAAAAO

UN JOUEUR QUI EST FIER DE JOUER POUR SA PATRIE.

VAMOOOOOS LOS CAFETEROOOOOS
Vraisemblablement, Varane jouerait aussi pour l'Equateur, quel joueur.
waynerooney Niveau : CFA
Et une passe décisive de plus pour Valencia, le mec au jeu le plus "prévisible" de la terre selon la plupart d'entre vous.
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Il a du coffre en tt cas ce commentateur! ^^
Grosse grosse performance du commentateur avec un "Goaaal" de 20 secondes.

Bravo vous avez gagné le prix du commentateur le plus casse couille*.
FootAddicted Niveau : CFA2
Quelque chose me dit que le barragiste (donc l'Uruguay à 90%) va se prendre une raclée contre la Jordanie, qui sera la grande sensation de ces qualifs!

Euuh qui ça? La Jordanie? Ah ben non en fait.
Message posté par meinkrampe
Je suis chilien et ça fait chier pour nous ! C'est des pines nos joueurs. Les types faisaient faute sur faute et sont pas foutus de garder un score de 3-0 après 30 minutes.


Che amigo , t'es un peu dure !
j'ai regarder que la première mi-temps et c'était la balade pour la Roja , après j'avoue que j'étais surpris ce matin en voyant le 3-3 !!
Mais au Cafetéro ils leurs manquaient 1 point pour aller au Brésil , donc ils ont du se déchirer en deuxième période , les Chilenos ont du se relacher mais se sont pas chier dessus non plus !
La Roja a vraiment une belle sélection a tout les postes , a leurs tour ils leurs manquent 1 point pour aller au Brésil , il y a du potentiel ..
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
6 11