En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Coupe du monde féminine
  3. // Groupe F
  4. // France/Colombie (0-2)

La Colombie gifle l'équipe de France

Alors qu'on annonçait cette rencontre comme une formalité, les Françaises ont complètement déjoué contre la Colombie (0-2). Une défaite surprise qui risque de laisser de très grosses séquelles.

Modififié

France 0-2 Colombie

Buts : L. Andrade (19e), C. Usme (90e+2) pour la Colombie

En Coupe du monde plus qu'ailleurs, les matchs se jouent sur des petits détails. Que ce soit une passe ou un contrôle, ces gestes banals doivent être effectués avec rigueur et sérieux. Voilà une consigne que n'a pas respectée Louisa Necib. Alors que les Françaises contrôlaient la rencontre, la meneuse de jeu a rendu le cuir aux Colombiennes sur une remise en touche. Au lieu de l'effectuer, elle a balancé le ballon sur Jessica Houara. Un geste grossier immédiatement puni. Sur l'action suivante, Lady Andrade a donné l'avantage à son équipe. Bref, Necib n'a finalement que loupé une touche. Et pourtant...

Gestion égale punition


Après un premier match compliqué contre l'Angleterre (1-0), Philippe Bergeroo décide d'effectuer deux changements dans son onze de départ : Élise Bussaglia remplace Amandine Henry à la récupération et Kenza Dali s'empare du couloir droit à la place d'Élodie Thomis. Pour le reste, c'est du classique. En face des Bleues, une équipe colombienne 28e au classement FIFA persuadée d'être favorite de cette rencontre, à en croire sa gardienne Sepulveda. Sous un beau soleil, les Bleues prennent le contrôle du cuir et du match. Les Françaises dictent le tempo de la rencontre, mais à force de trop gérer, elles finissent par se faire punir.

Après une touche stupidement perdue par Louisa Necib, les Cafeteras surprennent la défense tricolore, et Lady Andrade remporte son duel face à Sarah Bouhaddi (19e). 1-0 pour la Colombie, stupeur sur le banc français. Derrière, l'équipe de France tente de réagir en accélérant le rythme. Pourtant expérimentées, les coéquipières de Wendy Renard confondent vitesse et précipitation en tentant uniquement des passes one shot (27e, 29e). Les transmissions loupées et les fautes s'enchaînent, les Françaises n'y sont plus. Mis à part une tentative cadrée d'Eugénie Le Sommer (42e), plus rien à se mettre sous la dent. L'arbitre siffle la mi-temps de cette première période. Les Bleues rentrent au vestiaire et l'agacement est visible sur leurs visages. Ça sent très mauvais.

Sepulveda dégoûte les Bleues


La pause semble avoir fait du bien aux joueuses françaises. Dès le retour des vestiaires, Élise Bussaglia enclenche la révolte bleue. Sur une superbe frappe enroulée du droit (46e), elle oblige Sepulveda à la claquette. Les deux équipes se livrent davantage, et les défenses ont beaucoup de travail à effectuer. Et à ce petit jeu, c'est l'arrière-garde de la Colombie qui commet le plus de fautes. Premier épisode, une énorme main volontaire de Daniela Montoya dans sa surface de réparation (67e). Le penalty est évident, mais l'arbitre Aarb Liang Qin n'a rien vu. Rebelote deux minutes plus tard quand la gardienne Sepulveda s'empare du ballon devant Thiney en dehors de la surface de réparation (69e). La femme au sifflet la sanctionne d'un coup franc et d'un carton jaune. Scandale.

Conscient des difficultés de ses joueuses, le sélectionneur colombien incite son équipe à défendre bas en bouchant au maximum les espaces. De son côté, Bergeroo fait entrer Marie-Laure Delie (77e) pour apporter un poids offensif supplémentaire. En fin de rencontre, les coups de pied arrêtés français se succèdent, sans succès. Le jeu des Bleues s'apparente à une partie de pousse ballon. Sur une énorme boulette de Bouhaddi, les Colombiennes inscrivent un second but par l'intermédiaire d'Usme (90e+2). Avec cette victoire, la Colombie signe le plus grand succès de son histoire. La France, quant à elle, se retrouve en mauvaise posture. La qualification pour le prochain tour est toujours possible, mais la première place de la poule va être très compliquée à obtenir. Les Bleues ont tout fait à l'envers.

Par Lhadi Messaouden
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9