1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe C
  3. // Japon/Colombie (1-4)

La Colombie a joué le jeu

Face à une Colombie déjà qualifiée et remaniée pour faire souffler ses cadres, le Japon a cru qu'il pourrait accompagner son adversaire du soir en 8es de finale. Malheureusement pour les Nippons, ils échouent avec les honneurs malgré un score très lourd. La Colombie ira défier l'Uruguay.

Modififié
2 20

Japon - Colombie
(1-4)
S. Okazaki (45') pour Japon , J. Cuadrado (17'), J. Martínez (56'), J. Martínez (81'), J. Rodríguez (89') pour Colombie.


Il fallait un miracle, ou presque. Il n'a pas eu lieu. Contrairement à l'édition 2010 de la Coupe du monde où ils s'étaient qualifiés en 8es de finale, les Japonais ne verront, cette fois, pas plus loin que les poules. Face à une Colombie déjà qualifiée, Alberto Zaccheroni y croyait pourtant dur comme fer avant la rencontre : « Pour nous, c'est un match crucial. Nous devons absolument gagner ce match. Nous sommes pleinement concentrés sur cet objectif, et nous avons canalisé toutes nos forces et nos énergies en vue de la rencontre. » Mais en plus de devoir battre son adversaire du jour, si possible avec une petite marge, le Japon devait prier pour une courte victoire grecque ou un nul dans l'autre match. Pas si simple comme calcul. Cependant, il y avait de quoi espérer au coup d'envoi : en face, José Pékerman alignait une équipe « bis » , mais pas dégueu sur le papier, et des joueurs sans une minute de temps de jeu lors des deux premiers matchs. Adrián Ramos, Fredy Guarín ou encore Éder Álvarez Balanta débutaient ainsi la partie, entourés de Pablo Armero, David Ospina ou Juan Cuadrado. Une équipe A', donc, pour un match de Coupe du monde. Prends ça, Jérôme Bonnissel. Du côté des Japonais, Shinji Kagawa retrouvait quant à lui un poste de titulaire après avoir goûté au banc contre la Grèce, aux côtés de Keisuke Honda, Makoto Hasebe ou Shinji Okazaki pour tenter de trouver l'ouverture.

James, coaching gagnant

Très vite, cependant, s'envolent les espoirs. Oiseaux dans les nuages. Malgré quelques petites situations comme un coup franc de Honda, une frappe contrée d'Okubo, ou une autre d'Hasebe, bloquée par Ospina, dans le premier quart d'heure, Cuadrado ouvre le score sur pénalty (1-0, 17e), après une faute bête de Konno sur Ramos. Prédestiné. Les Japonais ne lâchent pas pour autant, et sont même tout près de revenir sur une frappe de Kagawa, qu'Ospina détourne en corner (26e). Les Nippons poussent, et trouvent finalement l'ouverture dans cette défense remaniée sur le tout dernier ballon de la première période, d'une tête d'Okazaki sur un centre d'Honda (1-1, 45e+1). À Fortaleza, la Grèce mène alors 1-0 et tout est relancé pour la deuxième place du groupe. Un but du Japon, et il accompagne la Colombie en 8es. Mais José Pékerman joue le jeu à fond, peu importe que le premier du groupe C affronte l'Uruguay au tour suivant. À la mi-temps, il fait entrer James Rodríguez à la place d'un Juan Quintero effacé. Le Monégasque se met en évidence dès les premières minutes sur une frappe contrée qui termine en corner (50e), un splendide coup franc qu'Aldo Ramirez reprend au-dessus (54e), puis en offrant le deuxième but colombien à Jackson Martínez (2-1, 56e). Coaching gagnant.

Passe laser et Mondragón

Le scénario de la première mi-temps se remet alors en place, avec une Colombie qui mène et qui recule, et un Japon qui pousse pour se donner une chance. Honda claque un coup franc qu'Ospina repousse difficilement (64e), puis Okubo ne cadre pas une reprise à bout portant sur un centre d'Uchida (65e). Mais cette fois-ci, le Japon ne reviendra pas. À moins de dix minutes de la fin, Jackson Martínez s'offre un doublé, sur une nouvelle passe fantastique de James Rodríguez dans le dos de la défense (3-1, 82e). Mais le vrai frisson du soir, c'est l'entrée de Faryd Mondragón, 43 ans il y a trois jours, qui bat ainsi le record de Roger Milla en devenant le joueur le plus âgé à disputer une Coupe du monde. Quelques minutes sur le terrain, suffisamment pour profiter du moment, faire une parade décisive et apprécier le festival de James Rodríguez, qui marque le quatrième but colombien d'une subtile pichenette au-dessus de Kawashima (4-1, 90e). Au coup de sifflet final, la Colombie confirme la très bonne impression donnée lors des deux premiers matchs et le Japon est éliminé. Comme à chaque match dans ce Mondial, les Nippons ont joué, tenté, mais n'ont pas gagné. Ils peuvent rentrer avec beaucoup de regrets, plus encore après le résultat des Grecs. De son côté, la Colombie, auteur d'un sans-faute en poule, ira défier l'Uruguay pour une place en quarts. Déjà bouillant.

Par Paul Arrivé
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

y'avait une espece de supportrice japonaise dans les tribunes.... du coup j'ai rate la fin de match, j'ai ete faire caca...
feodepatchole Niveau : District
Sympa cette Copa America!
Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
Note : 1
COLOMBIE contre URUGUAY, un match qui sent la poudre!

Plus la Coupe du Monde avance et plus la possibilité que son Champion soit inédit augmente.
Mine de rien, James fait un début de coupe du monde de porcinet véritable !!!
Chapeau à lui, plaisant à voir jouer, décisif, showman (le 4eme but ahahaaaaaa).

Que j'aime ce Jakson Martinez, que j'aurai voulu voir plus tôt dans la CM...
Son 2eme but est monstrueux je trouve, j'ai bien bien kiffé!

Des Japonais au biceps, costauds mais pas assez bons dans la finition (but ou dernière passe, dommage).
Ils n'abdiquaient jamais...

Beau geste pour Mondragon, merci de l'avoir vu, jolie action de le faire rentrée!

Ce match servira à renflouer encore les caisses de la Fifa : 5 buts dans un match à priori avec de l'enjeu !
Ca gonfle les statistiques offensives.
joker7523 Niveau : CFA
Très bon match, Les colombiens ont confirmé qu'il y'a un grain de folie, James Rodriguez est un génie du football, vision de jeu, rapidité , précision dans les passes les gestes techniques etc... Très bel enchainement de J.Martinez sur le troisième but. Mais pour moi le geste ou plutôt l'évènement c'est l'entrée de Mondragon qui rentre dans l'histoire. Puis ca m'a rappelle des souvenirs de la saison 2000 2001 à Metz. Les japonais ont été exemplaire dans l'envie et les intentions, bravo pour leur mentalité car ils ont bien joué je trouve et ils ont donné le maximum.
Il serait temps de se mettre à former de bons défenseurs en Asie maintenant, n'empêche. Des mecs comme Havenaar ou Tulio Tanaka ont manqué à cette équipe...
James est un artiste. Il n'y qu'à voir comment il enrhume le japonais sur son but... La Colombie va atomiser l'Uruguay et espérons-le pour le football.
Je_Vous_Aime Niveau : Loisir
James c'est quand même 3 buts et 2 passes décisives (et 2 demie passe décisives), Neymar, Robben et autres Benzema peuvent aller se rhabiller!
MindTheGap Niveau : CFA
Il manque du vice, de l'égoïsme dans cette équipe du Japon. Le talent est là, cest souvent agréable a regarder, mais il manque un truc.
À l'image de Kagawa qui se fait cartonner dans la surface, essai de rester debout, continue alors que son équipe perd et se laisser tomber signifiait pénalty, c'est con mais sans la chute l'arbitre ne siffle pas.
C'est à l'image de l'équipe il manque qu'ils se croient eux même légitimes à gagner et capables d'aller beaucoup plus loin.
Message posté par Je_Vous_Aime
James c'est quand même 3 buts et 2 passes décisives (et 2 demie passe décisives), Neymar, Robben et autres Benzema peuvent aller se rhabiller!


benzema c'est 3 buts (et 2 demi buts) et 2 passes décisives en un match de moins que James
Toon Eastman Niveau : National
En faisant monter Mondragon, je pense que Pekerman a gagné le respect de l'entierté de la planète foot. Chapeau bas.
Et maintenant qu'on ne les verra plus, je tiens aussi a saluer l'excellente mentalité japonaise. Autant ils se sont prit des coups de tout les cotés, autant ils sont resté correct tout le temps, jamais un joueur qui s'effondre pendant une minute parce qu'on l'a bousculé. Certaines équipes devraient s'en inspirer
Je_Vous_Aime Niveau : Loisir
Message posté par gringolo


benzema c'est 3 buts (et 2 demi buts) et 2 passes décisives en un match de moins que James


Bon, Benzema rester à poil alors
Je_Vous_Aime Niveau : Loisir
Message posté par Je_Vous_Aime


Bon, Benzema rester à poil alors


Benzema peut* rester à poil alors
sinon une petite pensée pour falcao...!!
James c'est vraiment le next level, incroyable comme il a transfiguré le visage de la Colombie en deuxième mi-temps. Y'a une maturité folle dans son jeu.
Sinon bravo aux Japonais, dommage qu'ils n'aient pas concrétisé les promesses entrevues en Coupe des confédérations. Mais à tous les joueurs qui simulent, trichent, se font évacuer en civière quand ils se font effleurer le sourcil gauche ils montrent une dignité et une combativité énormes.
Kachkar Reviens ! Niveau : DHR
Coté Japonais comme le dirait André Manoukian, "ça sent trop le savon et pas assez la foufoune". Ils sont trop gentils pour le foot.
Anonyme78 Niveau : CFA2
Message posté par neverlone
y'avait une espece de supportrice japonaise dans les tribunes.... du coup j'ai rate la fin de match, j'ai ete faire caca...

Tiens, c'est cadeau ;-)
http://giant.gfycat.com/RadiantElasticFirefly.gif
Damn son sourire à la fin ...
Anonyme78, je te remercie au nom de milliers de personnes ici.

Bon, j'ai du regarder ce match en Streaming, ARD ou ZDF s'etant decides pour l'autre merde de derby africain. Papadopoulos ayant prolonge son abonnement a l'infirmerie et detestant Samaras autant que son club de merde je ne pouvais me contenter du seul Yaya Toure pour passer le temps.

Ce match est a l'image de la qualite du Japon en foot cette annee. De le merde. J'etais clairement pour eux et franchement c'etait a peine mieux que contre la Grece. Kagawa un poil moins a chier et Uchida etant un peu le seul a jouer "plus ou moins correctement" sur l'ensemble de la compete. Pour le reste, putain mais qu'est ce que c'etait lent a nouveau et sans aucune creativite. Ca me faisait penser a l'allemagne des nineties, la qualite en moins.

La Colombie j'ai encore quelques petites reserves. Dans les pays au sud des Etats Unis qui parlent Espagnol ou cette ravissante langue qu'est egalement le Portugais j'ai plus ete impressione par le Costa Rica voir le Mexique. Je les trouve costaud defensivement - quelle putain de muraille apres l'entree de Faryd, les mecs voulaient vraiment une clean sheat pour les 10 minutes du veteran sur le terrain,cool a voir ! - mais au milieu j'ai trouve ca parfois un poil peu creatif...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
C'était la Squadra
2 20