1. //
  2. //
  3. // Billet d'humeur

La colère d'Ibra

La meilleure façon de marquer un triplé dont on se souviendra à Paris est de le faire sans esquisser un sourire. On reconnaît toujours le plus grand des héros à sa façon de faire la gueule.

Modififié
300 54
Les vrais héros ne sont jamais heureux. Ils ont toujours ces mêmes yeux noirs, ces traits dessinés à la hache, ce nez aquilin, cette lippe humide et saillante, cette même façon de dire « Adieu » sans jamais ouvrir la bouche. Toujours entachées des pêchés des autres - ceux qu'ils sont venus racheter - leurs âmes sont lourdes, jamais joyeuses. Le destin d'un héros est de porter toutes les peines des hommes, de les combattre, de les vaincre et puis ensuite de disparaître sous les vivats d'une foule extatique. Hier soir, Paris était venu voir Zlatan, brassard autour du bras et Tour Eiffel sur le plastron. Comme une galante trop exigeante, elle voulait être surprise encore une fois par son légionnaire favori. Alors, à la fin de la soirée, elle hurla sa satisfaction quand, quittant la pelouse du Parc des Princes après avoir marqué un triplé de classe contre Saint-Étienne, elle vit son héros rentrer avant les autres. Paris contentée, la colère d'Ibra n'était pourtant pas redescendue. Sur son visage, au moment de rendre son brassard, on devinait la bile qui lui rongeait l'estomac. Il avait encore dans le nez toutes ces choses qu'on avait racontées sur sa blessure étrange, sur son âge qui devait prendre le dessus cette saison, toutes ces choses que l'on dit sans réfléchir dans les colonnes des journaux, dans les conférences de presse d'avant-match, sur les plateaux de télévision. « Only God can judge me » avait-il fait un jour tatouer sur son flanc gauche. Attention à ceux qui se prennent pour des dieux.

Zlatan, l'Achéen


Zlatan Ibrahimović est le seul héros de Paris comme Achille est le seul héros de la Guerre de Troie. Non pas parce qu'il est le plus fort, mais parce qu'il est le plus en colère. « Chante, Déesse, la colère du Péléide Achille, pernicieuse colère qui valut aux Achéens d'innombrables malheurs, précipita chez Hadès les âmes généreuses d'une foule de héros, et fit de leurs corps la proie des chiens et de tous les oiseaux. » (L'illiade, Homère). Zlatan est le seul Achille de cette équipe parce qu'il est le seul à être en communication directe avec les âmes du public venu le voir. Ibra parle à peine français, a voyagé dans le monde entier, a joué à l'Ajax, la Juve, le Barça, l'Inter, Milan, aurait pu jouer partout ailleurs s'il avait voulu. S'il était venu à Paris pour jouer à demi, sourire sur les photos et puis disparaître peu à peu en filant sa retraite dorée, les Parisiens ne lui en auraient peut-être même jamais voulu. Au contraire, ils auraient été fiers de l'avoir vu avec le maillot bleu et rouge au moins une fois comme Cruijff, Sušić ou Bianchi avant lui. Ils auraient vu quelques restes du talent d'antan, quelques talonnades, quelques buts-massues, ils auraient même trouvé presque dommage qu'il arrête ainsi comme Beckham avant lui. Ils l'auraient bien prolongé pour jouer quelques matchs au Parc et amuser la galerie. À 32 ans, un attaquant avait le droit de s'économiser un peu, d'abandonner la course aux statistiques et de se dédier entièrement au divertissement. Ils auraient oublié de faire les difficiles, ils seraient devenu indulgents.

Mériter le Parc


Mais Zlatan est toujours en colère, comme Paris. C'est-à-dire qu'il a dans son âme quelque chose d'irrémédiablement volcanique. Accroché au destin de cette ville et de ses habitants, Zlatan a attrapé quelque chose de l'âme parisienne pour la mettre dans cette façon de dézoner, de prendre le jeu en main, de protéger la possession s'il le faut, de se battre pour un ballon de but, de réconforter un gardien stéphanois fautif et inconsolable. Dans cette ville qui aime au moins autant se moquer de ce club aux humeurs quinteuses qu'aller au théâtre le dimanche soir, tout le monde sait maintenant qui est le héros dont personne ne rit plus. Arrogante, égocentrique et prétentieuse, Paris a reconnu en Zlatan l'un des siens. On ne brille pas à Paris comme on brille ailleurs. A-t-on jamais vu Safet Sušić rire aux éclats ? Pauleta taper le carton ? Non, à Paris, ce qu'on aime, ce sont ces hommes qui n'en finissent pas de se révolter contre le sort, contre les autres. Pauleta le raconta un jour : « Il faut beaucoup de caractère pour jouer au PSG, pour jouer au Parc (...). Il faut être plus fort que le Parc, ne jamais baisser la tête, être à la hauteur de l'endroit et des gens qui te regardent (...). Tu dois mériter le Parc. » Alors, hier soir, quand il venait de marquer son troisième but, Laurent Blanc décida de mettre son héros au repos et de lui offrir une ovation générale. Zlatan, en regagnant le banc, ne jeta pas un seul regard au Parc. Et Paris adora cela.

Par Thibaud Leplat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Mais Zlatan est toujours en colère, comme Paris. C'est-à-dire qu'il a dans son âme quelque chose d'irrémédiablement volcanique.


Sa colère devrait se calmer la prochaine fois que Paris affrontera un grand club européen en phase éliminatoire de la Champion's.

Même les âmes héroïques ont parfois besoin d'apaisement.

* TROLL VELU À SOUHAIT *

Thibaut Leplat + Zlatan = Kiff !
Balaise Matuidi Niveau : Loisir
La fin du dernier paragraphe est fausse, Blanc a pas décidé de sortir Zlatan après son triplé pour lui offrir une ovation puisqu'il devait déjà sortir avant l'action du but, Matuidi était déjà en train de se positionner sur le bord du terrain au moment de la course de Zlatan.

Ta prose est belle mais t'as un peu tendance à enjoliver les choses aux dépends de la réalité Leplat
PenoIndirect Niveau : Loisir
Liliade,Omer ? de koi ki cauze ?
Tout le monde sait que le vrai héros de ce PSG s'appelle Javier..
Planusjambonbeurre Niveau : District
À quand des envolées lyricales de Leplat le troubadour sur Fournier le magnifique, Falcao la catin du port monégasque, Ruffier le cul de jatte? Du Z tout les lundi à ce rythme, dans 3 semaine tu nous en fait des chansons pour enfant façon Henri Des.
didier gomis Niveau : CFA
et c'est reparti pour du pilonnage de glottes made by Zlatan ! J'aime ça !!
AirForceOne Niveau : CFA2
Zlatan c'est dieu il aurait dû jouer dans Hercule a la place du bouffeur de culs Dwayne the Fuck Johnson.
Je me rappelle que le Before de Canal avec l'excellent Thomas Thouroude avait dit que le Z était un complot de l'église catholique juste Parce qu'il avait un bouc les cheveux longs 32 ans et avait des super pouvoirs.
De plus ces apôtres sont Pastore Matuidi & co
gastongaudio Niveau : Loisir
Zlatan, ton but à chaban delmas saison 2012/2013, un but et une victoire que j'ai tant attendu au cours de si longues saisons ou Paris repartait systématiquement avec une défaite sur un fait de jeu ou un gros coup de moule à la wendel avec en sus la jubilation de dugarry, paganelli et consorts canaliens.
rien que pour ça, t'auras toujours droit à tes dix articles quotidiens.

Gloire à toi ô grand ZLATAN !!!!
le redempteur Niveau : Loisir
Plus ça va plus ce type me fatigue avec sa tete de con . Au royaume des aveugles hein .

Sa colére a tendance à vachement s'appaiser face à un adversaire de valeur ( chelsea?).

Et cette manie de l'appeler "zlatan" genre c'est leur pote pff.
Ca serait marrant de faire pareil avec digne ."Lucas a éte bon ", "lucas a assuré".
Message posté par Balaise Matuidi
Ta prose est belle mais t'as un peu tendance à enjoliver les choses aux dépends de la réalité Leplat
"This is the West, sir. When the legend becomes fact, print the legend. "
Planusjambonbeurre Niveau : District
@gastongaudio c'est vrai que les roulettes de gourcuff et les valises que vous veniez prendre c'était sur des "faits de jeu" et "des coups de moules
Message posté par AirForceOne
Zlatan c'est dieu il aurait dû jouer dans Hercule a la place du bouffeur de culs Dwayne the Fuck Johnson.



Alors là si tu penses que le Z peut remplacer Dwayne "The Rock" Johnson dans Hercule, je vais te la faire en VO pour que tu comprennes: "Zlatan will never AND THE ROCK MEANNNNS NEVER take The place of The Rock in this movie. The Rock will take him down Know Your Role Boulevard which is on the corner of Jabroni Drive and check him directly into the Smackdown Hotel!

Eh oui, il y'a encore des vieux de la vieille fans de la Attitude Era ici, donc pas touche aux légendes comme The Rock.
Sinon entre nous ce Hercule et la relecture de sa légende bien qu'étant une idée intéressante à la base fait pshiit selon moi.
:sleep:

Je vais résumer l'article en une phrase: slurp, slurp slurp slurp, slurp et re slurp.

Sérieusement, l'industrie médiatique est tellement englué dans le marasme que vous êtes vraiment OBLIGER de nous sortir votre quota de 3 articles sur Ibra par semaine pour faire vos *bip* de clics?

Hier Ibra fait un matchj dégueulasse dans le jeu, oui il marque 3 buts mais n'a rien fait de + que de concrétiser les occasions offertes par le collectif de paris, mettre autant en valeur UN joueur au delà de votre objectif de clic c'est rabaisser tout le collectif construit par l'entraîneur et les joueurs dans leur ensemble, tout le boulot qui est fait à paris actuellement et même depuis 4, 5 ans. Vous encensez Ibra pour 3 buts qui n'ont rien de fantastique (allez, la tête est belle sur le 1er on va dire), vous feriez mieux de parler de cavani dont le seul but est plus magnifique que les 3 d'Ibra réunis...
Pauleta le raconta un jour : « Il faut beaucoup de caractère pour jouer au PSG, pour jouer au Parc (...). Il faut être plus fort que le Parc, ne jamais baisser la tête, être à la hauteur de l'endroit et des gens qui te regardent (...). Tu dois mériter le Parc. »



Ouais enfin Pauleta ne parlait surement pas du Parc des Princes actuel hein... l'ambiance de mort qu'il y a eu encore hier, même Ateba il l'aurait mérité
Tibaut Leplat, je le vois un peu comme le barde relou dans Asterix au niveau de la rédaction SO FOOT. J'suis sur qu'il leur faire le mm effet

Bonsoir.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par kurapika
Hier Ibra fait un match dégueulasse dans le jeu, oui il marque 3 buts mais

Je me suis arrêté la.
Le mec marque 3 buts et t'arrives à dire "mais" pour nous expliquer que c'ets un match raté.
S'il peut rater ses matchs tous les week-end et planter des hat-trick, je suis preneur.
Note : 1
Bel article, mais il me semble qu'Achille ne fut pas du tout le seul héros de la Guerre de Troie. Et Ajax, Ulysse, ça vaut rien ?

Sinon @kurapika t'as rien compris à l'article, t'es beaucoup trop terre-à-terre.
Achille est peut-être le seul héros de la Guerre de Troie mais il finalement était tué par une flèche de... Pâris.
Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
@PenoIndirect
Il parle de Liliade Laslandes, inculte !!!

@Planusjambonbeurre
La roulette de Gourcuff c'était sur Sammy Traoré, donc bon c'est pas bien difficile...
Bah quoi j'ai bien le droit d'être de mauvaise foi non ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Coman, le petit barbare
300 54