La clé Deschamps

Il a dit non. Il a dit oui. Il négocie. Bref, l'arrivée de Didier Deschamps à la tête des Bleus a suscité rumeurs et changements de cap. Au final, le capitaine de France 98 arrive sur le trône. En toute logique.

Modififié
46 44
« Noël Le Graët, président de la Fédération française de football, et Didier Deschamps se sont rencontrés ce samedi à Paris. Ils ont engagé une discussion concernant d'éventuelles modalités de collaboration pour le poste de sélectionneur de l'équipe de France. » Le communiqué, lapidaire, laconique, balancé sur le site de la Fédération française résume très bien la situation. Ce qui est un secret de polichinelle n'en est plus un. Didier Deschamps va devenir le nouveau sélectionneur des Bleus. Logique et mérité. Les atermoiements du début de semaine n'en étaient pas, en réalité. Deschamps n'a jamais hésité. Il voulait simplement préparer au mieux son arrivée, lui qui n'a été libéré officiellement de l'Olympique de Marseille que dimanche dernier. Se vider la tête d'une dernière saison marseillaise trop compliquée...

Finalement, Didier Deschamps à la tête des Bleus, c'est une évidence. Beaucoup plus que ne pouvait l'être celle de Laurent Blanc, faux bon entraîneur. Capitaine des champions du monde et d'Europe, la Dèche connaît la liquette tricolore par cœur (103 sélections). Dans les bons, comme dans les mauvais moments. Comme cette saloperie de soirée lugubre de novembre 1993. La gagne et le haut niveau, ça le connaît. Sur le banc, il est monté en puissance. De Monaco à Marseille en passant par la Juventus, DD s'est façonné. À son rythme.

Une finale de Ligue des champions par-ci, une année en deuxième division avec un club mythique par-là, des titres à tire-larigot avec un club très connu du sud de la France pour finir, bref, sur le CV, le passage de Deschamps du milieu de terrain au banc est un franc succès (huit trophées glanés, en tout). Reste que l'équipe de France n'est ni Monaco, ni Turin et encore moins Marseille. Pour le moment, la feuille de route est grossière : objectif Euro 2016. À la maison. Dès lors, le prochain Mondial brésilien doit servir de laboratoire. De boîte à idées. Pour l'instant, DD devrait débarquer avec sa famille. À savoir son adjoint olympien, Guy Stéphan, et une partie de son staff (on parle de Nicolas Dehon, l’entraîneur des gardiens, et Antonio Pintus, le préparateur physique). C'est dans cette optique que la FFF aurait d'abord voulu proposer à l'ex-entraîneur de l'OM un CDD de 2 ans, plus deux autres années optionnelles. La Dèche, lui, veut quatre piges. Direct. Pour travailler sur le long terme. Construire. Recontruire, en fait.

Avec qui ?

Parce qu'aujourd'hui, l'idée principale est là : redonner des couleurs à cette équipe de France. Redorer son image. Le contrat est à la fois sportif et moral. Et force est de constater que le bail de Laurent Blanc n'aura rien apporté sur ces deux thématiques. Ou si peu. Deschamps hérite d'une bête blessée, mal aimée, avec peu de certitudes. Il sait seulement qu'il a un gardien. Voire deux. Quelques postes où le talent est installé (Debuchy, Benzema, Cabaye, Ribéry) et puis c'est tout. Pour le reste, c'est à lui d'opérer. Que faire avec les petits merdeux de la génération 87 ? Les Nasri, Ménez et Ben Arfa que l'opinion publique et les médias semblent détester. Entre le gaucher de Newcastle et Deschamps, ce n'est pas l'amour fou depuis leur cohabitation marseillaise. Le plus gros chantier est peut-être là, en fait. Donner une autre image des Bleus. Reconquérir le cœur des gens.

Dans cette optique, Deschamps peut s'avérer un pari judicieux. Notamment dans le choix des hommes, car le mec n'est pas là pour faire dans le social. Il ne l'a jamais fait. C'est ce qui va le démarquer de son prédécesseur. Et tant mieux. Niveau jeu, il ne faudra pas s'attendre à une révolution tactique. Les Bleus seront physiques, disciplinés et costauds dans les impacts. Un peu à l'image de ce que DD a installé à Marseille à partir de 2010. Oui, esthétiquement, c'est dégueulasse. Mais ça gagne. Et c'est bien là, l'essentiel.

De toute façon, les premières échéances arrivent vite. Très vite. Dès la rentrée, les Bleus entament leur qualification pour la Coupe du monde 2014 où ils sont tombés dans le groupe I avec l'Espagne. Figurent aussi la Finlande, la Biélorussie et la Géorgie. Seul le premier des neuf groupes est qualifié directement et les huit meilleurs deuxièmes doivent passer par des barrages. Premier test, en somme. Quoi qu'il en soit, la venue de Deschamps à la tête des Bleus répond à une certaine logique. Celle de mettre le meilleur entraîneur français du moment au poste clé du football français. Un mariage de raison. Enfin. Et là-dessus, seul Francis Cabrel semble capable de mettre des mots sur ce raisonnement, puisque l'ancienne plus célèbre moustache de France fredonnait dans une ses chansons « On devrait correspondre puisque tu me corresponds. »

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Il voulait simplement préparé au mieux son arrivée" Mathieu t'es trop Faure =D
charleseduardo Niveau : DHR
c'est reparti pour du jeu ennuyant. Dommage.
Deschamps ne me semble pas une si mauvaise option,il va apporté de la rigueur(enfin je doute que Blanc était aussi "gentil" que ça), même si le fait d'imaginer un mec comme R.Denoueix, me faisait plus rêver.
Sinon, ça me fait un peu mal de voir qu'on détruit tout ce que blanc à pu faire, et ce malgré le fait que c'était pas un jeu flambloyant, l'euro devait être une étape avant 2014. Maintenant 2014 est une étape pour 2016.. Y avait des choses à changer par rapport aux comportements de certains mais là c'est vraiment un vrai pas en arriere
Arsène Holmes Niveau : DHR
Il va imposer sa vision du foot: label Deschamps.
Le Président vient de se faire chier dans les bottes par son ami DD !
Mais bon espérons des résultats.
Pour une bonne nouvelle, ç'en est vraiment une pour les vendeurs de café, de vitamine C. C'est le moment d'investir dans tout ce qui est anti-ennuie. Car ça va s'ennuyer sec pendant les matchs des bleus. Mon dieu qu'on a fait un grand saut en avant. C'est tous les bouchers, maçons et forgerons qui jubilent. Evra et consorts vont récupérer leur bien. Deschamps les aiment bien.
"une certaine logique. Celle de mettre le meilleur entraîneur français du moment au poste clé du football français."

Entre Blanc qui fait une pitoyable (deuxième partie de) saison avant de devenir sélectionneur et Deschamps qui termine 10e avec l'un des plus gros budgets et palmarès du foot français...
La définition de "moment" et quand même assez floue je trouve...
Yen a vraiment qui ont la mémoire hyper courte c'est affligeant.
Deschamps très bon choix, pas le meilleur mais très bon. Et enfin un article lucide sur le "travail" de Laurent Blanc.
JeChausseDesPatrick Niveau : District
J'espère prendre autant de plaisir ta-que-tiquement que té-que-niquement. Avec des doutes cependant. J'espère aussi que DD a bien regardé l'euro, et a fait le deuil de cette troisième saison moyenne avec l'OM (quoiqu'avec Anigo dans les pattes, ce n'est pas facile) quand on a eu l'impression que Blanc était resté dans sa deuxième saison à Bordeaux. Et surtout que l'on aura le droit à plus de techniciens que d'athlètes. S'il y en a.
Le meilleur depuis quelques saisons c'est peut être bien Rudi Garcia... Après, est ce qu'il était intéressé...
Quel est cette obsession qu'un grand entraineur doit avoir été un grand joueur? Lorsque j'entend que zizou serait candidat au poste de sélectionneur, comme Maradona en Argentine, je suis toujours perplexe. Un tacticien comme Gourcuff ou Wenger, quelqu'un qui sait s'adresser aux médias et dont la connaissance du foot n'est plus à démontrer, voilà ce que je souhaiterais à cet équipe de France. Laissons les légendes à l'histoire.
si ça continue comme ça, après boghosian ça sera guivarch le prochain sélectionneur,

Et pourquoi le sélectionneur doit il être français ? être dans le moule de la FFF ?
Le meilleur entraineur français du moment (et aussi du passé et du futur), ce serait pas plutot Wenger ?
Bon, maintenant, y veut pas, y veut pas ...
Optimistman Niveau : Loisir
je pense que DD était ce qui pouvait se faire de moins mauvais compte tenu du contexte super délétère autour de l'EDF. Déjà comme entraîneur c'est loin d'être un manchot. Dois-je rappeler qu'il est un des 2 SEULS entraîneurs français à avoir été en finale de la Champion's. Le gars remonte la Juve en série A en 2006 avec 9 points de retard (au passage il aussi est champion de série B et attaquait la saison avec 17 points de retard avant que la peine ne soit ramenée à 9 points). Il arrive à l'OM et enquille 6 titres après 17 ans de disette pour le club phocéen. Quant à son style soit disant défensif et bétonneur, quand il emmène Monaco en finale de la Champion's, il passe un 8-3 à la corogne et un 4-2 au Real et ne s'inclinera en finale que face à ce trublion portuguais que personne n'encensait à l'époque... Un certain josé Mourinho! Ce mec a toujours tout donné sur un terrain ou sur un banc. si il y en a un qui peut enseigner ce que c'est que l'investissement sur un terrain je pense que c'est lui.
Sur le terrain et en conf de presse on va se faire chier*
ben au final c est pas plus mal que si c etait pire! en tous cas il va fondamenlement changer le style de jeu ca c est sur. blanc ne revait t il pas avec sa vision "barcelonesque" du foot? on a pas trop les moyens! et je compte sur lui pour remettre au charbon tous ces faux artistes. de quel jeu va t ik s inspirer? on verra bien et j oublie pas qu il a toujours eu des resultats meme si les esprits chagrins ne se souviennent que de la derniere saison avec un club qui ne se donnait plus les moyens de ses ambitions
Personnellement, je pense qu'il aurait été bienvenu qu'un sélectionneur étranger soit cette fois appelé a ce poste. Si l'EDF doit développer un certain jeu, il est clair que deschamps n'est pas l'homme de la situation. Et la plupart des entraîneurs français a quelques rares exceptions (Montanier, Wenger, Garcia..) ne joue pas pour gagner, il déjoue pour ne pas perdre, nuance. La fédération finalement alimente cette nécessité de la franchouillardise généralisée que ce soit dans la gestion ou dans le visage technique et tactique que l'on devrait donner au football français, bâti depuis 98 sur ce qui nous détruit, ce qui a été bénéfique autrefois ne l'ai plus aujourd'hui. Deschamps a été élevé avec ce jeu petit bras: des milieux défensifs sans techniques au milieu incapable de relancer une pointe, et puis démerde toi, en gros le football de papa, patte encore française par manque de renouvellement tactique, Leonardo, le bougre, avait donc en partie raison. Ne pas faire le jeu, ce n'est pas une tactique comme certains gugusses aimeraient nous faire croire, c'est surtout une preuve de médiocrité, de manque d'imagination, d'un manque d'ambition tout simplement.
Epictète Niveau : CFA
Perso, je vois cette nomination d'un mauvais oeil. Je n'aime pas Deschamps, sa mentalité ni sa conception du foot. Que beaucoup l'apprécient, je peux le comprendre, mais ce n'est pas mon cas.

Déjà en tant que joueur, il m'agaçait. Ses jambes courtes, son absence totale d'originalité, sa rigueur, son air sérieux franchement gavant... Vous me direz : ça lui a bien réussi, le mec est champion du monde et d'Europe, sans compter les titres en club. Certes, l'équipe de France avait son équilibre propre lorsqu'il jouait au milieu. N'empêche, quelle purge que ce joueur.

En tant qu'entraîneur, maintenant, je l'ai entendu à plusieurs reprises expliquer que ce qui importait en premier lieu, c'était de ne pas prendre de but. La haine de la défaite, très bien, mais dans l'univers ultra-concurrentiel du foot pro, il vaut mieux vouloir marquer pour gagner. A mes yeux - et c'est un ressenti perso, attention - Deschamps est un gagne-petit, qui avoue sans gêne préférer gagner 1-0 au terme d'un match hideux que de faire 5-4 après un match débridé. OK, ça se défend. Moi ça me fout les boules.

Ce que critiquait Lillo dans un précédent SoFoot, la "dictature de l'accessoire" (prépa physique, physios, suivi scientifique...) sera le fondement des Bleus pour les prochaines années, au détriment de l'essentiel : le jeu. C'est une opinion que je partage.

Quant à l'aspect moral, on voit comment à été géré le cas Ben Arfa à l'OM. Pas mieux qu'ailleurs, loin de là.
Note : 1
Je suis persuadé que ceux qui parlent de jeu seront les premiers à embrasser leur télé si Deschamps fait gagner l'EDF 1-0 contre l'Espagne avec un pénalty en ayant subi tout le match.

Mais encore une fois, quelle terrible méconnaissance du tacticien qu'est Didier Deschamps de penser que c'est un entraîneur qui va faire des bleus une équipe de bourrins défensifs, à croire que sa carrière d'entraîneur se résume à la saison 2011-2012 avec l'OM. Affligeant.

Deschamps n'est pas un sauveur, ni un magicien, il ne gagnera pas tous les matches. Mais de tous les entraîneurs cités, il est celui qui apporte la meilleure garantie d'avoir une équipe nationale solide et qui ne connaîtra plus d'écarts de conduite. Et vu d'où cette équipe vient, ça sera déjà un gros progrès! Le beau jeu viendra après, une fois que l'équipe sera redevenue un peu plus régulière dans ses prestations.

Car le beau jeu est un luxe que ne peuvent se permettre que les équipes qui ont une base défensive solide. J'entends parler de René Girard et du jeu de Montpellier. Apparemment, il a été oublié qu'avant d'être une équipe joueuse, Montpellier était encore il y a 2 ans une pure équipe de bourrins qui mettait des coups. Pas par plaisir mais parce qu'on part toujours de la défense quand on construit une équipe. Encore plus si on parle des bleus. Tous les grands entraineurs vous le diront : une équipe ne peut devenir grandir et devenir forte qu'avec une défense fiable d'abord (Pour cela que lorsque j'entends le nom de Wenger... LOL) Alors oui au début ça sera chiant, mais vous gagnerez sur le terrain, la priorité. Le bonus du beau jeu viendra après, comme il l'a fait à Monaco ou à la Juve.

Parce que ça devient lourd cette attitude de péteux blasé qui veut du jeu, alors que son équipe est au fond du trou dans tous les domaines, y compris en dehors du terrain. Comme si un SDF affamé rejetait un steack hâché en disant qu'il ne mangera que du chateaubriand, c'est franchement énervant.
Je crois sincèrement que beaucoup d'opinions ne tiennent pas compte du contexte et de certains paramètres.

Premièrement, j'espère au moins que cet Euro aura servit à ouvrir les yeux sur la génération actuelle ( la fameuse génération 87' )et pas seulement en terme de mentalité.

- Seulement deux joueurs ont le niveau international et sont cadres dans de grands clubs: Ribery / Benzema, sur ces deux-là seulement un carbure autant en sélection qu'en club ( Ribery et seulement depuis l'Euro 2012, parce que avant, entre la coupe du monde 2006 et aujourd'hui... il y a eu un trou d'air..). Allez je rajoute Lloris mais j'aimerai quand même le voir dans un grand club pour définitivement valider ce statut.

- Non la génération 87 ne vaut pas les précédentes... et il y a une omerta intellectuelle assez impressionnante sur le sujet. Il n'y a aucun équivalent à Platini ou Zidane dans cette couvée là. On gagnerait à le reconnaître plutôt que de leur inventer un niveau qu'ils n'ont pas... oui nous ne sommes pas un pays qui peut tous les ans produire des champions du monde, c'est honteux ?

- Qu'on arrête de nous barber avec les " il peut potentiellement.. ", " avec un peu plus de... il pourrait sans doute...", " dans quelques années... ".
Qu'est-ce qu'un grand joueur ? un joueur qui est cadre titulaire dans un grand club et point barre. Olivier Giroud par exemple n'est pas un grand joueur, c'est un très bon joueur de ligue 1 pas plus, s'il cartonne en Angleterre alors on révisera son statut ( avec grand plaisir :) ).

- De même, retrouver de l'autorité et tailler dans le vif, Menez / Nasri / M'Villa / Ben Arfa dehors et sans préavis... pas besoin de les sanctionner c'est plus de sélection point barre, aux oubliettes de l'histoire comme Toulalan.
Et qu'on ne vienne pas me dire que l'on perd gros parce que le premier a un gros potentiel comme on aime tant le dire mais s'est fait foutre dehors de la Roma car Damiano n'en pouvait plus et Ranieri en a sorti de belles à son sujet... Nasri dehors il serait temps d'ouvrir les yeux, de voir que ce gars-là ne s'impose comme cadre nul part et s'en va mal de tous les clubs. M'Villa, une bonne saison à Rennes et plus rien. Et Ben Arfa... la quintessence de l’érosion de la qualité d'analyse, un grand joueur est un cadre titulaire dans un grand club comme je disais plus haut or Ben Arfa c'est quoi ? à Lyon comme à l'OM et aujourd'hui à Newcastle c'est des feux de paille épisodiques sans lendemain et des problèmes de comportement qui demeurent malgré les années qui passent...

Pour être un grand joueur il ne faut pas seulement du talent mais aussi un cerveau ( n'est-ce pas Mario Balotelli ?...)

Menez c'est l'ailier du PSG, M'Villa le milieu de terrain de Rennes, Nasri un remplaçant de Manchester City et Ben Arfa l'ailier de Newcastle... ne me dites pas que l'on se passerait de cadors...
Et ce n'est pas de l'auto-dénigrement puisque à l'étrangers, les grands clubs n'en veulent pas...

Après si l'un de ces 4 là fait une profonde mue psychologique, devient un gros bosseur ultra-régulier, on réexaminera éventuellement le cas mais avec beaucoup de sérieux.
Et qu'on le veuille ou non pour que les joueurs se défoncent pour un maillot ( que ce soit celui d'un club ou d'une sélection ) il faut ce maillot soit le représentant d'une institution forte donc qui sait trancher. Si on ne sanctionne pas aujourd'hui ce que l'on a déjà refusé de faire il y a 2 ans alors ca recommencera indéfiniment.

Barca / Manchester United / Real Madrid l'un de ces 3 clubs a une gouvernance faible ? leur entraîneurs font-ils une gestion " bon père de famille " ? vous rêve ou quoi ?

Dans la decennie précédente on a mit des cadors du calibre de Cantona et Ginola dehors qui, vous sera d'accord avec moi, étaient des joueurs d'une tout autre envergure que ceux que je cite plus haut...

Si on est pas capable de se séparer de gars comme M'Villa / Menez / Nasri / Ben Arfa alors je vous le dis tout de suite on ne gagnera plus jamais rien...

Sinon concernant le choix du coach:

- Garcia est très intéressé mais Lille souhaite le garder, Seydoux a été ferme là-dessus ( je les comprend ! ).
- Wenger, c'est un serpent de mer les gars il va falloir s'y faire... le joueur où il quittera Arsenal peut-être.
- Denoueix, vous allez réussir à assimiler le fait qu'il est à la retraite ?
- Un grand entraîneur étranger ?... pas de sous ! oubliez Hiddink ou Capello.

Donc non franchement le choix de Deschamps me paraît judicieux, ca s'est mal terminé à l'OM ? ben écoutez si vous voulez un entraîneur qui n'a jamais mal finit dans un club, essayez de choper Fergusson parce que j'en connais pas d'autres !
Ou Mourinho qui se barre toujours une fois qu'il a gagné.
Blanc aussi sortait d'une triste fin avec Bordeaux.


" Niveau jeu on va se faire chier ! "

Je crois qu'il serait temps de remettre les pieds sur terre, on en est malheureusement plus là. Nous avons besoin de faire un peu ce qu'a fait Prandelli en Italie, le comportement d'abord, Il n'avait cessé de dire qu'il fallait rapprocher la Nazionale du peuple... il y a le même boulot à faire en France.

Seulement 20% des Français aiment l'équipe de France, vous me direz " c'est normal c'est l'émotion post-Euro " oui sauf qu'avant l'Euro avec une série de 23 match sans défaites on était seulement à 56%..... ce qui est, très, faible.

Donc:

- Une grande lessive de printemps générationnelle à l'acide.
- Rétablir l'autorité ( et donc la légitimité ! ), comportement exemplaire.
- Lancer une nouvelle génération.
- Acter d'ors et déjà qu'on ne fera rien de merveilleux à la coupe du monde 2014 et que les joueurs de la nouvelle génération qu'on lancera même s'ils sont vraiment bons ne seront pas prêt et au vraiment au niveau international avant l'Euro 2016.

Une fois que l'équipe de France sera de nouveau une institution et qu'on aura changer de génération, là il sera le temps de mettre un Rudy Garcia.

Vous voulez du beau jeu ? vous souvenez-vous de Laurent Blanc qui regrettait l'absence de cerveau dans son équipe au point de re-convoquer Gourcuff qui n'en touchait plus une depuis 2 ans ?... ce n'est pas Nasri qui vous offrira du beau jeu...

L'équipe de France,aujourd'hui, c'est une sélection qui a atteint l'apogée mondiale en 1998 / 2000 mais qui n'a cessé de chuter depuis, est-il utile de rappeler que l'exploit de 2006 a été réalisé en allant rechercher les grands anciens de 98 / 2000 ? ca signifie quoi à votre avis ? si on avait eu des successeurs du même tonneau, serions-nous aller remettre sur le terrain Viera / Zidane / Thuram etc etc ?

Aujourd'hui nous ne sommes même pas sur d'être à la coupe du monde, on a l'Espagne dans notre groupe ce qui nous condamne quasiment d'office à la deuxième place et donc à un match coupe-gorge !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
46 44