1. // Ballon d’or FIFA 2015

La cinquième merveille de Messi

Plus mature, pour ne pas dire plus adulte, Lionel Messi accapare son cinquième Ballon d’or devant Cristiano Ronaldo et Neymar. Une récompense qui ne connaît aucune contestation, mais qui pose une question : où s’arrêtera la Pulga ? Mystère.

Modififié
3k 102
Le semblant de suspense n’est plus. Aux quatre Ballons d’or surplombant déjà sa cheminée, Lionel Messi peut désormais y ajouter un cinquième. Un record, encore un, qui ne surprend personne, pas même son dauphin Cristiano Ronaldo. Après un intermède de deux éditions, l’Argentin reprend donc son dû et son statut incontestable de meilleur joueur de la planète. « Il a la personnalité d’un numéro un mondial, celle d’un joueur unique et irremplaçable. Il y a un objectif qui l’attire et le motive. Ensuite, il a un objectif que seul ce type de joueurs a, de battre des records et d’être le meilleur joueur de tous les temps. » À l’instar de Luis Enrique, spectateur privilégié des prouesses de la Pulga, nombre de ses collègues s’interrogent sur les limites du natif de Rosario. À seulement 28 ans, et un jeu toujours plus complet, elles restent inconnues. Seuls son envie et son appétit en décideront. En attendant, le Camp Nou s’apprête à se gaver des exploits de son demi-Dieu durant de nombreuses saisons. Et à empiler les distinctions, individuelles et collectives, comme des petits pains.

Le règne Messi-Cristiano Ronaldo peut-il s’arrêter ?

Une puce qui cache un monstre


Le flash-back ramène un an en arrière. Emmitouflé dans sa doudoune, Lionel Messi aperçoit depuis la guérite d’Anoeta la déroute de son Mes Que. Cette défaite entraîne moult remous dans l’institution catalane : Zubizarreta prend la porte, Puyol le suit, et Luis Enrique en semble proche. En cause, une brouille avec cette même Pulga qui, de retour de vacances, ne comprend pas sa mise au banc. L’épisode, relaté dans des versions plus ou moins fidèles en Espagne, signe la fin du début. Autrement dit, Lucho et Léo s’engagent dans un pacte de non-agression qui entraîne la fin des ambitions de la concurrence. Loin d’un désagrègement de l’institution blaugrana, le tremblement de terre de San Sebastián est suivi d’un retour en (super)forme de la bande à Leo. Plus adulte, il accepte de reprendre son poste originel d’ailier droit, histoire de donner à Neymar et Luis Suárez une place de choix. Une attitude amicale dans laquelle la MSN puise sa force, et qui détonne par rapport au trident madrilène de la BBC. Traité d’égal à égal par sa majesté, le Brésilien et l’Uruguayen ne ratent, eux, jamais l’occasion de rappeler qui est « el numero uno del mundo » .

Brossé dans le sens du poil, Lionel Messi n’en demeure pas moins friand de compliments en direction de ses deux acolytes. Des acolytes qui lui permettent d’afficher un sourire permanent. À tel point que certains murmurent dans les arcanes du Camp Nou ne jamais l’avoir vu aussi épanoui. « C’est étrange qu’un Brésilien, un Argentin et un Uruguayen s’entendent si bien, mais c’est comme ça, relate le néo-Ballon d’or peu avant ses exploits de mai. Nous avons une super relation. Quand on s’entend bien en dehors du terrain, c’est bien plus facile de s’entendre sur le terrain. » Justement, sur le pré, les trois larrons enchaînent des démonstrations dignes des jeux vidéo. En une touche, à l’aveugle, ils enchaînent les prestations de haut vol et s’imposent comme l’un des tout meilleurs trios de l’histoire du football. Mieux, ils conduisent les Culés vers un second triplé Ligue des champions-Liga-Coupe du Roi. Autant de titres qui rassasient presque la boulimie d’un Messi qui compte aujourd’hui 26 trophées sous la liquette blaugrana… Ou quand une puce cache un monstre.

Une masterpiece face à l’un de ses géniteurs


Plus que cette maturité et cette complicité, Lionel Messi s’accomplit lorsque la pente devient raide, et les rencontres décisives. Le printemps approchant, il enfile ses ballerines de danseur étoile et offre des prestations de haut vol. Manchester City et PSG en portent encore les stigmates, tandis que le Bayern de son ancien mentor Pep Guardiola et la hanche de Jérôme Boateng suffoquent encore. Pour rappel, en demi-finale de C1, il signe sa masterpiece en mondovision avec un doublé et une passe dé. Surtout, il ne cesse de progresser. Que ce soit à la préparation, sur coup franc - un art qu’il domine -, ou encore avec des changements d’aile diaboliques, il ne cesse de s’embellir. Certains diront que son seul adversaire reste l'histoire, lui préfère sans doute se focaliser sur son prochain match, forcément synonyme de plaisir. Pour sa dernière représentation avant l’officialisation de son Ballon d’or, il a ainsi collé un triplé en toute quiétude. Caprice du destin, son dernier pion intervient suite à un tir de Neymar repoussé par le montant. Si même les poteaux lui font des passes…



Par Robin Delorme
Modifié

Dans cet article

Anfield_Road Niveau : Ligue 1
Note : 2
ThiagoMarco8 Niveau : District
AHAHAHAHA L'ÉQUIPE TYPE!!!!
Note : 1
Donc CR7 devant Neymar???Hahaha
Mothafucka Niveau : CFA
Note : 2
Y'a quand même 27% des types qui ont voté pour Cristiano alors que le type ne doit même pas être sur le podium...
C'est comme l'équipe de l'année avec 4 madrilènes qui n'ont rien gagné de l'année. Une sacrée mascarade, comme la FIFA en fait.


Putain merci mec!!

2ème fou rire après la gueule de l'équipe type, avec Ramos et Marcelo.
Note : 3
Message posté par Hils7
Oh putain sa rage de ouf par ici ! J'ai kiffè voir mon pti luka dans l'equipe type, faut dire que c'est le milieu le plus classe de l'histoire du foot ( avec redondo biensur ) apres c'est vrai que il aurait peut etre du mettre blind wijnaldum ou depay dans l'equipe type ! Et luis enrique meilleur entraineur ???! Et van gaal alors ?? Le mec a des records de malade avec united ! Pire attaque de tout les temps, 10 match en championnat sans mettre un but en premiere mi temps, 300 millions en 2 ans et il se fait jarter du premier tour de ldc, sacrè performance !


https://www.youtube.com/watch?v=S73LR4FAt8I
Beefheart Niveau : DHR
Sinon, David et Goliath, y'a que moi que ça choque ?
On lui laissait le temps il se lançait dans un exorcisme le mec.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Note : 1
Message posté par Hils7
Oh putain sa rage de ouf par ici ! J'ai kiffè voir mon pti luka dans l'equipe type, faut dire que c'est le milieu le plus classe de l'histoire du foot ( avec redondo biensur ) apres c'est vrai que il aurait peut etre du mettre blind wijnaldum ou depay dans l'equipe type ! Et luis enrique meilleur entraineur ???! Et van gaal alors ?? Le mec a des records de malade avec united ! Pire attaque de tout les temps, 10 match en championnat sans mettre un but en premiere mi temps, 300 millions en 2 ans et il se fait jarter du premier tour de ldc, sacrè performance !


Ca t'a vraiment fait du mal de côtoyer autant Ruud, toi :s
Il avait quand même l'air vachement emmerdé de gagner ce ballon d'or Messi
Note : 1
Messi ne démérite pas, mais j'aurais plus vu Matuidi. Vivement que FF récupère son Ballon d'Or.


Elle est tout simplement splendide!
+1 pour toi
Note : 1
Message posté par pierre ménès 2.0
Elle est tout simplement magnifique cette meuf.
10 fois au dessus d'une irina shayk


Dans le cul direct
McMilkshake Niveau : CFA2
Note : 1
C'est presque dommage de voir à quel point les médias m'ont fait haïr Messi, même si je reconnais qu'il n'y avait que lui pour le gagner cette année.
Mais je peux plus les voir, tous. Même Ronaldo que j'aimais bien pour son côté imbu de lui-même, je supporte plus. Je veux du ballon d'or pour des Muller, Ozil, Sanchez, Verratti, Buffon, N'doye (oui, je suis angevin). D'autres joueurs qui amènent autre chose que des stats. Des joueurs qui me font aimer le foot, tout connement.
Ramos, Pogba, Modric, CR7 et Iniesta dans le XI type de l'année hahahahahahahaha
Note : 1
Message posté par McMilkshake
C'est presque dommage de voir à quel point les médias m'ont fait haïr Messi, même si je reconnais qu'il n'y avait que lui pour le gagner cette année.
Mais je peux plus les voir, tous. Même Ronaldo que j'aimais bien pour son côté imbu de lui-même, je supporte plus. Je veux du ballon d'or pour des Muller, Ozil, Sanchez, Verratti, Buffon, N'doye (oui, je suis angevin). D'autres joueurs qui amènent autre chose que des stats. Des joueurs qui me font aimer le foot, tout connement.


Justement, Messi amène autre chose que des stats. Faut juste commencer à regarder ses matchs pour s'en rendre compte.
Ronaldo devant neymar... et 20% d'écart en plus... putain. .. bon lui il y peut rien c'est pas lui qui vote j'vais donc pas m'en prendre a lui mais c'est quand même frustrant ...

5 BO wow. .. manque qu'une coupe du monde pour qu'on le considère comme the best of the best...
Frenchies Niveau : CFA
Note : 1


CR7 qui met Benzema ballon d'or :D
Message posté par McMilkshake
Ah voilà, j'attendais les types qui me diraient que j'aime pas le foot parce que j'aime pas Messi. Ton ouverture d'esprit est appréciable mais je passerai outre. Désolé de ne pas suivre la masse aveuglément. C'est un joueur incroyable qui a des coups de génie, plus régulièrement que d'autres d'ailleurs sinon il n'en serait pas là. Mais c'est aussi ce foutu lobbying (que tu abreuves) que je ne supporte plus et qui m'ont fait haïr viscéralement ce joueur. Et ses groupies. Au même titre que tous les cons de fanboys d'ailleurs.


A partir du moment où tu haïs un type "viscéralement" à cause du ramdam que les gens font sur lui, ça en dit long sur TON ouverture d'esprit. Surtout quand tu aimes le football.

C'est juste dommage d'avoir ce genre de raisonnement.
Note : 1
Message posté par CR7LEO
Et c'est la même chose avec les médias
les journalistes occidentaux qui suivent tous les matchs votent eux aussi très souvent cr7 c'est d'ailleurs pour cela qu'il arrive à totaliser +20%
Etant moi même fan de cr7 je trouve ça hallucinant ,si quelqu'un a une explication valable je veux bien l'entendre,car le marketing ne tient pas pour moi ,l'excuse qu'ils n'y connaissent rien au foot non plus ,qu'ils regardent pas les matchs non plus.
Donc comment moi fan de cr7 peut considérer qu'il n'a plus le niveau top 5 et le monde du football en entier média coach joueurs considèrent que il fait tjs partie du top 3!!!!!!


Regarde les commentaires des journalistes de Canal et tu sauras
Ils ne savent rien de rien de ce qui se passe ailleurs, ils ne savent même pas ce qu'il se passe dans les autres matchs de PL.

Par exemple, Menes n'avait jamais vu De Bruyne jouer avant le City-Tottenham, il ne connaissait pas Otamendi, Arribart ne connaissait même pas Fuchs, ne savait pas que c'était une réference de Buli, qu'il était gaucher, que c'était un grand tireur de CPA.

Stéphane Guy, qui commentait Arsenal -Newcastle n'avait jamais vu Wijnaldum jouer, Habib Beye non plus...etc
Donc, oui, c'est très très plausible qu'ils n'aient vu aucun match de CR7, ni même Messi, mis à part le vine sur Boateng.
Message posté par Yuturyu
Dans ce cas c'est encore plus dramatique : Il est tout simplement surcoté (je clarifie: pour le ballon d'or de cette année) et les propres gens du métier sont influençables et incompétents pour voter. Point.


J'ai tendance à penser la même chose.
Mais j'aime pas ça car croire détenir la vérité absolue au détriment de plusieurs personnes "qualifiés" n'est jamais un bon signe.
Note : 1
Le mec qui dit ne pas aimer Messi pour pas faire comme les autres : tu fais exactement comme les autres. T'as rien de différent, tu veux juste passer pour un spécialiste, mais c'est comme si je te disais que j'aime pas Michael Jackson parce que je ne suis pas aveuglément la masse.

Messi c'est l'un des joueurs qui se rapprochent le plus de la définition de football. Contrairement à Cristiano (je dis pas ça pour flinguer le portugais), les statistiques forment une infime partie de ce qu'il représente. T'as le droit de ne pas aimer Messi, mais seulement ça veut dire beaucoup de chose sur la valeur de ton avis.
Zozo le Singe Niveau : Loisir
Message posté par gabifesse
EN même temps tout le monde s'en branle du ballon d'or actuellement.
Ca redeviendra un poil intéressant quand Messi et Cristano ne joueront plus.


Je suis d'accord aussi l'équipe-type est ridicule car je ne vois pas l’intérêt. Tu ne formes pas une équipe en plaçant les meilleurs joueurs de chaque position, si il n'y aucune complémentarité, aucune cohésion etc..
Note : 1
Le jour ou Messi se retirera du football :

Nous sommes en Juin 2022. En fin de contrat au Barca Messi décide de rentrer pour finir aux Newell's Old Boys, le rêvé de sa jeunesse : finir sa carrière au pays, lui, qui a gagné 6 ballons d'or, va fêter ses 35 ans. Repositionné en 10 depuis 2 saisons dans un Barca qui a accepté de modifier son légendaire 4-3-3 en 4-2-3-1 afin de le soulager, il a perdu en explosivité, ne fait plus de rushs mais est toujours capable d'avoir une vitesse d’exécution folle dans les petits périmètres et surtout l'argentin utilise toujours son pied gauche pour lâcher caviar sur caviar à ses coéquipiers et notamment son ami Neymar qui, âgé maintenant de 28 ans, vient de décrocher son 3e ballon d'or en début d'année 2021.

La fête du départ de Messi est exceptionnelle, tel Kobe Bryant des hommages sont rendus dans tout les stades de Liga à chaque apparition. Et il a droit a sa première standing ovation lors de sa sortie à la 75e minutes de jeux au Bernabeu, les madrilenes ont eu beau le détester plus de 15 ans, il leur fait tout drôle de savoir que c'est la dernière fois qu'ils le voient sur leur terrain. Pour le dernier match de Messi à Barcelone en ce mois de juin 2021 l’émotion est énorme, la fête grandiose. Les hommages se multiplient sur l’écran : Ronnie, Eto'o, Iniesta, Xavi, Aguero, Chygrinsky, Maradona, Neymar tous passent un petit message à l'argentin. Quelle surprise de voir un message de... Cristiano Ronaldo, retraité depuis 1 an. Celui ci revient sur leur rivalité et lui déclare qu'elle lui manquera toujours.

Pour sa première saison au Newells la pression est énorme. L'argentin a tout connu mais celle de son propre peuple est la plus dur à supporter ! Surtout après le nouveau fiasco en coupe du monde 2018 où l'Allemagne a ENCORE battu l'Argentine en quart de finale. Même avoir gagné la Copa America 2016 n'a pas permis à Messi de leur être totalement "légitime". A chaque apparition les stades sont pleins, les parents amènent leurs enfants pour voir l'Argentin dont ils leur ont tant parlé, mais la presse et les supporters n'ont qu'une phrase à la bouche : "voici enfin le catalan". Les premiers matchs sont pénibles, Messi est bousculé, malgré le niveau technique assez faibles, les tacles sud américains sont féroces et tous veulent se mesurer à la légende a la limite du correcte. Les premières critiques tombent, elles font mal.

Voici venu le mondial au Qatar en plein hiver 2022. Le 4-4-2 en losange de Simeone offre a Messi une place de milieu offensif derrière la star Dybala, le grand rival de Neymar et le prolifique buteur Icardi. S'appuyant sur une énorme rigueur, la tactique de l'ancien coach des Colchoneros semble inadaptée à un Messi fatigué et qui n'a de toute manière jamais aimé presser sans ballon. La presse s’inquiète, après ses 6 premiers mois moyen avec Newells et tellement d’échec en coupe du monde par le passé elle se demande si Messi est encore capable d'être un titulaire pour la sélection à 35 ans alors qu'un trident Vietto-Icardi-Dybala dans la force de l'age fait baver toute l'Argentine. Simeone tape du point sur la table : Messi est son Zidane 2006 ! Les premiers matchs ne lui donnent pas raison, Messi a du mal avec l'intensité mais Dybala est la star attendu. Sans briller l'équipe parvient à passer les 8e de finale. Puis la magie se produit, lorsque vient l'Argentine-Allemagne en quart tel un symbole Messi parvient à briser le signe indien et marque le seul et unique but. La demi finale face à Espagnol est comme un symbole, Messi marche sur le pays qui l'a adopté grâce a 3 passes décisives et l'Argentine hurle "Messi était bien Argentin". Vient finalement la finale : l'Argentine contre le Brésil de Neymar. Le Brésil est irrésistible et ouvre le score par sa star Barcelonaise qui y a repris le n°10. Mais alors que le score est plus proche de 2-0, le génial Dybala offre une action de classe mondiale lui permettant d’égaliser. Les équipes baissent le rythme et tous attendent la prolongation, c'est alors que Messi prend le ballon coté droit, repique dans l'axe, crochetant Marquinhos et, comme à ses plus belles heures, envoi une frappe brossé dans le petit filet opposée. L'Argentin explose. Messi est porté au rang de l'illustre Maradona. Dybala remporte le Ballon d'or cette année la mais Messi est enfin devenu le champion de tout un peuple.

C'est porté par cette élan que l'Argentin retourne au Newells et à coup de passes décisives envoie son équipe au titre devant Boca et River. Le club fait tout pour le faire prolonger une saison de plus et porter Newells vers la Copa Libertadores mais Messi refuse, l'homme est fatigué et comblé. Il veut maintenant consacrer son temps à sa famille. Il decide de prendre sa retraite avec la Copa America 2023 en Uruguay. Celle ci n'est pas une réussite pour l'Argentin qui n'est plus vraiment motivé et la compétition ressemble a un jubilé . La sélection s’arrête en quart de finale vaincu par le Chili, Messi est sortie sous les applaudissements à la 74e.

En Juillet 2023, à tout juste 36 ans après 19 ans de carrière, Messi se retire des terrains de football.
delije mitrovic Niveau : Loisir
C'est beau de rêver...vinnie Jones reprend du service, signe à eibar, club racheter par l'agent de cristiano, et casse la jambe de messi qui dorénavant marche avec des béquilles. Ronaldo gagne tous les ballons d'or, et tout le monde l'acclamera comme l'unique numéro 1 des années 2010.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Les + de SOFOOT.com
Article suivant
L'équipe type du week-end
3k 102