1. //
  2. // Man U/Bayern Munich

La cible Badstuber

Défenseur central reconverti arrière gauche par Louis Van Gaal, Holger Badstuber s'apprête à encore souffrir ce soir à Old Trafford. Portrait de celui qui pourrait être le boulet des espoirs européens du Bayern.

0 0
La pénurie a parfois du bon ! Pour Holger Badstuber, égérie blonde d'Hugo Boss, elle devient même providentielle. Le jeune stoppeur profite depuis le début de saison de l'effectif ric-rac du Bayern et de l'installation de Lahm côté droit. Ses concurrents de début d'exercice se nomment en effet Braafheid (éjecté depuis en prêt), Contento et Alaba (tous deux un peu jeunots à seulement 19 et 17 ans). Plutôt maigrichon ! Le bulletin de notes d'Holger affiche du coup 29 matchs de Bundesliga, soit la totalité des matchs disputés et l'intégralité de la campagne en Ligue des Champions. Une surprise pour celui qui n'était encore qu'un jeune de l'équipe réserve l'an passé. Sauf qu'Holger a le sens du contact. Ou plutôt la chance du pistonné ! Car son défunt papa, fan inconditionnel du club bavarois, a su se rapprocher des bonnes personnes quand il s'agissait de l'avenir de son mouflet. A 13 ans, Holger, tout juste membre des équipes de jeunes du VFB Stuttgart, parvient à rejoindre la pépinière de la Säbener Strasse, le prestigieux complexe du Bayern. Avec comme seule assurance d'échapper à la lose inhérente au club de Stuttgart. Forcément un premier pas dans le métier.

Heureux mentor...

Car Badstuber n'a rien d'un surdoué, loin du petit chouchou d'alors, un certain Marc Hummels, véritable petit prodige, parti depuis à Dortmund pour 4 millions d'euros. Une véritable opportunité aussi pour Holger, privé d'une concurrence embarrassante. Mais sa baraka provient avant tout de l'influence d'une personne. Hermann Gerland, scout réputé du Bayern, ayant multiplié les casquettes au sein de l'organigramme labyrinthique du club. Son père s'en rapproche judicieusement, devenant selon les sources, ami, confident ou simple connaissance de l'ex-stoppeur du VFL Bochum. Pour Badstuber, cet homme sera la clé, le passe-partout pour franchir une à une les portes conduisant au sommet. Sélection de jeunes puis réserve dont Gerland est parfois l'entraineur, avant l'équipe première où l'adjoint de Van Gaal se nomme aujourd'hui... Gerland !

Badstuber ne dispose heureusement pas que du carnet d'adresses de son paternel. A une patte gauche intéressante, notamment sur coup-franc (Van Gaal en fait un de ses tireurs de coups de pied arrêtés), Holger ajoute un potentiel défensif intéressant. Quoi que plus ou moins affirmé selon les sources ! Chouchou de Van Buyten, qui le couve en début de saison quand le jeune poulain profite du départ de Lucio et de la blessure de Demichelis pour évoluer dans l'axe, il devient la semaine dernière face à Man Utd le bouc émissaire d'un certain Franck Ribéry. Aligné derrière le Français, Holger passe l'essentiel de la première période à subir les remontrances de “Kaiser Franck” au sujet de son positionnement. Pas très coopératif le Franckie ! Ou juste fataliste au vu de la performance de son coéquipier, dépassé par l'enjeu et le niveau de l'événement...

2m50 de détente et autant d'attentes

Car imaginer Badstuber en latéral revient parfois à observer un gros nounours tyrolien. Surtout quand sa symétrie de l'autre aile se nomme Philipp Lahm. Un beau bébé d'1m89 à la détente faramineuse (près de 2m50 sans élan) risquant de souffrir face aux biens plus vifs Nani ou Valencia. Sa place ? C'est l'axe où il note avec attention les performances mi figue-mi raisin de l'Argentin Demichelis. Au point de parfois s'y glisser, comme samedi face à Schalke. Ses idoles ? Deux centraux, John Terry et le Barcelonais Pique. Son point faible ? Une relance pourtant née d'un passé de milieu défensif qu'il lui reste à très largement peaufiner au plus haut niveau.

Pour Christian Nerlinger, l'un des nombreux pontes du club, Badstuber est sans conteste l'avenir de la défense du Bayern. Ce quart de finale semble alors arriver un peu tôt... tout comme la Coupe du Monde que certains le voient disputer avec une Mannschaft pour laquelle il n'a pas encore été sélectionné. Ce soir, sous les yeux de l'Europe, le jeune Allemand pourrait jouer très gros. D'autant que le statut de future vedette du “FC Hollywood” reste plus que précaire. Allez donc demander à Görlitz, Lell, Ottl ou encore Kroos...

Guillaume Bardou

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0