En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Atlético de Madrid

La Chine veut Gameiro

Modififié
À chaque fois qu'un joueur fait une bonne saison en Europe, c'est automatique : une offre arrive de Chine.

Cette fois, c'est au tour de l'attaquant français de l'Atlético de Madrid Kevin Gameiro de faire l'objet d'une proposition mirobolante issue d'un club de l'Empire du Milieu. L'ancien Sévillan a reçu une offre impossible à refuser d'après Marca, et l'aurait transmise aux dirigeants des Colchoneros pour qu'ils l'analysent. Selon les estimations, il pourrait gagner vingt millions d'euros par saison en Chine.

Si rien n'est encore finalisé, le fait que l'Atlético s'active pour trouver un nouvel attaquant est un secret de polichinelle : toujours selon Marca, la direction bosse d'arrache-pied pour attirer Alexandre Lacazette, avec qui elle aurait déjà discuté selon le quotidien espagnol.


Dans tous les cas, le départ ou non de Gameiro dépend de la décision que le TAS doit rendre le 24 avril prochain, pour déterminer si l'Atlético est autorisé à effectuer des transferts ou non. Si la réponse est non, le départ de l'attaquant français serait très peu probable puisque ses dirigeants ne pourront pas le remplacer numériquement. AL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


vendredi 16 février 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 17 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 16 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 6