La chanson de Gillot

Modififié
0 0

Le refrain à la mode en ce moment au Haillan, c’est celui de Mariano, présenté officiellement vendredi. Pas très original, avec un petit air de déjà vu. Pourtant, ça plait à donf’ à Francis Gillot, bon parolier. Mais comment les Girondins, capables de recruter des flops tels que Modeste ou André, ont-ils procédé pour choper un joueur proche du groupe auriverde ? Réponse.

«  J’ai pris l’avis de nos recruteurs qui l’avaient vu plusieurs fois et qui l’ont décrit comme le meilleur latéral du pays, indique simplement le coach bordelais. Et c’est vrai que quand j’ai vu les DVD, j’en ai été convaincu ; il était comme les latéraux que j’aime, à savoir des garçons qui participent au jeu, qui vont vers l’avant, qui arrivent à centrer et à faire des passes décisives. En plus, sur le premier que je visionne, il fait marquer deux buts ! Pour un latéral, c’est quand même une bonne chose. »

C’est sûr, mais Francis, Mariano, c’est… un défenseur ! « Oui, après, évidemment, il faut qu’il défende bien ! Il a du peps, de la vitesse… C’est un arrière latéral comme je les aime, ajoute l’ancien tacleur du Nord. Il aura besoin d’un petit temps d’adaptation, mais c’est le profil que je voulais.  »

Aux Girondins, il fut un temps où l’on visionnait aussi des cassettes vidéo de Paulo Miranda ou de Bruno Basto…

LB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0