1. //
  2. //
  3. // FC Séville-Lyon

La chance sévillane de Nasri

Encombrant du côté de Manchester, Samir Nasri s’est envolé en toute fin de mercato pour Séville. Un départ salvateur, à en croire ses premiers pas réussis avec le maillot de Séville, qui pourrait se transformer en réussite si le Marseillais conserve cette forme.

Modififié
2k 30
D’une légère déviation du dos, ou du cul, c’est selon, Gabriel Mercado grille la politesse à Samir Nasri, auteur d’un coup franc succulent amenant l’ouverture du score face au Betis. Par là même, l’Argentin, unique buteur du derby sévillan, devient le nouveau favori des tribunes du Sánchez-Pizjuán au profit de son camarade marseillais qui, trois jours plus tard, récidive. Cette fois sur la pelouse de San Mamés, le Français régale ses coéquipiers et ouvre son compteur but sevillista au grand bonheur de son entraîneur Jorge Sampaoli, pourtant chafouin à cause du premier revers en Liga des siens : « Nasri a signé un match énorme, à hauteur de ses qualités, et il va nous apporter beaucoup cette saison. Il devient le guide de l'équipe et nous sommes très enthousiastes à l'idée qu'il nous apporte ce plus dont a besoin l'équipe en matière de qualité. » Un compliment rare dans la bouche du technicien argentin qui en dit long sur l’intégration réussie de son meneur de jeu. À défaut d’être déjà gagné, le pari de son recrutement prend des airs de réussite. Tout du moins, Samir Nasri peut déjà se targuer de s’être mis une bonne partie du FC Séville dans sa poche.

Monchi : « Je ne suis pas un policier »


Lorsque, par mégarde ou par crétinisme, Ahmed Yahiaoui, ami d’enfance et espoir déchu de la formation hexagonale, poste sur Instagram une vidéo présentant ses vacances made in Las Vegas, Samir Nasri y fait son apparition entre une bouteille d’alcool et des pochons de marijuana. Une vidéo qui entraîne une rentrée médiatique fracassante pour le joueur de Manchester City, plus apte à se faire entendre par voie de presse que par ses performances sur le pré. Car plus encore que ces pitreries sur les réseaux sociaux, le Marseillais sort d’un exercice presque blanc (treize petites apparitions la saison passée). Autant d’incertitudes qui interrogent sur le bien fondé de son recrutement par le FC Séville. Interrogé sur ce sujet par la Cadena Ser, Monchi, directeur sportif star des Palanganas, la joue franc-jeu : « Cela fait seize ans que je fais ce métier et l’une des premières choses que je me suis promises, c’est de ne pas être un policier. Ma relation avec les joueurs est basée sur la confiance. Je ne suis pas un répressif. J’ai parlé avec Samir comme j’avais parlé avec Banega, Rami… La seule chose que je souhaite est qu’il joue bien, qu’il se comporte comme un bon professionnel. »

Des paroles aux actes, les premiers pas de Samir Nasri sous la liquette sevillista vont dans le sens de Monchi. D’abord parce le Français affiche une condition physique optimale, mais aussi parce qu’il étonne le vestiaire de par sa connaissance du jeu proposé par le FC Séville comme par Jorge Sampaoli. Le directeur sportif sévillan, toujours : « J’ai adoré discuter avec lui. C’est un malade du football, un fin connaisseur de ce milieu qui connaît tous les joueurs des grands championnats… » Lors de sa présentation au Sánchez-Pizjuán, même son de cloche : plus que des banalités ennuyeuses, il délivre une conférence de presse qui déclenche l’intérêt du peuple de Nervion. « Guardiola a essayé de me retenir jusqu'au dernier moment, mais il était clair que je voulais partir et aller à un endroit où je pourrais évoluer à mon meilleur niveau. Je voulais un club familial et Séville était tout cela, mais jusqu'au dernier moment, il y a eu des doutes, évoque l’intéressé à la toute fin du mois d’août. L'équipe ? J'ai vu presque tous ses matchs. L’esprit de Bielsa me plaît beaucoup et celui de Jorge lui ressemble. C'est pour cela que j'ai choisi de venir ici. »

En mission en Ligue des champions


Absent du début de saison sévillan pour cause de transfert tardif, Samir Nasri délivre ses premières sucreries face au Betis, puis à Bilbao, deux rencontres dont il sort avec le titre de MVP et un statut de bonne pioche renforcé. En plus de s’être mis une large partie du Sánchez-Pizjuán dans la poche, le Marseillais fait de même avec Jorge Sampaoli, convaincu par les prémices de son poulain. Adepte d’un changement perpétuel de système, l’Argentin prévoit de l’aligner « en tant que meneur de jeu, ailier, ou deuxième attaquant » . En manque de temps de jeu du côté de City, l’ancien Bleu retrouve son QI football perdu et espère faire de son prêt (à 3,5 millions d’euros l’année, mais sans option d’achat) une réussite. Pour ce, le joueur le plus expérimenté de l’effectif sévillan sur la scène européenne devra faire passer un cap en Ligue des champions au triple vainqueur en titre de la C3. En cas de réussite, Sampaoli promet même « qu’il n’aura aucun problème pour revenir en sélection française » . Une prophétie qui, malgré le bon début de saison de Samir Nasri, ne devrait jamais se réaliser, elle.


  • Profitez de nos bonus et pariez sur le match Séville-Lyon

    Par Robin Delorme
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Quel gachis... Effectivement contre Bilbao il a ete pas mal, il touche enormement de ballons meme tres bas et a su bien orienté le jeu meme si il abuse parfois des passes laterales...

    Nasri reviendra sans doute jamais en EDF mais ca reste un enorme gachis pour moi car en forme il est bien meilleur que Payet, malheureusement sa mentalité et son attitude ne l'ont pas aidé...
    Quand tu vois le joueur que cetait a l'OM pui a Arsenal depuis qu'il palpe a Man City c plus la meme personne...
    Kame House Niveau : CFA
    C'est le petit prince; quand il joue juste, il a cet élégance qui met l'équipe au diapason, il devient irrésistible. Oui, dommage pour l'équipe de France qu'on ait pas réussi à l'intégrer, c'est vraiment un beau joueur et un gars intelligent qui plus est, peut-être trop.
    Kame House Niveau : CFA
    C'est le petit prince; quand il joue juste, il a cet élégance qui met l'équipe au diapason, il devient irrésistible. Oui, dommage pour l'équipe de France qu'on ait pas réussi à l'intégrer, c'est vraiment un beau joueur et un gars intelligent qui plus est, peut-être trop.
    Y'a des fois où j'aimerais bien au moins un article qui analyse en amont les forces et faiblesses en présence des deux équipes, les matchs dans le match, la confrontation tactique, le contexte... l'environnement globale de la rencontre quoi!

    Parceque bon des top 10 réchauffés et des focus sur un joueur hype de chaque équipe, ok c'est cool, mais franchement c'est bien light et c'est loin de résumer de manière globale la confrontation à venir.
    GalateaTêtenjoy Niveau : CFA
    Message posté par Zubrowka
    Y'a des fois où j'aimerais bien au moins un article qui analyse en amont les forces et faiblesses en présence des deux équipes, les matchs dans le match, la confrontation tactique, le contexte... l'environnement globale de la rencontre quoi!

    Parceque bon des top 10 réchauffés et des focus sur un joueur hype de chaque équipe, ok c'est cool, mais franchement c'est bien light et c'est loin de résumer de manière globale la confrontation à venir.


    Et encore, si au moins il pouvait y avoir plus d'analyses tactique après match, ça serait déjà bien. Mais on ne parle plus beaucoup de jeu et de tactique sur So Foot.
    Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
    Il est peut être intrinsèquement meilleur que Payet mais Nasri n'a jamais rien montré en EDF, contrairement à Payet.
    GalateaTêtenjoy Niveau : CFA
    Message posté par Joshua_is_a_tree
    Il est peut être intrinsèquement meilleur que Payet mais Nasri n'a jamais rien montré en EDF, contrairement à Payet.


    Merci pour cette remarque hautement utile. Qu'est-ce qu'on s'en fout qu'il n'ait rien fait en EdF. Il a surtout été appelé dans les moments où l'EdF était un champ de ruines. Payet est arrivé sur le tard, dans la forme de sa vie, dans un moment où l'équipe tournait bien et commençait à proposer un football offensif. Comparer les performances en Bleu de Payet et Nasri n'a aucun intérêt.

    Et j'aouterai que Payet n'a pas non plus fait grand chose en EdF (quatre, cinq bons matchs). Je dis ça alors que j'adore les deux joueurs, qui ont des qualités très différentes. Payet est plus spectaculaire, Nasri sûrement plus intelligent et précieux pour un collectif.

    Et faut arrêter un peu de reprocher aux joueurs de faire des passes latérales. Ça fait partie d'une phase de possession de balle. Garder la balle. Faire tourner, passer sur les côtés, revenir derrière, attendre, savoir quand briser une ligne adverse par la passe ou la percée balle au pied. C'est beau la verticalité, mais on ne peut pas faire ça pendant 90 minutes non stop (à part peut-être Klopp et Bielsa).

    Bonne route, Sam...
    Merci pour cet article, et merci de vérifier la signification de ''Chafouin'' qui n'est pas adéquat dans la phrase...
    Cafu cremes Niveau : CFA2
    Message posté par Kame House
    C'est le petit prince; quand il joue juste, il a cet élégance qui met l'équipe au diapason, il devient irrésistible. Oui, dommage pour l'équipe de France qu'on ait pas réussi à l'intégrer, c'est vraiment un beau joueur et un gars intelligent qui plus est, peut-être trop.


    Et Gourcuff en forme est bien au dessus de Nasri etc
    Note : 1
    Message posté par Joshua_is_a_tree
    Il est peut être intrinsèquement meilleur que Payet mais Nasri n'a jamais rien montré en EDF, contrairement à Payet.


    Il a mis un but décisif contre les roumains. Chose qu'avait fait Nasri lors d’éliminatoire contre la Bosnie.
    Comparer leur prestation en bleus c'est un peu se matter un combat d'infirmes.

    Il y en a un qui est copain avec les journalistes et l'autre qui se la joue branleur hautain; elle est là la dif' surtout.
    Cafu cremes Niveau : CFA2
    Message posté par RocKnRolla
    Il a mis un but décisif contre les roumains. Chose qu'avait fait Nasri lors d’éliminatoire contre la Bosnie.
    Comparer leur prestation en bleus c'est un peu se matter un combat d'infirmes.

    Il y en a un qui est copain avec les journalistes et l'autre qui se la joue branleur hautain; elle est là la dif' surtout.


    Comme quoi la proximité supposée avec les journalistes a pas servi à grand chose. Il a quand même salement ramassé Gourcuff dans sa carrière.

    M'enfin, Nasri reste un bon petit joueur et c'est dommage que son égo lui ait joué des tours car ses copains journalistes et coéquipiers l'ont toujours décrit comme un garçon intelligent.
    Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
    Message posté par GalateaTêtenjoy
    Merci pour cette remarque hautement utile. Qu'est-ce qu'on s'en fout qu'il n'ait rien fait en EdF. Il a surtout été appelé dans les moments où l'EdF était un champ de ruines. Payet est arrivé sur le tard, dans la forme de sa vie, dans un moment où l'équipe tournait bien et commençait à proposer un football offensif. Comparer les performances en Bleu de Payet et Nasri n'a aucun intérêt.

    Et j'aouterai que Payet n'a pas non plus fait grand chose en EdF (quatre, cinq bons matchs). Je dis ça alors que j'adore les deux joueurs, qui ont des qualités très différentes. Payet est plus spectaculaire, Nasri sûrement plus intelligent et précieux pour un collectif.

    Et faut arrêter un peu de reprocher aux joueurs de faire des passes latérales. Ça fait partie d'une phase de possession de balle. Garder la balle. Faire tourner, passer sur les côtés, revenir derrière, attendre, savoir quand briser une ligne adverse par la passe ou la percée balle au pied. C'est beau la verticalité, mais on ne peut pas faire ça pendant 90 minutes non stop (à part peut-être Klopp et Bielsa).


    Si c'est pour faire ça, prenons Lemoine parce que les passes latérales il les fait très bien aussi, sauf qu'il a un meilleur état d'esprit, qu'il est meilleur défensivement et qu'il ne garde pas le ballon inutilement pendant 3 minutes en laissant toute l'équipe adverse se replacer avant de le lâcher.
    Message posté par Cafu cremes
    Comme quoi la proximité supposée avec les journalistes a pas servi à grand chose. Il a quand même salement ramassé Gourcuff dans sa carrière.

    M'enfin, Nasri reste un bon petit joueur et c'est dommage que son égo lui ait joué des tours car ses copains journalistes et coéquipiers l'ont toujours décrit comme un garçon intelligent.


    C'est pas faux. Mais bon au delà de la proximité -amitié il faut aussi être sur la feuille de match!
    Cafu cremes Niveau : CFA2
    Message posté par RocKnRolla
    C'est pas faux. Mais bon au delà de la proximité -amitié il faut aussi être sur la feuille de match!


    Vu sa femme je serai resté pendant deux ans à la maison moi aussi huhu
    Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
    Message posté par Cafu cremes
    Et Gourcuff en forme est bien au dessus de Nasri etc


    +1
    Gourcuff était vraiment un super joueur quand il jouait à Bordeaux.
    Grande classe, grosse technique, jeu très intelligent, affuté physiquement..
    Enorme regrets pour lui.
    "« Guardiola a essayé de me retenir jusqu'au dernier moment,"

    J'en doute pas une seconde, quand je vois déjà son entrée face a West ham en début de saison ou son dernier match face a Bilbao, c'est un joueur qui correspond tellement au jeu de Pep. Maintenant je pense que Pep a du lui dire que malgré que je veuille que tu reste, tu part pas comme titulaire en puissance et il a voulu partir pour avoir du temps de jeu et profiter de ses derniere année de haut niveau.

    En plus la avec la blessure de KDB, il aurait eu sa chance et il aurait fait tellement de bien..
    Gourcuff et Féret, Dieu que la Bretagne aurait pu être belle...
    Ahmed-Gooner Niveau : CFA
    Message posté par RocKnRolla
    Il a mis un but décisif contre les roumains. Chose qu'avait fait Nasri lors d’éliminatoire contre la Bosnie.
    Comparer leur prestation en bleus c'est un peu se matter un combat d'infirmes.

    Il y en a un qui est copain avec les journalistes et l'autre qui se la joue branleur hautain; elle est là la dif' surtout.


    Oui Nasri peut avoir une attitude détestable des fois, moi je l'aime pour nous avoir quitté en pleine galère, mais pour l'EdF y avait aucune raison de le laisser sur le côté car il a un côté "rebelle".

    Ce qu'appellent les journaliste les grosses têtes (Nasri n'en est pas vraiment une), doivent être convoquées et recadrées en sélection, c'est le job du sélectionneur, et surtout lorsque cela fait évoluer le groupe qualitativement.

    Je donne un exp, en 2010 Lippi ne voulait pas prendre Cassano et Balotelli pour les mêmes raison, et bah ça fut un fiasco pour l'Italie, et 2 ans plus tard Prandelli fait d'eux ses titulaires en attaque et l'Italie va en final contre toute attente, donc moi en pensant à 2014, et déjà que Ribéry était forfait, Nasri aurait dû faire partie de l'équipe, ça s'est vu face à l'Allemagne.
    Nasri est le plus grand ralentisseur de jeu du monde, loin devant Rojadirecta.
    Kame House Niveau : CFA
    Message posté par Georgesleserpent 2.0
    +1
    Gourcuff était vraiment un super joueur quand il jouait à Bordeaux.
    Grande classe, grosse technique, jeu très intelligent, affuté physiquement..
    Enorme regrets pour lui.


    Sérieux les gars ?

    Arrêtez mais non, Gourcuff a été fantastique six mois durant ponctués par ce but formidable contre Paris. Il n'a rien fait d'autre vraiment. Il brillait plus par son talent pur (comme Pogba) que par sa faculté à faire jouer l'équipe, comme Samir et comme le veut le poste de meneur de jeu.
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    2k 30