Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Pep Guardiola
  4. // Revue de Presse

La Catalogne a mal à son Pep

Depuis ce matin, toute la presse catalane s’affole: Pep Guardiola serait proche de raccrocher avec le Barça. Boom. Et plus la menace de son départ se fait grande, plus les éloges pleuvent.

Modififié
La sale semaine du Barça n’est pas encore finie. Et elle semble en mesure de faire beaucoup plus de dégâts que prévu... Après le revers lors du Clasico face à l’ennemi juré qu’est le Real Madrid samedi, puis l’élimination dans les conditions que tout le monde connait face à Chelsea mardi, le Mes que un club devrait selon toute vraisemblance perdre beaucoup plus que des trophées. Car à en croire les médias pro-catalans et d’ailleurs, Pep Guardiola, le chef d’orchestre des succès du club s’apprêterait à ne pas renouveler son bail. Autant dire que dans cette ambiance plus que morose, les différentes déconvenues récentes apparaissent comme une simple anecdote en Catalogne. A Madrid, l’échec concédé hier face au Bayern fait toujours les choux gras de la presse: Pep qui ?

Un chèque en blanc pour rien ?

« Guardiola est plus proche du non que du oui » souligne dans son édito Santi Nolla, directeur du Mundo Deportivo. C’est d’ailleurs dans ce quotidien pro-Barça que l’info a filtré: Pep Guardiola et Sandro Rosell se seraient rencontrés pendant plus de trois heures. Prêt à tout pour renouveler le contrat de son entraîneur, le président barcelonais serait même allé jusqu’à proposer un chèque en blanc pour conserver l’homme au treize trophées en trois ans. « Mais son départ ou sa prolongation n’est pas une question de négociations, de mettre des conditions, c’est purement et simplement une question de sensations. Le technicien du Barça décidera seul s’il souhaite continuer ou préfère s’en aller, en fonction de ses sentiments, et non pas de ce qui est mis sur la table. Il n’y a pas de négociation, seulement des sensations » .

Du côté de l’autre grand quotidien régional, Sport, l’optimisme est de mise. Quitte à fermer les yeux sur le pessimisme ambiant. « Le futur de Guardiola est le secret le mieux gardé du football espagnol. Il y a des rumeurs, des spéculations de tout type, mais personne ne sait rien » , expose donc Josep Maria Casanovas. Une information est quant à elle reprise en coeur par la presse: Pep donnera sa réponse demain matin à ses joueurs, puis à la presse. « Guardiola a demandé à la direction du club d’attendre jusqu’à demain matin pour communiquer sa décision. Le technicien souhaite faire savoir en premier lieu à ses joueurs sa décision » , explique le journal La Vanguardia.


Blanc, Valverde et Bielsa en plan B

En connaissance de cause de la décision de Guardiola, Andoni Zubizarreta, le directeur sportif du club azulgrana aurait déjà, selon Sport, coché trois noms: Laurent Blanc, Ernesto Valverde et Marcelo Bielsa. Ces trois entraîneurs « ont plus ou moins d’expérience, mais tous ont l’idée du jeu qui va de pair avec celle du FC Barcelone » . Vraisemblablement, on est déjà plus proche de l’après-Guardiola au Barça. Mais le plus bel éloge de Guardiola est à mettre au compteur du quotidien généraliste El Pais dans un billet appelé « La libération de Pep » . Extraits: « Apparemment, il semblait que Guardiola avait déjà pris une décision quant à son avenir lors de la dernière conférence de presse. Il avait été secoué par la maladie de Tita Vilanova qui le force à quitter le club (chez qui on a diagnostiqué un cancer). Intelligent, Guardiola les a surpris (les journalistes) en disant qu’il allait rencontrer le président pour discuter de la suite à donner » . Tristesse…

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25