1. //
  2. // 8e de finale
  3. // PSG/Leverkusen
  4. // Billet d'humeur

La Bundesliga est-elle vraiment surcotée ?

Depuis que Schalke s'est pris un set à domicile face au Real Madrid (1-6) et que le Paris Saint-Germain a pris soin de rappeler sa date de naissance au Bayer Leverkusen (0-4), il est de bon ton de cracher sur la Bundesliga martyrisée par le seul Bayern Munich. À croire que mis à part les Bavarois, il n'y a pas une équipe qui vaille vraiment la peine d'allumer sa télé le samedi à 15h30. Très bien.

Modififié
25 62
Supporters madrilènes et parisiens en rigolent encore. Bah alors les 04 ? C'est ça les fameux pièges que vous tendiez à l'Europe ? Accueillir des équipes favorites à l'accession au dernier carré (voire à la victoire finale) et leur montrer les joies de la Rhénanie et la Ruhr ? S'ils avaient su, Carlo Ancelotti et Laurent Blanc auraient aligné leur équipe B. Voire C. Les seconds couteaux n'ont plus servi depuis le 29 juin 1934, et ça s'est vu : à Leverkusen, le Bayer s'est fait balayer comme un petit de maternelle par Zlatan et sa clique. Une semaine plus tard, Schalke s'est fait racketter par le turbulent trio Benzema-Bale-Ronaldo. C'est sale, très sale, d'autant plus que depuis plusieurs mois, les Allemands vendaient leur championnat (et donc leurs équipes) comme étant la future meilleure ligue du monde, « where amazing happens » , comme ils disent de l'autre côté de l'Atlantique. En fin de compte, c'est une bonne chose que le public français et européen dans son ensemble ne s'intéresse pas plus que cela à la Bundesliga : en fait, il s'agit d'un championnat lambda, où le Bayern est à 20 points du dauphin Dortmund, qui au final ne fut qu'un « one season wonder » . Pour le reste, c'est à celui qui pisse sa bière le plus loin. Et tant pis si t'en encaisses six : si t'en mets sept, t'as gagné.

La locomotive Bayern

La Bundesliga est surcotée, et n’est pas véritablement le championnat attractif qu’on veut nous vendre : c’est ce que pensent beaucoup de personnes qui se disent expertes en la matière après avoir vu les « performances » réalisées par les Null-Vier. C’est vrai qu’au niveau local, personne n’arrive à la cheville des Bavarois en ce moment. Mais ce ne sont pas les autres qui sont particulièrement nuls : c’est le Bayern qui est trop fort, point. Si Franck Ribéry et ses potes jouaient dans un autre pays, ils pourraient être leaders dans n’importe quelle autre ligue. Mais comme ce n’est techniquement pas possible, alors ils le montrent (presque) à chaque sortie européenne. Et mine de rien, les « nuls » suivent : quatre équipes allemandes en phase de poules, quatre qui en sortent. Tout le monde ne peut pas en dire autant. Et pourquoi quatre équipes allemandes en phase de poules ? Parce que sur les dernières années, les fourmis teutonnes sont parties à la conquête de la troisième place à l’indice UEFA et, grâce notamment aux parcours du Bayern Munich en Ligue des champions (3 finales en 4 ans, excusez du peu), elles ont fini par ravir cette fameuse place à la cigale italienne. Et aujourd’hui, les fourmis lorgnent sur la deuxième place anglaise…

Qu’est-ce que ça veut dire, « meilleur championnat » ?

Néanmoins, ce ne sera pas pour tout de suite : si le Bayern Munich et le Borussia Dortmund semblent déterminés à se rendre à Lisbonne, l’aventure (et donc les points à engranger) s’arrête ici pour Schalke 04 et le Bayer Leverkusen. Les explications aux déroutes sont multiples : adversaires trop forts, joueurs timorés, manquant d’expérience ou tout simplement pas au niveau. Tant pis. Ce sera pour l’année prochaine. Grâce aux revenus de la C1, aux futurs transferts et aux droits TV grandissants, la Bundesliga va continuer à se renforcer. Peut-être qu’il ne s’agira jamais du « championnat n°1 » , mais en même temps, qu’est-ce que ça veut vraiment dire, « la meilleure ligue du monde » ? Ce n’est qu’une idée absurde, voilà tout. Si l’on prend les cinq championnats les plus compétitifs d’Europe, il y a trois tendances qui se dégagent. En Angleterre et en Allemagne, on mise sur l’engagement physique, on n’a pas froid aux yeux, on joue pour gagner. En Espagne, on aime la technique et la vitesse d’exécution. En France et en Italie, championnats qui galèrent un peu, ce n’est pas toujours beau à voir jouer, on se présente sur le terrain avant tout pour ne pas perdre, mais les mises en place tactiques font rêver les entraîneurs professionnels comme amateurs. Au final, tout le monde y trouve son compte. Et tant pis si la Bundesliga ne plaît pas à tout le monde. Les vrais savent. Celles et ceux qui ont déjà passé leur samedi après-midi au stade savent de quoi il retourne : quel que soit le temps, il est très agréable (et abordable) d’aller boire et manger avant un match, se délecter d’une ambiance amicale et chaleureuse et, souvent, d’assister à un joli spectacle. Car s’il y a bien une catégorie où la Bundesliga est « Nummer Eins » , c’est bien la ferveur. Et là, ce sera bien difficile de l’en déloger.

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Globalement du niveau de la L1, avec le Bayern et Dortmund au-dessus.
Lisandro Le Pez Niveau : CFA
Un article signé Polo Breitner.
Plasil Power Niveau : CFA
Ce Bayern écrase la Buli c'est certain, mais il ne faut quand même oublier que cette année Dortmund a en permanence la moitié de ses titulaires à l'infirmerie. Certes même sans ces blessures le BVB n'aurait certainement pas pu rivaliser pour le titre, mais à la fin ils sortent quand même 1er d'un groupe de poule avec Arsenal et Napoli. Les allemands placent 4 équipes en 1/8em de finale (comme les anglais, les espagnols seulement trois).
En 1/4, on aura très probablement 3 clubs espagnols, 2 clubs allemands, 1 ou 2 (ou zéro mais je ne crois pas) clubs anglais et derrière un club français et un turc ou grec. Donc on voit bien qu'à l'échelle européenne les teutons (qui ont eu deux clubs en finale l'année dernière quand même) restent vraiment compétitifs.
les debats inutiles.... quel championnat est mieux !
Lassana Diarrhée Niveau : District
Schalke 04 et Leverkusen se sont fait déchiqueter, certes. Mais le niveau moyen des joueurs de la Bundesliga reste très élevé et en plus il est homogène. Contrairement à la Premier League où des génies côtoient des chèvres.
fake plastic tree Niveau : Loisir
La bundesliga avait plusieurs clubs en 8eme .Meme si ils se font demonter ils sont quand meme sortis des poules, c'est bien.
Rainbowman Niveau : DHR
Quel régal à chaque fois qu'Ali nous parle de la Buli... Un grand merci, ça me donne tellement envie d'une bockwurst et d'une pinte de blanche bien fraiche...
nyakichan Niveau : CFA2
Message posté par Godolas
Globalement du niveau de la L1, avec le Bayern et Dortmund au-dessus.


Toi tu ne regardes jamais les match du samedi soir pour dire ça
Alors que l'année dernière c'était le meilleur championnat du monde, des buts, des beau stades pleins, 2 équipes en finale de LDC, blablabla...
Heiseinberg Niveau : CFA
Qui a surcôté la Bundesliga ? Ce championnat est juste a sa place, il y a le Bayern et les autres. C'est une occupation russe sous le régime soviétique. Devant la bundesliga il y a la liga et la premier league (que vous le vouliez ou non la premier league est plus relevé que la bundesliga) ensuite le calcio et la ligue 1
La Buli n'est pas surcôtée, en enlevant le BVB et le Bayern, le reste est très homogène, il y a 4/5 équipes (Schalke, Bayer, Borussia Munchenmachin, voire Wolfsburg) qui terrasseraient le 3e de notre Ligue 1 par exemple.
Après la BPL, la Buli est le deuxième championnat Européen.
Anfield_Road Niveau : Ligue 1
En dehors de la 1ère place, le reste du championnat reste compétitif, pour preuve, y'a 20 pts d'écart entre la 1ère et la 2ème place, mais y'en a que 10 entre la 2ème et la 8ème, Gladbach était encore 3ème y'a pas si longtemps, le problème c'est l'inconstance chronique des clubs du haut de tableau, Wolfsbourg en a quand même mangé 6 contre Hoffenheim la semaine dernière.
Pourquoi toujours mettre en compétition ..? Apprécions chaque championnat pour ses propres qualités comme le dit si bien l'auteur. Et laissons les statistiques pour Eurosport !
paul der krake Niveau : DHR
Beau choix de photo encore une fois avec Kiessling qui a l'air de se poser des questions affublé d'un gros coquard sur la gueule.
Fabien_Gr'Audard Niveau : Loisir
l'Allemagne dans son ensemble est un pays surcoté. Un peu comme si Steve Savidan était un pays
L'allusion à la nuit des longs couteaux n'était pas indispensable.
Message posté par FC Kurzawa
La Buli n'est pas surcôtée, en enlevant le BVB et le Bayern, le reste est très homogène, il y a 4/5 équipes (Schalke, Bayer, Borussia Munchenmachin, voire Wolfsburg) qui terrasseraient le 3e de notre Ligue 1 par exemple.
Après la BPL, la Buli est le deuxième championnat Européen.


La comparaison est mauvaise je pense... Etant donné que, comme dit dans l'article, en France on joue pour ne pas perdre, c'est sûr que la défense pourrie des équipes de Bundesliga ne nous avantagerait pas trop (car peu d'équipes joue offensif). En revanche, tu mets la plupart des équipes allemandes en Espagne et là je pense qu'on verrait de très très grosses branlées.
Message posté par Blinis29


La comparaison est mauvaise je pense... Etant donné que, comme dit dans l'article, en France on joue pour ne pas perdre, c'est sûr que la défense pourrie des équipes de Bundesliga ne nous avantagerait pas trop (car peu d'équipes joue offensif). En revanche, tu mets la plupart des équipes allemandes en Espagne et là je pense qu'on verrait de très très grosses branlées.


A me relire il semblerait que je pense beaucoup...
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
on peut refaire le débat chaque année ca change rien : faut bien avouer qu'à part les Allemands, tout le monde s'en branle de ce championnat...

Moi j'aime bien Dortmund et j'avoue que le Bayern est la meilleur équipe européenne mais sinon, rien à foutre
Arthur-FAFI Niveau : DHR
Et pourquoi pas un super championnat européen dans lequel les 15 meilleures équipes se rencontreraient chaque semaine ? Une compétition en parallèle de la Ligue des Champions.

Nous aurions plus de spectacle pour ce Top 15 et, par ailleurs, les autres équipes de division 1 seraient plus à égalité. Mais, il faudrait qu'une partie des droits TV du Top 15 soient redistribués aux clubs de division 1.

Ce n'est qu'une idée...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
25 62