1. //
  2. //
  3. // Man. City-Chelsea (1-3)

La bulle de l’Etihad

Pep Guardiola l’avait présenté comme un test. Antonio Conte, lui, voulait mettre à l’épreuve l’esprit de son groupe. Au bout, la partition jouée samedi par Manchester City et Chelsea s’est décidée sur des questions psychologiques et des réponses tactiques. Histoire de prouver qu’avec l’arrivée des deux hommes, la Premier League pouvait définitivement changer de visage.

Modififié
En son temps, Sun Tzu avait théorisé la notion d’affrontement ainsi : « L’invincibilité se trouve dans la défense, la possibilité de victoire dans l’attaque. » Que retiendra l’histoire à l’heure de faire les comptes ? Simplement que la meilleure tactique est celle qui aura conduit à la victoire. Dessinons le cadre, d’abord : Manchester, Etihad Stadium, ce théâtre où avaient décidé de se masser plus de cinquante mille personnes ce samedi 3 décembre. D’un côté, un philosophe magnifié mais en quête de repères depuis qu’il est incapable de s’imposer à domicile sur la scène nationale. L’homme est trop humble pour se sentir intouchable et a la force de connaître ses défauts. C’est aussi, pour ça qu’il ne cesse de gommer et retoucher en permanence ses croquis. Ses faiblesses, Pep Guardiola en a définitivement pris conscience là où tout a commencé pour lui, à Barcelone, un soir de sortie européenne où son effectif s’est noyé. Mais il ne faut pas s’inquiéter, ce qu’il est en train de construire n’aura un jour que des défauts minimes.

Face à lui, Antonio Conte. Un penseur plus classique, plus pragmatique, mais aussi issu d’une autre école. L’Italien aime le fond, mais jure davantage par l’esprit là où son opposant souhaite voir du style en permanence. Lorsqu’il était à Turin, Conte avait posé ses idées de cette façon : « J’aime gagner. L’histoire s’écrit à travers les victoires. Les personnes qui ne gagnent rien engendrent souvent de la bienveillance, mais cela ne m’intéresse pas. » Peu importe comment, celui qui préfère le cardigan au col roulé demande à ses joueurs de « bouffer la pelouse » s'il le faut. C’est aussi comme ça qu’il a, avec plus de temps que Guardiola, fabriqué sa propre machine. C’est aussi comme ça qu’il a abattu le Catalan samedi. À l’envie, au cynisme et en retournant l’esprit au cours d’une journée qui aura vu la Premier League changer pendant quatre-vingt-dix minutes de dimension.

Le romantique et le cynique


Avant tout, c’est une question de culture. Dans la tête des penseurs du système en place, la Premier League a été fondée pour faire de l’entertainement. Venir au stade est donc avant tout un moyen de se divertir, pas forcément de réfléchir. L’objectif est d’avoir des émotions, peu importe comment, mais en avoir est essentiel. Alors, pendant longtemps, l’Angleterre a refusé de s’embrouiller l’esprit avec ceux que certains réduisent au rang « d’Einstein du foot » . L’idée était alors de marquer plus de buts que l’adversaire, rien de plus. Sauf que certains sont venus bousculer les codes, et l’été 2016 restera comme une bascule. Antonio Conte et Pep Guardiola sont arrivés avec cette démarche : bousculer. Et il n’aura fallu que quatre mois pour y arriver malgré les différences. Guardiola est un romantique, là où Conte demandait, par exemple, à son Italie d’être avant tout « fière, humble et méchante » . Alors, chacun avait coché cette date dans son agenda pour voir s’opposer les idées et les styles. Manchester City-Chelsea. Un révélateur et une bascule. Oui, la bataille s’annonçait tactique et elle a été magnifique entre deux défenses organisées avec trois têtes. D’un côté, un City en 3-2-4-1. De l’autre, un Chelsea en 3-4-3. Qu’on se le dise tout de suite : Pep Guardiola n’a pas perdu sa bataille tactique, ses joueurs oui.

Son idée de départ était simple : avancer dans un système où les ailiers (Sané et Navas) seraient décisifs dans l’apport offensif, mais aussi dans leur capacité à ne pas négliger le travail défensif. C’est sur ce point que Manchester City a boxé Chelsea samedi avec Victor Moses, de nouveau aligné par Conte, qui a prouvé qu’il n’était pas dans une position naturelle lorsque Silva s’amusait avec lui. Quel a été le problème alors ? Deux détails déjà : une frappe sur la barre de Kevin De Bruyne qui aurait inversé l’histoire, la décision d’Anthony Taylor de ne pas expulser David Luiz pour une faute sifflable sur Agüero aussi. Les défauts du système Guardiola ensuite. Défendre à trois demande de la rigueur et de la solidité. Ce que City est incapable d’afficher. C’est simple : une fois le premier rideau passé, les hommes de Conte se sont retrouvés le plus souvent à trois contre trois face à un triangle défensif fébrile. Otamendi ? Réduit au statut de jouet par Diego Costa. John Stones ? Incapable, encore, d’assumer son rang d’espoir. Kolarov ? Battu à la course, mais de loin le plus rassurant des trois. Les buts des Blues sont venus comme des flèches tirées dans le dos de City, qui semblait maîtriser son sujet : une merveille d’ouverture de Fàbregas, pour la première fois aligné dans un 3-4-3, pour Costa ; une contre-attaque parfaite enclenchée par Hazard, hissée par Diego Costa et bouclée par Willian ; une dernière patate à un moment où Stones avait été sorti par Guardiola. Du réalisme face à un axe friable, là où Chelsea a aussi pu compter sur un grand gardien, ce que n’est pas Bravo.

Mentalist


Tactiquement, la bataille Guardiola-Conte a été passionnante et s’est donc bouclée sur une victoire du second (3-1) qui est aujourd’hui en tête du championnat. Psychologiquement, elle a également raconté beaucoup de choses. Hier, Chelsea aimait se faire détester, et Guardiola louait l’éducation parfaite de ses soldats. Samedi, Antonio Conte a également remporté sa victoire sur ce détail mental. Son mouvement référence ? La sortie de Diego Costa qui pompait les nerfs de ses défenseurs, mais qui était proche de dégoupiller. La suite ? De l’usure qui a conduit au débranchement de fusibles de Sergio Agüero sur David Luiz. Un vrai duel devait se terminer ainsi : dans le chaos. Alors Fernandinho est venu jouer avec la gorge de Fàbregas qui l’avait giflé juste avant. En conférence de presse, Pep Guardiola s’est excusé du comportement de ses hommes tout en soulignant la performance de son équipe. Jamais on n’aurait pu penser le Catalan capable de perdre un duel qu’il avait désigné comme un révélateur du niveau de son groupe de cette façon. Le cynisme s’est imposé avec classe, et l’histoire s’est réglée entre hommes. Pour la première fois depuis longtemps, la Premier League a pu savourer un sommet qui a répondu présent en matière de niveau, d’intensité, de scénario. Et, à la fin, c’est le football qui gagne.



Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

AtlanteanKodex Niveau : DHR
Très beau papier pour ce qui est pour l'instant l'un des plus beaux matchs de la saison toutes compétitions confondues. Si la Premier League retrouve des sommets, c'est parce que les équipes en haut sont toutes menées par des coachs de classe mondiales qui viennent tous apporter une vision personnelle et différente du football. Le 3-4-3 de Chelsea est quand même une merveilleuse trouvaille qui sied à merveille à tous les joueurs et qui en a même révélé certains (Moses infatigable, Alonso encore une fois très juste comme son ouverture pour Hazard sur le 3ème but) tout en permettant une rotation d'effectif (Fabregas, Willian). Le 3-2-4-1 ultra offensif de Guardiola très ambitieux sur le papier et qui, à quelques détails près (la barre de De Bruyne) aurait fonctionné. Le seul problème est que la défense et le gardien n'ont pas le niveau adéquat pour supporter un tel système, et sans un patron défensif comme l'était Kompany il y a quelques années mais qui n'est aujourd'hui plus que l'ombre de lui-même, ça ne pourra pas fonctionner correctement... Au final, c'est Mourinho qui est en retard sur tous les autres, mais ce n'est absolument pas surprenant, et j'en suis même content tellement son passage au Real m'a fait mal...
crabunjourcrabtoujours Niveau : National
Note : 1
"L'un des plus beaux matchs toute compétition confondu"
Heu... non.
Le match était pas dégueulasse à suivre, le scénario, le contexte étaient aussi intéressants. Mais ce n'est pas un match exceptionnel non plus.
zinczinc78 Niveau : CFA
Franchement, je suis sorti vidé de ce match, alors que je me suis fermement ennuyé devant le classico.. Peut-être pas l'un des matchs de l'année, mais l'un des plus beaux de la saison de PL assurément.
Note : 2
Ouf, j'osais pas le dire tellement certains avaient l'air sûr d'eux en disant ça. Mais effectivement, moi aussi j'ai regardé la deuxième mi-temps et quand je voyais les commentaires (y compris du live sofoot), je me demandais si je regardais le même match. Qu'on se méprenne pas, c'était plaisant à voir, pas de doute là-dessus. Mais "meilleur match de la saison" et "match de très haut niveau", je trouve qu'on va un chouïa trop loin. J'ai trouvé par exemple le même jour que le clasico était de bien meilleur niveau, bien que moins plaisant à regarder du fait que c'était assez tactique comme duel. Et j'ai vu un Dortmund-Bayern qui dans l'ensemble me paraissait bien meilleur aussi.
crabunjourcrabtoujours Niveau : National
Ah de PL jusqu'à présent, ouais pourquoi pas.

Mais "l'un des matchs de l'année tout compétition confondu..."
Faut redescendre les mecs, regardant beaucoup les 4 gros championnats, il y a souvent des vrai beaux matchs bien plus que celui-ci.
Et je ne parle même pas de ligue des champions, et encore plus (plus spectaculaire) d'Europa League.

En fait, j'ai l'impression qu'on vous a tellement habitué à de grosses affiches de merde (en même temps, appeler grosses affiches les matchs de Man U aide pas beaucoup) qu'on se sent soulagé d'avoir eu ce à quoi on s'attend pour un duel entre 1er et second et prétendants au titres.
On n'a pas eu plus que ça par contre, au final c'est un match qui a tenu son rang, et peut être que par les temps qui courent, en PL c'est assez exceptionnel.
4 réponses à ce commentaire.
Avant tout merci pour ce match de C1 en plein week end, j'adore Guardiola et je pense qu'il est devenu plus pragmatique comme on l'a vu lors de sa victoire contre barcelone où il a accepté de laisser le ballon à l'adversaire mais en face quand tu as un mec qui dit "Les personnes qui ne gagnent rien engendrent souvent de la bienveillance, mais cela ne m’intéresse pas" tu comprends que vous ne pratiquez pas le même sport; j'invite par ailleurs ceux qui critiquent le jeu du Real à s'enfoncer cette citation dans le crane et se souvenir que Conte et Zidane (et DD) sortent du même moule!
Ce match (comme tous les grands matchs) c'est joué sur des détails les plus importants selon moi étant le manque de réussite des attaquants (bien aidés par Courtois) et la fébrilité défensive de City observable depuis le début de la saison dans les gros matchs (le reste du temps avoir la baballe suffit), ca commence à se voir que Stones jouait à Everton il y a 6 mois, que Kolarov n'est pas un central et qu'Otamendi malgré toute la bonne volonté du monde est limité et l'organisation défensive, contrairement à celle du barca de Pep (qui avait en plus un top mondial avec Piqué), ne compense pas ces carences! En face, c'était juste beau, dans l'aspect défense solide, transition rapide en attaque (et singe sous coke dans sa zone), ca m'a rappelé l'Atletico du Cholo!
Ce commentaire a été modifié.
Guardiola le "romantique" versus Conte le "cynique"... Et vive les clichés.

Guardiola le gentil, Mourinho le méchant.
Guardiola le gentil, Conte le méchant.

"Pep Guardiola n’a pas perdu sa bataille tactique, ses joueurs oui"
Quand Guardiola perd il a quand même gagné, d'un point de vue tactique (il ne peut pas perdre, c'est un génie). Ce sont ses joueurs qui ont perdu, nuance.

"Le cynisme s'est imposé avec classe". Bouh le vilain cynisme!

Guardiola galère contre les grosses équipes depuis qu'il est parti du Barça. Mais chuuuuuut, c'est pas la faute du gentil génie, c'est la faute de ses joueurs, c'est la faute des méchants cyniques...
Ta réaction est drôlement... cynique. Je vois dans ce papier une ode à la diversité des styles, il félicite justement Conte qui ressort comme le héros de cet article. On est justement assez loin du cliché
Ce commentaire a été modifié.
@Caméléon

Je suis pas trop d'accord. Les mots ont un sens, et qualifier quelqu'un de "cynique" n'est pas particulièrement mélioratif. Évidemment l'auteur rappelle les mérites de Conte, comment faire autrement au vu du match? Mais implicitement derrière les louanges on sent bien qu'au fond c'est un peu les méchants qui ont gagné. Inutile de faire une analyse de texte très poussée. L'Italie de Conte est décrit comme méchante, le mot "cynique" ou "cynisme" revient tout au long de l'article...

Et puis ces clichés sur Guardiola. Guardiola le romantique, Guardiola le gentil philosophe, le meilleur étant "Pep Guardiola n’a pas perdu sa bataille tactique, ses joueurs oui". Honnêtement combien de fois a-t-on lu ça, dans tel ou tel article à propos d'une défaite de Guardiola? Tactiquement son plan était parfait, le gentil génie avait tout compris, mais ses joueurs n'ont pas été à la hauteur. A-t-on déjà vu un entraîneur profitant d'autant d'indulgence? Que les médias traditionnels nous rabattent ce cliché éculé ok, mais j'en attends un peu plus de sofoot

Je suis peut-être de mauvais humeur ce matin, mais la petite musique lancinante derrière ce type d'article me gonfle profondément
@Arsanal

Je comprends l'origine de ta réaction, moi aussi ça me gonfle de voir que les médias et le public n'ont d'yeux que pour Guardiola, le Barça et les dribbleurs, et quand le mot "cynique" est utilisé par ces groupies, il l'est effectivement de manière péjorative. Toutefois, le présent article me paraît beaucoup plus nuancé, je sens vraiment que l'auteur utilise le terme comme un compliment. Conte a gagné grâce au cynisme, grâce au vice (qui a dit Diego Costa?), et Conte le dit lui-même: il veut que ses équipes soient plus "méchantes".

Mais au fond, tout le monde sait que les "losers magnifiques" provoquent la bienveillance, Conte le dit, et Guardiola le sait très bien. Il sait donc très bien qu'il va bénéficier de l'indulgence du public et des médias. C'est du vice, ça aussi, non?
Je trouve pas que Guardiola bénéficie de l'indulgence du loser magnifique !!!

Je vous renvoie au très bon article de Thibaud Leplat : "Le monde de Guardiola" http://www.sofoot.com/le-monde-de-guardiola-183433.html

Le public est en général particulièrement exigent avec lui.
crabunjourcrabtoujours Niveau : National
Note : 1
En soi ta réaction peut, à certains égards être pertinente mais pour le coup l'article est vraiment très nuancé. J'avais aussi la même idée en tête que Guardiola avait, si ce n'est gagné, pas perdu la bataille tactique.
Chelsea à marqué sur sa première frappe cadrée, et le score aurait du être de 2-0 sans ce raté incroyable de De bruyne sur la barre...
C'est typiquement le genre de match ou les joueurs décident plutôt que les entraîneurs.
Le plan tactique de Guardiola aurait pu le faire mener 3-0 à la soixantième, si ses joueurs n'avaient pas croqué des occaz quasi toutes faites. Et à 3-0, pas sûr que Chelsea serait revenu... Pour rappel le but de Costa c'est la première frappe cadrée de Chelsea.
blue_army Niveau : CFA
Oui c'etait La 1ere frappe cadre de chelsea mais ca ne va pas dire que chelsea etait innofensif en 1er mi temps , parce que l'enroulei d'hazard qui rase le poteau ou l'action ou il efface bravo en atant altruiste au lieu de tenter sa chance (origi a marquei ce genre hier ) etait des occasions aussi dangereuses que celles citizen.City avait dominei la fin de la 1er mitemps et les 1er quinzes minutes de la 2eme mitemps , parque apres l'egalisation de costa , ils n'ont plus vu courtois
Je dis pas que Chelsea a été nul, je répondais à la personne qui disait "ouais bah en gros vous dites que même quand Guardiola perd il gagne". Tactiquement Guardiola avait plutôt bien géré le match et si ses joueurs avaient pas croqué il aurait du le gagner. Son job c'est de mettre en place un schéma et des plans, ensuite quand il s'agit de marquer il peut plus rien faire.
9 réponses à ce commentaire.
Conte le cynique, je lui accolerai plutôt pragmatique et passionné. C'est cette passion qu'il a transmis à ces joueurs.
Pour le reste, même si je n'ai pas pu voir la 2eme mi-temps, j'ai été déçu par gundogan, qui était une des principales raisons pour moi de me caler devant mon stream.
Mais quelle match, quelle intensité et quelle bataille tactique. Mes aïeux....
pierrot92 Niveau : CFA
Je suis d'accord, je n'ai pas trouvé l'équipe de Chelsea cynique. Très affuté, très organisé, un peu chanceuse (ça ne veut pas que le victoire est imméritée) avec un super duo Costa-Hazard et Azpilicueta au top. Fabrgas a été pas mal, surtout par rapport à ses prestations de ces derniers mois.
C'est vrai aussi que l'arbitrage a plutôt avantagé Chelsea. L'intervention de david Luiz est vraiment litigieuse et la décision pas évidente. L'arbitre a décidé de ne pas siffler
blue_army Niveau : CFA
J'ai regardei la rediffusion du match pour mieux cerner le match , mais il faut dire que luiz joue bien le coup , c'est comme au poker tu peux gagner ta mise ou le perdre.IL a desequilibrei aguero subtilement en regardant le ballon et surtout en continuant en jouant sans se preoccuper de la bronca du stade .ET vu la position haut de l'arbitre sur le terrain , les facteurs etaient a son cotei
2 réponses à ce commentaire.
blue_army Niveau : CFA
Merci ,ce article me donne d'aller regarder la rediffusion pour mieux cerner le match , parce que le jour du match je suis passei de toutes les emotions...
1 réponse à ce commentaire.
Et quand est-ce que je passe en CFA 2 putain ?
blue_army Niveau : CFA
Il faut faire comme oftwgka :)
Déja c'est ofwgkta, et faire comme moi cad?
blue_army Niveau : CFA
vu ta productivité sur le site c'est pas facile à comprendre et t'inquietes tu apportes ton plus value positivement sur les articles,tu merites le ballon d'or l'ami
4 réponses à ce commentaire.
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 19:18 Le bonbon de Malcom 11 Hier à 18:18 Le lob fou de Fekir 26
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:53 Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 Hier à 11:59 Les ultras allemands répondent à la DFB 13 Hier à 10:07 Trezeguet bouscule Beşiktaş 22
vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 14 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30