Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe F
  3. // Nigeria/Bosnie (1-0)

La Bosnie tombe sur la ligne verte

Malheur au vaincu, tout le monde était prévenu avant le match. Malgré tout, la Bosnie n'a rien pu faire face au Nigeria (1-0). Monstrueux en défense, les Super Eagles se reprennent et se rapprochent des huitièmes de finale. Pour la Bosnie, le Mondial, bah c'est fini.

Modififié

Nigeria - Bosnie H.
(1-0)
P. Odemwingie (29') pour Nigeria


Le troisième et dernier match de la journée n'était sûrement pas le plus attendu, ni le plus passionnant. Pas de frappe en pleine lucarne au buzzer, pas de final à suspense avec des contre-attaques dans tous les sens. Ni même de frères ou de cousins sur le pré. Rien de tout cela, mais une partie agréable tout de même. Surtout, une victoire du Nigeria sur la Bosnie. La victoire est précieuse car elle permet aux Super Eagles de poser une sérieuse option sur la deuxième place, synonyme d'un éventuel huitième de finale face à la France. La victoire est logique car les hommes de Stephen Keshi n'ont jamais vraiment tremblé. Impérial en défense, réaliste en attaque, le Nigeria a bien été aidé par une équipe bosnienne fade - qui n'a réussi à jouer qu'un quart d'heure - et une erreur d'arbitrage qui fera débat.

Edin Džeko pas verni

Oubliez le classique quart d'heure d'observation, les mises en place tactiques et autres longues préparations d'attaques. Les deux équipes ont une deuxième place et un huitième de finale à aller chercher. Et 90 minutes devant elles. Du coup, pas envie de tergiverser, on se jette à l'attaque dès le coup d'envoi sifflé. D'un côté, le jeu léché, tout en passes et en remises de Pjanić et sa bande. De l'autre, la puissance et la vitesse des potes de John Obi Mikel. Les clichés ont la peau dure et la Bosnie-Herzégovine a Edin Džeko. Le Mancunien transforme son premier vrai bon ballon en but après 20 minutes de jeu mais il est injustement signalé hors-jeu. Le Nigeria, quant à lui, possède Peter Odemwingie. Comme la grande perche bosnienne, l'ancien Lillois marque d'un plat du pied sur sa première action (29e). Pas de hors-jeu, ni même de faute d'Emenike sur son grand pont sur Spahić. Cette fois-ci, l'ouverture du score est bien validée malgré les protestations. Elle est logique aussi. Bien tristes face à l'Iran, les Super Eagles haussent enfin le ton et jouent en champions d'Afrique. Derrière, la double ligne verte n'est pas celle de John Coffey mais elle est infranchissable, isolant Džeko, muselant Pjanić et Misimović et obligeant les hommes de Safet Sušić à frapper de loin et échouer sur Enyeama. Devant, Emmanuel Emenike est intenable, rendant fou Emir Spahić.

Le festival Emenike

Juste avant le retour aux vestiaires, les Nigérians ont prié. Sûrement pour que leurs adversaires ne retrouvent pas ce jeu qui avait posé tant de soucis aux Argentins lors du premier match. Sûrement aussi pour qu'ils ne se remettent pas du coup pris sur la tête après l'ouverture du score. On ne le saura jamais. Intervention divine ou non, la donne ne change pas après la pause. Battus dans l'impact physique, les hommes de Safet Sušić trouvent toujours un pied, une cuisse ou une tête sur leur chemin. Pire même. Ils sont au bord de la rupture sur des déboulés d'un Emenike on fire se baladant dans la défense bosnienne comme dans son salon, puis sur des frappes d'Odemwingie et Babatunde. Le tout sur un faux rythme constant. Trop de déchet technique, de duels perdus, de centres renvoyés. Les Bosniens n'ont jamais pu inquiéter Enyeama, encore plus serein que d'habitude, même sur une ultime frappe d'Edin Džeko détournée sur son poteau. La Bosnie rentre à la maison, le Nigeria se rapproche des huitièmes. Allez, Équipe de France pour eux.

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 2 Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 4 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 40 Hier à 15:30 Le bijou de Kolarov face au Costa Rica 8 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 1
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 9 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 1 samedi 16 juin Poulsen ouvre le score pour le Danemark 3 samedi 16 juin Le penalty de Cueva qui s'envole 9 samedi 16 juin Messi rate son penalty ! 18 samedi 16 juin Finnbogason relance l'Islande ! 3 samedi 16 juin Le premier but en Coupe du monde d'Agüero samedi 16 juin Van Marwijk : « On méritait le nul » 17 samedi 16 juin Pogba délivre les Bleus 8 samedi 16 juin La main de Samuel Umtiti et le penalty de Jedinak 4 samedi 16 juin L'ouverture du score de Griezmann grâce à la VAR 1 samedi 16 juin Le rap de Benjamin Pavard (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 25 : Les Bleus vus d'Australie, Espagne-Portugal et le Danois daltonien
À lire ensuite
Klose to me