1. // Amical
  2. // France/Costa Rica (2-1)

La bonne formule ?

La France a remporté son premier test-match avant le Mondial sud-africain. Pourtant menés, les Bleus seront rapidement revenus dans le coup grâce à un défenseur adverse et Valbuena, numéro dix, à dix minutes de la fin. Allez, disons-le, ce soir, la troupe de Domenech semble emprunter un bon chemin.

Modififié
0 10
Qu'allait donc ressortir de cette semaine payée en Chèque-Vacances à Tignes, entre une cascade en buggy, du biathlon en raquettes, un peu de foncier, un Diarra en moins et une révolution tactique annoncée ? L'étape lensoise contre le Costa-Rica accouche d'un premier embryon de cette « France en mission Afrique du Sud 2010 » . Et le coït n'avait pas poussé à l'orgasme jusqu'à présent (campagne de qualif' laborieuse et une fessée mal venue contre les Espagnols au SDF). Domenech concrétise enfin ses intentions avec le seul Toulalan en pur récupérateur, accompagné de Gourcuff et Malouda, pour laisser un petit trident pas vilain Ribéry-Anelka-Govoua devant. Avec Evra capitaine, Domenech innove, comprenez donc qu'il cale d'entrée Henry sur le banc, titulaire du poste en Catalogne. Mais Domenech conserve toujours sa petite contradiction de côté. Alors que la défense a besoin d'être rassurée le plus rapidement, il préfére placer Mandanda dans les bois, plutôt que Lloris.

Sur l'entame de la rencontre, le petit côté séduction prend sur le terrain. On court plus que contre l'Espagne. Ces Bleus présentent au moins une dynamique bien plus offensive qu'à l'habitude. Malouda, peut-être le véritable prochain atout de l'équipe de France, envoie un caviar pour Govou, qui frappe sur Navas (9ème). On commence à peine à se dire qu'elle a de la gueule cette équipe, qu'Hernandez calme tout le monde. Pas attaqué, en ballade entre la ligne de défense et du milieu français, envoie une chique à la trajectoire Jabulani (le nom du ballon), donc flottante. Après, soit Mandanda est surpris, soit il dort, soit il n'y peut rien, mais le Costa Rica ouvre le score (11ème).

Les Français avalent la couleuvre mais réagissent rapidement. Bien sûr, sans doute peu habitués à autant d'initiatives offensives, le tout manque encore de précisions. Ribéry paraîtra parfois un peu brouillon dans les 20 derniers mètres (combinaison avec Gourcuff, 15ème) mais sera surtout à la conclusion de l'égalisation française, enfin presque. La Toul' presse et décale Ribéry. Son centre en première intention est détourné dans son propre but par Sepeiro (22ème).

Pour le reste, les Bleus alterneront rapidement entre le bon et les petites frayeurs. Ruiz échauffe Mandanda (24ème), Gourcuff met du temps à se régler dans ses frappes, Gallas a la jambe molle et met en difficulté Mandanda (30ème), Malouda combine bien avec Govou, rarement décevant, faut le dire (33ème) et enfin une tête costa-ricienne fracasse la barre transversale des Bleus (34ème). Ou l'action qui laisse encore poindre une faiblesse défensive sur coups de pied arrêtés. Au moins, l'histoire n'est pas sévère et laisse l'équipe de France à flot jusqu'à la pause. En deuxième période, Domenech change quelques hommes. Gallas, mouais, laisse son poste à Squillaci, Henry désquatte le banc pour Anelka et Toulalan peut souffler en laissant le Diarra valide prendre les clés de la récup'. Le tout donnera un ensemble qui prend quand même forme et ne fonctionne pas trop mal. Le système plus offensif a forcément les défauts de ses qualités, avec un replacement nécessairement plus tardif dont ont réussi a profiter, parfois le Costa Rica, une équipe a la technique vraiment pas crade. Il y a toujours une sorte de maladresse dans le dernier geste – Henry (57ème), Squillaci (71ème) à la relance manquée de Diarra pour Parks seul face à Mandanda (75ème) – mais ces Bleus ont proposé quelque chose, qu'on n'arrive pas à clairement définir surtout avec un Valbuena en dernier ressort. On a beau ne pas voir ses genoux entre ses chaussettes et son short, Pti Vélo n'est sans doute pas encore sorti de son rêve. Gonflé à bloc comme un Savidan, il marquera sa première sélection d'un but décisif (84ème). Il aura profité aussi d'un Diaby qui a pour une fois l'occasion de régaler un peu avec les Bleus.

Finalement, et cela n'était pas arrivé depuis longtemps; la rencontre apporte plus de bonnes nouvelles que des mauvaises : les Bleus n'ont pas perdu, peuvent se féliciter de cette victoire contre un bon sparring-partner, sont encourageants. Thierry Henry est en revanche toujours une énigme. Mais bon, paraît-il qu'il a faim. L'adversaire du soir n'était peut-être pas assez appétissant.










Ronan Boscher

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Juste pour dire que ça devient gonflant de trouver "pas crade" ou "pas dégueu" dans tous les articles.
En regardant la 2ème mi temps, j'ai enfin trouvé un qualificatif a Henry. Un NAVET. C'est blême, sans gout, il prend de la place mais il est inutile, il est la mais ne sert a rien. C'est typiquement ça, le Navet fait partie du pot au feu, parce qu'il est dans la recette, mais au final il n'apporte rien, même pas de la texture puisque d'autre font mieux avec de la saveur (les patates). Alors on le garde pour faire plaisir a la tradition, mais a chaque fois on est décu de le voir dans son assiette.
Trés judicieux les deux premiers comentaires.

1- Ce n'est pas parce que l'on se veut differrent qu'il faut délaisser son vocabulaire. Ça diminue le niveau de la publication.

2- Ouais! On a batu le Costa Rica, son énorme fedération et 4º de la poule derrière le gran Salvador. Attendons un peu avant de voir une amélioration...
Henry est un navet, mais un navet élégant: cést pourcela qu'on le retrouve toujours dans l'assiete. Au moment d'y goûter, on se souvient qu'on s'était juré de ne pas s'y laisser reprendre..
La bonne formule ? pourquoi pas. en tout cas ça a le mérite d'être audacieux et d'envoyer du jeu. Après faudra voir contre une équipe (beaucoup) plus physique au milieu, si on ne boit pas la tasse. Dans ce cas, sans changer de système, on peut imaginer Diaby suppléer Malouda ou Gourcuff. Diaby est en effet bien plus qu'un second récupérateur et être polyvalent dans ce milieu à 3 est une nécessité.

Donc changement tactique intéressant (inespéré ?) au final, même si c'est toujours assez surprenant pour un spectateur de voir une équipe changer de système à 2 semaines d'une échéance aussi importante.

Par contre, 2 gros points noirs sur l'avenir des bleus en coupe du monde. Une faiblesse et une fébrilité incroyable en défense centrale. 4 passes plein axe pour des attaquants adverses, le meilleur joueur adverse libre comme l'air sur corner à 4m des buts, un gardien remplaçant qui plonge à retardement (en même temps, pourquoi l'avoir fait jouer ?). Dans un match à ce point dominé par la France, le nombre d'occasions concédées est anormalement élevé et franchement inquiétant... La bonne formule... Squilaci - Planus ?

Deuxième point noir : l'avant centre. Anelka n'est pas un avant centre pour moi. Il passe son temps à décrocher quand il faut de la présence dans la surface. Il redouble de crochets, feintes, passes en pleine surface... à un moment donné, on peut pas rentrer dans le but avec le ballon, il faut tenter sa chance. Un 9 doit être un finisseur. Anelka est sûrement meilleur en 9 et 1/2 ou même à droite. Quand à Henry, il fait vraiment de la peine. Pas de poids sur la défense, des appels à contre-temps, aucun ballon pris de la tête. Une 1/2 occasion en 45 minutes de camping de l'équipe de France dans le terrain du Costa Rica. Dans ce système, c'est peut-être Cissé la meilleure solution. Lui il prendra des balles de la tête sur les nombreux centres, il prendra sa chance dès que possible (même si des fois ce sera n'importe quoi, je continuerais à dire qu'à ce poste, c'est une bonne chose), il prendra la profondeur avec le tranchant qu'on lui connait...
Aucun mot, rien, sur Nico "0 million" Anelka dans l'article. Et pour cause. Il fut égal à lui-même, oiseux, inutile et vain. Jusqu'à quand, jusqu'à quand devrons-nous supporter sa nonchalance insultante et son gros cul lent ? Quel est son secret ? Pourquoi tant d'indulgence journalistique ? En trente minutes, Gignac a montré ce qu'était un 9, un vrai. Virevoltant, affamé, chacune de ses frappes furent un vrai danger pour le gardien adverse. Gignac ? Pouah, ça sent trop son souchien, ça pue la terre et les morts. Gignac, au pays de la Halde, de la Licra, d'Houria Bouteldja et de ce gros con de Cohn-Bendit (ce connard s'offusquait du fait que Domenech ait pu sélectionner les babtous Gignac et Réveillère), c'est Pétain.

Quant à la défense centrale Gallas/Abidal, tout amateur de foot un peu sérieux n'est pas dupe : c'est ce qui se fait de pire en Europe. Un vrai désastre.
Pour moi le match d'hier révèle encore 4 gros soucis :

1. La pointe de l'attaque :
On a bien compris que les deux vieux avaient mis à la porte Benzema, pour exister lors de ce mondial. Mais dans un match comme hier, le bon Benz aurait régalé avec les Ribery-Gourcuff bien intentionnés. De mon point de vue, c'est donc à Gignac de jouer ce rôle en lieu et place d'Anelka ou Henry. Les deux vieux seuls en pointe ce n'est plus possible : pas assez d'activité. Jouer la carotte ça peut fonctionner dans les matches de Qualif (serbie A/R) contre des équipes de seconde zone, mais au mondial quand tu vas te faire agresser pendant 90', tu ne verras jamais le jour. Ou alors à 3-0 pour l'adversaire (cf. France-PaysBas Eur 2008 -Henry marque à 0-2 et puis plus rien).

2. Notre défense centrale :
Si abidal a semblé plus serein en deuxième période, il faut quand même se rendre compte qu'on concède 5 occasions très franches à domicile contre une équipe qui n'est pas dans le Top 32 mondial cette année. En toute objectivité s'il y a 1-3 à la mi-temps, il n'y a rien à dire. Le pire c'est qu'aucune critique ce matin ou hier soir à la radio ne faisait allusion à cela ??!! (j'ai vu un com. ci-dessus qui en parlait tout de même).

3. ça penche à gauche :
Une grande équipe est une équipe équilibrée. Or il semble que le duo-trio ribery-malouda-évra soit bien plus déroutant que le poulpe-wiskycoca-gourcuff (très bon cependant selon moi dans son rôle d'animateur hier). Jouer contre un top 5 mondial (ce qui devrait nous arriver dès les huitièmes) en penchant autant, c'est n'avoir aucune chance de se qualifier. Le niveau défensif sera bien meilleur et notre jeu trop stéréotypé. C'est là que la présence de véritables déstabilisateurs (d'un Bad Arfa par exemple - même s'il ne parle à personne et qu'il ne joue pas à la manille avec les copins). Sur ce dernier sujet, je dirais qu'à gauche il y a un vrai trio actif car Ribery joue "faux pied" et rentre souvent à l'intérieur), ce qui libère le couloir à Evra ou Malouda (tricard 2008). A droite WiskyCoke percute couloir ce qui à ce niveau n'a plus de sens, ...

4. Pas les meilleurs sur le terrain :
Pour gagner une coupe du monde il faut respecter un certain niveau "technique". Les défenses prennent sinon trop rapidement le dessus. Aujourd'hui avoir Nasri, Benz, Bad Arfa à la maison cela fait beaucoup. Ok ce sont des pti's cons, qui n'ont pas respecté les vieux... ok. Maintenant si c'est pour plaire à Gallas, Henry et Anelka, alors Ray Man aura pris un gros risque: Celui d'offrir du confort à ses remplaçants. Le match d'hier confirme le mal que l'on peut penser du duo Henry-Anelka hors du coup depuis 2 ans. Alors pourquoi avoir favorisé ces vieux (sans compter Gallas blessé). A prendre 2 vieux croulants, j'aurais pris Makelele et Vieira pour encadrer les têtes à claques comme les 3 jeunes cités ci-dessus. Mais bon.

Pour moi une équipe plus équilibrée serait la suivante :
Lloris
Sagna-Gallas (ou planus)-Abidal-Evra
Toulalan (ou A.Diarra)
Gourcuff-Diaby
Malouda (à la place de Govou)- Ribery (couloir gauche) (2 faux pieds).
Gignac (ou Cissé selon l'efficacité).

Malheureusement je n'offre que peu de chances à cette compo...
Pour moi le match d'hier révèle encore 4 gros soucis :

1. La pointe de l'attaque :
On a bien compris que les deux vieux avaient mis à la porte Benzema, pour exister lors de ce mondial. Mais dans un match comme hier, le bon Benz aurait régalé avec les Ribery-Gourcuff bien intentionnés. De mon point de vue, c'est donc à Gignac de jouer ce rôle en lieu et place d'Anelka ou Henry. Les deux vieux seuls en pointe ce n'est plus possible : pas assez d'activité. Jouer la carotte ça peut fonctionner dans les matches de Qualif (serbie A/R) contre des équipes de seconde zone, mais au mondial quand tu vas te faire agresser pendant 90', tu ne verras jamais le jour. Ou alors à 3-0 pour l'adversaire (cf. France-PaysBas Eur 2008 -Henry marque à 0-2 et puis plus rien).

2. Notre défense centrale :
Si abidal a semblé plus serein en deuxième période, il faut quand même se rendre compte qu'on concède 5 occasions très franches à domicile contre une équipe qui n'est pas dans le Top 32 mondial cette année. En toute objectivité s'il y a 1-3 à la mi-temps, il n'y a rien à dire. Le pire c'est qu'aucune critique ce matin ou hier soir à la radio ne faisait allusion à cela ??!! (j'ai vu un com. ci-dessus qui en parlait tout de même).

3. ça penche à gauche :
Une grande équipe est une équipe équilibrée. Or il semble que le duo-trio ribery-malouda-évra soit bien plus déroutant que le poulpe-wiskycoca-gourcuff (très bon cependant selon moi dans son rôle d'animateur hier). Jouer contre un top 5 mondial (ce qui devrait nous arriver dès les huitièmes) en penchant autant, c'est n'avoir aucune chance de se qualifier. Le niveau défensif sera bien meilleur et notre jeu trop stéréotypé. C'est là que la présence de véritables déstabilisateurs (d'un Bad Arfa par exemple - même s'il ne parle à personne et qu'il ne joue pas à la manille avec les copins). Sur ce dernier sujet, je dirais qu'à gauche il y a un vrai trio actif car Ribery joue "faux pied" et rentre souvent à l'intérieur), ce qui libère le couloir à Evra ou Malouda (tricard 2008). A droite WiskyCoke percute couloir ce qui à ce niveau n'a plus de sens, ...

4. Pas les meilleurs sur le terrain :
Pour gagner une coupe du monde il faut respecter un certain niveau "technique". Les défenses prennent sinon trop rapidement le dessus. Aujourd'hui avoir Nasri, Benz, Bad Arfa à la maison cela fait beaucoup. Ok ce sont des pti's cons, qui n'ont pas respecté les vieux... ok. Maintenant si c'est pour plaire à Gallas, Henry et Anelka, alors Ray Man aura pris un gros risque: Celui d'offrir du confort à ses remplaçants. Le match d'hier confirme le mal que l'on peut penser du duo Henry-Anelka hors du coup depuis 2 ans. Alors pourquoi avoir favorisé ces vieux (sans compter Gallas blessé). A prendre 2 vieux croulants, j'aurais pris Makelele et Vieira pour encadrer les têtes à claques comme les 3 jeunes cités ci-dessus. Mais bon.

Pour moi une équipe plus équilibrée serait la suivante :
Lloris
Sagna-Gallas (ou planus)-Abidal-Evra
Toulalan (ou A.Diarra)
Gourcuff-Diaby
Malouda (à la place de Govou)- Ribery (couloir gauche) (2 faux pieds).
Gignac (ou Cissé selon l'efficacité).

Malheureusement je n'offre que peu de chances à cette compo...
C'est quoi les conneries de Manelmanel ?? Depuis quand les fachos défendent les gitans ?? Faut être cohérent. Et depuis quand ils fréquentent Sofoot ?? Je me suis tjrs demandé pourquoi ils restent pas sur leur forum à eux. Surement un passionné de la tribune Boulogne.

Sinon, je vois pas comment on peut reprocher quoi que ce soit à Domenech sur ce match (parce qu'avant mille trucs c'est sûr).

- Il fait jouer Mandanda parce que c'est sa dernière occasion de le faire (et il faut quand même envisager que Lloris puisse se blesser).

- Ca penche à gauche ? Ben on a au moins un côté qui met le feu, c'est pas si mal avant on en avait aucun.

- Aucun de nous n'est dans le vestiaire. Difficile du coup de juger de l'attitude des trois 87's mais il faut bien constater que ça a l'air meilleure ambiance sans eux, non ? Sinon je regrette plus Ben Arfa et Nasri que Benz.

- Anelka ??? C'est une vraie énigme. Mais bon titulaire indiscutable à Chelsea, ça m'étonnerai que ce soit un hasard quand même... Ou alors OK fallait pas le prendre du tout. Si Gignac avait tout le talent qu'on lui prête ici ou là, peut-être que 2-3 clubs de standing viendrait le chercher non ? Sur un quart d'heure à fond à fond OK par contre (comme Valbu). Cissé à tenter c'est sûr (ça va être fait).

Et puis bon on a gagné, c'est pas si souvent donc moi je suis content.
Pas grand chose à reprocher à Domenech sur ce match effectivement... mais le mal est plus profond, comme l'assise défensive qu'il n'a jamais su mettre en place, tout comme l'efficacité offensive et défensive sur coup de pieds arrêtés... enfin, moi je regrette plus Benzema que Nasri et Ben Arfa sur ce que j'ai pu voir sur ce match. Car si les joueurs de couloir, les organisateurs et même les jokers (petit vélo) ont été à la hauteur, ce n'est pas le cas des avant centre qui ont joué. Par ailleurs, on ne dit pas qu'Anelka est mauvais (il mérite sa place dans les 23), mais, à Chelsea, il joue pas 9 quand Drogba est là et c'est tout sauf un hasard.
Ca y est, une victoire contre le Costa Rica et tout le monde se remet à se palucher.
Ca me rappelle l'euphorie après la victoire contre les Iles Féroés, on avait "retrouvé du jeu", et de "l'envie". Pour ensuite se faire ridiculiser par Robbie Kean et Damien Duff à domicile.

Heureusement que physiquement les joueurs du Costa Rica ne peuvent pas jouer plus de 40 minutes, parce que la première mi temps c'était deux équipes du même niveau.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 10