En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // Match amical
  2. // France/Estonie (4-0)
  3. // Notes

La Benz a de la reprise

Ce dernier match de test avant le début de l'Euro a permis de confirmer deux choses. Une bonne : Benzema et Ribéry en forme, c'est un duo explosif. Une moins bonne : la paire Mexès-Rami continue de ne pas rassurer grand-monde...

Modififié
Lloris (non noté) : Après avoir vu Reims, Hugo a désormais vu Le Mans. Gardien en équipe de France : encore mieux que les vacances sportives UCPA.

Évra (4,5) : Franchement, vu sa forme actuelle, il est vraiment impossible de trouver un latéral gauche plus efficace que ça ? Et puis, quand il est à Manchester, il réussit à faire des bons centres, non ? Oui, mais à United, il est un autre homme. Un homme qui ne pète pas sur le maillot.

Mexès (4) : Certes, la défense bleue n'a pas pris de but. Certes, c'est la deuxième fois d'affilée. Mais, en vrai, si c'est Zlatan ou Rooney à la place des attaquants estoniens, cela fait 2-0 pour les visiteurs au bout de 15 minutes, et c'était entièrement de sa faute. Heureusement, ce n'était ni Zlatan, ni Rooney. Pour l'instant...

Rami (5) : Mieux que son compère de la charnière centrale, mais pas serein pour autant. En début de match, il se loupe totalement sur une longue ouverture estonienne. Même discours que pour Mexès : s'il y a Zlatan derrière, ça ne pardonne pas. Laurent Blanc a affirmé à la fin du match ne pas être satisfait de sa défense. Un like pour lui.

Debuchy (6,25) : Le meilleur de l'arrière-garde des Bleus. Pas d'erreurs défensives, quelques bonnes montées et même une frappe. Mais il faudra plus qu'un bon Debuchy pour rassurer tout ce petit monde derrière.

Diarra (5,5) : On a tous eu peur que la malédiction du milieu défensif se soit abattue sur lui aussi. Puis on a été rassurés. Puis les minutes se sont écoulées... Et toujours ce même constat : Alou Diarra fait des matches corrects, mais si l'adversaire en face se met à courir, cela va devenir très, très compliqué pour lui.

Malouda (6) : Ses détracteurs diront qu'il a été nul. Ses fans diront qu'il a été bon. Comme toujours avec la Maloude. Objectivement, il a été plus discret que contre la Serbie, à l'image de sa tentative de remake de la frappe du gauche. Cette fois-ci, le cuir n'a pas terminé en lucarne, mais dans le virage sud. Pour le reste : bien, mais pas top.

Cabaye (6,5) : Un tir à côté. Un tir dans les bras du gardien. Un tir au-dessus. Et un mal de bide qui l'a contraint à sortir du terrain peu après la pause. Conclusion : des mollets puissants, mais un ventre fragile.


Nasri (5,5) : Les petits dribbles, OK, il sait faire. Les passes courtes aussi. Bon, par contre, il va sérieusement falloir prendre des cours d'ouvertures avec Pirlo. Parce que 3-4 fois, les latéraux sont partis dans le dos de la défense, et Samir n'a pas vu. C'est quand même con, pour un playmaker.

Ribéry (7,5) : C'est ce Ribéry-là dont la France a besoin. Pas celui d'Afrique du Sud. Explosif, rapide, il a su être parfaitement lucide au moment de fusiller le portier estonien sur le premier but, et précis pour servir Benzema sur le troisième pion. Oui, il est en jambes. Peut-être parce qu'en équipe de France, Robben n'est pas là pour le saouler ?

Benzema (8,5) : Les passes décisives, c'est bien. Les buts, c'est beaucoup mieux. Et pour ça, on le sait, Karim est doué, très doué. Il est fort probable que ce soir, José Mourinho ait ressenti un petit sentiment de fierté, lorsqu'il a vu ce joueur qu'il a préféré à Higuaín scorer cette merveille de frappe enveloppée. L'EDF va beaucoup dépendre de lui.

REMPLAÇANTS : Valbuena s'est pris sa petite pluie de sifflets en entrant en jeu, puis a gratifié le public de quelques dribbles chaloupés à faire pâlir Neymar. Marvin Martin a tenté une frappe à la Benzema, mais a prouvé qu'il n'était pas Benzema. Koscielny... Bah, il était là, quoi. Giroud a marqué après le coup de sifflet de l'arbitre (van Persie a pris rouge pour ça) puis a offert le quatrième but à Ménez, qui a également sur son compte deux loupés sur les actions précédentes. Et Ben Arfa a enflammé le stade sur la dernière action du match, mais a centré pour les ramasseurs de balle, derrière les cages. Généreux, ce Hatem.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 54 minutes L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 4
il y a 3 heures Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 24 il y a 4 heures Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 41 Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 59