1. // Éliminatoires – Mondial 2014
  2. //
  3. // Ce qu'il faut retenir

La belle impression belge

Les belles promesses affichées par les Diables Rouges, les débuts d'Igor Štimac et Fabio Capello, le doublé salvateur d'Osvaldo, la frayeur des Irlandais, les cartons hongrois et bosniens… Le résumé complet de cette première journée de qualification en Europe.

Modififié
8 14
Groupe A : Facile Belgique
Lors de ces éliminatoires, les performances des Diables Rouges vont être suivies avec attention, et pas seulement en Belgique. La conséquence des grandes individualités composant cette équipe qui, mises bout à bout et si ça veut bien rigoler, peuvent les emmener loin, très loin. Plus loin que ce groupe A en tout cas, d'où ils émergent déjà en tête, grâce à une solide victoire 2-0 acquise à Cardiff face à des Gallois vite réduits à 10, suite à l'expulsion du défenseur d'Aston Villa James Collins. Les buts ont été signés des défenseurs Vincent Kompany et Jan Vertonghen. La Croatie prend aussi les trois points face à la Macédoine, grâce à Nikica Jelavić, entré en jeu en seconde période à la place d'Eduardo, associé à Mario Mandžukić au coup d'envoi. Il s'agissait du premier match officiel pour le nouveau sélectionneur Igor Štimac, qui a succédé à Slaven Bilić après l'Euro. Enfin hier, Écossais et Serbes se sont séparés sur un score nul et vierge. À noter que mardi a déjà lieu un choc intéressant entre la Belgique et la Croatie à Bruxelles.

Croatie/Macédoine 1-0, Pays de Galles/Belgique 0-2, Écosse/Serbie 0-0

Groupe B : La Bulgarie surprend l'Italie
À Sofia, les Italiens démarrent leur campagne par une contre-performance, leurs adversaires bulgares les contraignant à un résultat nul 2-2. Satisfaction tout de même en attaque avec les deux buts signés du Romain Pablo Osvaldo, associé en attaque à Sebastian Giovinco, tandis que Marco Verratti est resté sur le banc. La Bulgarie jouait, elle, sans Dimitar Berbatov, définitivement en froid avec la sélection. Autre résultat nul dans ce groupe, celui entre Danois et Tchèques hier. Du coup, l'Arménie en profite pour prendre seule la tête du classement après sa logique victoire 1-0 sur l'île de Malte, but signé du joueur de Volga Novgorod Artur Sarkisov. Mais c'est son coéquipier Henrikh Mkhitaryan qu'il faudra particulièrement surveiller dans cette sélection, le milieu de terrain du Shakhtar en étant déjà à 11 buts et 4 passes décisives inscrits en Ukraine depuis le début de saison. Le match de mardi en Bulgarie est déjà un test important pour connaître la vraie valeur de cette équipe d'Arménie.

Bulgarie/Italie 2-2, Malte/Arménie 0-1, Danemark/République tchèque 0-0

Groupe C : L'Irlande s'est fait très peur
Si l'Allemagne n'a pas tremblé face aux îles Féroé à Hanovre, avec une facile victoire 3-0 sur des buts de Götze et Özil deux fois, l'Irlande est passée très près d'une grosse désillusion à Astana face au Kazakhstan. Les Borat-boys menaient en effet 1-0 à trois minutes de la fin du temps réglementaire. Mais suite à une faute de Robbie Keane dans la surface, le joueur des Los Angeles Galaxy se faisait justice lui-même pour l'égalisation. Et dans les derniers instants de la partie, les hommes de Giovanni Trapattoni finissaient par arracher la victoire grâce à une reprise sans contrôle de Kevin Doyle suite à une remise de Stephen Ward. Suédois et Autrichiens débutent leur campagne de qualification seulement mardi, respectivement face au Kazakhstan et à l'Allemagne.

Allemagne/Îles Féroé 3-0, Kazakhstan/Irlande 1-2

Groupe D : Un groupe à deux vitesses
En plus de la victoire des Pays-Bas sur la Turquie, la Hongrie a cartonné Andorre 5-0 dans les Pyrénées, et la Roumanie a logiquement disposé de l'Estonie chez elle 2-0. Cette première journée préfigure de la lutte acharnée que devraient livrer Turcs, Roumains et Hongrois pour la deuxième place du groupe, alors que la première place doit logiquement revenir aux Néerlandais. Il faudra particulièrement surveiller les performances de la Hongrie, qui peut ambitionner de belles choses avec une génération prometteuse (Dzsudzsák, Szalai, Koman, Hajnal, Vanczák…). L'opposition de mardi à domicile face aux Pays-Bas est déjà un vrai gros test pour mesurer la valeur d'une sélection absente des grandes compétitions depuis 1986.

Estonie/Roumanie 0-2, Andorre/Hongrie 0-5, Pays-Bas/Turquie 2-0

Groupe E : La bonne opération suisse
Malgré l'expulsion à 15 minutes de la fin du match de Tranquillo Barnetta, la Suisse est repartie de son court déplacement en Slovénie avec les trois points, grâce à deux buts signés de deux de ses meilleurs joueurs, Granit Xhaka et Gökhan Inler. L'Albanie, que la Nati affrontera mardi, a également assuré lors de son premier match en disposant de Chypre 3-1, avec Lorik Cana titulaire en défense centrale. Enfin, la Norvège déçoit de nouveau, avec une défaite 2-0 en Islande. Après plus de 10 ans d'absence sur la scène internationale, il va déjà falloir se réveiller mardi face à la Slovénie à Oslo, dans un groupe E qui s'annonce particulièrement homogène.

Islande/Norvège 2-0, Slovénie/Suisse 0-2, Albanie/Chypre 3-1

Groupe F : Tranquille Russie…
À Moscou, la Russie domine facilement l'Irlande du Nord 2-0 grâce à Faizulin et Shirokov, les joueurs du Zénith Saint-Pétersbourg. Fabio Capello avait d'ailleurs décidé de largement s'appuyer sur l'effectif du champion russe en titre pour composer son animation offensive, avec cinq joueurs du même club alignés au coup d'envoi et un intrus : Alan Dzagoev, le prodige du CSKA Moscou. Le Portugal est reparti du Luxembourg avec une petite victoire 2-1, malgré l'ouverture du score (superbe) des locaux signée Daniel da Mota. Cristiano Ronaldo et Hélder Postiga sont les buteurs portugais. Enfin l'Israël d'Eli Guttman, successeur de Luis Fernandez, débute sa campagne par un résultat nul 1-1 en Azerbaïdjan, but signé Bibras Natkho, le très bon joueur de Rubin Kazan.

Russie/Irlande du Nord 2-0, Luxembourg/Portugal 1-2, Azerbaïdjan/Israël 1-1

Groupe G : Le carton bosnien
Un triplé d'Ibišević, un triplé de Džeko, un doublé de Misimović : la puissance offensive de la Bosnie-Herzégovine a fait des ravages au Liechtenstein, avec un score final de 8-1 en faveur des visiteurs. Ce carton face à une très faible opposition ne préfigure pas forcément d'une balade de Pjanić et des siens au cours de cette campagne, mais ils ont quand même de vraies chances de qualification dans ce groupe G tout moisi où la Grèce (vainqueur 2-1 en Lettonie) et la Slovaquie (1-1 en Lituanie) s'affichent comme les autres prétendants à la première place.

Liechtenstein/Bosnie-Herzégovine 1-8, Lettonie/Grèce 1-2, Lituanie/Slovaquie 1-1

Groupe H : L'Angleterre aura fort à faire…
En plus de la valise anglaise ramenée de Moldavie, le Monténégro et la Pologne se sont séparés sur un score nul 2-2. La lutte pour la qualification promet d'être acharnée avec également l'Ukraine qui doit désormais se tourner vers l'avenir, après avoir organisé avec succès l'Euro avec la Pologne. Les hommes d'Oleg Blokhine débutent leur campagne mardi à Wembley face aux Anglais, qui devront particulièrement surveiller les deux stars montantes Yarmolenko et Konoplyanka.

Moldavie/Angleterre 0-5, Monténégro/Pologne 2-2

Groupe I : La Biélorussie moins chiante ?
Battue d'entrée en Géorgie 1-0, la Biélorussie a déçu et joué de malchance. Elle a en effet perdu trois titulaires sur blessure vendredi, Nekhajchik, Zhavnerchick et Tigorev. Les adversaires des Bleus mardi seront donc très certainement diminués, d'autant qu'on le rappelle, la seule star du pays, Alexander Hleb, est lui aussi absent. Didier Deschamps peut donc aborder ce deuxième match avec confiance.

Finlande/France 0-1, Géorgie/Biélorussie 1-0

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

nononoway Niveau : CFA
C'est fou comme la Grêce a TOUJOURS des groupes en carton. TOUJOURS.
Ouais
Comme Nadal au tennis
Et comme la France habituellement, sauf cette année!
Quelqu'un aurait-il la gentillesse de m'expliquer pourquoi le Kazakhstan prend part aux eliminatoires que ce soit pour l'euro ou la CDM ?
nononoway Niveau : CFA
@gabinho

Bin ils font partie de l'UEFA. Et l'Australie de l'AFC. Et l'Ecosse a une équipe de foot, le pays de Galles aussi, les îles Féroé, etc. etc.
Louis Nique Aulas Niveau : DHR
Oui enfin avec confiance, pas trop non plus ! On parle de l'équipe de France je vous rappelle ! :)
@ nononoway : le tirage doit se faire avec les coef fifa ou uefa je pense. Comme la grèce a gagné l'euro 2004 et est sortie des poules cette année, elle doit encore figurer aux côtés des grosses équipes.
enfin la sortie de poule de l'euro 2012 sert à rien puisque le tirage était avant ^^ !
APPORTER ce deuxième match?? vraiment??
@ nononoway

Heu merci pr ta réponse mais elle ne m'aide pas plus que Ça. En fait je comprends pas pourquoi les Kazaks sont ds l'uefa alors que le pays est complètement situé en Asie..
Je peux comprendre pr la Russie, la Turquie, les pays du Caucase ou même Israel (a cause du conflit avec les pays arabes) mais le Kazakhstan j'ai un peu du mal a piger.. Et pourquoi pas l'Ouzbékistan ou l'Iran aussi ?
@Gabinho

Ben l'Iran c'est à cause du conflit avec Israël sans doute qu'ils jouent pas en UEFA.
Pour revenir à la "polémique" sur le Kazakstan , il faut savoir que la frontière (toute relative) entre Europe et Asie en ex-URSS est constituée par la chaîne de l'Oural et le fleuve homonyme jusqu'à la mer Caspienne, or ce fleuve traverse le Kazakstan, plaçant une (toute petite) partie de ce pays en Europe, à l'instar de la Turquie.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Ca … khstan.png

Donc ils ont eu le choix entre se fader les éliminatoire asiatiques avec le risque d'avoir plié les gaules fissa dès l'année n-2 après une rouste au Bahrein et l'opportunité de se frotter à quelques pointures européennes durant la durée des éliminatoires, sans compter que les moyens de l'UEFA (infrastructures, accompagnement des selections, primes) doivent être sans commune mesure avec leurs homologues asiatiques, ajoutons à cela un aspect sécurité et sanitaire (vaccins pour aller jouer au Viet Nam, guérilla et autres joyeuseté dans certains pays)

Conclusion, si le Kazak est pas trop débile son choix est vite fait ^^
nononoway Niveau : CFA
@gabi

Pas faux.

"Our experts and fans are deeply convinced that our soccer
today needs to be part of UEFA, which in our opinion has the
most developed and progressive system of soccer in the world," the Kazakhstan Soccer Federation (KSF) said in a statement.


En gros, ils gagnent plus d'argent à jouer l'Allemagne que l'Ouzbékistan (les fans doivent être plus nombreux à regarder le match à la TV/au stade, j'imagine)

Je vois pas vraiment ce qu'Israel a plus à faire dans l'UEFA que le Kazakhstan.
nononoway Niveau : CFA
Peut-être qu'ils voulaient plus jouer avec Gargamel.
Pour Israël, c'est une question politique. La plupart des pays asiatiques ne reconnaissent pas l'état d’Israël. Imaginez un match Israël-Iran... Donc, Israël est membre de l'UEFA depuis 1994.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
8 14