En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. // Mondial 2014
  2. // Éliminatoires – Europe

La Belgique marque les esprits, l'Angleterre facile

Brillants vainqueurs de la Serbie à Belgrade, les Diables rouges belges confirment leur actuelle montée en puissance. Dans les autres matchs de cette soirée, l’Italie assure, l’Angleterre cartonne et Ibrahimović fait le métier.

Modififié
Groupe A :

Grosse performance et victoire ultra-importante pour la Belgique. Les hommes de Marc Wilmots reviennent de leur difficile déplacement en Serbie avec trois points et un gros, très gros moral. Comment pourrait-il en être autrement ? Les Diables rouges, à qui beaucoup d’observateurs prédisent un grand avenir, ont aussi montré ce soir qu’ils avaient gagné en maturité. Bousculés dans le jeu en début de rencontre, ils ont su garder leur cage inviolée et faire trembler les filets adverses sur une de leurs rares occasions de la première période, Christian Benteke se trouvant à la réception d’un joli centre d’un Kevin De Bruyne en excellente forme. Puis, ce même De Bruyne, lancé par Chadli, profitait d’une défense adverse aux fraises pour le 2-0. Mirallas, tout juste entré en jeu, triple la dose sur un dernier contre. Grosse opération donc pour la Belgique, première de ce groupe A à égalité de points avec la Croatie, également vainqueur à l’extérieur, malgré l’ouverture du score macédonienne. Dans le duel grand-breton, les Gallois grattent leurs trois premiers points. Le doublé de Gareth Bale enfoncent des Écossais, prochain adversaire de la Belgique mardi.

Pays de Galles/Écosse 2-1 ; Serbie/Belgique 0-3 ; Macédoine/Croatie 1-2

Groupe B :

Deux buts de la tête de Gebre Selassie et Pekhart, un troisième de Rezek, la République tchèque a logiquement dominé Malte. Briffa a bien égalisé et donné un peu d’espoir, d’une belle petit frappe avant la mi-temps. Mais il ne faut pas déconner non plus. 3-1, score final pour les Tchèques. Même tarif dans ce groupe relevé pour l’Italie en déplacement en Arménie. Pirlo transforme un pénalty (mais pas de Panenka), De Rossi et Osvaldo complètent la marque de la tête. Le phénomène Mkhitaryan signe le but arménien. Cet homme est une machine. Pas de vainqueur enfin dans le duel d’outsider qui a opposé la Bulgarie – réduite à 10 dès la demi-heure de jeu - au Danemark. Bendtner (pas fatigué par son début de saison à la Juventus) arrache le nul. À signaler le lamentable comportement d’une partie du public de Sofia, qui a pris en grippe le Danois Patrick Mtiliga, entré en jeu en seconde période.

République tchèque/Malte 3-1 ; Arménie/Italie 1-3 ; Bulgarie/Danemark 1-1

Groupe C :

Un set zéro pour l’Allemagne à Dublin. La Mannschaft a violemment corrigé une équipe vert pâle, très pâle… Reus, d’un doublé, a été le héros de la première période, puis Özil sur péno, Klose et Kroos, d’un autre doublé, ont achevé le travail, Andy Keogh sauvant l’honneur des locaux dans les arrêts de jeu. Impressionnante démonstration de force de la bande à Joachim Löw face à la plus faible sélection du dernier Euro. Mais tout de même… De son côté, la Suède a bien flippé, trouvant le moyen de se trouver menée au score par les îles Féroé… Et puis Ibrahimović s’est réveillé. Le Parisien a d’abord décalé le joueur de Fulham et néo-international Kačaniklić pour l’égalisation, avant de passer dans le dos de la défense adverse, de devancer le gardien et d’offrir le but de la victoire en gros bourrin. Premier point pour le Kazakhstan et l’Autriche lors du troisième match de ce groupe C, mais ce nul n’arrange aucune des deux équipes… Allemagne et Suède ont un boulevard.

Kazakhstan/Autriche 0-0 ; îles Féroé/Suède 1-2 ; Irlande/Allemagne 1-6

Groupe D :

La Turquie est très mal embarquée dans cette compétition, avec déjà une deuxième défaite, à domicile qui plus est, face à la Roumanie. Juste avant la pause, Grozav profite d’une sortie toute moisie du gardien de Fenerbahçe Volkan Demirel pour inscrire le seul but de la rencontre. Les Pays-Bas passent sans encombre le mini obstacle andorran grâce à Van der Vaart, Huntelaar et Schaken, le joueur de Feyenoord, buteur pour sa première sélection à… 30 ans. Enfin la Hongrie, d’un amour de frappe signée Tamás Hajnal, domine l’Estonie à Tallinn. À suivre mardi un choc intéressant entre la Roumanie et les Pays-Bas, 9 points chacun.

Turquie/Roumanie 0-1 ; Pays-Bas/Andorre 3-0 ; Estonie/Hongrie 0-1

Groupe E :

Faut être honnête, ce groupe E est d’une tristesse… Suisses et Norvégiens, qui devraient logiquement se battre pour la première place, se neutralisent à Berne. Un nul qui n’arrange aucune des deux équipes. L’Islande, vainqueur en déplacement de l’Albanie, en profite pour revenir à un point du leader suisse. Et sinon, la Slovénie ouvre son compteur points, grâce au doublé de Tim Matavz, le buteur du PSV. Résultat, le vaincu Chypre passe en dernière position. Voilà voilà…

Albanie/Islande 1-2 ; Suisse/Norvège 1-1 ; Slovénie/Chypre 2-1

Groupe F :

Lors du choc entre les deux favoris de ce groupe F, la Russie domine le Portugal à la maison, poursuit son parcours sans faute – trois victoires en trois matchs, 7 buts marqués, aucun encaissé – et prend un sérieux avantage comptable et psychologique sur son adversaire du soir. Dans l’autre rencontre, Israël profite de son déplacement au Luxembourg pour se refaire la cerise, se plaçant à l’affut en troisième position. Triplé du Majorquin en forme Hemed et but du Brestois Ben Basat, qui débute en sélection.

Russie/Portugal 1-0 ; Luxembourg/Israël 0-6


Groupe G :

Il est bien vilain aussi, ce groupe G… Mauvaise opération pour la Grèce, tenue en échec par une Bosnie accrocheuse. La Slovaquie de Marek Hamšík, buteur en début de match sur péno, prend les 3 points face à la Lettonie et peut franchement croire en une deuxième participation d’affilée à une Coupe du monde. Ah, et sinon la Lituanie gagne logiquement au Liechtenstein.

Liechtenstein/Lituanie 0-2 ; Slovaquie/Lettonie 2-1 ; Grèce/Bosnie-Herzégovine 0-0

Groupe H :

L’Angleterre a mis sa fessée à la dernière nation FIFA. Mais bon, 5-0, c’est presque la moyenne basse pour Saint-Marin. Un doublé de Rooney, un autre de Wellbeck (dont une madjer), un cinquième but d’Oxlade-Chamberlain, le travail a été fait et sérieusement fait. En Pologne mardi, ça devrait déjà être plus compliqué… Dans l’autre rencontre, mauvaise opération pour l’Ukraine, incapable de faire mieux qu’un résultat nul chez le voisin moldave. Moche.

Angleterre/Saint-Marin 5-0 ; Moldavie/Ukraine 0-0

Groupe I :

Menée 0-1 et réduite à 10 à l’heure de jeu suite successivement au but du Géorgien Kashia et à l’expulsion stupide d’Eremenko qui s’est cru au volley, la Finlande a trouvé les ressources pour égaliser d’un bel exploit perso d’Hämäläinen. Ça reste un bon point pour la Géorgie, qui se place en outsider de ce groupe I, au cas où, sur un malentendu… Dans l’autre match, Pedro a été le héros de la soirée pour l'Espagne, face à une Biélorussie à 0 point en 3 matchs.

Finlande/Géorgie 1-1 ; Biélorussie/Espagne 0-4

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88
À lire ensuite
Chantôme, la bévue