Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

La bataille du PSG pour récupérer « Ici c’est Paris »

Modififié
Le PSG tient à ses slogans.

Désireux de récupérer la marque « Ici c’est Paris » , le PSG a saisi la justice et attaqué l’Association de défense des droits des supporters. Le groupe des Supras Auteuil avait déposé la marque en 2008, mais depuis leur dissolution, les droits étaient détenus par l’ADDS. Le PSG a d’abord tenté de s’arranger avec l’association, proposant 2000 euros pour racheter la marque, mais aucun accord n’a été trouvé. Pour avoir le droit de réutiliser son slogan, le PSG a lancé un recours devant le tribunal de grande instance de Paris, avançant qu’il n’était plus exploité.

Mais pas question pour l’ADDS de céder. Selon les informations de 20 Minutes, l’association a décidé elle aussi d’assigner le club en justice pour contrefaçon, arguant que le club utilise depuis déjà plusieurs années le « Ici c’est Paris » sur un bon nombre de produits dérivés. « Ce qui me choque, c'est que le club ait éradiqué ses supporters pour ne plus avoir que des spectateurs et veuille leur prendre ce qui constitue leur patrimoine » explique à l’AFP Maître Aittouares. Christophe Uldry, porte-parole de Défense des droits des supporters, s’est indigné lui aussi devant l’initiative du PSG, qui cherche selon lui à utiliser la phrase de manière exclusive. « "Ici c'est Paris" n'a d'intérêt que parce que ça a une histoire, une histoire qui est la nôtre » , explique Christophe, qui précise que l’argent éventuellement empoché à la suite de la procédure devrait être reversé à des associations caritatives.


Tout ça pour des mugs et porte-clefs. FM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25