Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 5e tour
  3. // Millwall-Leicester

La bataille du Den

C’est l’histoire de la nouvelle baston gagnée par un club résistant depuis le premier jour, celle d’un peuple pour son histoire, sa terre et son honneur. Alors que Millwall reçoit samedi Leicester en FA Cup après avoir sorti Bournemouth et Watford, les mal-aimés éternels ont l’occasion de célébrer le sauvetage de leur territoire.

Modififié
Certains tableaux marquent une vie. Certaines gueules, aussi. Voyager de la station South Bermondsey jusqu’au Den est une aventure unique, mais aussi un lieu de pèlerinage pour chaque couillu souhaitant voir à quoi ressemble vraiment ce que John King, auteur du mythique journal de bord Football Factory, décrit comme « le trou du cul de Londres » . Ici, c’est Silwood, au sud-est de la capitale anglaise, un endroit où le capitalisme triomphant des années Thatcher n’est qu’une idée qu’on aperçoit de l’autre côté de la Tamise, mais où on n’a jamais eu le moindre regard. Longtemps, venir ici était même voyager dans « la vallée de la haine » , où se croisent des ouvriers, des visages saccagés, des ados enceintes ou des silhouettes remarquables à leur dentition flinguée. Millwall, c’est ça, mais il faut le voir pour le croire, même si les choses ont quand même légèrement évolué depuis que les « sauvages décérébrés » , considérés comme certains des mecs les plus cinglés du Royaume, ont commencé à écrire leur légende. Ça, c’était surtout à la fin du siècle dernier, même si certaines briques balancées au cours des années 2000 ont prouvé qu’on ne pouvait pas toujours raturer son passé. Et tant mieux, aussi. Une identité se travaille, se défend et s’entretient, même en enfer. Il est dur de venir dans ce quartier, mais il est aussi dur de s’en sortir, voilà la règle. C’est aussi sa force, car à force de prendre des coups dans la gueule, on se replie, se resserre et, si personne n’aime Millwall, Millwall s’en branle. À une condition : que personne ne vienne toucher une brique de sa légende. En 1993, le New Den a remplacé le Den. Six cents mètres d’écart, mais « un chiotte géant » nettoyé. Un sentiment n’a pas bougé et ne bougera jamais. Et ce depuis ce jour où le Old Den a été inauguré par l’ancien président de la FA, Lord Kinnaird, en 1910 sur ces mots simples gravés sur une plaque : « Nous ne tournerons jamais le dos à l’ennemi. »

The Home


Que reste-t-il aujourd’hui des Lions ? La résistance, forcément, et les dernières semaines n’en ont été que la plus belle des représentations. C’est l’histoire de la dernière balle envoyée dans les murs du Den et de ses alentours. Une cartouche silencieuse qui a explosé il y a quelques mois dans la gueule des rejetés éternels. En toile de fond, un projet immobilier obscur destiné à changer la gueule du coin où la frontière entre politiques et businessmans n’a jamais été aussi facilement franchissable. L’idée avait alors germé dans l’esprit du conseil local de Lewisham, propriétaire du stade, de vendre les terrains incluant le Den à un promoteur flou – Renewal – au cœur de négociations ayant mêlé des parties dans les paradis fiscaux, les conflits d’intérêts, mais surtout la révolte d’un peuple. Face à cette nouvelle, la mobilisation des supporters de Millwall a été immense avec des manifestations, une pétition signée par plus de 25 000 personnes dont Gary Lineker ou encore Tim Cahill, formé au club, et plusieurs associations qui se sont impliquées jour et nuit pour sauver la base de leur identité. Finalement, le projet a été arrêté après plusieurs révélations, grâce notamment au travail énorme du Guardian, et le Den a été sauvé, cette fois encore. Millwall n’a pas tourné le dos à « l’ennemi affreux sans sentiment et imbibé par ses intérêts » .

Le pouvoir de l'électricité


Voilà le tableau des dernières semaines d’un club qui évolue en League One depuis août 2015 et qui n’ambitionne qu’une chose : remonter le plus vite possible en Championship et retrouver le fil de son histoire. L’an passé, Millwall a échoué en finale d’accession face à Barnsley (1-3). Cette saison, les soldats de Neil Harris, gueule historique des Lions, buteur mythique entre 1998 et 2004, et 2007 et 2011, avant d’enfiler la parka de coach à l’été 2015, sont encore en course pour retrouver l’étage supérieur. Une priorité selon Harris alors que le club, actuel sixième de League One – à neuf points de Scunthorpe United, premier promu automatique virtuel –, s’apprête à poursuivre sa route en FA Cup samedi en recevant Leicester au Den. Un endroit qui peine encore à retrouver son affluence d’hier, mais où l’atmosphère ne changera jamais. Les qualifications contre Bournemouth (3-0) et Watford (1-0) lors des tours précédents l’ont prouvé. Et si Millwall peut casser la gueule d’un nouveau costaud de Premier League, il le fera sans pitié. Gagner au Den est un défi humain où il faut s’avoir affronter l’hostilité, se taire face aux insultes et surtout dépasser ces mecs affamés contre qui on fait face. Les Lions sont invaincus depuis le 17 décembre dernier, ont impressionné contre Watford, et Neil Harris a déjà promis une « aventure électrique » à des Foxes qui ont la queue tendue depuis quelques semaines. Samedi sera une nouvelle preuve de résistance. Reste à savoir la forme qu’elle prendra.


Vidéo


Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3 il y a 2 heures Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 7
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 2 Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 5 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 55 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 10 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 1 samedi 16 juin Poulsen ouvre le score pour le Danemark 3 samedi 16 juin Le penalty de Cueva qui s'envole 9 samedi 16 juin Messi rate son penalty ! 18 samedi 16 juin Van Marwijk : « On méritait le nul » 17