1. //
  2. // 16e journée
  3. // ASSE/Olympique lyonnais
  4. // Les notes

La Bastos de Michel, la folie d’Alonso

Il paraît que Bernard Lacombe l’avait dit : « Michel Bastos va marquer ce soir » . Non seulement le Brésilien, remplaçant en début de rencontre, a scoré. Mais il a aussi offert la victoire à des Lyonnais globalement meilleurs que leurs adversaires du soir. Trop timides, les Stéphanois n’ont pas assez osé, même à onze contre dix. Enfin ça, c’était jusqu’à l’entrée d’Alonso, sans aucun doute un des coups de sang de la saison.

Modififié
0 26
AS Saint-Étienne


Ruffier (3) : Il y a quatre jours, le président Romeyer disait : « Vercoutre est une 2CV, Ruffier est une Ferrari. » Il devait parler de celle d’Ever Banega.

Clerc (6,5) : Ce soir, on a vu Vincent Clerc. Un homme tout en cadrage-débordement, un peu brouillon dans le jeu au pied, mais présent à la finition. Invisible en première mi-temps, comme les 21 autres acteurs, François le Français a été l’élément déclencheur de la révolte stéphanoise. Une révolte qui n’a pas abouti, mais en même temps, il n’a pas une gueule d’indignado, le Clerc.

Perrin (5,5) : Rarement pris à défaut, mais à la faute avant le coup franc victorieux de Bastos. Un autre Perrin se serait fait virer pour ça. Mais bon, Loïc, à Sainté, c’est la famille.

Bayal Sall (5) : Tout le monde a été gêné par les propos de Christophe Galtier qui a dégainé les trois termes clés suivants en parlant de son joueur et de l’arbitre : langue française, incompréhension, difficultés. Sinon, Mouss a fait comme d’hab, dans le solide et la sobriété. Sauf à la fin, quand il s’est pris pour un attaquant. Mais en même temps, à Sainté, on a le même modèle devant. Il s’appelle Brandão.

Ghoulam (5,5) : Ghoulam – Lacazette, c’est un duel du futur. Le Stéphanois a autant brillé qu’il a parfois souffert face aux assauts du Lyonnais. Mais techniquement et offensivement, ce Faouzi, c’est du très très bon. À surveiller, évidemment. Petit bémol : ces quelques touches envoyées en dehors du stade. La ville de Saint-Étienne n’a pas besoin de carreaux brisés.

Clément (5) : De la présence au pressing, mais des difficultés dans l’utilisation du ballon. Et surtout, cette frappe qui est allée se loger tranquillement sur la voie A de la gare de Châteaucreux en fin de match, alors que tout le monde était dans la surface.

Lemoine (5,5) : Comme Clément et comme tous les milieux de terrain en première période, Lemoine a pressé, a gratté des ballons, mais a beaucoup peiné pour les utiliser. Sinon la teinture, c’est pour quand ?

Cohade (6) : Seul Stéphanois a avoir eu quelques envies au cours de la rencontre, Renaud s’est distingué par sa justesse technique qui tranchait sérieusement avec la médiocrité du soir de ses partenaires. C’est assez simple, en général, il se démerdait pour ressortir des ballons, faisait un appel et ne recevait pas la balle parce que la passe était ratée. Solitude.

Hamouma (2) : Hatoutmouma. Si Vercoutre est une deux CV, ce soir, Romain était une trotinette Hello Kitty.

Gradel (3,5) : Il a essayé, Max-Alain. Mais il a beaucoup raté. Finalement, son meilleur geste technique reste cet enchaînement « pied qui traîne » - chute sur le coup de boule face à Dabo.

Aubameyang (2) : À peine 10 ballons touchés, une air bicyclette et pas grand-chose d’autre. Ne t’en fais pas, PEA, ce genre de matchs, c’est ceux de Brandão.

Alonso (0) : Un patient qui se serait échappé d’un asile de Milos Forman au milieu des années soixante-dix. Le mec entre, prend un jaune pour avoir poussé Umtiti au bout de dix secondes, puis en prend un deuxième pour un tacle de haineux sur le même Umtiti trente secondes plus tard. Oui, ce fameux tacle que tout le monde sent venir sur le terrain. L’avantage, c’est qu’il n’aura pas à se doucher après le match.

Guilavogui (non noté) : Il aurait pu être titulaire, mais il ne l’a pas été. Il aurait pu gagner un derby, aussi. Dur.

Aleksić : Pour une première entrée cette saison en Ligue 1, le fils d’Alexis Sánchez et d’Alen Bokšić avait Bayal Sall en numéro 10. Un bizutage, certainement.


Olympique lyonnais


Vercoutre (6) : Une 2CV, ça prend de la place dans les buts. Pour les claquettes ? Tu lèves le capot.

Réveillère (7) : Quand il est comme ça, on a envie de lui demander ce qu’il faisait quand le tibia de Bacary Sagna ressemblait à un os de poulet KFC. Brillant et battant. Dommage pour ce petit piqué devant Ruffier.

Umtiti (6) : Le jeune Umtiti est plein de talent. Ce soir, il a bouffé Grosminet Alonso au mental, comme un ancien, sans rien dire, alors qu’il pouvait le démolir en un coup. Il filera des cours de self-control à Dabo.

Biševac (7) : Avec sa dégaine d’ancien, Milan a fait le boulot. Impeccable dans les airs, correct dans la relance, il poursuit sa bonne saison.

Dabo (4) : Parce qu’un match, c’est un peu plus qu’un fait de jeu, même quand il est débile, et que de toute façon, on ne fait pas plus débile que l’entrée d’Alonso, Dabo mérite qu’on s’attarde un peu sur son match qui était correct. Le type avait subi 4 fautes et n’en avait pas commise une seule avec son coup de boule pour Gradel qui, il faut bien le dire, n’était pas le geste le plus brillant du week-end. En revanche, la prochaine fois, faut qu’il se mouche à la mi-temps.

Grenier (non noté) : On a tous un peu pleuré avec lui, ce soir. D’autant plus que ses premières minutes étaient de bonne facture. Comme ce bouton qui a l’air très douloureux que l’on a pu voir sous son pif.

Malbranque (6,5) : Ouais, Steed a perdu quelques ballons. Ouais, Steed pourrait gagner au loto, perdre son chat adoré ou serrer Kate Upton sans que l’on ne puisse distinguer aucune émotion sur sa tronche. Mais Steed est sacrément bon, quand même, avec sa po-po-poker face.

Gonalons (7) : Gonestallé.

Gourcuff (5,5) : Une merveille de talonnade en début de rencontre, quelques coups de pied arrêtés bien sentis, mais pas plus d’influence dans le jeu que ça.

Lacazette (6) : Des accélérations, des dribbles, de l’envie, mais aussi par mal de déchets.

Gomis (4) : Comme son homologue stéphanois aux initiales de compte épargne, Bafé a connu un soir difficile. On l’a même entendu engueuler l’arbitre de touche. Enfin, au début, on croyait que c’était un cri de dessin animé.

Fofana (5) : On a bien senti que ses partenaires préféraient jouer avec Grenier, mais bon. Il a dit « cadre, Michel, cadre » avant le coup franc de Bastos. C’est presque une passe dé.

Bastos (8) : Merci Jacquie. Mais merci Michel, surtout.

Benzia (non noté) : Quand on le voit jouer à l’OL, on se dit qu’il a plein de trucs, ce petit. Mais on se dit aussi qu’on enlèverait bien le « i » pour mettre un « em » à la place.

Par Swann Borsellino
Modifié

Myros el matador Niveau : CFA
Alonso il nous a fait une karabatic en vrai! y avait ça femme au taquet sur les mise bwin prochain carton rouge....
Le prince des ténèbres Niveau : CFA2
Note : 2
Aucun mental les stephs. Les supporters ont pas compris que plus ils attendront de leur équipe, plus ils seront déçu.

Cet ASSE, c'est bien pour faire un coup au parc parce que personne ne les attendait, ils jouaient sans pression. mais monter le crâne aux joueurs en leur disant qu'ils allaient ENFIN battre lyon, c'était une erreur grave. Romeyer le 1er.

Tant qu'ils ne se seront pas défaits de ce complexe d'infériorité face aux lyonnais, ce sera branlé sur branlé. Mais c'est pas pour cette génération de joueur.

Bref, comme la saison dernière après le derby, Sainté devrait commencer à redescendre progressivement sur terre et dans le classement de la ligue 1
magique, le com sur gonalons! j'en ris encore!
appiahlaappiah Niveau : District
Pourquoi merci jacquie sur le commentaire de bastos, j'ai pas compris ?
Note : 1
@appiahlaappiah. Tu n'as pas à avoir honte de ne pas avoir compris la référence, au contraire.
Je peux pas en dire autant de moi malheureusement...
El Mehdito Niveau : DHR
Note : -1
J'ai explosé sur Hamouma et Vercoutre.

Par contre j'ai pas compris le com sur Gonalons?

Grosse victore des lyonnais, même dans la difficulté, ils repondent present.

Un bon effectif, une très bonne philosophie de jeu, de très bonnes individualités au service du collectif...Il va falloir aller les chercher cette année!

Pour moi , le favori pour le titre, c'est Lyon, pas Paris.
J'ai tres honte d'avoir compris le commentaire sur Bastos...

Par contre gonalons... j'vois pas
Hamouma 2?OK il fait pas un grand match, mais c'est le seul mec du trio offensif a avoir apporté un truc...quand on voit que Dabo a 4 malgré son expulsion...
roctovirso Niveau : CFA2
Bravo monsieur OLASSE
Dabo fait une Zidane dans la poitrine d'un joueur, prend un rouge, et là-dessus Rémy Garde hurle comme un putois pendant vingt minutes, asphyxié par le sentiment d'injustice. Faudrait peut-être voir à lui expliquer 2/3 trucs à Rémy, non ?
El ramouch Niveau : DHR
Elles redeviennent marrante les notes ou c'est moi qui suit plus bon public qu avant.En tout cas bravo pour la vanne sur Bastos(oui c'est la honte je l ai comprise)par contre celle sur Gonalons je vois pas.
NikkoFromLyon Niveau : CFA
Note : 1
Pour Garde faut plus retenir la qualité de son analyse d'après match que son énervement sur le rouge justifiépour Dabo (je pense qu'il demandait un jaune pour la semelle traînante du vert).
Massimobor Niveau : CFA2
Dans tous les cas, c'était pas un match pour les attaquants. Frigorifiés par l'enjeu et la température, le match est resté stérile, bataille de milieu de terrain, beaucoup de tension mais un réel ennui.
Un petit mot sur Aubameyang : vous ne l'avez pas senti totalement ailleurs ? J'ai l'impression qu'il avait envie de chialer, comme si un évènement perso l'empêchait d'avoir la tête au foot.

PS : lapin compris les vannes Gonalons et Bastos. Apparemment ça me grandit.
Bastos remercie la famille Sardou mais j'ai pas compris pourquoi.
Les notes sont plus marrantes parce que c'est SB qui les rédige et non Canuti qui ne mate meme pas les matchs quil note.

Juste dommage que les 2 lyonnais les mieux notés aient des coms aussi peu clairs. J'ai pas pigé pour gonalons et bastos. J'imagine que ya un rapport avec les Sardou...

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr
Article suivant
Lyon, la force tranquille
0 26