Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // FBBP-OM (0-9)

La bande à Rudi

Démonstration de force à Marcel-Verchère mardi soir : Kostas Mitroglou a inscrit un triplé, Lucas Ocampos aussi et, au bout, l'OM s'est donc largement imposé (9-0). Une preuve ultime qu'au-delà des résultats, c'est une bande de potes qu'a à sa disposition Rudi Garcia cette saison.

Modififié
« Quand je reçois le ballon, je le vois tout de suite. Il était évident que lui donner ce ballon allait lui faire du bien. On a besoin de tout le monde. Marquer est une bonne chose pour sa confiance personnelle. La célébration de l'équipe montre qu'il est important pour nous. Moi ou un autre, on aurait tous fait pareil en le voyant seul. » En zone mixte vendredi soir, Dimitri Payet a profité du nettoyage du bordel foutu au Vélodrome face à Metz (6-3) pour glisser une énième caresse à Kostas Mitroglou, en grande difficulté à l’OM depuis son arrivée, avec seulement deux petits buts en Ligue 1. Quelques minutes plus tôt, le capitaine de Marseille s’était retrouvé seul face au gardien messin, mais avait préféré décaler l’attaquant grec pour qu’il n’ait plus qu’à la pousser au fond d'un but laissé vide. Et, apparemment, quatre jours plus tard, ce petit geste a bel et bien permis à Mitroglou d’enfin se mettre sur les bons rails.

Des attitudes qui parlent


Mardi soir, à Bourg-en-Bresse, où l'OM a avalé son huitième de finale de Coupe de France (9-0), l’ancien buteur de l’Olympiakos a d’abord commencé par offrir un but à Lucas Ocampos, comme s’il savait déjà qu’il aurait l’occasion de marquer plus tard. Bien vu, le voilà qui s’offre un triplé lors de la démonstration des siens, avec deux têtes (sur des centres parfaits de Bouna Sarr et Yusuf Sari) et un petit rush plein fer. Même dans le jeu, le Grec s’est montré plus concerné, plus alerte, plus utile surtout. Certes, ce n’est « que » Bourg-Péronnas. Mais lorsqu'on se souvient comme il avait traîné son spleen face à Épinal au tour précédent, il est impossible de nier les progrès de Mitroglou, et pourquoi pas les espoirs qu’il peut susciter pour la suite de la saison. Mais ce n’est pas tant le réveil de Mitroglou qui impressionne du côté de Marseille. C’est l’état d’esprit général des hommes de Rudi Garcia.


Sur la majorité des buts marseillais mardi soir, il est facile de repérer une réelle envie de s’offrir des buts les uns aux autres. À l’image du cadeau de Payet à Mitroglou contre Metz, il y a eu ceux de l'international grec, de Lopez et de Payet pour Ocampos, et ceux de Sarr et Sari pour l'ancien sniper de Benfica. Et puis, sur le premier but du Mitroglou, Dimitri Payet vient encore le féliciter chaleureusement, comme pour le tirer vers le haut. Et ces scènes de joie se répètent inlassablement sur chacun des neuf buts. Une soif de tout écraser qui fait écho à la réaction des fortes têtes de l’effectif marseillais il y a quatre jours. Contre Metz, Luiz Gustavo, Adil Rami et Rolando avaient pesté après le mauvais dernier quart d’heure de leurs coéquipiers, coupables de déconcentration (trois buts encaissés pour une victoire 6-3). Message reçu.

Nés dans l'adversité


Le groupe vit bien. C’est peut-être l’une des expressions les plus galvaudées dans le monde du foot, mais elle semble coller parfaitement à la formation marseillaise. En difficulté en début de saison, l’OM a fait le dos rond et a pris un maximum de points, même lorsque le fonds de jeu n’était pas là. Depuis, Marseille ne cesse de monter en puissance et de prendre confiance. D’abord solides, les hommes de Rudi Garcia sont maintenant aussi convaincants dans le jeu, tout en gardant les valeurs de solidarité acquises dans l’adversité. Face aux grosses individualités lyonnaises et monégasques, Marseille est peut-être l’équipe la moins talentueuse dans le mini-championnat pour la deuxième place. Mais c’est certainement l’équipe la plus forte collectivement.

Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:17 Euro Millions : 99 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
il y a 1 heure Shiva N'Zigou confesse des pratiques d'inceste et des relations homosexuelles 101
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 18:09 Gervinho vers Parme 18 Hier à 17:00 Une ville anglaise ne veut plus des supporters 4 Hier à 16:30 Le fils de Ronaldinho cache son identité lors d'un essai 29 Hier à 13:30 Un match de Liga prochainement joué aux States 65 mercredi 15 août Quand les écrans de Bristol Rovers diffusent le téléphone rose 13 mercredi 15 août Mathias Pogba recalé par un club de D3 allemande 28 mercredi 15 août La finale de la Copa Libertadores en un seul match à partir de 2019 9 mercredi 15 août Iniesta plante déjà son deuxième but au Japon 18