1. //
  2. // 20e journée

La 20e journée vue par Roy Contout

Grâce à une saison incroyable avec Auxerre en 2009-2010, Roy Contout peut se vanter d’avoir défié Cristiano Ronaldo, Zlatan Ibrahimovic et Ronaldinho en Ligue des Champions. Samedi, il a joué 90 minutes avec Auxerre. A Ajaccio, l’attaquant guyanais a passé une sale soirée. Peu de ballons, et une défaite (2-1) qu’il n’a toujours pas digérée. Beau joueur, il livre ses impressions sur la 20e journée de Ligue 1.

6 0
La bonne opération

« Le PSG, qui a creusé l’écart. Ils ont fait une bonne opération. Ils gagnent du terrain sur une équipe comme Lyon par exemple, qui a perdu face à Montpellier. Donc voilà, ils sont en train de maintenir leur avance, de creuser un petit peu l’écart avec leurs poursuivants. Petit, j’étais un supporter du PSG, je préfère qu’ils soient devant, plutôt que Lyon ou Marseille.  »

La mauvaise opération

«  Ah bah, c’est nous. Nos concurrents pour le maintien ont perdu (Nice, Sochaux, Caen). Je pense que si on l’avait emporté face à Ajaccio, on aurait pu creuser un petit fossé avec nos concurrents directs. En plus, on relance Ajaccio. Mais vous savez, ça fait au moins trois ans que le championnat est super serré, on commence à avoir l’habitude. Il faut qu’on reste concentrés, engranger un maximum de points pour ne pas se faire dépasser par ceux qui courent derrière nous.  »

Le but du week-end

« Le problème, c’est que comme on a perdu, et d’une mauvaise manière, j’ai pas voulu regarder tous les buts, j’étais trop frustré. J’ai vu le but d’Olivier Giroud mais je ne trouve pas que c’est un beau but, il frappe et ça passe entre les jambes du gardien.  »

Le joueur du week-end

«  J’adore Momo Sissoko, c’est le type de joueur qui est un peu dans l’ombre. Il fait un gros boulot au milieu pour que les joueurs offensifs finissent le travail. Au tout début, lors de ses premiers matchs, c’était un petit peu difficile pour lui. Mais depuis, il a bien pris ses marques et il va s’imposer comme un élément incontournable, c’est un très très bon joueur.  »

Le fait marquant

«  Pour moi, c’est notre match contre Ajaccio où on finit à 10 contre 9. Après le match, j’ai eu des échos de gens qui ont vu le match de l’extérieur, comme quoi l’expulsion d’Anthony Le Tallec était très sévère. A vitesse réelle, on peut accorder le carton, mais au ralenti on voit que c’est pas méchant et que ça vaut pas un rouge. On menait 1-0 à ce moment-là, je pense que ça nous a mis dans le trou, parce que juste après l’expulsion, ils nous ont mis deux buts. Ça a fait la différence pour eux, malheureusement. »

Pronostic pour la place d’Auxerre à la fin de la saison

« Je nous vois dans les 12 premiers. Je pense qu’on ne descendra pas. Il nous manque pas grand-chose. Si on a fini troisièmes avec pratiquement la même équipe, je ne vois pas pourquoi il y aurait une si grande différence aujourd’hui alors qu’on n'a changé que trois joueurs dans le onze type. Il faut qu’on passe un cap mentalement. Une fois qu’on l’aura passé, on sera plus costauds défensivement et on montera dans le classement. »

Un pronostic pour le prochain match de l’AJA

« Le prochain match, c’est en Coupe de France, contre Châteauroux (Ligue 2). C’est assez simple, en Coupe il faut gagner, il n’y a pas de match nul. Ces matchs-là sont toujours compliqués. Les petits sont survoltés, alors c’est dur de donner un score, mais je pronostique la gagne, avec un but d’écart : 1-0. (...) Avec un but de Roy Contout, ce serait beau. Et pour le prochain match de championnat, contre Nancy, je vois aussi une victoire d’Auxerre, sur le même score, 1-0.  »

Un pronostic pour le titre de champion

«  Paris. Ils ont les qualités pour être champion. Ils ont de fortes individualités qui peuvent faire la différence sur plusieurs matchs. Même s’ils prennent des buts de temps en temps, leurs individualités peuvent faire des différences toutes seules. Je pense à Jérémy Menez, qui est un joueur que j’apprécie beaucoup. Et puis, il y a Pastore. Même s’il a connu un moment difficile, c’est un joueur talentueux qui peut faire des passes décisives et marquer des buts dans les moments importants. Derrière Paris, je vois Marseille. Ça va être dur car ils ont beaucoup de joueurs à la CAN, mais si Loïc Rémy ne se blesse pas, je les vois bien deuxièmes. Et troisième, Lille. C’est une équipe qui a l’expérience du haut de tableau depuis quelques années, et qui est assez régulière. Même s’ils ont perdu contre l’OM, je pense qu’ils vont bien finir car ils ont l’effectif pour aller en Ligue des Champions. Je vois bien ces deux équipes lutter pour la deuxième place, mais Loïc Rémy est le joueur qui va faire la différence je pense  » .

Propos recueillis par Romain Leroux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
L'inconnu Vargas
6 0