Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 38e journée

L2 : Tous les enjeux de la 38e et dernière journée

Pour qui la dernière place dans l’ascenseur de l’élite ? À qui le dernier strapontin du condamné à l’échafaud de la troisième div’ ? Quelles équipes vont finir au palmarès de cet exercice 2013-2014 de L2 ? Quels joueurs vont ambiancer une dernière fois ce championnat avant de viser plus haut au mercato ? Tout ce qu’il faut savoir sur la dernière journée de Ligue 2, c’est ici.

Modififié

Promotion en L1 : Lens tremble, Nancy espère

Metz premier et assuré de terminer en tête, ça c’est fait et bien fait, bravo les champions. Caen le fanatique de l’ascenseur qui remonte en L1 pour la quatrième fois en dix ans (après 2004, 2007 et 2010), ça aussi c’est fait pour ainsi dire. C’est juste un peu dommage pour les Normands que cette montée n’ait pas encore été totalement validée à l’issue du match décalé contre Nîmes mardi, soldé par un nul 1-1. Car s’il ne fait aucun doute qu’ils vont évoluer en élite la saison prochaine, théoriquement il reste un dernier petit effort à accomplir, le SMC comptant actuellement 3 points d’avance sur le quatrième Nancy et une différence de buts de +21 contre +10 pour les Lorrains. L’ASNL justement, parlons-en, car c’est là que se situe réellement le plus gros enjeu de cette 38e journée de L2. La bande à Pablo Correa occupe donc la quatrième place avec 60 points, tandis que Lens est troisième avec 62 points et une différence de buts largement favorable. En clair, il suffit au RCL de ramener au moins un match nul de son déplacement sur la pelouse du CA Bastia pour libérer le peuple de Bollaert et lui offrir des joutes en L1 la saison prochaine (mais pas à Bollaert, le stade étant d’ores et déjà en rénovation). Voici comment Antoine Kombouaré voyait les choses en conf de presse cette semaine : « Cela va être le match de la vérité, celui qu’il faut à tout prix gagner. Nous avons travaillé toute la saison pour avoir la chance de jouer cette rencontre et il ne faut pas la rater. Il n’y aura aucun calcul de notre côté, nous nous occupons simplement de nous et, personnellement, je ne prêterai pas attention au résultat entre Auxerre et Nancy. J’ai un match à gérer, une équipe à coacher et je veux la voir aller de l’avant. De plus, nous avons la chance d’avoir les cartes et notre destin entre nos mains. » En cas de défaite des Sang et Or en terre corse, Nancy peut récupérer in extremis la troisième place dans le money time en allant s’imposer au stade Abbé-Deschamps d’Auxerre. On y croit à bloc en tout cas côté lorrain, les dirigeants ayant décidé la mise en place d’un écran géant à Marcel-Picot pour permettre aux supporters qui ne font pas le déplacement en Bourgogne de suivre le match à distance. Signe du destin, c’était déjà à Auxerre que le grand rival messin avait validé sa remontée en L1 il y a quelques semaines…

À suivre : CA Bastia/Lens et Auxerre/Nancy

Descente en National : qui avec Istres et le CA Bastia ?

La troisième div’, on peut en survivre. Mieux, ça peut apporter une nouvelle dynamique de victoires à un club en perte de vitesse. Allez demander aux Bastiais, aux Guingampais et aux Messins ce qu’ils en pensent… Reste que voir une institution comme l’AJ Auxerre descendre en National ferait quand même sacrément drôle. Dans la mouise totale il y a encore deux semaines, les Icaunais semblent bien partis finalement pour se maintenir grâce aux deux récentes victoires face au Havre et Arles-Avignon. Un dernier effort est requis à domicile contre Nancy ce soir. Car voici les données en bas de tableau de L2 au soir de cette 38e journée : devant le CA Bastia et Istres, déjà condamnés, c’est actuellement Châteauroux qui occupe la dix-huitième place avec 40 points, derrière Laval (41 points), Auxerre (42 points) et Nîmes (43 points). Compte tenu de sa différence de buts, le pire des quatre clubs concernés par la descente, Châteauroux, est dans l’obligation de s’imposer ce soir à Brest pour espérer se maintenir. La Berrichonne, qui n’a signé qu’une seule victoire à l’extérieur de toute la saison. Mais en face, les Brestois seront diminués et déjà en vacances, alors… De son côté, Laval reçoit Metz à Francis-Le-Basser. Les Tangos sont habitués à ce genre de rencontres à grosse tension et peuvent compter sur leur monsieur plus de l’attaque, Christian Bekamenga, 18 buts depuis le début de saison. Quant aux Nîmois, qui se déplacent à Créteil, ils ont déjà fait le plus dur en allant chercher le nul mardi à Caen et sont officieusement déjà sauvés, à moins d’un improbable concours de circonstances.

À suivre : Brest/Châteauroux, Laval/Metz, Auxerre/Nancy et Créteil/Nîmes

Classements alternatifs : Duhamel confirmé pichichi ?

- Hormis le classement général, il faudra s’intéresser à la performance de Mathieu Duhamel, qui doit confirmer qu’il est bien le meilleur buteur de L2 cette saison. Le Caennais, en fin de contrat, totalise déjà 23 buts. Ses poursuivants sont Andy Delort le Tourangeau, 21 buts, et Diafra Sakho le Messin, 20 buts. Ces trois-là devraient pas mal animer le mercato estival…

- Au classement des passeurs, Fayçal Fajr le Caennais (en fin de contrat également) occupe actuellement la tête avec 14 passes, devant le Messin Kevin Lejeune (13 passes) et ce bon vieux Jean-Michel Lesage pour Créteil (11 passes).
- Au classement du fair-play, Troyes devance d’une courte tête Caen, Nîmes et Le Havre. Enfin au championnat des tribunes, aucun suspense : le public du RC Lens va être récompensé, devançant assez largement celui de Nancy et celui d’Angers.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 12 heures 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
il y a 7 heures Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? il y a 9 heures Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 5
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi
il y a 10 heures Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? il y a 11 heures Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 il y a 13 heures Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 il y a 13 heures La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou Hier à 14:15 Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 48 Hier à 10:41 Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 Hier à 09:41 La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain