En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Barrages Coupe du monde 2014
  3. // Jordanie/Uruguay (0-5)

L’Uruguay s’assure sa place au Brésil

Vainqueur 5-0 en Jordanie, l’Uruguay a fait le plus dur et, sauf énorme catastrophe, validé son ticket pour le prochain mondial. Courageux mais limités, les Jordaniens ont perdu tout espoir.

Modififié
Jordanie 0-5 Uruguay
Buts : Maxi Pereira (21e), Stuani (42e), Lodeiro (70e), Rodriguez (77e) et Cavani (92e) pour l’Uruguay

On ne savait rien, ou presque, de ces Jordaniens. La première info est sortie quelques minutes avant le coup d’envoi : ils sont drôles. La preuve dans les tribunes avec cette grande photo de Suárez bouffant le bras d’Ivanović, légendée « Don’t bite Al-Nashama  » . Sur le pré, les hommes d’Hossam Hassan, courageux et volontaires, ont rivalisé dans le jeu avec l’Uruguay, ce qui ne les a pas empêchés d’encaisser un douloureux 5-0 à la maison. Car contrairement aux Jordaniens, la Celeste a une défense solide et des joueurs de très haut niveau capables de faire la différence devant. Surveillés de très près, Suárez et Cavani ont permis aux autres de marquer les buts, jusqu’à ce que le buteur du PSG envoie un coup franc dans la lucarne pour sceller le sort des pauvres jordaniens. Après des éliminatoires très compliqués, l’Uruguay n’a eu besoin que du match aller des barrages pour s’assurer une place au Brésil. Il faudra encore compter sur elle.

Stuani, le bon choix de Tabárez

L’International Stadium d’Amman n’est pas bien grand, mais il est plein à craquer, il chante et il siffle avec force. La Celeste se présente avec un trio d’attaque Stuani-Suárez-Cavani et l’intention de plier l’affaire dès le match aller. Les Al-Nashama souffrent mais jouent leur vie sur chaque ballon, compliquant sérieusement la construction uruguayenne. Mais quand la gonfle arrive dans les pieds de la paire Suárez-Cavani, les choses se compliquent pour les locaux. L’attaquant de Liverpool envoie dans les nuages un excellent ballon de Cristian « El Cebolla » Rodriguez, puis celui du PSG reprend de la caboche un centre de Stuani et oblige Shatnawi à la parade. Sauf que Maxi Pereira a suivi et tacle le ballon au fond des filets (21e). Touché par le but encaissé, les Jordaniens offrent des espaces énormes à leurs adversaires, avant de reprendre leurs esprits et de se mettre à dominer la partie, avec quelques bonnes combinaisons à une touche au milieu de terrain, grâce à un très bon Saeed Al Murjan, mais aucune occasion franche n’est à déclarer. Stuani profite d’un tacle-dégagement raté de Al Saify pour punir les locaux juste avant la mi-temps (42e).

Affaire pliée

Choisi par Tabárez pour jouer le rôle du troisième attaquant, le joueur de l’Espanyol a montré qu’il savait être décisif. Et a éloigné un peu plus Forlán du onze de départ. Côté jordanien, Hasan est clairement le joueur le plus dangereux, malgré son gros travail défensif dans le couloir droit. Le petit numéro 9 récupère, déborde et offre un but tout fait à Ibrahim, qui réussit à la mettre à côté. Pour couper les offensives jordaniennes, l’Uruguay peut compter sur un Arévalo qui gratte tout ce qu’il y a à gratter au milieu de terrain. Les rouges jettent toutes leurs forces dans la bataille, mais plient sous les contres uruguayens : Cavani perce la défense et sert Lodeiro pour le troisième pion (70e), puis Álvaro Pereira, à peine entré en jeu, trouve Cristian Rodríguez, seul au monde au deuxième poteau, pour le quatrième (77e). C’est dur pour les locaux, qui ont vraiment tout donné, mais étaient vraiment trop limités devant et derrière pour faire mieux. La fin de match est l’occasion de prendre des nouvelles de Forlán, qui n’aura droit qu’à dix petites minutes de jeu. La qualification étant réglée, il retrouvera peut-être le onze la semaine prochaine, au Centenario. Cavani, lui, boucle la partie d’un coup franc pleine lunette (92e). L’écart était trop grand.

par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



lundi 19 février BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Chelsea - Barcelone 1 Hier à 17:15 Lamine Sané signe à Orlando 8
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:47 Ronaldinho se lance dans la musique 12 lundi 19 février 414€ à gagner avec Barça & Bayern 1 lundi 19 février 160 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! lundi 19 février Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 19 lundi 19 février Un supporter met le feu tout seul en D8 anglaise 11