Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. // Gr. A
  2. // Afrique du Sud/Uruguay (0-3)

L'Uruguay prend une option

Il n'y aura pas de suite au film "Invictus". L'Afrique du Sud, après avoir montré de belles choses lors du match d'ouverture, a retrouvé son niveau sans crier gare contre l'Uruguay. Le résultat fait donc mal (3-0), mais il est logique.

Modififié
Avant le match, les Sud-Africains n'ont rien changé à leurs habitudes. Ils sont venus en chantant mais n'ignoraient rien de l'enthousiasme que leur première partie avait créée. Ils savaient également que, tant qu'à prendre trois points, autant les cueillir contre une Uruguay pas vraiment époustouflante contre la France. Du côté des hommes de Tabarez, rien. Sans doute agacés par leur match et le traitement médiatique, les Sud-Américains ont préféré se taire. Et se venger sur ce match.

Le second match, ce n'est pas le dernier. Alors, les équipes ne font pas n'importe quoi. S'il faut se jeter, c'est juste les deux pieds en avant. Les dix premières minutes sont autant d'explications musclées. De peur de se prendre une charge, les joueurs abandonnent le ballon dès qu'ils le peuvent. Un réflexe qui ne va plus les quitter. L'Uruguay arrive à se placer dans le camp adverse et n'a pas trop de mal à y rester. Il faut dire qu'au niveau de la relance, les joueurs de Parreira font un peu n'importe quoi. A la 23e minute, Forlàn traduit cette domination par un but. Avec de la réussite, car le ballon heurte légèrement la tête d'un défenseur et tombe ainsi en cloche dans les cages. Mais on ne marque pas plus de trente pions chaque saison par hasard. L'attaquant de l'Atletico a le but dans le sang, ça se sent. L'affaire se complique alors sérieusement pour l'équipe du pays organisateur. Plus l'horloge tourne, plus les Bafana Bafana montrent à quel point ils ne peuvent pas s'en sortir seuls, à quel point ils sont incapables d'éliminer sur une passe ou sur un dribble. Les Uruguayens le comprennent vite : ce match, c'est la planque. Pas besoin d'aller au pressing, Mokoena et ses copains perdent la balle au milieu de terrain quoi qu'il arrive. Les attaquants ont juste à se jauger et attendre que les locaux, sous la pression de leur public, prennent des risques.


Le plan s'active à la 70ème minute quand le sélectionneur brésilien donne le signal en agitant ses grands bras. Portés par le stade, ses joueurs prennent le risque. Ça en valait la peine. Après tout, lors du premier match, le gardien Khune avait prouvé qu'il pouvait sauver la baraque à deux trois reprises. Malheureusement, sur ce coup-là, le game over survient très vite. Dès la première tentative celeste en fait. Une première fois contré, Cavani lance Suarez seul. L'attaquant de l'Ajax tente de contourner le dernier rempart et tombe. L'arbitre siffle. Dans ces cas-là, on le sait, c'est la multiple peine : penalty, carton rouge, sortie de Pienaar pour compenser et but. Stop et fin. Les hommes de Tabarez ajouteront même une troisième buchette. Pas bête. Dans ce groupe, il est encore possible de voir les quatre équipes terminer avec 4 points. Le goal-average aura donc son mot à dire. Et ce n'est pas forcément une bonne nouvelle pour les Bleus.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
il y a 8 heures Rooney inspire DC United 3 Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique vendredi 13 juillet Le Mondial 2022 aura bien lieu en hiver 73