L'UNFP s'insurge contre les pelouses synthétiques

Modififié
0 12
De la pelouse et pas du synthétique, réclame le syndicat des joueurs.

Dans un communiqué publié sur son site Internet, l'UNFP interpelle l'organisateur du championnat de France de Ligue 1 sur la dangerosité des pelouses synthétiques : « La pratique professionnelle du football sur des surfaces synthétiques entraîne traumatismes musculaires, torsions et stress au niveau des articulations, brûlures, qui finissent par laisser des traces au niveau d'organismes déjà lourdement sollicités. » La récente blessure du Lillois Sofiane Boufal sur la pelouse de Lorient, le seul club de Ligue 1 à être doté d'un terrain synthétique, n'est pas étrangère à ce petit coup de gueule de l'UNFP.

En attendant Frédéric Antonetti va devoir compter sur Junior Tallo pour la course à l'Europe... GD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

 //  19:40  //  Supporter du Paris S-G
La pelouse, sujet de discorde depuis toujours.

Tout le monde s'accorde à dire qu'une belle pelouse est appréciable.

A contrario l'état du terrain fait partie intégrante de la stratégie d'une équipe, le récent exemple, Madrid contre Munich, pour ne citer qu'eux.

On réclame donc officiellement de beaux terrains et officieusement on s'arrange souvent pour que volontairement ce ne soit pas le cas.

Il y a aussi l'aspect financier, quand on voit le budget parisien et l'organisation derrière pour leur pelouse, 10 millions, je comprends que les clubs français ne peuvent pas suivre.

Reste donc les puissances dirigeantes, la masse d'argent brassée et surtout sa répartition.

Si l'on veut de belles pelouses, il faut les uniformiser. En donnant les moyens aux clubs, les liant par obligation. Un organisme, spécifiquement créé pour gérer et surveiller la qualité des terrains de ligue 1 et 2. Mais il faut une force financière qui soutiennent le truc.

C'est un investissement important à court terme mais qui aura des conséquences certaines.

Le truc est que j'ai l'impression que c'est la culture même des acteurs qu'il faudrait changer.

Je ne suis pas persuadé qu'on veuille des terrains qui favoriseraient forcément un certain style de jeu.

Tout dépend ce qu'on veut pour le football pro. Ils font des stades à foison qui se ressemblent tous et pourtant la pelouse, pas au niveau que çà devrait être.
spacieux_rituel Niveau : CFA2
Déjà l'année dernière Michy Frey (du LOSC aussi donc) avait fini sa saison sur la "pelouse" de Lorient... bon ils vont en changer bientôt, il était temps !
Note : 3
Une pelouse de qualité, c'est important pour le jeu, mais aussi pour l'image. L'argument "toutes les pelouses sont belles" est souvent utilisé pour vendre la PL ou la Buli, c'est pas par hasard.

Les diffuseurs devraient vraiment gueuler contre les clubs qui ne fournissent pas un terrain de qualité. C'est à Bein et Canal de dire: "Ton terrain est merdique, on diffuse pas. Si vous voulez la totalité des droits tv, fournissez un terrain de qualité".
C'est surtout que le synthé ça ponce les coudes et les genoux.
Note : 1
J'en profite pour adresser mes félicitations aux responsables de la pelouse de Guinguamp. Il y a 2 ans, je souhaitais vraiment qu'ils redescendent en Ligue 2 à cause de leur pelouse pourrie. Je trouvais que c'était un scandale. Cette année ils ont l'une des 3 ou 4 plus belles pelouses de Ligue 1. Bravo.
A la LFP on doit vraiment se faire chier. Les gars te font un classement des pelouses. Bon, ils ont arreter à mi saison, mais quand même. Le plus drôle reste quand même le réglement.

http://www.lfp.fr/ligue1/article/le-psg … louses.htm
Pour avoir pratiquer pendant longtemps sur synthé, c'est un peu une fausse excuses. Les équipes au physique moyen avaient du mal surtout que le synthé était grand, ceci étant les équipe avec un physique un peu plus au point tenaient la route.
Quand bien même il s'agit ici de pros, on a pas le corps toujours au top sur une saison.
Pour ce qui est des pizzas et autres brûlures, là par-contre faut juste serrer les dents sous la douche parce que ça pique un peu!
Mouais ... c'est facile à dire mais quand tu te retrouves avec un hiver pluvieux comme celui qu'on a eu il y a 2 ans en Bretagne, tu peux pas avoir une pelouse nickel.

De la terre, du gazon, c'est pas une éponge et on va pas mettre des toits sur tous les terrains.
Message posté par chano
Mouais ... c'est facile à dire mais quand tu te retrouves avec un hiver pluvieux comme celui qu'on a eu il y a 2 ans en Bretagne, tu peux pas avoir une pelouse nickel.

De la terre, du gazon, c'est pas une éponge et on va pas mettre des toits sur tous les terrains.


le moustoir est installé sur une zone humide...mais apparement le synthétique a aussi un impact sur la qualté du jeu
Message posté par Leikn
A la LFP on doit vraiment se faire chier. Les gars te font un classement des pelouses. Bon, ils ont arreter à mi saison, mais quand même. Le plus drôle reste quand même le réglement.

http://www.lfp.fr/ligue1/article/le-psg … louses.htm


Ils n'ont pas arrêté hein ! ;)
http://www.lfp.fr/ligue1/championnatFrancePelouses

Pour infos voici qui note, et sur quel critère :
A chaque journée de championnat, chaque pelouse naturelle sera évaluée :
 Pour la Ligue 1®
par : les capitaines de chaque équipe (coef 0,5 pour les locaux, 1 pour les visiteurs), les entraîneurs de chaque
équipe (idem), l’arbitre central (coef 2) de la rencontre et le réalisateur TV principal de la
rencontre (coef 1) ;
 Pour la Ligue 2®
par : les capitaines de chaque équipe, les entraîneurs de chaque
équipe et l’arbitre central de la rencontre (même coef qu'en ligue 1).
Les critères d’évaluation, au nombre de 5, sont les suivants :
 Pour les capitaines, entraîneurs et l’arbitre central :
- Trajectoire du ballon au sol,
- Souplesse/Dureté du sol,
- Qualité des appuis (Changement de direction, accélération, arrêt course…),
- Qualité du tapis végétal (densité, couleur, homogénéité),
- Note d’appréciation globale de l’aire de jeu.
 Pour le réalisateur TV :
- Aspects visuels (tonte, zones rapiécées, abîmées, comportement aux tacles…),
- Couleur (qualité du vert, homogénéité, qualité des tracé…),
- Comportement du ballon (Faux-rebond, trajectoire, rebond vertical,
roulement…),
- Comportement du joueur (Changement de direction, appuis, qualité des
courses, …),
- Note d’appréciation globale de l’aire de jeu.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 12