1. // Euro Espoirs
  2. // Qualifs
  3. // Ukraine-France (1-0)

L'Ukraine crucifie les Bleuets

Modififié
694 21

Ukraine Espoirs 1-0 France Espoirs

But : Vakulko (90e+2) pour l'Ukraine

92e minute. Issa Diop perd un ballon dans l'axe qui permet à Vakulko de récupérer le cuir. Le milieu ukrainien accélère, pour ensuite croiser une frappe qui finit au fond des filets français. Les Bleuets sont punis du manque évident d'envie et d'intensité physique qu'ils ont affiché pendant 45 minutes, avant de se réveiller par à-coups en seconde période. Insuffisant pour s'imposer face à des Ukrainiens bien en place et réalistes.

En tête de leur poule avec quatorze points devant l'Islande et la Macédoine, les Bleuets se frottent à l'Ukraine dans un 4-3-3 appétissant, avec notamment un milieu de terrain sexy chocolat en la présence de Tiémoué Bakayoko, Corentin Tolisso et Adrien Rabiot. Derrière, on retrouve notamment Kimpembe et Lucas Hernandez, tandis que l'attaque mise sur un trio composé de Cornet et Augustin sur les ailes, chargés d'alimenter le prometteur avant-centre d'Utrecht, Sébastien Haller.

Malgré un effectif plutôt tape-à-l’œil sur le papier, les Bleuets sont tout sauf convaincants en première période. Le trio Bakayoko-Tolisso-Rabiot est particulièrement maladroit dans la phase de construction, et les Français jouent globalement de façon bien trop arrêtée pour mettre en difficulté leur adversaire du soir. Les Ukrainiens, eux, en profitent pour jouer crânement leur chance et s'illustrent par Vachiberadze dont le tir légèrement enroulé du pied gauche oblige Didillon à s'employer (11e). Le gardien de Metz aura également chaud à la 25e minute quand, suite à un coup franc, le milieu ukrainien Vakulko croise une tête qui frôle les poteaux français.

Les Bleuets entament de bien meilleure manière le second acte. Les appels se font plus tranchants, les courses se multiplient et le jeu des Français gagne logiquement en verticalité et en dangerosité. Rabiot et Cornet se mettent à plusieurs reprises en évidence. Des efforts presque récompensés à l'heure de jeu : Augustin frappe alors un corner et trouve Bakayoko dans l'axe, qui reprend d'une tête puissante. Mais Pidkivka, le portier ukrainien, réalise un superbe arrêt réflexe et sauve la tentative du Monégasque sur sa ligne. Les offensives bleues seront plus maladroites par la suite, même si Tolisso et surtout Cornet font quelques frayeurs à la défense ukrainienne. Sauf que Diop commet ensuite l'irréparable en perdant un ballon dont profite Vakulko pour marquer sur un contre foudroyant, qui offre la victoire aux siens dans les arrêts de jeu.

Très mauvaise opération pour les hommes de Mankowski, puisque l'Islande prend la tête du groupe 3 suite à sa victoire sur l'Irlande du Nord. Pour se qualifier directement pour l'Euro, les Bleuets devront donc s'imposer face aux Vikings le 6 septembre prochain. L'histoire se répète. Par Adrien Candau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Diop quelle catastrophe sur ce math... Je comprends pas ce pb de mental chez les Espoirs (et hez les féminines aussi d'ailleurs), l'équipe est bonne dans les deux cas mais passe toujours à côté des matchs importants
Et ben, les espoirs Français ce n'est toujours pas ça...
Putain mais qu'ils virent cette merde de Mankowski!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
694 21