En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options

L'Udinese tient déjà ses pépites

En Italie, personne ne parvient à se comporter comme l'Udinese.

L'équipe frioulane, qui compte 65 joueurs dans son effectif (dont la moitié en prêt ou en copropriété), parvient toujours à lancer des petites pépites totalement inconnues. Le meilleur exemple : Alexis Sanchez, acheté 2 millions il y a quelques années et revendu 37,5 au FC Barcelone hier.

Or, cette année encore, l'Udinese va devoir miser sur des promesses. Inler, Zapata et Sanchez ont quitté le navire. Pas de panique, Francesco Guidolin a déjà dans ses rangs leurs futurs remplaçants.

En défense, pour remplacer Zapata, le club du Frioul s'est déjà mis d'accord avec le Brésilien Danilo Larangeira, 27 ans, en provenance de Palmeiras. Au milieu, le nouveau Inler se nomme Thierry Doubaï, Ivoirien, ex Young Boys, et déjà auteur d'un but face à Bordeaux avant-hier.

Enfin, l'Udinese a engagé le frère de Momo Sissoko, Abdoul, 21 ans, qui va apprendre le métier aux côtés d'Asamoah. Idem pour le tout jeune attaquant Diego Fabbrini, 21 ans également, et qui aura comme mentor un certain Toto Di Natale. Un joueur qui, en matière de buts, s'y connait un peu.


Oui, quelques stars sont parties. Mais l'Udinese a plus d'un tour dans sa besace.

EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 16:01 Tony Chapron est en arrêt maladie 40 Hier à 13:27 Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 23 Hier à 12:18 Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 8
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
samedi 17 février Les maillots du PSG floqués en mandarin 25 samedi 17 février La panenka ratée de Diego Castro en Australie 20
À lire ensuite
Mancini en veut plus