L'Udinese et Stramaccioni sur une pente glissante

3 7
Avec à peine deux victoires en seize matchs contre huit défaites et six nuls, l'Udinese vit une période bien compliquée, même si le premier relégable Cagliari est toujours à huit points plus bas.

Après la défaite contre Cesena (1-0), ce dimanche, les Frioulans ont décidé d'effectuer une mise au vert durant toute cette semaine jusqu'à la réception du Torino, dimanche. Ainsi, l'équipe rejoindra chaque soir à partir de 19h l'hôtel Astoria d'Udine pour y passer la nuit. Il y a fort à parier que l'entraîneur des Bianconeri, Andrea Stramaccioni, jouera sa tête contre le Toro. Signe symbolique de la pente glissante sur laquelle se trouvent les siens, l'ancien Intériste s'est distingué avec une chute contre Cesena.



La poisse. EM2
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Il y a des signes qui ne trompent pas!
'ccezionale Niveau : Loisir
Et ils parlaient d'an zéro, le début d'un nouveau cycle...Maintenant, espérons simplement que le nouveau "Friuli" sera inaugurer en Serie A.
Claude le Gentil Niveau : CFA
Dingue. Udine affichait un bon niveau en début d'exercice.

C'est le coaching de Stramaccioni qui est remis en cause, ou il y a d'autres raisons ? ( pas trop suivi les transfert des pozzo cette année).
Bizarre quand même, Stramaccioni a connu la même trajectoire avec l'Inter.
Des débuts encourageants et une dégringolade en 2e partie de saison.
Peut-être qu'il manque encore d'autorité pour garder ses troupes motivés, ou qu'ils les crament trop vite...
'ccezionale Niveau : Loisir
Message posté par Claude le Gentil
Dingue. Udine affichait un bon niveau en début d'exercice.

C'est le coaching de Stramaccioni qui est remis en cause, ou il y a d'autres raisons ? ( pas trop suivi les transfert des pozzo cette année).



De ce que j'ai vu le gros point noir c'est le milieu de terrain, les dirigeants ont recruté Guilherme pour qu'il joue le rôle de créateur mais il est incapable de réussir une passe à plus de deux mètres, je pense qu'il aurait clairement fallu recruter cet hiver un joueur capable de tenir le milieu, mais on connaît Pozzo et son habitude à pas dépenser un rond...
Une autre déception, c'est Kone qui est souvent blessé, je suis persuadé que à 100% ce mec peut être vraiment utile.

Après je sais pas si c'est Stramacionni le problème, mais faut reconnaître qu'on a pas vu l'équipe progresser depuis octobre et comme dit dans l'article le match face au Torino sera décisif pour lui.
Stramaccioni c'est une quiche.

A l'Inter c'est simplement les très bons joueurs qu'il avait à disposition qui ont fait le taf comme ils pouvaient, et à partir d'un moment ça ne pouvait plus marcher !

Faut arrêter avec le fantasme Guardiola bordel !

Stramaccioni, Ferrara, Inzaghi.. et ben non mon pote, tu peux pas directement lancer de jeunes entraineurs direct dans des grands clubs de Serie A, après ils sont foutus même s'ils ont du potentiel, faut leur laisser le temps d'apprendre (Mihajlovic ou Conte par exemple, voire Montella qui avait pris la relève de la Roma mais seulement pour finir la saison)
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
Message posté par Claude le Gentil
Dingue. Udine affichait un bon niveau en début d'exercice.

C'est le coaching de Stramaccioni qui est remis en cause, ou il y a d'autres raisons ? ( pas trop suivi les transfert des pozzo cette année).


Milieu trop pauvre dans l'organisation et la créativité et attaque toujours aussi dépendante des miracles de Toto, qui ne rajeunit pas...

Avec visiblement une prépa. physique inverse à celle de Guidolin, qui a permis de commencer fort la saison mais qui ne permet pas de tenir la distance. Espérons qu'il y aura un regain d'énergie au printemps quand même...

Les bonnes surprises, ce sont Théréau, Piris et Karnezis parmi les recrues, et Danilo et Allan qui retrouvent leur meilleur niveau (et même plus pour Allan).

Comme mentionné, Guilherme n'est pas le regista espéré, Bruno Fernandes et Koné sont sur courant alternatif et n'arrivent pas à prendre vraiment le jeu à leur compte. Le Portugais a une vista technique et le Grec une grinta appréciable, mais ça reste loin du milieu Isla - Inler - Pinzi - Asamoah d'il y a quelques années. Seul Allan, comme Pereyra l'an dernier, a aujourd'hui le niveau d'un club qui vise l'Europe parmi les milieux frioulans.

Bref, il y a du pain sur la planche et, si le classement n'a plus trop d'importance à part pour assurer tranquillement le maintien, pour le moment, les progrès qui permettraient d'espérer quelque chose de mieux pour l'an prochain ne sont pas visibles, bien au contraire. Il reste 3 petits mois pour changer tout ça, et voir ce que certains jeunes ont dans le ventre, à Udine ou parmi les prêts...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 7