1. // Europa League -3e journée

L'Udinese, Blaise!

En disposant dans le money-time de l'Atlético Madrid, l'Udinese prend la tête du groupe I. Dans la poule du PSG, bonne opération de Salzburg sur la pelouse de Bilbao (1-1). Ailleurs, la Lazio peine pendant que Tottenham amasse en prévision de l'hiver.

Modififié
1 3
Groupe A

Tottenham – Rubin Kazan 1-0
But: Pavlyuchenko (33è) pour les Spurs

White Hart Lane sonne creux ce soir, et pourtant l’affiche est intéressante entre les deux leaders du groupe A. Redknapp accorde du repos aux cadres : Adebayor, Modric et Bale sur le banc anglais en face d’une équipe russe en 4-4-2 ambitieux. Début de match pépère pour Tottenham qui se fait endormir. Car c’est Kazan qui allume la première mèche, de la tête (19ème) et qui répond présent dans les duels. Vu que dans le jeu les Anglais piochent, Pavlyuchenko débloque la situation sur un coup franc aux 20 mètres, plein axe. Missile de l’extérieur droit, barre, poteau, lucarne (33ème). 1-0 grâce au Russe, dans tous les bons coups en première période. Le Rubin et sa star Nelson Valdez ne sont pas récompensés de leurs efforts. Même chose en seconde mi-temps. Tottenham fait tourner mais laisse des espaces à Kazan qui joue sans complexe et se crée les meilleures occasions. Sans réussite. Defoe et sa bande assurent l’essentiel, mais en Russie dans deux semaines, le match retour sera une autre histoire.

Groupe D

FC Zurich – Lazio Rome 1-1
Buts: Nikci (23è) pour Zurich. Sculli (20è) pour la Lazio.


Déplacement périlleux pour la Lazio ce soir à Zurich. Après une défaite face au Sporting Portugal, les Italiens se doivent de rectifier le tir et ont l’occasion de prendre la mesure de leur adversaire direct du groupe D. A Rome, la Djib’ est seule en pointe derrière un milieu archi renforcé. L’entame est poussive, on se cherche, on s’observe. 20ème minute, troisième corner consécutif pour la Lazio, Sculli est seul en pivot, but, 1-0, de quoi rassurer les tifosis. Mais non. Nikci à la frappe pour Zurich deux minutes plus tard. C’est cadré, c’est dans la lucarne et ça fait 1-1 (23ème). Trois minutes de folie, puis nada. C’est lent, on s’ennuie ferme, alors Cissé se met à gueuler, à râler, histoire que ses coéquipiers restent éveillés. Ils le seront dans une deuxième partie de match bien plus animée. La Lazio assume enfin son statut et se montre inquiétante par Hernanes (56ème) puis Matuzalem (57ème). Guatelli, le gardien italien de Zurich sort le grand jeu devant Kozak (83, 88, 93ème) et permet à son équipe de croire encore à la qualification. La Lazio est dernière du groupe.

Groupe E

Dynamo Kiev – Besiktas 1-0
But: Garmash (90+4è) pour le Dynamo

Le match des anciens sur la pelouse du Valeriy Lobanovskiy Stadium. Shevchenko pour Kiev, Quaresma et Simao côté turc. Cinq petits degrés en Ukraine, de quoi congeler le début de match. Les locaux s’y font rapidement et prennent la mesure de leur adversaire. Milevskiy (28, 31ème) aurait pu ouvrir le score pour le Dynamo mais le Besiktas tient et ne rompt pas. 0-0 à la pause. Le passage au vestiaire fait du bien aux Ukrainiens qui surclassent désormais le Besiktas. Le match se transforme en un attaque défense qui atteindra son apogée à la 94ème minute. Dernier corner pour Kiev, Garmash est à la réception, il trompe Shovlkovskiy d’une volée surpuissante au point de penalty et libère tout le stade. Le Dynamo s’impose 1-0 et pique la deuxième place aux Turcs, derrière Stoke City.


Groupe F

Athletic Bilbao – Salzburg 2-2
Buts: Llorente (69è et 75è) pour Bilbao. Wallner (30è) et Leonardo (36è) pour Salzburg.

Après sa belle victoire face au PSG, Bilbao veut confirmer ses dernières rencontres très prometteuses. C’était sans compter sur la motivation des Autrichiens, qui pouvaient revenir à la hauteur des Espagnols en cas de succès. Wallner (30ème) puis Leonardo (36ème) cueillent à froid San Mamès. Les hommes de Marcelo Biesla n’y sont pas et son attaquant vedette, Llorente, est beaucoup trop maladroit. Salzburg remporte le premier acte. Au retour des vestiaires, Bilbao se réveille, pousse et obtient un premier penalty, transformé par Llorente (69ème) qui double la mise, une nouvelle fois sur penalty (75ème). L’inexpérience autrichienne vient offrir une égalisation inespérée aux Basques, qui tenteront d’arracher une victoire quasi synonyme de qualification. Il n’en sera rien. Salzburg obtient un nul précieux et fait comprendre au PSG qu’il va devoir batailler jusqu’au bout pour la deuxième place.


Groupe I

Udinese – Atlético Madrid 2-0
Buts: Benatia (88è) et Floro Flores (90+4è) pour l'Udinese


Choc de cette 3ème journée de phase de poules de la Ligue Europa. Pour l’Udinese, tout va bien. Co-leader de série A et toujours invaincu depuis le début de saison, toute compétition confondue. L’ancienne chèvre de Monaco Francesco Guidolin fait des merveilles en Italie, et ce soir, il fait tourner. Di Natale, Asamoah et Isla débutent la couverture sur les genoux. En face, les Espagnols sont malades. Aucune victoire depuis la « manita » catalane. Incapable de marquer sur les quatre derniers matchs, Falcao sera en pointe d’une équipe qui a besoin de se rassurer. Un début de match tout en intensité, l’Udinese se montre vite dangereuse mais Falcao réveille ses partenaires (25ème). Les deux équipes se livrent mais les Espagnols imposent leur style. A la pause, c’est l’Atlético qui mène aux poings contre une équipe italienne qui joue à l’italienne.

Même scénario à la reprise. On va vite des deux côtés, on tente, on frappe, mais ça manque cruellement de précision. Peu de choses à se mettre sous la dent, la bataille du milieu fait rage. Floro Flores tente d’inquiéter la défense madrilène (81ème) tandis que l’entrée du Reyes fait du bien au collectif de Gregorio Manzano. On sent que ça peut basculer d’un côté comme de l’autre. Falcao se bat, se jette, mais se heurte toujours à une jambe italienne. Un signe … Fin du match, coup franc pour l’Udinese. Medhi Benatia hérite d’un ballon dans la surface et ne laisse aucune chance à Courtois, seul francophone sur la pelouse (88ème). Les Espagnols n’y sont plus et Floro Flores double la mise sur une attaque rapide (94ème). 2-0 pour l’Udinese qui fait le trou en tête du groupe I. Match retour le 3 novembre.


Par Samuel Paillet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Suarez, meilleur buteur de cette C3, déjà 5 buts :) .
Hum, Benatia parle assez bien français lui aussi, Courtois n'était pas le seul francophone hier soir entre Udine et Madrid ;-)
Numéro Fortine Niveau : Loisir
Courtois est flamand et parle assez mal le français.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1 3