1. // JO 2012
  2. // Groupe C
  3. // Brésil/Nouvelle-Zélande

L’Oscar brésilien

Plus gros transfert du football brésilien depuis quelques jours, excellent avec le Brésil depuis le début des JO, Oscar est le nouvel espoir du Brésil au poste de meneur de jeu. Remporter les Jeux après le Mondial U20 l’année dernière, s’imposer à Chelsea et être titulaire avec la sélection chez lui dans deux ans. Voilà les projets du gamin.

0 23
Le Brésil promettait Neymar, Pato, Damiao. Ils sont tous là. Tous buteurs. Tous servis par un gamin moins connu pour le moment, la première révélation de ce tournoi olympique. Numéro 10 dans le dos, il s’appelle Oscar. Oscar dos Santos Emboaba Junior, pour être précis. Ceux qui suivent le championnat brésilien le connaissent depuis plusieurs années déjà. Les observateurs de Chelsea aussi apparemment, puisque les Blues viennent de le faire signer pour… 32 millions d’euros. Soit le record du football brésilien. Eden Hazard, Marko Marin, Kevin de Bruyne et maintenant Oscar, Chelsea met le paquet pour s’assurer un avenir radieux. Comme le Brésil, toujours avec cette Coupe du Monde à domicile en ligne de mire.

Ganso actuellement blessé au genou, Mano Menezes a donc misé sur Oscar pour mener le jeu de cette Seleçao olympique. Il ne s’est pas trompé. Après des matchs de préparation de grande qualité contre le Danemark et les États-Unis, Oscar a confirmé lors des deux premiers matchs de ces Jeux Olympiques, dans son nouveau pays d’adoption, l'Angleterre. Avec un but et deux passes décisives, il est derrière Neymar le joueur brésilien le plus décisif et a déjà gagné sa place de titulaire pour le reste de la compétition. Voire plus.

Un triplé en finale

Le premier grand coup de projecteur sur ce joueur date d’il y a un an, en Colombie, lors de la Coupe du Monde des moins de 20 ans. La finale oppose le Brésil au Portugal, devant 40 000 spectateurs, à Bogota. Oscar, discret jusque-là, claque un triplé et offre le titre mondial à son pays. Les cellules de recrutement du Real et du Barca, grands amateurs de football sud-américain, s’agitent. Si Damiao enchaine les pions à l’Internacional Porto Alegre, c’est aussi parce qu’il possède un excellent distributeur. Formé à Sao Paulo mais lassé de son statut de remplaçant, il résilie son contrat en 2010 pour rejoindre l’Inter brésilien.

En deux saisons, il inscrit 19 buts et délivre 22 passes décisives. Largement de quoi découvrir la Seleçao, la vraie, dont il a porté six fois le maillot cette dernière saison. Oscar n’a pas encore 21 ans mais il fait déjà parti des élus. Ces grands espoirs du Brésil 2014, les Neymar, Ganso, Lucas, Damiao, chargés de conduire leur pays vers le sacre au Maracana, et dans un premier temps ici à Londres, pour envoyer un premier signe de puissance au football mondial. Oscar fait partie de ces joueurs sur lesquels Menezes compte, plutôt que sur les vieillissants Ronaldinho, Diego ou Kaká.

Le défi Chelsea

D’ailleurs, au pays, Oscar est surnommé « O novo Kaká » . Le nouveau Kaká, en VOSTFR. Faut dire qu’il y a des ressemblances. Dans sa facilité à éliminer l’adversaire, dans sa vitesse balle au pied, dans sa verticalité, dans ce sourire sincère à chaque but qu’il inscrit. Physiquement, il est plus proche de Ganso. Le profil du meneur de jeu brésilien moderne. Frêle, extrêmement efficace, sans fioriture ronaldinesque, qui fait la différence par son sens du jeu. Et du but. La dernière passe, le bon placement. Le coup d’œil. Comme sur ce deuxième but du Brésil face à l'Égypte. Oscar anticipe le mauvais placement du défenseur égyptien, trop court de la tête, grille d'une touche un autre défenseur et le gardien adverse puis en un bref regard offre le but à Damiao, pourtant seul au milieu de toute la défense.

A l’Internacional comme en sélection, les deux joueurs ont montré leur grande complémentarité. Avec le retour à venir de Ganso, Menezes devra choisir. Ou pas. Le sélectionneur auriverde a annoncé qu’il comptait titulariser les deux joueurs. Les duos Ganso-Neymar et Oscar-Damiao pourraient faire beaucoup de dégâts s’ils se trouvaient aussi bien qu’en club. Des quatre, Oscar est donc le premier à se jeter dans le grand bain européen. C’est un risque de pris, à contre-courant de ses partenaires, couvés plus longtemps au pays. A Chelsea, il devra se faire sa place. Mais c’est aussi ce que Menezes attend de ses jeunes vedettes, franchir l’étape européenne d’ici 2014.

Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Lebowski-The BIG one- Niveau : DHR
Enorme ce joueur, contre la bielorussie, il était le meilleur sur terrain, pas cette chèvre nommée neymar.
En plus, ça sent le sérieux et l'humilité avec lui.
filoubifrance Niveau : CFA2
destin à la Diego ? je lui souhaite plutôt à la Kaka ! Pas sûr que Chelsea soit un bon choix...
Plus le temps passe et moins je vois le Brésil vainqueur chez lui en 2014. Ok il reste 2 ans, ok ils ont beaucoup de talent, mais franchement ils seront encore trop jeunes, trop tendres, peut-être trop branleurs pour certains, je les vois perdre au mental face aux grosses écuries européennes.
Donc faut pas trop qu'ils se montent la tête avec "leur" coupe du monde.
J'ai hate de le voir a chelsea pour connaitre sa réel valeur dans un championnat majeur ! mais pour l'instant il fait tres bonne impression, simple et elegant !!!!
Vu son physique, il risque de se faire démolir en PL
Myros el matador Niveau : CFA
@lebowski Neymar une chèvre contre la Bielorussie ???? oula on a pas du voir le même matche alors....
Lebowski-The BIG one- Niveau : DHR
d'après les notes, je pense que Mr Neymar commence à faire une carapace et devenir Déja intouchable pour certains!!!
Bon, techniquement il sort certainement du lot, mais pour le reste, c'est Robinho version 2.0 (ou 3.0 pour etre à jour avec la technologie).
Je le vois déja faire exactement le meme parcours: Réal/Barça ---> City/PSG ----> Milan Lab ---> shit, il fait quoi Robinho actuellement??
Ouais enfin le "branleur" de Neymar est quand même le plus décisif de l'équipe justement devant Oscar.

Incroyable que dès qu'un joueur à du succès, on le dénigre pour sa coupe de cheveux, mais en rien sur son football.

Bref, pour en revenir à Oscar, je le trouve meilleur que Ganso, plus rapide.
Sofoot ou l'art de choisir des photos magiques
Lebowski-The BIG one- Niveau : DHR
@ Myros: non il ne l'était pas, au contraire, il était terriblement décisif: 2 caviars + un coup franc somptueux, tout le monde a vu ça.
Et jsui pas en train de le juger non plus pour sa crete ou sa coupe de cheveux J.O.

mais bon, voir le foot se pourrir jour après jour avec ces pognons du nullepart, ces instances qui gère ce sport comme si c'était le leur, et on y ajoute ces "mi-joueur, mi-danseuse, mi-homme, mi-cerveau" qu'on veut imposer aux gens comme les stars du foot, alors là....
Le problème avec les brésiliens c'est que pour un milieu tu sais de suite si le mec va cartonner, coup d'oeil sans de la passe qualité au relais ou à la récup bref tout ca se voit mais pour un attaquant comment savoir ce qu'il va donner en Europe ou les défenses sont quand même laaaargement supérieur au défenseurs en bois du brésil...

Parce que franchement depuis Roberto Carlos de grand défenseurs brésilien a par un qui jouait en allemagne au Werder dont le nom m'échappe ben ca vole pas très haut... Loin du top de ce qui se fait en Europe en tout cas
Remember la finale de coupe du monde des clubs,Le neymar solo il s'est fait bouffer par Busi et Puyol, donc c'est largement plus contestable comme recrutement que Oscar2
Moi Neymar j'ose pas le juger. On peut dire ce qu'on veut du niveau du championnat brésilien mais le mec est quand même le seul avec Ronaldo et Pelé à avoir inscrit plus de 100 buts en carrière avant ses 21 ans, il a gagné la Libertadores et a été extrêmement décisif, et en équipe nationale il fait toujours ses matches.
C'est quand même flippant.
Ganso n'est plus blessé au genou. C'est juste que c'est un branleur. Il passe derrière Oscar et Lucas. Enfin c'est mon avis, j'y crois pas du tout à ce joueur.

Pour ceux qui traite Neymar de branleur, je suis sûr que vous ne connaissez que ces vidéos sur sofoot. Le garçon est ultra-sympatique, respectueux, altruiste et talentueux. Il ajuste une coupe de cheveux d'ado atardé et une tendance à voltiger facilement.
@ zitka "un qui jouait en allemagne au Werder dont le nom m'échappe" : ne serait-ce pas la grande Naldo?
@Zitka

Thiago Silva, Dani Alves, Maicon ou David Luiz voir Alex c'est du poulet ou quoi? Sachant qu'il y a encore des mecs comme Dede ou Rêver derrière les brésiliens ne sortent pas que des tanches non plus derrière!
"19 buts et délivre 22 passes décisives"(bien que ce ne soit "que" le championnat brésilien)à 20 ans... Pas besoin de longs discours, c'est purement et simplement du talent !
Pour moi l'équipe du Brésil a un bel avenir mais il y a plusieurs "si". Il faut déjà qu'elle soit bien prise en main, et leur selectionneur ne m'inspire pas confiance, notamment avec l'exemple de Ramires qui est un joueur monstrueux, qui a été au moins autant décisif si ce n'est plus que drogba dans la victoire de chelsea en LDC (quel match il a fait contre le barca), mais qui pourtant n'est pas selectionné...

Et après faut que leur jeunes pouces se développent bien et ne brûlent pas les étapes.

Enfin pour Neymar, certains pour ne pas dire beaucoup le comparent à Robinho, mais pour moi il est beaucoup, beaucoup plus fort que Robinho au même âge. Il a tout pour réussir à voir comment il s'intégrera en europe.
Je pense aussi que le Bresil va se vautrer en 2014 du fait que les clubs Brésiliens peuvent désormais retenir leur pépite.

Sauf que leur championnat n'est pas au niveau international.
La coupe du monde servira d’électrochoc et ils mettront à niveau leur championnat... s'ils ont les moyens de retenir Ganso / Neymar / Damiao et autres ils peuvent faire venir Hiddink / Spaletti / Capello et bien d'autres.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 23