Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

L'ordre affectif selon Wilmots

Modififié
Désormais quatrième au classement FIFA, la Belgique n'a, probablement, jamais connu autant de talents en sélection nationale. Et si les résultats sont au rendez-vous, ils sont en grande partie dus à l'ordre instauré par Marc Wilmots, sélectionneur mais grand patriote avant tout. Et elle est loin l'époque de la Coupe du monde 2002 où trois tables étaient nécessaires à la cantine (une pour les francophones, une pour les Flamands et une mixte) : « Ça, c'est fini maintenant. Tous les joueurs sont autour d'une grande table où on parle français, flamand et même anglais, » révèle-t-il au site allemand 11 Freunde.

Autre cheval de bataille : les smartphones. Là encore, Willy arbore un avis tranché : « Cet appareil est vraiment un fléau. Cela nous empêche de communiquer. Cela doit tout de même être possible de survivre trois fois trente minutes par jour sans téléphone... » Mais l'ancien Girondin peut vite passer de père Fouettard à papa poule : « L'équipe nationale, c'est ma deuxième famille. Je suis le papa du groupe. Les joueurs peuvent toujours venir me trouver avec leurs soucis, qu'ils soient d'ordre financier ou en rapport avec leurs copines. Le plus important est leur bien-être, cela crée un rapport de confiance » .


Kevin De Bruyne sait désormais à qui se confier. AS
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25
À lire ensuite
Peter Lovenkrands s'arrête