L'Oranje messianique !

De Van "Qual", le supplicié, à Van "GeniAAL", l'extraordinaire entraineur batave comme le titrait BILD le week-end dernier. 22 v'la le Bayern ! Retour sur une saison qui a vu une course poursuite étonnante et une mécanique bavaroise avaler un à un tous les aspirants au Meisterschale.

Modififié
0 3
Hinrunde : le beau jeu du Bayer et le puissant effectif du HSV

Tout avait commencé comme s'était achevée l'année précédente: lors de la 1ère journée, les Wölfe de Wolfsburg prennent d'entrée la tête du championnat sous les ordres du nouvel entraineur Armin Veh, remplaçant de Felix Magath, parti monnayer ses talents chez les “Königsblauen”. C'est le dernier hurlement des Loups, qui vont vivre une saison décevante, notamment à domicile, malgré un effectif renforcé.

Il était venu à la fin de la saison dernière au FC Bayern pour sauver ce qui restait de l'Institution munichoise, mise à mal par les méthodes "modernes" de Jürgen Klinsmann. Finalement non conservé puisque seulement second du précédent exercice, Jupp Heynckes, un des anciens historiques des "Fohlen" de Mönchengladbach des 70s, se venge des cyniques Bavarois en prenant en charge une bande de gamins à Leverkusen et enchaine une série de 24 matchs sans défaite, record en Bundesliga. Kiessling explose, Adler est sur un nuage et le meneur de jeu bavarois prêté Kroos montre toute sa classe. Leverkusen produit de loin le plus beau jeu d'Allemagne. Une série en trompe-l'œil ? Si le point obtenu sur le terrain de la bête noire munichoise sonne comme une victoire lors de la 13ème journée, une analyse plus méticuleuse montre que le Bayer Leverkusen gagne contre les petites équipes, les clubs en déroute (Hoffenheim, Stuttgart ou Wolfsburg), mais jamais contre les grosses cylindrées. Un manque flagrant de puissance physique que le vétéran Hyypiä ne peut seul compenser. Le Bayer Leverkusen finira tout de même “Herbstmeister”, champion d'automne.

Leader de la 4ème à la 7ème journée, le Hamburger SV, emmené par le "vieux" Ze Roberto, recueille alors tous les suffrages pour l'accession au trône. Enchaînant 6 victoires et 2 nuls lors des huit premières journées, les “Rothosen” de Bruno Labbadia écrasent le BVB Dortmund, le VfL Wolfsburg et le VfB Stuttgart, avant de l'emporter lors de la 7ème journée contre des Munichois en pleine déconfiture. Les heures de Van Gaal sont alors comptées. La perle néerlandaise Elia flambe, Trochowski aussi. Mais les blessures des joueurs-cadres comme Petric s'accumulent et, à la surprise générale, le HSV s'incline dans le dernier quart d'heure, à domicile, lors de la 11ème journée contre un Mönchengladbach luttant contre la relégation : une défaite de la suffisance pour certains commentateurs ! Et le début d'une nouvelle saison sans titre.

Le 3 octobre 2009, à l'Allianz Arena, le FC Bayern est incapable de battre les “Geissbocker” du FC Köln lors de la 8ème journée. Un pitoyable 0-0 laissant ce club à 8 points du haut du classement. Où va Van Gaal ? Les systèmes de jeu, 4-3-3, 3-3-3-1, 4-3-1-2, 4-4-2, se succèdent. Van Gaal l'intransigeant veut faire plier les "stars" bavaroises, dont Ribéry. Les altercations font les choux gras de la presse et Lahm se lâche : « Quelle est la politique de recrutement du club ? Pourquoi les joueurs n'évoluent-ils pas à leur poste de prédilection ? » . En réponse, Uli Hoeness, qui va succéder à la présidence du conseil de surveillance au Kaiser Beckenbauer, inflige la plus grosse amende qu'un joueur du FC Hollywood ait jamais reçue ! On ne badine pas avec l'Institution bavaroise. Avec des joueurs blessés comme Ribéry, Robben, van Bommel ou Demichelis, et ceux hors de forme (Rensing, Klose, Gomez ou Schweini), l'avenir de Van Gaal s'écrit en pointillés. Guus Hiddink est dans les tuyaux ! 13ème journée : dans le duel “B to B”, Bayern-Bayer, les Munichois sont réduits à faire une passe à 10 dans leur propre moitié de terrain, sous les sifflets de l'Allianz Arena, les "Robbery" sont toujours absents. Le Bayern joue mal mais ne perd plus, c'est déjà ça ! "Das Wunder von Turin" a lieu le 8 décembre 2009. Mené 0-1 face à la Juve de Trezegoal, un miracle a lieu en Champions league avec la naissance des "Golic", Gomez et Olic, qui sortiront le club de son marasme jusqu'à la trêve hivernale. Le Bayern recolle, à défaut de décoller.

Battu lors de la 1ère journée, le Werder Bremen enchaîne 23 matchs sans défaite toutes compétitions confondues, alors qu'à l'inverse, le Hertha se transforme en jambon en ne récoltant que 6 petits points à la trêve : record en Bundesliga. Schalke 04, l'équipe la mieux organisée d'Allemagne, ne fait pas de bruit mais impose à ses adversaires un combat physique de tous les instants en s'appuyant sur son duo d'attaquants Kuranyi-Farfan. Le 6 décembre 2010, le Suisse Christian Gross est nommé entraineur du VfB Stuttgart, un club en perdition.

Hinrunde : 1) Bayer Leverkusen 35 pts, 2) Schalke 04 34 pts, 3) Bayern München 33 pts.

“Rückrunde” : le retour des “Schwaben” et le duel FC Bayern-Schalke 04

Le retour du VfB Stuttgart force l'admiration. Meilleure équipe des matchs retour, victorieuse dans l'antre du Bayern München, les “Schwaben” peuvent dire merci à "das Auge" (l'œil), l'entraîneur Christian Gross, qui n'hésite pas à mettre sur le banc les stars de l'équipe, au point que Hitzlsperger est obligé de s'exiler en Italie pour retrouver du temps de jeu. 13 victoires, 4 nuls pour seulement 2 défaites en Bundesliga depuis sa prise de fonction. Et surtout Gross redonne confiance à Cacau, auteur de 11 buts lors des 11 dernières journées de championnat. Sixième place et qualification en Europa league, alors que le VfB était 16ème et donc barragiste lors de la prise de fonction du Suisse.

19ème journée : En s'imposant 3-2 au Weserstadion, le Bayern München enchaine son douzième match sans défaite. Pendant ce temps, le HSV se suicide contre le BVB. Le Nord perd la tête de la Bundesliga lors de ce week-end et ne la retrouvera plus.

22ème journée : Ribéry est enfin titulaire et, du coup, le Bayern penche enfin à gauche ! Le BVB repart bredouille de l'Allianz Arena. Le Bayer est toujours leader, mais seulement pour un petit but encaissé en moins au goal-average.

24ème journée : Ce week-end laissera un sentiment bien étrange. Leverkusen bat le record du nombre de matchs sans défaite en Bundesliga en “nullant” contre Köln, mais doit laisser la tête aux Munichois, qui prennent leur revanche sur le HSV grâce à un missile calculé à 112 km/h du n°7 de l'EDF, alors que le 0-0 s'annonçait. On prend les mêmes et on recommence : "der Pott kocht", le chaudron bouillonne, Schalke 04 fait le dos rond mais, comme à l'aller, remporte le derby contre Dortmund.

25ème journée : Nürnberg inflige sa première défaite au Werkself qui dégringole petit à petit au classement. Pas aidé par des terrains gras en mars, le Bayer Leverkusen ne récoltera qu'un point entre la 27ème et la 31ème journée. Ultime paradoxe, ce sera contre le futur champion bavarois. "Neverkusen" le retour ! Et Hyypiä, victorieux de 16 coupes lors de sa longue carrière, ne sera jamais champion dans un pays ! Deux bonnes nouvelles lors de cette journée : David Alaba devient à 17 ans et 255 jours le plus jeune joueur à avoir porté le maillot du FC Bayern devant Toni Kroos. Et Lukas Podolski marque ! Il n'avait pas trouvé les filets depuis 1425 minutes, le record en Bundesliga pour un attaquant !

28ème journée : En s'inclinant respectivement contre Schalke et contre Stuttgart, Leverkusen et Munich ne sont plus les deux seules équipes invaincues à domicile. Les “Königsblauen” en profitent pour prendre la tête du championnat.

29ème journée : « La défaite à domicile contre le rival munichois montre bien le manque de qualité de l'effectif de Schalke 04 ! » Signé Günter Netzer. C'est le tournant du championnat ! L'équipe de van Gaal refait le coup de la 1/2 finale de la coupe d'Allemagne. Celle de Felix Magath était en surrégime et s'inclinera lourdement contre Hannover 96 lors de la journée suivante.

31ème journée : Le Werder Bremen, grâce à un doublé de son capitaine Frings, monte sur le podium.

33ème journée : C'est officiel, le Hertha Berlin est en Zweite Liga, malgré une 13ème place lors du “Rückrunde”.

34ème journée : Le Bayern München est officiellement champion d'Allemagne. Bochum, qui a enchainé 13 matchs sans victoire après 8 sans défaite, est relégué. Edin Dzeko, avec 12 buts lors des 10 dernières journées, remporte le “Torjägerkanone” alors que Pizarro, en marquant contre le HSV son 133ème but en Bundesliga, égale le record du plus grand buteur étranger de la Bundesliga du Brésilien Elber. Lehmann met fin à sa carrière.

Rückrunde : 1) VfB Stuttgart 39 pts, 2) Bayern München 37 pts, 3) Werder Bremen 33 pts.

A propos de van Gaal : « Je travaille au FC Bayern depuis 1991 à la direction du club et durant cette période, je n'ai jamais vu un entraîneur travailler aussi professionnellement que lui » . Karl-Heinz Rummenigge.

Récapitulatif

Champion d'Allemagne : FC Bayern München

Ligue des Champions : FC Bayern München, Schalke 04, Werder Bremen (tour préliminaire)

Europa League : Bayer Leverkusen, BVB Dortmund, VfB Stuttgart

Relégation : VfL Bochum, Hertha BSC Berlin

Barragiste : FC Nürnberg

Buteurs : 1) Dzeko,22 buts, 2) Kiessling, 21 buts, 3) Barrios,19 buts.

Nombre de buts : 867 soit 2,8 par match.

Moyenne de spectateurs : 42 499 dont Iduna Park : 77 247, Allianz Arena : 69 000, Veltins Arena : 61 315.

Changement d'entraineur : 11. Jörn Andersen (Mainz), Dieter Hecking (Hannover), Marcel Koller (Bochum), Lucien Favre (Berlin), Markus Babbel (Stuttgart), Michael Önning (Nürnberg), Andreas Bergmann (Hannover), Armin Veh (Wolfsburg), Bruno Labbadia (Hamburg), Heiko Herrlich ((Bochum). Et finalement Friedhelm Funkel (Berlin).

Classement à domicile : 1) Bayern München, 40 pts, 2) Bayer Leverkusen 38 pts, 3) Schalke 04, 35 pts.

Classement à l'extérieur : 1) Werder Bremen, 31 pts, 2) Bayern München, 30 pts, 3) Schalke 04, 30 pts.

Polo

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Salut Polo
merci pour ce petit compte rendu sur la Bundesliga
Je savais pas qu'il y'avais eu autant de changement d'entraineur;
11 c'est quand meme enorme . Quand je vois que Wolfsburg ne termine meme pas europeen alors qu'ils etaient champion la saison derniere , Dortmund qui n'arrive pas à decrocher une place en LDC et la superbe 2eme partie de saison au bayern (merci Robben) je me dis que ça a du etre une saison folle ..
Bravo Polo... super ce petit retour sur les journées passées... Et le titre est très bien trouvé ! Bravo et merci !
vivement l'année prochaine polo je sent que le championnat allemand est en train de revenir au top du top et c'est tant mieux pour eux ils ont fait tout le nécessaire pour y parvenir... maintenant une victoire en ldc contre l'inter c'est tout le mal qu'on souhaite aux bavarois!!! tchuss ;)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
On se lève tous pour Danny
0 3