Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 12e journée
  3. // Nantes/Marseille (0-1)

L'OM vole dans les plumes canaries

Peu de jeu, peu d'ambitions, mais un but de Nkoudou pour enlever l'affaire : oui, l'OM a gagné ce soir et enchaîne enfin en Ligue 1. Et se satisfait d'un mini hold-up organisé dans un désert de football.

Modififié

Nantes 0-1 Marseille

But : Nkoudou (53e)

Plongé dans la Beaujoire, Georges-Kevin Nkoudou lance son sprint. Frappant le cœur, défilant devant les tribunes médusées jusqu'à celle réservée aux supporters de l'OM. Pourtant, il est de coutume de conserver sa joie intérieure lorsque l'on affronte son ancien club, qui plus est quelques mois seulement après un départ. Mais le milieu marseillais n'a que peu d'égards pour le peuple jaune et jubile, tout heureux d'avoir débloqué la partie au retour des vestiaires. Car de respect, il n'y en a pas plus eu pour les spectateurs assidus du dimanche soir. Sans idées, sans brio, les deux équipes ont en effet livré une prestation bien morose pour conclure la 12e journée de Ligue 1, abandonnant les badauds à un ennui somme toute profond. Reste que l'OM enchaîne une deuxième victoire consécutive et s'évite de nouvelles interrogations. Bien pour les comptes, moins emballant sur le fond.

Michel a compris


À l'entame de la rencontre, il semble que Michel a enfin ouvert les yeux : sur la feuille de match, pas de Rolando (enfin !), mais un Karim Rekik, qui, à défaut d'être un roc, sait au moins courir. Le remuant Nkoudou installé sur le côté gauche, l'OM semble enfin paré à faire de son match un élément de renouveau. Pourtant, le néant est toujours là. Positionnés très bas, les Olympiens laissent le contrôle du ballon aux locaux, qui n'en demandaient pas tant pour s'installer dans la partie. Après un premier quart d'heure joué sur la ligne des 40 mètres de l'OM, Nantes accélère et tente de faire fructifier. Problème : Nicolas Nkoulou semble enfin retrouver les qualités qui sont siennes quand Emiliano Sala traîne sa lourdeur en pointe. Mais puisque le corps ne bouge pas, autant l'effacer. En deux feintes pour laisser passer le ballon, l'attaquant nantais provoque les meilleures occasions de la première période. Mais Mandanda veille face à Deaux, Thomasson ou encore Audel, les joueurs les plus actifs de ces 45 minutes quelque peu déprimantes. Reste que l'OM a marqué, hors jeu, que ses latéraux n'ont pas décoché le moindre centre et qu'Alessandrini se blesse avant le retour au vestiaire. Pour le fun, revenez plus tard.

Nkoudou aussi


Ou plutôt moins de 10 minutes après le retour, puisque c'est le moment choisi par Nkoudou pour déclencher le seul éclair de la partie. Suite à un ballon récupéré dans les pieds de Lucas Deaux (resté à terre sur le coup), GKN récupère le ballon sur le côté et profite de l'appel de Cabella pour repiquer du gauche. La frappe est tendue au premier poteau, et la main de Riou bien loin pour sortir la tentative. Dommage pour les Nantais, qui avaient jusqu'alors eu le mérite d'être plus entreprenants, un bonheur pour l'OM, auteur d'un bon hold-up des familles. Bizarrement, les Canaris ne vont pas donner de signe de révolte après cette ouverture du score, alternant séquences imprécises et attaques faiblardes. Unique frisson dans la Beaujoire, ce corner repris par Vizcarrondo et bien repoussé sur la ligne par Barrada, entré à la mi-temps. Ne reste plus à Georges-Kévin qu'à céder sa place et subir la bronca du public canari pour conclure cette soirée sans grande agitation. Sur le banc marseillais en revanche, on se secoue, se câline, se congratule. Oui, les victoires, surtout les moches, s'apprécient par les temps qui courent.

Par Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall il y a 8 heures La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) il y a 16 heures La drôle de liste d'invités de la finale 35
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 20:20 Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 67 Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge Hier à 09:07 Rooney inspire DC United 3