En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Man Utd/OM (2-1)

L'OM sort sans rougir

Marseille a mis une mi-temps à se rendre compte qu'il était à Old Trafford. Hernandez plante d'entrée et dans le dernier quart d'heure. Un csc de Brown a laissé un petit espoir pour la fin de rencontre. Un espoir seulement.

Modififié
Les optimistes marseillais avaient la banane dès le coup d'envoi. Vidic est out et la charnière centrale centrale mancunienne s'appelle Smalling-Brown, celle qui avait pris le bouillon à Anfield le 6 mars dernier. Ok. Mais Gignac-Rémy réunis ne valent même pas une jambe de Suarez. Et encore fallait-il les alerter dans de bonnes conditions, encore fallait-il s'approcher correctement des buts de Van der Sar pour espérer tester cette charnière soi-disant maillon faible de Man Utd ce soir, et finalement encore fallait-il avoir le cuir. Scholes et Carrick, aidé par un Wayne Rooney décroché entre les lignes, n'ont eu aucun mal à organiser.

Marseille a le culot d'opérer à un marquage à trois mètres, au moins. D'entrée, Nani pénètre dangereusement dans la surface marseillaise. Heinze tacle mi-figue mi-raisin et est heureusement secondé par Diawara. Puis Rooney décroche, ouvre de demi-volée exter' sur Giggs à gauche. Le Gallois centre pour le même Rooney qui centre ou rate son tir. Hernandez, libre à deux mètres de la cage, ouvre le score dans le but vide (5'). 1-0. M'Bia est à la pêche, le ballon tourné par Carrick, Scholes, Rooney, Giggs et Nani est une patate chaude pour Cheyrou et Lucho, pris à chaque fois de vitesse. Et quand Gignac viande une offrande d'Ayew face à Van der Sar (9'), on comprend que l'OM va rester en fond de cale. On ne peut se permettre de gâcher ce genre d'occasions à Manchester. Les Marseillais sont fébriles, Cheyrou manque une tête en retrait pour Mandanda (corner, 12'), Steve foire un dégagement sur Nani, sans conséquence (23'). Quelqu'un a vu Lucho au fait ? Oui, aperçu à la 33è, gâchant affreusement un mini-corner aux abords de la surface mancunienne. MU contrôle mais arrive tout de même à se faire peur suite à une tête de Diawara sur corner (36'), une tentative lointaine, puissante et cadrée de Cheyrou (39') et à une reprise de volée laser de Rémy dans les tribunes (44'). Rooney avait entre-temps déposé Fanni mais trop écrasé sa frappe sur Mandanda (41').

En deuxième période, Manchester a la classe de laisser enfin le ballon à Marseille, pour voir. Les Olympiens se montrent reconnaissants et ont enfin un peu plus de temps pour construire leurs approches offensives. Et ce temps précieux leur sert avant-tout à apporter plus de justesse technique. Dans ce registre, Cheyrou distille et Rémy provoque. Quelqu'un a des nouvelles de Lucho au fait ? Rémy toujours, enchaîne les centres, dépose Giggs sur un débordement (60') mais personne ne se trouve à la tombée, illustrant un manque criant de présence offensive made in L1 dans la surface de MU. Manchester avait malgré tout mis quelques petites suées à la défense marseillaise. Une incursion de Rooney est bien interceptée par un tacle d'Heinze (57è) et Mandanda était bien sorti sur un up-and-under hasardeux dans ses 18 mètres (63'). Cheyrou donne alors de l'aide à l'escouade offensive mais délivre une passe appuyée dans les bras de Van der Sar, sur un centre nickel de Rémy (74'). C'en est trop pour MU qui sort de nouveau le poignard Chicharito. Taïwo oublie Giggs sur la droite, lancé par Valencia. La suite est un classique : centre parfait du Gallois et ficelle pour Hernandez, au point de péno (76'). 2-0. L'OM est sonné, Old Trafford chante et se rassure, si besoin l'était.

Pourtant, l'OM va encore se faire offrir un cadeau avec un csc d'école de Brown sur un corner de Cheyrou (82'). Les fans phocéens y croient, Fanni prend enfin son couloir, se paie le luxe de mettre Rooney sur les fesses sur un cadrage-débordement mais là encore, personne au point de chute, le mal marseillais cette saison. Et même si on sentait une légère brise panique dans la défense anglaise dans les dernières minutes, ce n'était pas le Mistral non plus. Manchester passe, l'OM trépasse, logiquement. Quelqu'un a des nouvelles de Lucho au fait ?



Achetez vos billets pour l'OM maintenant!





Ronan Boscher

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 08:27 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 Hier à 17:06 Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 65 Hier à 07:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1
Hier à 12:16 Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 17
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mardi 20 février Lamine Sané signe à Orlando 8 mardi 20 février Ronaldinho se lance dans la musique 12
À lire ensuite
Au Théâtre ce soir...