En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Slovan Liberec-Marseille (2-4)

L'OM se qualifie avec un petit frisson

Marseille pouvait rendre la copie parfaite, mais a préféré se faire peur en encaissant deux buts en deux minutes. Une victoire qui qualifie l'OM pour la suite de la compétition, mais qui laisse quelques petits doutes quant à sa capacité à gérer les matchs.

Modififié

Slovan Liberec 2-4 Marseille

Buts : Bakos (75e) et Sural (76e) pour Liberec // Batshuayi (14e), Nkoudou (43e), Ocampos (94e) pour l'OM

33 tirs pour l'OM pour finalement en prendre un en fin de match. Marseille s'était fait punir lors du match aller par le Slovan Liberec. Mais l'OM a bien retenu sa leçon et s'est qualifié pour les 16es de finale de cette Ligue Europa en s'imposant. Marseille a maîtrisé, mais ça n'aura duré que 75 minutes, jusqu'à ce que Liberec ne revienne à 2-3. Faciles, peut-être trop, face à des Tchèques qui ont fourni un gros engagement physique, les Marseillais se sont fait peur et n'ont, une fois de plus, pas géré leur avance comme il se devait. La faute à des petites erreurs défensives et à une charnière centrale qui laisse des doutes avec deux buts encaissés en deux minutes. Heureusement, la frayeur ne s'est pas transformée en désillusion, et l'OM a assuré.

Liberec invisible


Beaucoup d'engagement en début de match. Les deux équipes se testent physiquement pendant les premières minutes. Le premier mouvement collectif est pour l'OM. Côté gauche, Mendy reçoit le ballon et rentre dans l'axe, le défenseur sert Batshuayi, mais la frappe du Belge est déviée en corner. Dès lors, l'OM prend le contrôle et impose son rythme. De son côté, Liberec joue bien les contres, comme quand Efremov, servi côté droit, gagne son duel physique face à Mendy et s'en va centrer en retrait. Mais Manquillo écarte bien. Peu avant le quart d'heure de jeu, Barrada récupère plein axe, au milieu de terrain et sert directement Batshuayi, le Belge élimine son vis-à-vis et s'en va battre Koubek d'une frappe du gauche. Rapide et efficace. Après son ouverture du score, Marseille perd légèrement le contrôle. Les Tchèques prennent le dessus physiquement et se montrent plus entreprenants, notamment sur coups de pied arrêtés. Après une faute un peu bête de Batshuayi à l'entrée de la surface, Bartosak contourne presque le mur, mais Barrada dévie, ça passe pas loin du petit filet. Les actions collectives se font rares, mais quand elles existent, elles amènent le danger. À quelques minutes de la pause, Barrada reçoit un bon centre de Batshuayi au deuxième poteau. Le Marocain met au-dessus. Dans la foulée, l'OM pousse, et Batshuayi, encore lui, décale bien Nkoudou côté gauche. GK repique dans l'axe, élimine et frappe, et Koubek ne peut que détourner en corner. Finalement, Marseille va rentrer au vestiaire bien plus tranquille. Liberec perd la balle au milieu, Barrada ouvre sur Batshuayi, mais cette fois, le Belge s'écroule et laisse filer pour Nkoudou qui a bien suivi pour effacer Koubek et doubler la mise.

Tranquille, trop tranquille


Liberec revient à la charge, mais se fait calmer direct. Après trois minutes de jeu seulement, Manquillo ouvre long et parfaitement pour Barrada, bien parti. Le Marocain est plus rapide que son vis-à-vis et profite d'un placement hasardeux du gardien tchèque pour ajuster un joli lob. À ce moment-là, Marseille pense avoir définitivement tué la partie. Le Slovan réagit par Shala, dont la frappe du gauche est trop croisée, mais ça ne veut pas dire grand-chose. L'OM a la maîtrise et l'entrée en jeu de Lucas Silva a la place de Cabella ne va qu'accroître cette domination. Marseille entame une longue période de possession, sans que son adversaire ne puisse faire grand-chose. Liberec semble avoir tout donné. Ou presque. Nkoulou fauche dans la surface, et Marek Bakos réduit l'écart sur penalty. Pas pour sauver l’honneur, puisque sur l'engagement, les Marseillais perdent le ballon et Efremov délivre un bon centre pour Sural qui trompe Mandanda de la tête. Liberec doit marquer encore deux fois pour se qualifier. Derrière, les Tchèques poussent, et l'OM, sonné, ne fait que subir les assauts. Ça se calme en fin de match, tout Liberec est devant et Marseille a des espaces, mais rien de fou. Quelques petits pieds qui traînent pour gagner du temps et empêcher les actions. Ocampos, entré en jeu, marque le quatrième après avoir raté une énorme action, puis c'est terminé. L'OM finit deuxième de sa poule et devra certainement faire un miracle contre une équipe reléguée de Ligue des champions.

Par Benjamin Asseraf
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:01 Tony Chapron est en arrêt maladie 41 Hier à 13:27 Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 23 Hier à 12:18 Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 8
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
samedi 17 février Les maillots du PSG floqués en mandarin 25 samedi 17 février La panenka ratée de Diego Castro en Australie 20