1. //
  2. // 18e journée
  3. // OL/OM (2-2)

L'OM sauvé par les gardiens

Auteur d'une prestation médiocre, l'OM s'en sort très bien en ramenant un point de Gerland (2-2). Un nul que les hommes d'Anigo doivent en grande partie à Mandanda et Vercoutre, les deux principaux acteurs de la soirée, dans des rôles différents.

Modififié
0 46

Lyon - OM
(2-2)
A. Lacazette (16'), B. Gomis (43') pour Lyon , A. Gignac (45'), F. Thauvin (80') pour Marseille.


Il n'y a pas si longtemps, à l'époque où Govou était encore un joueur de foot, l'Olympico pouvait changer la donne dans la course au titre. Ce soir, à Gerland, l'enjeu du choc était la survie en Ligue 1. Pendant 45 minutes, l'OM s'est trouvé en coma artificiel, au contraire d'un Lyon plus vivant que jamais. Limpides, huilés, précis techniquement et tiré par un Lacazette flamboyant, les locaux ont marché sur leurs adversaires, marquant logiquement une fois, puis deux. On pensait alors avoir perdu les Marseillais pour de bon. Mais un homme, Rémy Vercoutre, les a laissés en vie. D'abord en négociant mal une frappe lointaine de Gignac juste avant le retour aux vestiaires. Ensuite en laissant entrer un coup franc détourné de Thauvin, à dix minutes du terme. Tout le contraire d'un Mandanda impérial, obligé de compenser systématiquement les erreurs de ses défenseurs, complètement à l'ouest ce soir.

L'apathique de Marseille

Pour son retour en Ligue 1, José Anigo avait laissé planer le suspense sur la compo. Finalement, pas de défense à trois, mais un 4-3-3 habituel, avec Gigi en pointe et Jojo à droite. Garde répond avec un milieu en losange qui permet de titulariser à la fois Grenier et Gourcuff, et de prendre clairement le contrôle du ballon en début de match. Acculé, facilement piégé par les ballons dans le dos, l'OM s'en remet à son sauveur habituel, capitaine Mandanda, deux fois décisif face à Lacazette. Deux, mais pas trois. D'une feinte de tir, le numéro 10 lyonnais enrhume le duo Nkoulou-Mandanda et valide la domination totale des locaux (17e). Les Marseillais sont complètement paumés. Trop bas, trop en retard, trop désorganisés, trop légers dans les duels. Trop mauvais, tout simplement. Avec mention spéciale pour les latéraux. L'OL en profite, déroule, crée les décalages. Il gère. Il faut passer la demi-heure de jeu pour voir la défense centrale marseillaise apercevoir la ligne médiane. Et la 40e minute pour que Vercoutre s'emploie. Une reprise chanceuse d'Ayew. Et quand la bande à Anigo pense enfin sortir la tête de l'eau, Lyon lui cale un contre magnifique, conclu par Gomis (44e). Gignac, d'un tir lointain désespéré, maintient miraculeusement les siens en vie (45e). Avec la complicité de Vercoutre.

Mandanda Vercoutre

Les Lyonnais jouent plus bas, mais trouvent toujours autant d'espaces en contre, grâce à la qualité technique de Gourcuff, au jeu en pivot de Gomis et aux mouvements incessants d'un Lacazette qui vient encore tâter les gants de Mandanda, avant d'offrir à Bafé la balle de break, sortie par le portier marseillais. La défense de l'OM est aux abois. Anigo se décide enfin à réagir. Imbula vient mettre du poids au milieu de terrain et décale Thauvin, peu à l'aise en 10, sur son couloir droit. Le « problème » du vestiaire marseillais n'en est pas un sur le terrain. L'ancien Guingampais fait du bien, mais il ne peut rien contre l'incroyable fragilité de ses coéquipiers. À chaque accélération, Lacazette agrandit les trous de la défense phocéenne, tandis que de l'autre côté, Thauvin perd ballon sur ballon. Très bon, comme (plus) souvent (qu'on ne le dit), Gourcuff doit céder sa place suite à la 148e blessure de sa carrière. Premier coup dur pour l'OL. Le deuxième vient dans la foulée. Le coup franc de Thauvin est détourné par le mur, Vercoutre est encore une fois très fébrile, et les équipes se retrouvent à égalité (79e). C'est dur pour l'OL, qui souffre sur la fin de match. Mandanda sauve une énième fois les siens face à Grenier, et Vercoutre évite finalement le pire sur une tête de Thauvin. C'était le match de la survie, personne n'en a vraiment profité.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Frappe2mule Niveau : Loisir
"Un jour Vercoutre a essayé de se suicider d'un coup de fusil dans la tête. Il a loupé la balle. #VercoutreFact"

@claudepeze
Philiiiiippe Niveau : CFA2
50 ans après, Thauvin a réussi à démontrer la théorie de la balle magique qui a tué Kennedy.
Vercoutre c'est plus possible là, franchement ...

Le titre ne pouvait pas être meilleur pour cet article, grand Mandanda, bravo à lui !
Snaketartare Niveau : Loisir
Alors ce match mdr quoi ... Ho les lyonnais celui la vous devez le gagner 4-0 !!
En tant que supp' Marseillais , je suis aux anges mais ils ont été tellement nazes que je me demande comment c'est possible de ramener 1 point de Gerland .

Et puis le strip tease de Thauvin en mode caleçon Valbuena ma fait sourire autant que gêner...
Note : 10
Journaliste : "Mandanda vous a maintenus à flots aujourd'hui."
Anigo "Oui, Vercoutre aussi."
Voilà, j'pense que le match est bien résumé.
Note : 3
On met 2 buts invraisemblables et on marque pas sur la seule véritable occasion.

Au vu des 75 premières minutes j'ai cru qu'on allait en prendre 5...
TsouinTsouin Niveau : Ligue 1
On fait le meilleur match possible, tout le monde assure, ça joue bien. Et Vercoutre flingue tout.

Merci l'homme aux moignons.
Ronaldo McDonald's Niveau : CFA2
Bon on fait quoi de notre saison là ? On joue bien c'est cool, mais si c'est pour jamais tenir un résultat .. A ce rythme là c'est 8-10e du championnat et l'année prochaine c'est fini les ambitionsgrandstadeonvadevenirlameilleureequipedeurope...
N'Koulou c'est le père Noël, le type il en a distribué des cadeaux... Et ça dure depuis cet été! Sérieusement il est passé où le gars monstrueux parce que là ça fait peur!
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Je retiens encore le super coaching de Garde.

Je comprends que Gomis ne fasse pas l'adhésion, mais ce mec prouve encore qu'il est tactiquement un joueur fondamental à l'heure actuelle pour une équipe fébrile et inexpérimentée.
le coup de la survie en ligue 1 c'est un peu fort de café non?
Amis supporters de Paris, je compatis, les commentaires partisans de Dugarry sont absolument insupportables.
Garde semble apprendre si laborieusement, si lentement de ses erreurs. Le jour où il te remplace Malbranque par Gourcuff, il te fait jouer Vercoutre dont la peine se lisait sur le visage. On l'aime bien mais là.
Je comprends pas ce stade qui ovationne Gomis, lequel bénéficie d'un traitement de faveur hallucinant de la part des journalistes de Canal +, qui pendant disent pratiquement pas un mot de Lacazette qui au niveau où il est en ce moment mérite le Brésil.
Bon c'est Thauvin qui ira puisque la chance est de son côté. A la frustration de se voir prendre un but qui se voyait à trois kilomètres s'ajoute le dégoût de voir la célébration de petit merdeux de Thauvin qui va se jeter dans les bras d'un Anigo qui lui envoie des bisous avec les mains.
Dégueulasse, à vous dégoûter du foot.
Bisevac c'est l'homme invisible, en plus de ça, il a manifestement des débuts de rhumatisme. Il nous a déjà fait le coup cette semaine en Europa League.
Pathétique ce mec. Au moins tu verras pas Koné lever le bras comme un débile sur des actions où il n'y a pas du tout hors-jeu.
Vercoutre, c'est insupportable!

J'allais dire qu'on a une poisse incroyable depuis 3 mois mais en fait c'est juste qu'on a toujours un gars qui fait une ou deux grosse boulette par match. En général, c'est Bisevac ou Vercoutre, parfois les deux.
Soulcialist Niveau : Loisir
Ardent défenseur de Nicolas N'Koulou, ce soir, je suis à court d'arguments recevables, si ce n'est celui de la poupée vaudou.
Snaketartare Niveau : Loisir
Message posté par popeye
Amis supporters de Paris, je compatis, les commentaires partisans de Dugarry sont absolument insupportables.
Garde semble apprendre si laborieusement, si lentement de ses erreurs. Le jour où il te remplace Malbranque par Gourcuff, il te fait jouer Vercoutre dont la peine se lisait sur le visage. On l'aime bien mais là.
Je comprends pas ce stade qui ovationne Gomis, lequel bénéficie d'un traitement de faveur hallucinant de la part des journalistes de Canal +, qui pendant disent pratiquement pas un mot de Lacazette qui au niveau où il est en ce moment mérite le Brésil.
Bon c'est Thauvin qui ira puisque la chance est de son côté. A la frustration de se voir prendre un but qui se voyait à trois kilomètres s'ajoute le dégoût de voir la célébration de petit merdeux de Thauvin qui va se jeter dans les bras d'un Anigo qui lui envoie des bisous avec les mains.
Dégueulasse, à vous dégoûter du foot.
Bisevac c'est l'homme invisible, en plus de ça, il a manifestement des débuts de rhumatisme. Il nous a déjà fait le coup cette semaine en Europa League.
Pathétique ce mec. Au moins tu verras pas Koné lever le bras comme un débile sur des actions où il n'y a pas du tout hors-jeu.

Pas un poil partisan ton message , petit merdeux de thauvin ... T'en a( vous ) en avez pas marre ?
Qu'est ce qu'il y a ? Il t'a voler ton goûter ? il ta prit ta place en centre de formation ? Tu est déçu qu'il ne joue pas a Lille ?
On doit gagner 2 zéro minimum si on se concentre après le deuxième but et si Vercoutre s'achète des yeux et des mains.

J'espère vraiment que Lopes va retrouver une place de titulaire parce que là, Vercoutre nous fait encore perdre deux points...
Mandanda qui, comme à son habitude, a encore envoyé 5-6 dégagements direct en touche sur nos 22..
Garde ne le sait pas, mais il n'a pas le droit de faire jouer Miguel Lopes.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 46