1. //
  2. // 31ème journée
  3. // Marseille/Bordeaux (1-0)

L’OM s’offre Bordeaux et un bon week-end

Il est là, le dixième 1-0 de la saison. Solides à domicile face à un Bordeaux intéressant mais trop limité offensivement, les joueurs de l’Olympique de Marseille s’offrent un succès crucial dans la course à la Ligue des Champions. Avant les neuf autres matchs de la 31e journée, les Marseillais comptent quatre points d’avance sur l’OL et sept sur Saint-Étienne.

Modififié
0 26
La tignasse est moins épaisse mais un Marseillais qui se respecte reconnaît le lascar qui se dirige vers le rond central pour donner le coup d’envoi fictif de la rencontre. Accompagné par un petit mistral pas assez puissant pour semer la pagaille dans une coupe de cheveux parfaitement travaillée, Chris Waddle est là, sur la pelouse du Vélodrome, et très franchement, avec un tel symbole, on voit mal comment l’OM va faire pour perdre face à Bordeaux. Même sans Valbuena. D’ailleurs, en dépit de l'absence de son meneur de poche, le onze d’Elie Baup n’a pas perdu. Mieux, grâce à un but d’André-Pierre Gignac, à une organisation sérieuse et à la faiblesse offensive des Bordelais, les Marseillais ramassent une victoire cruciale pour bien attaquer le sprint final. Avec quatre points d’avance sur Lyon et sept sur Saint-Étienne, les coéquipiers de Steve Mandanda peuvent passer un bon week-end.

Gignac réaliste, Bordeaux bon mais sans idée


Le début de soirée est une affaire capillaire. La crête n’est plus blonde, mais Jordan Ayew n’a pas pour autant décidé d’être sobre. Virevoltant et fermement décidé à bien entrer dans sa partie, le Ghanéen est au four est au moulin. Parfois pas assez lucide, le petit frère d’André a le mérite de mettre de l’intensité dès le début du match et de tirer ses coéquipiers vers le haut. Bien en place, les Marseillais jouent haut, portent le ballon, mais manquent trop de centres. Cette domination précoce permet toutefois à Foued Kadir de se retrouver dans la surface après une touche de Fanni, mais la frappe en pivot de l’ancien Valenciennois meurt à quelques centimètres de la lucarne de Cédric Carrasso. On a dépassé la 10e minute, le moment choisi par les joueurs de Francis Gillot pour se mettre à jouer. Alors évidemment, à Bordeaux, quand il s’agit de jouer, tout est relatif. En fait, l’utilisation du ballon est parfaite, le milieu de terrain Sertic-Plasil-Obraniak performant, mais les solutions offensives quasiment nulles. Peu sollicité, Faubert se bat avec Morel tandis que Trémoulinas, bien présent, voit Traoré et Diabaté cafouiller ses bonnes passes. Les hommes de Gillot contrôlent le ballon, Cheyrou et Romao, pas assez aidés par un Kadir bon offensivement, peinent au milieu du terrain, mais les occasions n’arrivent pas. La domination est stérile. Une aubaine pour l’OM. Profitant de l’alignement de la défense bordelaise, aussi aléatoire que le révélateur de hors-jeu de Canal+, Cheyrou envoie un caviar à Gignac, seul dans le dos des visiteurs. Serein, APG porte le ballon, crochète Sané, qui glisse, et ajuste Carrasso d’une frappe placée du pied droit. Un beau but d’attaquant, même s’il serait impoli de ne pas remercier l’arrière-garde bordelaise et Benoît Cheyrou.

Marseille joue bas, Bordeaux ne tire pas


Côté bordelais, outre un léger savon, la pause amène Nicolas Maurice-Belay sur la pelouse, à la place de Mariano. Comme souvent lorsqu’ils mènent 1-0 à la pause, les joueurs de l’Olympique de Marseille rendent fou Elie Baup en jouant bas et en laissant le ballon à l’adversaire. Ce match, le coach phocéen l’a vu plusieurs fois et en général, ça ne se termine pas très bien. Mais en face, si Trémoulinas, Obraniak et le nouvel entrant Saivet sont volontaires, les nombreuses pertes de balle de la paire Diabaté-Plasil plombent le jeu bordelais. Au final, il n’y a guère qu’un une-deux côté droit entre Faubert et Plasil pour faire vibrer le Vélodrome avant l’heure de jeu. L’heure de jeu, le moment choisi par Marc Planus pour dégainer une petite erreur de sa caravane. En retard sur une passe en retrait, le Bordelais se fait chiper la balle par Gignac, qui part au but. Peut-être trop en confiance, Dédé refuse la frappe et tente de crocheter Sané mais voit Planus lui revenir dans les pattes. Les joueurs de Gillot n’ont pas encore cadré une frappe mais vont se procurer deux grosses opportunités coup sur coup. Par Mauric-Belay, d’abord, qui endort Morel, frappe du gauche mais voit Mandanda détourner sa frappe. Par Saivet ensuite, qui, sur corner, envoie une tête qui passe de peu au-dessus du but phocéen. La fin de match est marseillaise. Fanni est tranchant, l’entrée de Sougou apporte beaucoup et Mandanda et Nkoulou sont à nouveau rassurants. Elie Baup et son cardiologue aimeraient bien un but du break mais Gignac, de la tête, suite à un centre de Fanni, voit sa tentative passer à côté du but de Carrasso. C’est un nouveau 1-0 pour l’OM. Le dixième de la saison. Mais ce sont surtout trois nouveaux points. Merci Chris Waddle.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Laura Bordelaise Niveau : CFA2
Voila nouvelle défaite. Éternelle rengaine: quelques actions pas trop mal et jamais personne devant pour mettre le ballon au fond. Et puis bien sur des joueurs trop moyens donc Obraniak méconnaissable.
Le championnat est foutu donc maintenant il faut jouer la coupe à fond et préparer déjà la saison prochaine.
Reste à savoir ce que les joueurs et les dirigeants veulent faire de notre club.
cantona-forever Niveau : Loisir
dire que c'était encore une affiche phare de ligue 1 il a de ça quelques années...

la ça fait pas bander comme match. je souhaite vraiment pour l'intérêt du championnat que ces équipes retrouvent de leur panache d'antan, pour le spectacle et les supporters...
Saluons la performance de l'OM, qui vient de passer la barre des +4 en goal average!
L'OM revient provisoirement à 4 points de Paris, ce qu'il faut retenir, ainsi que le score habituel 1-0, bref et efficace ! Sinon on retiendra les bonnes paroles d'Obraniak en fin de match, chapeau garçon !
Marek Hamsik Niveau : National
Note : 3
Cheyrou a dit que si il "gagnait tous les matchs 1-0 d'ici la fin du championnat" il était preneur. Ben moi aussi putain*! L'OM fait pas rêver mais après Nice, c'est encore une victoire importante, à une semaine d'un périlleux déplacement à Lille.

Assuré de passer le week-end deuxième c'est bon ! Surtout quand on se rappelle que le dernier match le vendredi soir au Vélodrome était un triste OM-Ajaccio de bien pâle facture...
Laura Bordelaise Niveau : CFA2
Il a dit quoi?
roctovirso Niveau : CFA2
Bon, cette fois c'est solide, l'OM est en mesure de passer en LDC.
Et Bordeaux comme Lyon vont se préoccuper de la vinification de tout ça, rendez-vous sur 13/14 les enfants.
Enfin; il ne faut présager de rien, connaissez l'adage.
Soulcialist Niveau : Loisir
Magic Waddle,
Oui, tu avais largement ta place dans le top 100 So Foot des meilleurs joueurs de l'histoire.

Merci de m'avoir fait rêver, mullet et n°8 au vent.
Le meilleur joueur anglais ayant foulé les pelouses de l'hexagone...

1-0, allez encore 7 comme ça et et c'est tout bon!
Je résume, il a dit clairement ce qu'il pensait de ses attaquants et leur manque d'efficacité en comparant avec ceux de l'OM Gignac par exemple. Mais SURTOUT, il a répondu au journaliste en lui affirmant que même si Bordeaux n'a plus grand chose à espérer et à craindre, qu'ils ne lâcheront rien par honneur du maillot ( de mémoire c'est rare pour un joueur de Bordeaux sans offenser les bordelais) et tenteront au max de se ressaisir. ENFIN, la chose la plus importante et qui m'a plu, il a dis clairement que c'était surtout important financièrement pour le club, de gagner quelques places, même qu'une... Et je trouve que c'est rare qu'un joueur le souligne !
DIMITRI-SUR-LE-DON-S04 Niveau : Ligue des champions
C'est déjà le onzième 1-0 victorieux de l'OM, et quand je repense à l'avant-saison, où on nous voyait jouer le maintien, ou au mieux le ventre mou, ces petites victoires me comble de joie. Il ne reste plus que sept matchs, j'ai toujours un peu peur d'un craquage final, ce qui me rassure un peu, c'est que derrière, personne n'est vraiment chaud pour le sprint final, à part le LOSC peut-être...

Et rendons à Elie Baup. Il a pas le plus bel OM à sa disposition, il régale pas avec du beau football, mais ca reste diablement efficace. En espérant une place en CL en fin de saison, la deuxième place si possible (la première ne rêvons pas) et le retour d'un semblant d'ambition de nos dirigeants et non une nouvelle saignée. Parce qu'avec ce groupe là, ca passe en Ligue 1, mais en Champion's...
Laura Bordelaise Niveau : CFA2
Message posté par Fredo54
Je résume, il a dit clairement ce qu'il pensait de ses attaquants et leur manque d'efficacité en comparant avec ceux de l'OM Gignac par exemple. Mais SURTOUT, il a répondu au journaliste en lui affirmant que même si Bordeaux n'a plus grand chose à espérer et à craindre, qu'ils ne lâcheront rien par honneur du maillot ( de mémoire c'est rare pour un joueur de Bordeaux sans offenser les bordelais) et tenteront au max de se ressaisir. ENFIN, la chose la plus importante et qui m'a plu, il a dis clairement que c'était surtout important financièrement pour le club, de gagner quelques places, même qu'une... Et je trouve que c'est rare qu'un joueur le souligne !


Joli discours mais il est mauvais cette saison donc faire la morale dans les journaux et ce soir c'est risible.
Message posté par roctovirso
Bon, cette fois c'est solide, l'OM est en mesure de passer en LDC.
Et Bordeaux comme Lyon vont se préoccuper de la vinification de tout ça, rendez-vous sur 13/14 les enfants.
Enfin; il ne faut présager de rien, connaissez l'adage.




nan mec, c'était un Bordeaux vraiment nul.
j'en veux pr preuve que depuis bien des années, le stress de fin de match est TOUJOURS insoutenable et toutes les équipes se lâchent (de manière obscène selon moi) pdt le dernier quart d'heure au vélodrome.

Ce soir, à part la tête juste au-dessus et le cf d'obraniak, pas de froid le long de l'échine ou de dents serrées, rien. c'est limite une faute professionnelle, non?
Yaya-letour Niveau : CFA2
2e avec un goal average de +4 ! C'est possible seulement en ligue 1 !
Yaya-letour Niveau : CFA2
Bordeaux comme c'est triste..
Hyppolite Dangbeto Niveau : District
Comment ne pas comprendre Obraniak qui chie sur ses attaquants quand tu vois la tête toute moisie a 1 m du but de Diabaté sur la frappe de Belay repoussé par Mandanda...le pire pouf lui le réalisateur insiste sur l'action et le replay sous 4 angle different pour l'enfoncer
Brian möZer Niveau : District
On peut encore parier sur le score exact d'un match de l'OM?.. Le "1-0" doit plus valoir grand chose,si?...
Yaya-letour Niveau : CFA2
J'avais l'impression que Bordeaux pouvait jouer 10 000 ans sans marquer.
DrAwkward Niveau : CFA2
Sinon en passant et même si il faut rester raisonnable, APG c'est 32 matches et 15 buts cette année, au final un but tous les deux matches c'est pas si pire.
Niveau stats c'est vraiment pas mal, par contre quand tu sais que le mec frappe 25 fois au but et a en général entre 3 et 4 occases par match.. Tu te te dis qu'avec un attaquant de talent ça ferait du mal
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 26