Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 31ème journée
  3. // Marseille/Bordeaux (1-0)

L’OM s’offre Bordeaux et un bon week-end

Il est là, le dixième 1-0 de la saison. Solides à domicile face à un Bordeaux intéressant mais trop limité offensivement, les joueurs de l’Olympique de Marseille s’offrent un succès crucial dans la course à la Ligue des Champions. Avant les neuf autres matchs de la 31e journée, les Marseillais comptent quatre points d’avance sur l’OL et sept sur Saint-Étienne.

Modififié
La tignasse est moins épaisse mais un Marseillais qui se respecte reconnaît le lascar qui se dirige vers le rond central pour donner le coup d’envoi fictif de la rencontre. Accompagné par un petit mistral pas assez puissant pour semer la pagaille dans une coupe de cheveux parfaitement travaillée, Chris Waddle est là, sur la pelouse du Vélodrome, et très franchement, avec un tel symbole, on voit mal comment l’OM va faire pour perdre face à Bordeaux. Même sans Valbuena. D’ailleurs, en dépit de l'absence de son meneur de poche, le onze d’Elie Baup n’a pas perdu. Mieux, grâce à un but d’André-Pierre Gignac, à une organisation sérieuse et à la faiblesse offensive des Bordelais, les Marseillais ramassent une victoire cruciale pour bien attaquer le sprint final. Avec quatre points d’avance sur Lyon et sept sur Saint-Étienne, les coéquipiers de Steve Mandanda peuvent passer un bon week-end.

Gignac réaliste, Bordeaux bon mais sans idée


Le début de soirée est une affaire capillaire. La crête n’est plus blonde, mais Jordan Ayew n’a pas pour autant décidé d’être sobre. Virevoltant et fermement décidé à bien entrer dans sa partie, le Ghanéen est au four est au moulin. Parfois pas assez lucide, le petit frère d’André a le mérite de mettre de l’intensité dès le début du match et de tirer ses coéquipiers vers le haut. Bien en place, les Marseillais jouent haut, portent le ballon, mais manquent trop de centres. Cette domination précoce permet toutefois à Foued Kadir de se retrouver dans la surface après une touche de Fanni, mais la frappe en pivot de l’ancien Valenciennois meurt à quelques centimètres de la lucarne de Cédric Carrasso. On a dépassé la 10e minute, le moment choisi par les joueurs de Francis Gillot pour se mettre à jouer. Alors évidemment, à Bordeaux, quand il s’agit de jouer, tout est relatif. En fait, l’utilisation du ballon est parfaite, le milieu de terrain Sertic-Plasil-Obraniak performant, mais les solutions offensives quasiment nulles. Peu sollicité, Faubert se bat avec Morel tandis que Trémoulinas, bien présent, voit Traoré et Diabaté cafouiller ses bonnes passes. Les hommes de Gillot contrôlent le ballon, Cheyrou et Romao, pas assez aidés par un Kadir bon offensivement, peinent au milieu du terrain, mais les occasions n’arrivent pas. La domination est stérile. Une aubaine pour l’OM. Profitant de l’alignement de la défense bordelaise, aussi aléatoire que le révélateur de hors-jeu de Canal+, Cheyrou envoie un caviar à Gignac, seul dans le dos des visiteurs. Serein, APG porte le ballon, crochète Sané, qui glisse, et ajuste Carrasso d’une frappe placée du pied droit. Un beau but d’attaquant, même s’il serait impoli de ne pas remercier l’arrière-garde bordelaise et Benoît Cheyrou.

Marseille joue bas, Bordeaux ne tire pas


Côté bordelais, outre un léger savon, la pause amène Nicolas Maurice-Belay sur la pelouse, à la place de Mariano. Comme souvent lorsqu’ils mènent 1-0 à la pause, les joueurs de l’Olympique de Marseille rendent fou Elie Baup en jouant bas et en laissant le ballon à l’adversaire. Ce match, le coach phocéen l’a vu plusieurs fois et en général, ça ne se termine pas très bien. Mais en face, si Trémoulinas, Obraniak et le nouvel entrant Saivet sont volontaires, les nombreuses pertes de balle de la paire Diabaté-Plasil plombent le jeu bordelais. Au final, il n’y a guère qu’un une-deux côté droit entre Faubert et Plasil pour faire vibrer le Vélodrome avant l’heure de jeu. L’heure de jeu, le moment choisi par Marc Planus pour dégainer une petite erreur de sa caravane. En retard sur une passe en retrait, le Bordelais se fait chiper la balle par Gignac, qui part au but. Peut-être trop en confiance, Dédé refuse la frappe et tente de crocheter Sané mais voit Planus lui revenir dans les pattes. Les joueurs de Gillot n’ont pas encore cadré une frappe mais vont se procurer deux grosses opportunités coup sur coup. Par Mauric-Belay, d’abord, qui endort Morel, frappe du gauche mais voit Mandanda détourner sa frappe. Par Saivet ensuite, qui, sur corner, envoie une tête qui passe de peu au-dessus du but phocéen. La fin de match est marseillaise. Fanni est tranchant, l’entrée de Sougou apporte beaucoup et Mandanda et Nkoulou sont à nouveau rassurants. Elie Baup et son cardiologue aimeraient bien un but du break mais Gignac, de la tête, suite à un centre de Fanni, voit sa tentative passer à côté du but de Carrasso. C’est un nouveau 1-0 pour l’OM. Le dixième de la saison. Mais ce sont surtout trois nouveaux points. Merci Chris Waddle.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17