L'OM s'en sort bien

L'OM retrouve le goût de la victoire et élimine Monaco en quart de finale de Coupe de la Ligue. Le tenant du titre ne lâchera pas son trophée si facilement.

Modififié
0 0
Marseille - Monaco: 2-1

Marseille préfère le derby au clasico. Sans être flamboyant, l'OM se rassure en sortant un Monaco diminué par de nombreuses blessures. La preuve, c'est Serge Gakpé, seulement quelques minutes au compteur depuis le début de l'année, qui évolue en pointe pour les Monégasques. Les joueurs de Guy Lacombe gèrent bien leur début de match et s'en sont remis à Brandao pour ouvrir le score. Le Brésilien, auteur d'une mimine dans la surface, a pénalisé son équipe d'entrée de jeu. Mathieu Coutadeur ne tremble pas et transforme le penalty (22e).

La suite ? Une merveille de centre de Benoît Cheyrou pour André Ayew qui égalise juste avant la mi-temps (42e). Le Ghanéen a encore été l'un des meilleurs marseillais de la rencontre. Son frère Jordan n'est pas mal non plus, au contraire de l'axe Diawara-Mbia, à côté de la plaque pendant toute la partie. Serge Gapké s'essaie ensuite au cachou mais frappe le poteau. Azpilicueta trouve, lui, les filets en se jouant de Malonga pour tromper Ruffier d'un plat du pied efficace (60e).

Steve Mandanda fait le reste du boulot. Plusieurs parades sur Bulot et Haruna qui permettent à l'OM de se qualifier. Monaco manquait de solutions offensives pour pouvoir réellement prétendre revenir au score. Tant mieux pour Marseille qui retrouve le sourire quelques jours après la défaite au Parc des Princes.




Montpellier - Lille : 2-1

René Girard a eu raison de miser sur ses minots du centre de formation. Les "garçons" de l'entraîneur du MHSC sont venus à bout d'un Lille pourtant parti favori. La qualif de Montpellier ne doit rien à personne tant les hommes de la Mosson ont paru plus motivés dans cette partie. Le Turc Hasan Kabze a allumé la première mèche de la partie suite à un beau travail côté gauche du "suppléant" Geoffrey Dernis (28e). Une seule occaz convertie en quarante-cinq minutes de jeu. C'est ce qu'on appelle être efficace.

Le match n'est pas d'un grand niveau, les Héraultais se démènent pour essayer de jouer au Stade de France en avril prochain. René Girard pousse son habituelle gueulante envers le corps arbitral mais c'est bien Kabze qui retient toute l'attention. L'attaquant arrivé au mercato estival met au supplice Chedjou d'un joli petit pont et crucifie Landreau d'une pichenette habile (52e). Un geste technique qui réveille les supporters de Montpellier. A 2-0, Rudi Garcia décide de lancer ses titulaires habituels. Sanction immédiate : Hazard bonifie d'une belle volée une merveille de remise de Gervinho (68e). Les Lillois vont pousser mais ne reviendront jamais au score. Le LOSC se libère d'une compétition qu'ils n'ont jamais véritablement vénérée. Montpellier a, lui, montré qu'il adorait cette coupe nationale.




Auxerre - Saint-Étienne : 2-0

Deux contres, deux penalties. Terminé, bonne nuit et on se revoit en demi-finale. Les Auxerrois ont parfaitement joué le coup face à Saint-Étienne en quart de Coupe de la Ligue. Cette compétition pas franchement sexy a pourtant accouché d'une belle petite partie.

Les Bourguignons, plutôt en cannes à l'Abbé Deschamps, ont emballé la rencontre après le premier quart d'heure. Roy Contout a plusieurs fois largué de vitesse l'arrière-garde des Verts. Faut dire que le duo inédit dans l'axe Bocanegra-Marchal n'a pas forcément séduit. Une main de l'ancien Lorientais a d'ailleurs causé le premier penalty sifflé par M.Ledentu. Benoît Pedretti transforme la sentence (16e).

La plus célèbre coupe à la brosse du foot français a réussi un sacré match, à quelques heures de l'annonce du groupe France pour l'opposition contre l'Angleterre. Pour monter qu'il n'a pas pris le melon, la Ped a laissé le second péno à son pote polonais Dudka (49e). Entre-temps, Contout avait trouvé la transversale et Bakary Sako les gants du gardien remplaçant Rémy Riou. Le milieu stéphanois a été le seul à surnager côté visiteurs grâce à son aisance technique et à sa puissance physique.

Au final, Frédéric Sammaritano n'a pas scoré mais Auxerre s'est quand même qualifié pour le dernier carré. L'Abbé-Deschamps est décidément bien gâté en ce mois de novembre.

Les demi-finales :

Auxerre - OM


Montpellier - PSG

Romain Poujaud

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0