1. //
  2. // 21e journée
  3. // OM/Valenciennes (2-1)

L'OM respire face à VA

Plus impliqués sans être convaincants, les Marseillais se sont imposés face à Valenciennes (2-1) dans un match décisif au classement. Car si l'OM remonte à la 5e place, VA se morfond encore dans la zone de relégation.

Modififié
4 38
À voir la joie d'André-Pierre Gignac suite à l'ouverture du score, on pourrait croire que l'attaquant marseillais vient d'inscrire le but de l'année. Survolté, Dédé checke tout ce qui bouge, embrasse avec passion et dégueule sa rage à quiconque croise son chemin. Pourtant, APG vient juste de profiter d'une grossière erreur d'Enza Yamissi pour tromper Penneteau. Mais en ces temps de famine comptable, chaque moment d'exaltation est vécu démesurément. Alors Gignac savoure, entend son nom scandé par les 10 000 irréductibles du Vélodrome et pousse ses coéquipiers pour, enfin, reprendre le fil d'une saison aux relents de crise. Et ce soir, face à Valenciennes, la victoire a regagné les rangs olympiens, à l'arrachée. Un îlot de réconfort dans une période de médiocrité.

De l'allant à l'avant

En attendant Brice Dja Djédjé, l'OM sort des couloirs avec son autre recrue. Albert Emon, revenu de son exil corse, prend place aux cotés de José Anigo sur le banc. Effet immédiat ou non, c'est une équipe en 4-5-1 qui se présente pour défier des Valenciennois invaincus depuis 3 rencontres et qui comptent profiter de la mauvaise passe des locaux pour quitter les bas-fonds. Et le début de rencontre semble donner raison à la doublette fraîchement formée. Avec un Valbuena légèrement plus en jambes que face à Monaco, le milieu marseillais contrôle et se procure même, fait rare, de grosses opportunités. Suite à un corner nordiste, Dimitri Payet s'échappe et lance Thauvin dans le couloir droit. Après avoir pris le meilleur sur son vis-à-vis, le jeune attaquant se présente face à Penneteau, mais prouve que l'instinct du buteur ne l'habite pas encore. Dans la foulée, P'tit Vélo et Gignac combinent par deux fois, sans plus de réussite. Et si les offensives de l'OM sont plus tranchantes, sa défense ne rassure toujours pas. Masuaku n'a de cesse de harceler le revenant Fanni, tandis que Waris se débat comme un beau diable au milieu de la paire Nkoulou-Mendes. Sans franchement inquiéter, VA revient peu à peu dans la partie jusqu'à ce qu'Enza Yamissi se décide à plomber la première demi-heure. D'une passe en retrait mal assurée, le milieu offre à Gignac l'opportunité de battre facilement Penneteau (31e). Rarement devant au tableau d'affichage ces derniers temps, l'OM accueille le cadeau avec délectation. Mais ne sait pas encore qu'il va être lâché par l'un de ses plus fidèles.

Thauvin rattrape Mandanda

À force de pointer le bout de sa coupe incroyable sur le côté gauche, Masuaku relance VA et les doutes olympiens. Après une énième tentative de débordement sur cet ancien colosse de Rod, le Français rate son centre, mais trouve le premier poteau de Steve Mandanda. Intraitable dans la difficulté, le portier marseillais faillit cette fois-ci à sa tâche et coûte à son équipe une égalisation dont elle se serait bien passée (37e). Affaibli par la boulette, l'OM entame la seconde mi-temps avec la fébrilité de l'effectif meurtri. Pourtant sans génie, VA insiste sur cette arrière-garde et s'installe dans le camp adverse. Une pression stérile qui va se voir sanctionner par l'infatigable Florian Thauvin. Jusqu'alors maladroit et contrarié dans ses dribbles, l'espoir profite d'une ouverture de Valbuena côté gauche pour accélérer et décocher une mine en direction des filets (63e). L'OM repasse devant sans dominer, mais qu'importe. Car malgré les vaines tentatives nordistes durant la dernière demi-heure et une tête presque fatale de Waris (92e), les Olympiens décrochent 3 points encore inespérés en début de semaine. C'est pas très bon, mais ça nourrit son homme.

Par Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Thauvin - Gignac, ça commence à être vraiment décisif cette doublette!
Flaviustitusvirulus Niveau : Loisir
Payet a droite a le potentiel pour tout casser !thauvin a gauche valbu en soutien d apg sa a de l allure ,dommage que derrière sa tance
Gignac à ce niveau là (même si son but est assez moche), il est en train de prendre une autre dimension. Comme quoi il est capable de progresser et s'adapter à un jeu différent que celui de la contre attaque toulousaine de l'époque. A confirmer toutefois sur le long terme.
Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
Note : -2
Absolument ridicule la joie de Gignac.
Mendes est tres bon en defense mais un peu lent mandanda le but est pour lui mais par contre il sauve tout le monde a la fin thauvin gignac valbuena tres bon !
Message posté par Brian Hainaut
Absolument ridicule la joie de Gignac.


tu es ce que l'on appel un rabat-joie.
RadamelFalcao Niveau : Loisir
Et ce public qui ne chante que lorsque son équipe mène au score, magnifique, on dirait le Parc des Princes
On parle de louis II Radamel ?
yapaslefeuoflac Niveau : DHR
Le choc psychologique d'Albert Emon....

Labrune= Génie !!!
J'ai pas vu le match mais j'ai envie de dire : heureusement... Y'a pas de secret, à part la boulette de Mandanda, notre salut vient des rares joueurs impliqués. Thauvin qui a faim de ballon de la première à la dernière minute, et Gignac qui joue chaque balle comme si c'était le dernier.

En tout cas ça nous retire pas de ce semblant de "crise", visiblement la défense est toujours aussi lamentable (Fanni putain...), et j'ai pas lu grand chose sur notre milieu qui a dû encore faire un match moyen...

Allez va, ne boudons pas notre plaisir, une victoire même contre le 18ème de L1 c'est toujours ça de pris en ces temps difficiles.
@kelevra : il te repondra qu'il ne supporte pas l'asm et qu'il s'en fout.
Il écrit ça juste pour te faire chier. Par plaisir.
volontaire82 Niveau : Loisir
@sospao, je te conseille de revoir les buts de gignac à l'époque.
Il scorait d'où il voulait, shoot de loin, sprint de moitié de terrain, de la tête ou reprises dans la surface.

Ses stats actuelles sont tout bonnement impressionnantes. On pourra dire ce qu'on veut, mais en ce moment non seulement il est absolument irréprochable dans son comportement mais en plus il en est à 10buts en 9matchs.

Ca fait plaiz pour lui quand même.

Sinon pour le reste encore un match d'une faiblesse dingue de l'OM. Maintenant les pauvres supps ils en sont à flipper leur race jusqu'à la fin contre VA...
thauvin est en train de sacrément niquer payet pour la Cdm en revanche
*se prépare à recevoir des coups de pierres et des huées*

Gignac en cdm ?
Gerd Müller Niveau : CFA
Message posté par Flaviustitusvirulus
Payet a droite a le potentiel pour tout casser !thauvin a gauche valbu en soutien d apg sa a de l allure ,dommage que derrière sa tance


Bon j'ai pas vu le match (priorité Bundesliga) mais en voyant certains commentaires dont le tient on dirait que tout d'un coup Marseille est devenue une bonne équipe. Et pourtant, pendant des jours chacun venait dire que l'équipe était une catastrophe.

En face c'est seulement Valenciennes.
Karl Socrates Niveau : Ligue 2
Bon je suis enfin revenu du stade.
Cette victoire nous permet de respirer un minimum mais elle démontre aussi l'ampleur de la tâche pour redonner à cette équipe un niveau de performance conforme aux ambitions.
Le retour du 4-2-3-1 a enfin permis de redonner les clés du jeu à Valbuena. De toute évidence c'est le schéma adéquat lorsqu'il est présent.
Il nous redonne un peu de stabilité au milieu avec un Lemina moins absorbé par les tâches offensives où il n'est pas à l'aise et laissant Romao moins seul dans sa zone.
En défense c'était encore très mauvais.
Depuis le début de la saison Mandanda alterne les matchs bons et les mauvais match. Il a réussi a faire les 2 en 1 match ce coup ci. En partie fautif sur le but valenciennois, il sauve les 3 points à la dernière minute.
On n'a toujours pas retrouvé Nkoulou. Lucas Mendes n'est pas non plus une assurance tout risque mais il est intéressant à la relance. En tout cas je suis bien content de voir Diawara sur le banc.
Sur les ailes Mendy a essayé de rester sobre, de moins monter mais défensivement il n'est pas plus rassurant. Fanni a du mal à revenir à son niveau depuis sa blessure. Encore un mauvais match ce soir.
Au milieu Romao et Lemina ont profité de la réorganisation tactique pour se concentrer sur les tâches de récupération et le résultat est correct. Imbula est entré à l'heure de jeu et a été catastrophique en perdant quasiment tout ses ballons dans des zones dangereuses.
Valbuena a été excellent. Il retrouve enfin un bon niveau de forme après sa blessure. C'était le véritable initiateur de toutes les offensives marseillaises.
Devant, Payet a été transparent comme d'habitude. Thauvin a énormément bougé et a bénéficié de la réorganisation pour se concentrer sur les tâches offensives. Il a été justement récompensé par un but.
Gignac, enfin, a été énorme. Il est en train d'assumer totalement son rôle de cadre et de leader sur le terrain. Ses dézonages font beaucoup de bien dans la construction du jeu et il a été très dangereux dans la surface. Encore un gros match pour Dédé.

Concernant les tribunes ça fait peine de voir ce Vél tout vide avec une très faible ambiance. Pourtant il est quasiment fini et au niveau de l'acoustique c'est top. Mais quand on a une équipe qui ne nous enthousiasme pas difficile de s'enflammer...
En tout cas pour l'instant ça continue d'encourager même s'il y a eu des hésitations par moments avec quelques sifflets entendu de ci de là.
Radamel sa fait longtemps que le,velodrome est devenu bidon. Faut se rendre à l'evidence, equipe moyenne voire faible, affluence horrible ,ambiance bidon, pelouse effrayante. Bravo tout le monde est content on fait jeux egale avec vafc à domicile. Mandanda qui confirme ce que je dis. Moins il a d'arrêt à faire plus de boulette il fait. Aucun jeux d'equipe aucune vitesse dans le jeux aucune maitrise à part quelque eclaire de genie de temps en temps , rien à se mettre sous la dent. Bravo à gignac qui surnage avec les chevres autour.
Thauvin devient vraiment intéressant. Par contre, il commence à être un peu trop au-dessus de ses coéquipiers, comme quand il jouait à Bastia la saison dernière.
Penneteau c'est une vraie cata aussi
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4 38