L'OM peut-il être champion ?

Évidemment. Pas du tout. Ben, oui. Certainement pas. Possible dès cette année. Peut-être. Pas cette année. Ça dépend. Yes, indeed. Niet. Bien sûr. T'as fumé ?

Modififié
10 26
Avant d'explorer l'hypothèse la plus courue, à savoir un duel OM-PSG, considérons que si Paris se ratait cette saison, alors d'autres challengers en plus de Marseille pourraient eux aussi viser le titre : Lyon, Sainté ou Monaco. L'OL est bel et bien dans la course (2e à deux points du leader marseillais, 41) : les Gones marquent beaucoup (meilleure attaque avec 40 pions), ne jouent ni l'Europe ni la Coupe de la Ligue, et ils récupéreront Grenier, Fofana et Yoann «  J'ai mal » Gourcuff. Donc, Lyon peut aussi le faire. Mais aujourd'hui, on insistera sur l'affrontement entre Lutèce et Phocée, l'Antico plutôt que le Classico… Maintenant, plantons le décor : Bielsa y croit, Blanc doute. Car puisque tout est d'abord question de leaders, on voit bien que même si Marcelo ne parle jamais de titre, il vit chaque match avec intensité comme une étape qui le rapproche de la consécration. La dynamique marseillaise, c'est bien lui, et il trace la voie vers les sommets.

Mais le charisme de Bielsa s'arrête à un constat toujours d'actualité : sportivement, Paris est meilleur et reste favori. Après tout, même médiocre, le PSG n'est qu'à trois points du leader (38 contre 41). Du coup, il faudra que Paris s'écroule ou se manque par moments pour que l'OM soit sacré. Mais la vérité, c'est que le PSG s'est déjà écroulé… Paris n'avance plus, ne fait plus peur et il aura peu de temps lors du stage à Marrakech pour se refaire le physique qui lui manque tant. Outre la position fragilisée de Lolo Blanc et la défaillance des leaders (Cavani, Zlatan et les deux Thiago), le PSG risque d'exploser en cas d'élimination précoce en C1, en février-mars contre Chelsea. Ce Paris qui ne jure que par la Champions League peut sombrer dans la décompression en ne sachant plus se motiver à ne plus jouer « que » la Ligue 1. Et là, la voie serait libre pour ses challengers, l'OM le premier… Mais on n'en est pas là. Alors essayons de retenir d'autres critères qui accréditeraient la thèse de voir Marseille champion.

Occasions de buts à foison


L'OM ne joue pas l'Europe, ni la Coupe de la Ligue, et la CAN ne le privera que de Nkloulou et André Ayew. Deux joueurs importants, certes, mais qui peuvent être remplacés. Le cas Brice Dja Djédjé est encore en suspens. Voilà pour un programme plus allégé que ceux du PSG ou de l'AS Monaco en deuxième partie de saison, avec seulement la Coupe de France en plus du championnat. Les stats parlent aussi en faveur des Provençaux : ces dix dernières saisons, le champion d'automne a fini champion sept fois sur dix. L'OM a certes perdu contre trois gros (PSG, OL et ASM), mais il les accueillera dans un Vélodrome qui bat tous ses records d'affluence (62 408 contre Lille, 2-1). Très important le public, selon Anigo dans L'Équipe du 19 décembre : « Je crois au titre. Je sais que si l'OM est toujours bien placé en mars, il y a cette capacité à Marseille pour lancer le sprint, grâce à l'ambiance autour du club. Ça peut porter l'équipe jusqu'au bout. »

Mais c'est surtout le jeu pratiqué qui est le meilleur garant d'un véritable succès final. Plus que les buts marqués (2e attaque avec 38 buts), ce sont les occasions de buts à foison qui impressionnent. Cette certitude que Marseille peut marquer à tout moment et qui agit d'abord sur le mental des adversaires comme une arme psychologique. L'OM est bien doté aux extrémités avec Gignac devant et surtout avec un Mandanda revenu à son meilleur niveau (pas de titre sans un très bon gardien). Malgré des signes évidents de fatigue et de matchs récemment moins maîtrisés, l'OM parvient à toujours maintenir la pression sur l'adversaire. Enfin le groupe « vit bien » et l'équipe de France et l'Euro 2016 boostent Gignac et Payet qui jouent tout simplement leur vie en bleu cette année : les places seront chères, alors autant tout donner dès la reprise, et ce, jusqu'au 23 mai…

L'OM rame derrière…


Quels sont les handicaps ou faiblesses qui peuvent empêcher la consécration phocéenne ? Marcelo Bielsa. Le type est génial et charismatique, ça on le sait. Mais on sait aussi que son caractère intransigeant doublé d'une exigence telle au boulot peuvent finir par lasser, par user le groupe. Les durs entraînements faits d'exercices très répétitifs ainsi que les longues séances vidéo finiront par peser. D'autant plus que les joueurs sont soumis à ce régime depuis le 20 juin dernier, ce jour où ils furent les premiers de L1 à reprendre le collier. Le mini clash Bielsa-Payet n'avait donc rien d'anecdotique et il a rappelé qu'à Bilbao, le message et les méthodes d'El Loco avaient fini par ne plus trop passer. Les Olympiens doivent bien comprendre que Bielsa ne desserrera jamais l'étreinte et qu'ils vont en baver jusqu'à la dernière journée. Tant que les victoires suivront, tout ira bien, voire très bien.

Mais en cas de mauvaise passe, on demande à voir… Dans le jeu, il manque toujours à l'OM une dimension essentielle de la maîtrise collective : la possession-circulation lors des temps faibles. Celle qui fait la force des grandes équipes, tel le PSG de l'an dernier. À la vérité, Marseille a fait très récemment des progrès intéressants, mais pourtant passés inaperçus dans ce secteur de jeu crucial. C'était contre Monaco, en deuxième partie de première mi-temps : après son début de match canon habituel, l'OM a très bien géré un gros temps faible en faisant tourner au milieu, ce qu'il ne savait pas trop faire auparavant. Avant, Marseille ne faisait que défendre ou attaquer… Si l'OM continue de progresser dans la possession-circulation, dans la temporisation « avec le ballon  » , alors tous les espoirs lui sont permis. Pour être bien concret sur le sujet, rappelez-vous l'OM de Deschamps contre MU en 8es de C1 2011 (0-0) : cet OM avait su neutraliser un adversaire qui lui était supérieur grâce à une possession intelligente. L'OM 2014-2015 ne possède pas encore cette faculté à garder le ballon au milieu afin, à la fois d'éviter de défendre trop bas, mais aussi afin de préparer les temps forts à venir.

Un chantier défensif


Autre point noir : Marseille défend mal. Ou du moins « ne défend pas très bien » (3e défense avec 17 buts « contre » , pas si mal). On objectera qu'inspiré de Johan Cruijff, l'essentiel est de marquer un but de plus que l'adversaire et que les buts encaissés « forcément sur contres » sont la conséquence logique de grosses prises de risque offensives. Pas faux… Mais il se trouve que l'OM a encaissé le même but contre Metz, Monaco (une attaque placée, pas un contre) et Lille : une action venue du côté gauche marseillais et qui a fini au fond d'une frappe dans l'axe. Si on ajoute quelques actions dangereuses subies à dom face à Lens, on constate que l'arrière-garde marseillaise, mal disposée et avec des rôles au marquage mal définis, se fait souvent perturber à 4 ou 6 défenseurs contre 2-3 attaquants adverses. Un grand Mandanda a sauvé Marseille plus souvent qu'on ne le pense… Les expériences de défense à trois, puis à quatre tentées par Bielsa ont retardé le chantier défensif. Or, sans une bonne défense, pas de titre de champion. Pour rappel, c'est Souleymane Diawara qui avait été l'homme du titre en 2010, plus que Niang ou Lucho. Bien secondé par Mandanda et Heinze, « Soulé » avait été le gardien de fer des lignes arrières.

En C1, cet OM 2013-2014 qui n'a pas la force défensive du back four monégasque exploserait en défense… Seule équipe à avoir fait la nique au PSG qatari, le Montpellier 2012 avait été champion grâce à sa très solide base défensive (meilleure défense, 34 buts encaissés). Un détail : Montpellier avait aussi été sacré en jouant plus le rôle du chasseur plutôt que du chassé (sauf les neuf dernières journées, en tant que leader). Or l'OM joue le chassé jusqu'à présent : ce sont Paris, Lyon, Sainté et Monaco qui guettent ses faux pas. Enfin, on insistera encore une fois sur la relation Imbula-Payet, pas encore assez consistante. Contre l'ASM (0-1), les deux meneurs phocéens (reculé pour Imbula, avancé pour Payet) n'ont pas assez réussi à faire la soudure entre les blocs défensifs et offensifs. L'OM était parfois comme coupé en deux avec un grand vide créatif au milieu du fait du positionnement trop haut de Payet (que Bielsa lui a vertement reproché) et du fait qu'Imbula limite maintenant son champ d'action au niveau du rond central, en se projetant moins dans les 30 mètres adverses (consigne plus sécurisante de Bielsa ?). Voilà… Alors, l'OM peut-il être champion ? Évidemment. Pas du tout. Ben, oui. Certainement pas. Possible dès cette année. Peut-être. Pas cette année. Ça dépend. Yes, indeed. Niet. Bien sûr. T'as fumé ?

Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Article redondant car j'ai l'impression de l'avoir deja lu mais cependant qui explique bien l'OM de cette année.

Mais la conclusion donne un sacré gout de retour a la case départ gênant quand le titre se veut aussi explicite.

Et sinon. Non. Niang et Lucho restent bien les hommes du titre, la charnière arrive juste apres.
Le titre se jouera lors des confrontations directes contres paris, Monaco et lyon.
Ce qui me rassure c est que malgré l ambiance de feu qu il y a au vélodrome en ce moment, ils ne surjouent pas. Ils jouent leur jeu sans s affoler.
Donc oui le titre est possible.
Note : 1
Message posté par Kahaine
Article redondant car j'ai l'impression de l'avoir deja lu mais cependant qui explique bien l'OM de cette année.

Mais la conclusion donne un sacré gout de retour a la case départ gênant quand le titre se veut aussi explicite.

Et sinon. Non. Niang et Lucho restent bien les hommes du titre, la charnière arrive juste apres.


Le titre se veut explicite mais on sait bien que même si l'article nous donne des pistes de réflexions sur ce qui pourrait faire pencher la balance du côté marseillais ou non, on reviendra toujours au point de départ qui est (en toute objectivité grenobloise) : Peut être
(voir pourquoi pas)
L'OM c'était mieux avant.
La défense en 2010, M'BIA-DIAWARA c'était monstrueux... Souvenir ! (Lucho "coeur avec les doigts")
L'incertitude quant a la conclusion du championnat je ne peux que la concevoir. ce qui me dérange un peu c'est de finir l'article avec le chapeau. Selon moi on met ca soit au debut ou a la fin mais pas dans les deux. J'ai eu l'impression de lire pour rien.
Note : 1
A mon humble avis, notre ami belge avant centre pourrait peu à peu prendre la place de Gignac et donner un côté léthal à cette équipe: possession et efficacité devant. mais je dis ça parce que je suis un putain de supporter de l'OM :)
floyd pink Niveau : CFA
Message posté par hug38
La défense en 2010, M'BIA-DIAWARA c'était monstrueux... Souvenir ! (Lucho "coeur avec les doigts")


même Kaboré et Brandao était titulaire et même bon.... c'est ça un grand entraineur
Si je regretterai toujours de ne pas avoir vécu la grande époque, je peut au moins me dire que j'aurai connu 2 des plus grands entraineurs de l'OM
C'est pas le même Chérif qui, après la défaite 2-0 contre Paris disait de Marseille : c'est un feu de paille, ils sont cramés, Bielsa n'a jamais rien prouvé ? Je sais que vous êtes les rois du contre pied à So Foot, mais quand même, deux avis contraires du même auteur, à un mois d'intervalle, c'est fort !

Quitte à savoir si l'OM peut finir champion, eh bien, paraphrasons le plus grand coach méditerranéen : je dis pas que c'est possible, mais ce n'est pas impossible non plus.

Si Paris se fait sortir dès février de la LDC, c'est évident qu'ils vont tout donner pour ne pas faire une saison blanche, donc ils donneront tout pour gagner le championnat, et la question de la motivation ne se posera pas. L'ami Nasser leur expliquera deux trois choses pour faire comprendre aux joueurs qu'il ne balance pas des millions et des millions pour gagner une petite Coupe de la ligue.

Ne pas oublier Lyon non plus !
j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
Le problème reste le 0 pointé contre Paris, Lyon et Monaco. Dans un championnat aussi serré, ça pourrait coûter cher
Professeur ma boulette Niveau : DHR
Merci à l'OM d'afficher ce niveau de jeu. En tant que supporter de Paris, on se sentait un peu seuls l'année dernière. Mine de rien c'est peut-être à force de vous courir après cette saison qu'on va peu-être (et c'est un gros peut-être) réussir à maintenir un mental pour faire un coup contre Chelsea. A défaut d'avoir un effectif aussi bling bling que le nôtre vous avez récupéré un mother fucking entraîneur et si Margarita vous offre un vrai banc l'année prochaine on a pas fini de voir des étoiles dans nos prochaines confrontations. Le titre de champion d'automne est un joli cadeau sous votre sapin et entièrement mérité. Bon Noël à vous.

Un supporter du PSG qui, comme beaucoup, a failli détruire son tube cathodique quand ce fourbe de Bata s'est pris pour Maradona.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Et puis entre Marseille et Paris, là actuellement il y a Lyon comme dauphin... c'est surtout le parcours de Paris en champion's league qui va déterminer leur redressement ou non, donc il est beaucoup trop tôt pour faire des suppositions.

Je sens que les Lyon-Paris et Marseille-Paris vont être... intenses.
En tant que supporter du psg, si marseille est champion (et c'est une réelle possibilité) je conchie les joueurs, le staff, bref tout le monde du psg qui aura laissé faire ça. Autant de temps que l'on entendra les marseillais nous casser les couilles avec ce titre. Et je crois que ça durera un moment...
Pour moi, l'OM aurait dû finir à 44-45, la défaite à Monaco est injuste, celle à Lyon évitable, et 3pts auraient dû être pris à Lorient ou à Bastia. Je pense qu'avec ce total de points là, ça aurait vraiment senti le titre.

41pts, pas de trou fait, j'ai peur que ça soit insuffisant pour une équipe qui recevrai certes les 3 meilleures équipes, mais qui se déplacera chez tous les "moyens bons" (Rennes, ASSE, Montpellier, Bordeaux voire Lille, Nantes et Nice).
Mou-rinho Niveau : CFA
Message posté par sissa
Pour moi, l'OM aurait dû finir à 44-45, la défaite à Monaco est injuste, celle à Lyon évitable, et 3pts auraient dû être pris à Lorient ou à Bastia. Je pense qu'avec ce total de points là, ça aurait vraiment senti le titre.

41pts, pas de trou fait, j'ai peur que ça soit insuffisant pour une équipe qui recevrai certes les 3 meilleures équipes, mais qui se déplacera chez tous les "moyens bons" (Rennes, ASSE, Montpellier, Bordeaux voire Lille, Nantes et Nice).


@sissa

Tu te rends compte de ce que tu dis ?
les déaites sont là on ne peut rien changer, Lyon avec ses matchs contre Bastia, Nantes ou Metz ont pas de regrets ?
Paris avec ses matchs contre Rennes Reims et autres.
Message posté par Mou-rinho


@sissa

Tu te rends compte de ce que tu dis ?
les déaites sont là on ne peut rien changer, Lyon avec ses matchs contre Bastia, Nantes ou Metz ont pas de regrets ?
Paris avec ses matchs contre Rennes Reims et autres.



Je veux dire que l'OM a mangé son pain blanc à mon avis, et qu'il aurait donc fallu créer un écart plus grand sur cette première partie de saison (j'exclus pas une 2ème partie à 38-39pts, mais 80pts ça risque de pas suffire pour être champion). La situation était identique il y a 2ans, sauf qu'il y a 2ans les 38pts obtenus étaient déjà inespérés, avec des matchs complètement ratés (1-4 contre l'OL et VA) alors que là sur les 19 matchs, l'équipe a toujours eu la possession et a toujours été en position de ramener des points, il ne me semble pas que la réussite ait été au max, par exemple.
Mou-rinho Niveau : CFA
Message posté par sissa


Je veux dire que l'OM a mangé son pain blanc à mon avis, et qu'il aurait donc fallu créer un écart plus grand sur cette première partie de saison (j'exclus pas une 2ème partie à 38-39pts, mais 80pts ça risque de pas suffire pour être champion). La situation était identique il y a 2ans, sauf qu'il y a 2ans les 38pts obtenus étaient déjà inespérés, avec des matchs complètement ratés (1-4 contre l'OL et VA) alors que là sur les 19 matchs, l'équipe a toujours eu la possession et a toujours été en position de ramener des points, il ne me semble pas que la réussite ait été au max, par exemple.


Je comprends mieux ton avis, après la chance tourne, reste à savoir quand.
L'année dernière toute l'année le LOSC avait des résultats chanceux toute l'année, même chose pour Sainté l'année dernière et cette année, la première année de Baup aussi.
Mais bon la roue tourne aussi, Lyon l'année dernière était tout sauf chanceux, cette année c'est l'inverse.
Moi je suis content de voir le podium maintenant, ça veut dire que le football est respecté.

En jouant l'offensive comme le fait l'OM ou l'OL, au moins on se fait pas chier et les résultats sont là, après bon t'as le droit d'être déçu si l'OM n'est pas champion en fin d'année, mais moi en tant que supporter lyonnais, si on finit dans les 3 premiers je serais content parce que j'ai vu du beau football et qu'à la fin la coupe d'Europe est là.
ohundnisursofoot Niveau : CFA2
Message posté par Kahaine
L'incertitude quant a la conclusion du championnat je ne peux que la concevoir. ce qui me dérange un peu c'est de finir l'article avec le chapeau. Selon moi on met ca soit au debut ou a la fin mais pas dans les deux. J'ai eu l'impression de lire pour rien.


On peut voir ça comme ajoutant du style à l'article. Perso je trouve ça justifié. L'auteur montre que tout peut se passer, sans bêtement dire "a ba on sé pa c le foot", y'a tout de même de l'argumentation derrière, ça creuse le pourquoi du comment. Mais après, libre à chacun d'interpréter comme il le veut les différents arguments !
Message posté par perú
Le titre se jouera lors des confrontations directes contres paris, Monaco et lyon.
Ce qui me rassure c est que malgré l ambiance de feu qu il y a au vélodrome en ce moment, ils ne surjouent pas. Ils jouent leur jeu sans s affoler.
Donc oui le titre est possible.


Juste une question : pourquoi Monaco est-il systématiquement pris comme un candidat sérieux alors que vous omettez Sainté?

Non pas que je nous vois finir champions, mais autant je comprends le débat Paris/Lyon/Marseille, autant si vous estimez que Monaco est un candidat sérieux au titre,dans cas il faut mettre Sainté dedans aussi.

On a 4 points de plus qu'eux, 5 de moins que l'OM. On s'est déplacés au Vélodrome et au Parc. On a joué l'Europe. On a de loin la meilleure défense (5 contre Paris, ou Galtier s'est loupé, mais 7 sur les 18 autres matchs !), ce qui est un facteur non négligeable. L'attaque se retrouve peu à peu. Si ça se confirme, ben bonne attaque (ou ne serait-ce qu'un poil meilleure que le niveau zéro qu'on a pu atteindre) + grosse défense = des points... Avec cette défense, on en a pris 36 en tournant à moitié, devant il en reste pas mal sous la semelle (Hamouma, Corgnet, Erding).

Donc autant le titre me parait utopique - et c'est le cas pour Monaco aussi qui est a 9 points de l'OM - car les 3 de devant ne craqueront pas tous. Atant nous expédier des débats comme cela, me fait croire que le lavage de cerveau du CFC (qui n'a d'yeux que pour certaines écuries) marche pas mal au final.

Donc je ne vois pas en quoi Monaco nous passerait forcément devant, ni en quoi nous serions incapable de frotter sérieusement pour le podium.
Et un dernier truc : Lyon se déplacera 3 fois de suite avec l'inversion du match aller VS Montpellier, ça se prend en compte.

Perso je vois une lutte PSG/OM pour le titre et une lutte Lyon/Sainté/Monaco dans l'ordre, pour le podium et les places en chocolat. Voir Bordeaux, mais je pense qu'ils ont surtout eu beaucoup de réussite en début de saison et ont surfé sur l'euphorie. Leur collectif (BANC COMPRIS) n'est pas aussi fort selon moi que les 5 que j'ai cité précédemment. Idem pour Nantes. Rennes, saisons après saisons, je ne sais jamais quoi en penser, trop inconstant. Lille, s'est crashé comme il faut.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
10 26