1. //
  2. //
  3. // Groupe F
  4. // OM/Arsenal (1-2)

L'OM ou le syndrome de l'éternel recommencement

C'est sûr, l'OM n'a pas été mauvais contre Arsenal. Il y a même de quoi avoir des regrets. Mais ce qui est encore plus sûr, c'est que l'Olympique de Marseille, censé avoir de la bouteille en Ligue des champions, n'en est pas à son premier scénario catastrophe en C1. Pire, le club de la cité phocéenne a pris la mauvaise habitude de répéter le même match face aux grandes écuries européennes. Alors si la prestation de ce mercredi peut être motif d'espoir, elle est également motif de mécontentement. Trop bons, trop cons, comme on dit.

Modififié
0 54
SAMO. Same old shit. Toujours la même merde. C'est ainsi que Jean-Michel Basquiat signait ses premiers graffitis à Manhattan. Gageons que si quelques bombes de peinture traînaient devant le stade Vélodrome ce mercredi soir, sur les coups de 23h, l'artiste d'origine porto-ricaine et haïtienne aurait trouvé quelques successeurs. Car si la défaite laisse souvent un goût amer, à Marseille comme ailleurs, ce revers de l'OM face à Arsenal est simplement indigeste, pour les supporters phocéens comme pour les joueurs. Pourtant grand habitué de la C1, l'OM fait preuve de naïveté là où le club devrait redoubler de maturité et de clairvoyance. Au final, à Marseille, on décrit la même réalité, on dénonce les mêmes problèmes, match après match, C1 après C1, au point que tout le monde a le sentiment que tout ça n'est qu'un éternel recommencement.

L'élève capable qui a toujours la même lacune

Liverpool, Arsenal, Milan, Porto, Arsenal à nouveau ou d'autres grands noms encore. Tous ont redouté le déplacement au Vélodrome. D'autres, qu'ils soient italiens ou allemands, le redouteront à leur tour. Parce que même du haut de son Olympe, le gratin européen sait qu'à Marseille, c'est la galère. On y trouve une équipe qui se bat, une équipe qui joue et un stade qui assume son rôle de douzième homme. Mais les Phocéens n'ont plus de quoi s'enorgueillir. Car après que Steven, Pippo, Aaron et les autres ont fait un détour par le Vélodrome, ce que ces équipes redoutent n'est pas la défaite, mais la difficulté. Quand on est une grande équipe, face à l'OM, on est en difficulté, mais on ne perd pas. Mieux, on peut gagner. En fait, il suffit d'attendre. D'attendre que Marseille ne marque pas et que la faille s'ouvre. Ce mercredi soir face à Arsenal, l'OM n'a pas démérité. Mais est-ce vraiment important ? Est-ce vraiment important de réaliser un bon match et une bonne première mi-temps ? Non. Demandez à Paris. Les hommes de la capitale sont critiquables pour leur niveau de jeu proposé en Grèce, surtout en première période, mais même si l'Olympiakos n'est pas Arsenal, c'est la victoire qui prime. Au fond, c'est Steve Mandanda, interrogé par Le Phocéen à l'issue de la rencontre, qui résume le mieux la situation : « Malheureusement, les matchs passent et se répètent un peu. On a toujours cette impression d'être bien, de maîtriser, puis au final, on perd la rencontre. C'est un peu rageant. » Rageant d'être l'élève qui chope les encouragements à chaque trimestre, qui a l'impression de pouvoir aller chercher le tableau d'honneur, mais qui est plombé, à chaque fois, par sa faiblesse en mathématiques. On lui avait pourtant dit de réviser ses factorisations.

Morel – Gignac, l'axe du mal ?

Si ce qui ne tue pas rend plus fort, les Marseillais commencent à être les Schwarzenegger du football européen. Une fois, les Phocéens ont réussi à ne pas être les dindons de la farce. Ce soir-là, l'Inter Milan jouait le rôle de l'OM et André Ayew plantait de la tête pour punir les Italiens. Depuis, mais surtout avant, en C1 comme en C3 face au Benfica ou à d'autres, l'OM demeure une équipe « capable de » . C'est tout. Ce mercredi soir, l'équipe de Baup affichait un visage fondamentalement différent de celui proposé à Toulouse le week-end dernier : le collectif semblait être huilé, le trio Romao-Imbula-Valbuena aidant bien. En fait, c'est par ses faiblesses individuelles que l'OM paye à ce niveau-là. Jeter la pierre à Morel est normal. Certes, l'ancien Lorientais a, par le passé, souvent fait office de bouc émissaire pour masquer les lacunes phocéennes. Mais hier, que ce soit dans son dos, où Walcott était pourtant à surveiller comme le lait sur le feu, ou sur le but gagesque encaissé par les siens, Jérémy a montré ses limites. Cela étant, comment le lui reprocher ? Il n'est pas fait pour la C1 et le fait qu'il soit aligné ce soir-là n'est pas de sa faute. En revanche, on peut reprocher beaucoup de choses à André-Pierre Gignac. De ne pas connaître la règle du hors-jeu, notamment. Ou d'être assez peu utile dans ce genre de match où il n'aura pas l'occasion de dégainer sa spéciale, à part en touche. Puisque l'OM est capable du pire comme du meilleur, et qu'après un match pareil, tout n'est pas à jeter, comment ne pas parler de la prestation de Giannelli Imbula ? À 21 ans, l'ancien joueur de Guingamp a réalisé une prestation XXL au milieu du terrain, aux côtés d'un Alaixys Romao toujours plus indispensable. Les deux hommes seront là face à Bastia, ce week-end, dans un match que les Marseillais savent compliqué. Oui, le retour de la C1, après une débauche d'énergie pareille, physique et mentale, est toujours compliqué. Le problème est qu'à Marseille, savoir les choses ne semble pas suffire…

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Problema ? Niveau : DHR
Ils sont juste pas dans le top européen, c'est pas nouveau, on apprend rien là.
Les équipes françaises qui se qualifient sont des poucets gênants, rien de plus. Paris (et peut-être Monaco bientôt) sont maintenant dans un cas de figure différent.
le jour de la marmotte
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Je trouve le billet assez dur, et la comparaison avec le match de Paname en Grèce pas forcément utile quand on voit le niveau des deux adversaires respectifs.

Alors, on ne peut jamais se satisfaire d'une défaite, mais l'Om nous habitue à donner de l'espoir et a quand même délivré de bonnes prestations face à des clubs de bon standing comme Chelsea,Dortmund, ce qu'on ne peut malheureusement plus dire de Lyon depuis 3 ans et encore moins des Lille ou Montpellier.

Des regrets oui, mais avec des moyens limités et des joueurs faibles encore présents tel que Morel et un n°9 stéréotypé ligue 1, on peut toujours s'attendre à un miracle.... mais pas à des miracles constants.
Superbe analyse qui résume parfaitement les C1 de l'OM depuis un bon moment, Morel n'y peut rien s'il est une chèvre mais que son seul remplacant est un jeune de 18 piges (prometteur certes) mais qui ne peut pas prétendre a jouer Arsenal en Champion's !

Par contre pourquoi ne pas tester J. Ayew ou Khalifa ce week-end en pointe pour faire "souffler" Gignac mais aussi vérifier si un autre attaquant ne serait pas plus utile de ce collectif là...
A chaque fois, on y croit on y croit mais finalement on est a notre niveau a part battre des petites équipes voir quelques exploits(Liverpool-Dortmund) ou des buts a la dernière minute(Inter aller-retour) l'OM ne fait rien en LDC, Arsenal n'a même pas eu a forcer pour en mettre 2 mais bon on nous dira que battre Dortmund en Allemagne c'est possible...
Je ne veux pas jeter la pierre à l'OM parce que c'est encore pire pour l'OL, St Etienne et Nice... Mais c'est plus possible d'entendre Noel The Great et Thiriez se palucher sur le foot français alors que ça va pas bien du tout...

La formule "y'avait la place" est faisandée maintenant... ça vaut pour le PSG face au Barca l'année dernière !!!

Bâle ils ne sont pas dans le top européen mais ils tapent Chelsea à Stamford Bridge et l'année dernière, ils sortent United de la LDC...

Marseille je crois qu'ils ont plus de matchs de LDC que Naples ou Dortmund donc des joueurs plus expérimentés au global ( valbubu, mandanda, cheyrou, nkoulou, diawara, morel, fanni, gignac, payet ont tous joué pas mal de fois l'europe et la LDC ces dernières années ), le budget du club est probablement supérieur à ces deux clubs mais on y arrive pas... même à domicile...

On bosse mal en France voilà... c'est triste mais c'est comme ça...
Note : 4
Je pense que ce qui a empêché les clubs français de progresser pour atteindre le niveau de leurs homologues Anglais, Italiens, Espagnol ou Allemands, c'est par moment, le manque d'ambition.
D'un côté, nous avons certes une certaine stabilité économique et des clubs rarement en perdition financière (loin de certains clubs italiens ou espagnol), mais d'un autre côté, nous ne progressons jamais. Nous avons eu quelques grandes équipes (Reims, Sainté, Marseille, PSG...) mais jamais de grand clubs.

Aujourd'hui, quand je vois une club comme la Fiorentina, qui est certainement moins populaire que l'OM, moins riche, qui a moins d'affluence faire signer Borja Valero, Mario Gomez ou encore Giuseppe Rossi en quelques mois, ou Naples qui, " à peine remonté en Série A " mets 17M d'€ sur la table pour Cavani, je me dis que c'est peut être une question de mentalité et de manque d'ambition.

N'avons nous pas été trop frileux ?

Je pense par contre, que depuis 3 mois, l'OM et Vincent Labrune ont ENFIN montré de l'ambition, en recrutant, certes cher des joueurs qui peuvent devenir très grands. On verra si cela paye mais je trouve que ce mercato est de loin le plus ambitieux depuis dès années, et que c'est peut être le début de quelque chose de grand. En tout cas, sans mécène ni sans génie (Klopp, Fergie...), c'est peut être, à mes yeux, le seul moyen de progresser.
L'OM a montré beaucou d'envie y a rien à dire. Si seulement cette équipe pouvait faire preuve du réalisme qui l'a hissé à la deuxième place du championnat, alors là il serait possible d'entrevoir l'ombre d'une qualification. Je ne veux pas jeter la pierre, mais Morel et Gignac étaient tellement en-dessous que ça devenait gênant.
Message posté par Pascal Pierre

Des regrets oui, mais avec des moyens limités et des joueurs faibles encore présents tel que Morel et un n°9 stéréotypé ligue 1, on peut toujours s'attendre à un miracle.... mais pas à des miracles constants.


Les moyens limités c'est toujours l'excuse des clubs français quand ils rencontrent de grosses équipes européennes...

Mais faut voir le budget des clubs français... l'OM est dans le top 20 européen niveau budget soit l'équivalent d'un dortmund ou d'un napoli.
Godfather Niveau : CFA
Au fait quelqu'un peut il m'expliquer clairement le projet de l'OM. On nous explique que le but c'est prendre les meilleurs français OK. Prendre des jeunes à forts potentiels OK. Mais c'est quoi l'objectif principal de ce fameux projet ?

J'ai entendu Labrune en personne parlé de "d'un projet de 3 ans". Mais POURQUOI?
Ces jeunes ne sont certainement pas compétitifs aujourd'hui en Europe. Dans 2 ou 3 ans, si un de ces jeunes explose dans le meilleur des cas bien sûr, ce jeune risque de partir comme Drogba contre un gros chèque. Derrière on reconstruit encore une nouvelle équipe avec cet argent pour de nouveaux jeunes français etc... etc..

C'est ça le projet de l'OM ??? Sans déconner où va le foot français. C'est quoi le modèle économique ? Hormis Monaco, Paris ou Lyon dans une moindre mesure (étant au début d'un projet stade) qui ont un modèle critiquable certes mais un modèle clair et limpide, c'est quoi le modèle pour le reste ???
Message posté par Pascal Pierre
Je trouve le billet assez dur, et la comparaison avec le match de Paname en Grèce pas forcément utile quand on voit le niveau des deux adversaires respectifs.


Au contraire, c'est la même situation, sauf que maintenant Paris est passé dans le camp des "gros". Dans le sens où comme Mars, l'Olympiakos y a cru et "avait la place" en première mi-temps. Mais n'a pas concrétisé ça par un avantage au score. Comme Arsenal, Paris a géré ses temps faibles, fait le dos rond, laissé l'adversaire se fatiguer. Puis a planté le couteau. Plusieurs fois. Comme Arsenal. Comme le Real aussi d'ailleurs (bousculé en première avant de dérouler en seconde).
Très bon article. Marseille c'est exactement ça: une équipe capable de bouger les gros mais qui perd à chaque fois. ça compte aussi pour le premier PSG-OM de l'an dernier.

Thauvin putain ça sent tellement le fiasco par contre...
toujours pareils dans ce genre de matchs.
l'om fait jeu égal,semble pouvoir l'emporter jusqu'a l'erreur individuelle ajouté au manque d'éfficacité,qui fait perdre le match.
il y avait vraiment la place face à un arsenal pas terrible avec un gardien en mousse.
l'erreur de morel est impardonable mais d'autres joueurs ont été inexistant comme payet ou gignac qui fait vraiment regretter que l'om n'est pas pu recruter gomis,un vrai avant centre qui pèse sur les défenses et ne se prend pas pour un ailier.
Un moment on a ce qu'on mérite.

Quand on est un professionnel du recrutement, qu'on sait qu'on va jouer la Ligue des Champions, et quon claque 15 millions dans Thauvin au lieu de se prendre Civanitch et un vrai arrière gauche, il est normal que les deux points faibles criants de l'effectif nous pénalise dans les moments clés.

Morel a un petit niveau L1 et craque sans surprise face à Arsenal et Gignac n'est pas un buteur renard des surface, et a donc du mal à jouer le hors-jeu ou à être décisif.

Je comprends même pas que certains s'étonne, tous clubs d'Europe connaissent les points faibles de Marseille, c'est les mêmes depuis looongtemps...

Pas que de la malchance ou du mental, c'est un réel déficit de talent à certains postes, rien d'autre.
nathaninho Niveau : CFA2
On parle d'expérience pour l'OM, mais hier soir au coup d'envoi, les joueurs de Marseille comptaient 412 matchs de coupe d'europe (C1 et C3) alors que ceux d'Arsenal en comptaient 702. La différence est énorme, et l'expérience aussi
bobignyinter Niveau : Loisir
C'est vrai que l'OM depuis 10 ans stagne en champion's leur niveau n'a jamais vraiment évolué leur statut d'équipe de seconde zone aussi c'est dommage,
un club comme Napoli était y'a 10 ans sen troisième division et aujourd’hui un a Higuain comme avant centre et l'autre Gignac c'est dommage.
Valbuena c'est un très bon joueur mais il lui manque un petit grain de folie et de réussite pour devenir magique (en partant a l'étranger peut-être).
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
la difference entre un club comme marseille et un grand d'europe c'est la gestion des temps forts et faibles, mais c'est aussi le physique qui ne tient pas. mais ce physique est aussi la resultante d'un style de jeu. arsenal fait plus courir le ballon que marseille et les marseillais ont plongé en 2nd mi-temps.
maintenant les coups du sort ont une place tellement negligée. parce que mertesacker peut tres bien mettre un csc, le ballon dévié dans le but peut tres bien au contraire etre un cadeau pour mandanda et paris subit 2 poteaux ou sirigu est battu avant de mettre son contre en grece.
et on refait les matches et la tactique avec ses donnees. est ce les qualités de coach et du groupe de Mud qui fait que nani sort sur un rouge et chamboule toute l'histoire du match contre madrid l'an dernier?
gil scott-heron Niveau : Loisir
Message posté par Al Bundy


Les moyens limités c'est toujours l'excuse des clubs français quand ils rencontrent de grosses équipes européennes...

Mais faut voir le budget des clubs français... l'OM est dans le top 20 européen niveau budget soit l'équivalent d'un dortmund ou d'un napoli.


+1 c pas un probleme de pognon.
c un probleme d'attaque !!!
on a le championnat le + fermé, le + chiant d Europe.....les mecs savent plus ce que c est que de mettre des buts !!
schemas offensifs inexistants !!

c pas Fanny et Imbula qui ont eu plus + grosses occaz' ?? ya pas un stud la ???

Valbi: grand moment de "Cast Away"....pas facile de faire un jeu d equipe qd on est tout seul. (ya un site de stat ou on peut voir le nombre de ballon touché ?)...
Note : 3
"Au final, à Marseille, on décrit la même réalité, on dénonce les mêmes problèmes, match après match, C1 après C1, au point que tout le monde a le sentiment que tout ça n’est qu’un éternel recommencement."

Personne pour voir la bonne référence à Youssoupha ?
Bah ouais, dès que ça passe pas sur Skyrock ya plus personne !

C'est marrant à quel point deux commentateurs qui ne connaissent strictement rien au poste de gardien de but peuvent faire et défaire le jugement des telespectateurs.
Sczeczny hier c'est une intervention cafouillée sur la frappe de Payet mais c'est ausis une intervention au sol propre et rapide sur la dmei volée du même Payet, c'est des interventions aériennes salvatrices (un de ses points faibles), c'est un jeu au pied réglé et une vigilance de tous les instants sur les essais de loin (dont je crois une frappe violente d'Imbula qu'il capte sans broncher). Alors certes il a une dégaine parfois risible, il n'est pas académique dans sa position de mains mais hier il a fait son match comme depuis le début de saison.

Sur l'OM, pas assez décisif dans les deux surfaces, là où les bonnes équipes se transforment en grandes équipes tout simplement. Trop stéréotypé devant, pas assez incisif derrière.

@Al
C'est le Real qui sort MU l'an dernier, Bale c'était il y a deux ans. Tu ne peux pas non plus jeter le bébé avec l'eau du bain, certaines équipes travaillent très bien en Ligue 1 et de vraies cellules/réseaux de recrutement commencent à se mettre en place (à Evian, St E, Toulouse notamment). La comparaison avec Naples est également difficile, De Laurentis ayant amorcé la pompe lors de la reprise du club. Pour le BvB, voyons ce que l'après Klopp nous réserve.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Del Nido les bons tuyaux
0 54