1. //
  2. // OM/Evian TG

L'OM n'a plus le temps

C'est une équipe marseillaise sous pression qui s'apprête à recevoir, ce soir, un promu sans complexes. Si la pression qui pèse sur les épaules phocéennes est énorme, la victoire semble impérative pour ne pas gâcher définitivement la saison. Mieux, grâce à un calendrier favorable, un succès pourrait lancer la saison des joueurs de Didier Deschamps.

Modififié
0 19
Vraie tradition, vrai cliché, le Pastis est plus qu'une simple boisson. C'est aussi le baromètre qui mesure la pression sportive et médiatique du côté de la Canebière. Quand le moral des troupes de l'OM est au beau fixe, l'arôme et la douceur de l'anis viennent caresser le palais et humidifier la bouche bavarde de supporteurs heureux ça et là à travers les cafés du Vieux Port. Comme souvent, c'est quand tout va mal que les choses se gâtent. Exit l'exquise sensation de rafraichissement, exit l'eau, exit le verre, la bouteille se vide au goulot, et la biture est violente. Vite, il faut boire, boire pour oublier, boire pour ne plus parler ou alors ne plus se souvenir. En ce moment, sous les yeux faussement affligés de la Bonne Mère, les verres sont aussi vides que les batteries des joueurs de l'OM. A défaut d'une prière lancée là-haut, certains jettent une bouteille à la mer. Un appel à l'aide qui pourrait bien avoir été entendu. Cette fois-ci, la bienfaitrice n'est pas perchée sur un piton calcaire mais sagement placée dans son bureau parisien. Après un début de saison chaotique, les joueurs de Didier Deschamps peuvent remercier la LFP : six de leurs sept prochains matchs se joueront face à des adversaires largement à leur portée. De quoi faire taire certains bavards et remettre les pendules à l'heure. Reste à savoir si les Marseillais en sont capables.

Bonnet d'âne

On évoque souvent, à tort et à travers, la pression que subissent les joueurs de l'Olympique de Marseille. Depuis dimanche, et une défaite aussi logique que douloureuse lors de l'Olympico, cette pression est devenue invivable. Du croissant du matin à la tisane du soir, en passant par les cacahuètes de l'apéro, l'actualité du onze phocéen est sur toutes les lèvres. Sur celles de ses adeptes, comme sur celles de ses détracteurs. Aujourd'hui, l'actualité de l'OM, c'est un indigne statut de bonnet d'âne de la Ligue 1. Une situation totalement inimaginable à l'orée de la saison 2011-2012, dans laquelle les joueurs de Didier Deschamps se sont mis seuls, comme des grands, en jouant comme des petits. Si les Phocéens sont relativement peu inspirés devant, c'est une nouvelle fois par leur naïveté défensive que les ouailles de Didier Deschamps se sont distingués face à l'Olympique Lyonnais. Les carences, défensives ou offensives, physiques et mentales, sont abyssales, les maux douloureux et les solutions peu évidentes. Mais au soir d'un match crucial pour la suite de la saison, l'enjeu n'est pas là. Aujourd'hui plus que jamais, l'Olympique de Marseille vit dans l'urgence. Constamment scruté par les observateurs, le niveau que les coéquipiers de Steve Mandanda afficheront ce soir ne captive que très peu les principaux intéressés.

Sous-pression

L'opération du soir est comptable, mentale et d'autant plus périlleuse qu'elle devra se faire à domicile, face à des supporters plus motivés à l'idée de siffler un raté de Djimi Traoré qu'à s'amouracher d'une touche longue d'Azpilicueta. Cette urgence de résultat, Didier Deschamps la connaît. Selon lui, il n'est même pas nécessaire de la souligner auprès du groupe. Conscient des difficultés actuelles de son équipe, l'entraîneur phocéen avoue toutefois qu'il souhaite privilégier la cohésion de son équipe dans cette situation difficile : « Nous n'avons joué que six journées, il reste encore pas mal de matchs. Cette place de lanterne rouge n'est pas symbolique, cette place, c'est notre réalité. Je ne suis pas là pour faire des cadeaux, mais je ne veux perdre personne dans le groupe. Je ne m'attends pas à ce que le public nous accueille avec des fleurs. De même, je n'ai pas besoin de dire aux joueurs qu'il y a obligation de résultat » . C'est donc cette confiance qu'il faudra retrouver face à un promu bluffant. Vivement touché par la situation du club, le capitaine phocéen Steve Mandanda insiste sur l'importance de la performance collective par rapport à la performance personnelle : « Je m'en fous de prendre un but casquette tant que l'on gagne. Il va falloir s'appuyer sur le groupe, pas que chacun fasse son petit numéro » .

Si contre Lyon, même médiocre, la défaite pouvait être considérée comme logique, il est difficile pour les Marseillais d'envisager autre chose que les 3 points contre le promu Evian, qui sera de surcroît privé de son maître à jouer Jérôme Leroy. Pas de complexe d'infériorité envisageable, pas de possibilité se cacher une nouvelle fois. Certes, les Haut-Savoyards ont tenu en échec Bordeaux et surtout le Paris Saint-Germain, mais l'occasion de se refaire la fraise est trop belle pour les Marseillais.

L'OM n'est pas mort, vive l'OM

Avec des si, il paraît que Souleymane ferait du ski au Sénégal. Le fait est qu'avec une victoire ce soir, les Marseillais pourraient, en plus de s'enlever une sacrée épine du pied, se lancer dans une remontée aussi folle que probable. Après Evian, ce sont Valenciennes, Brest, Toulouse, Ajaccio, Dijon et Nice qui se dresseront sur la route du vice-champion de France en titre. Des rencontres abordables en perspective donc, pour des Marseillais qui, s'ils retrouvent un brin de confiance, pourraient profiter des prochaines semaines pour “faire une série”. La confiance, le mot est sur toutes les lèvres, mais ce sont une nouvelle fois celles de Deschamps qui l'expriment le mieux : « L'important, c'est de garder confiance. Quand il y a un manque de confiance, le rendement est inférieur de l'ordre de 50% » . 50% de mieux que l'OM de maintenant, ce n'est pas forcément flamboyant, mais c'est déjà pas mal pour une équipe qui, selon son capitaine, a tiré un trait sur le titre : « Le titre, on va l'oublier complètement. Si j'en parle, vous allez dire à raison que je me fous de votre gueule. On a de la chance de jouer mercredi, ça ne nous laisse pas le temps de cogiter » . C'est donc pour les points, la confiance, et pour rendre le goût de la boisson du soir un peu moins âpre que les Marseillais iront chercher la victoire ce soir. Contrairement au Pastis, le football champagne peut attendre.

Swann Borsellino

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

on peut prédire que Evian TG va venir au vél' avec le couteau entre les dents, en espérant tenir le 0-0 le plus longtemps possible pour que les olympiens se crispent et que les sifflets descendent des tribunes...

la solution, c'est de rentrer à fond dans le match, de marquer très rapidement un (ou deux plutôt) but(s) et de forcer les savoyards à ouvrir leur jeu...

et que tout le stade pousse derrière ses joueurs, plutôt que de balancer des messages de colère (qui n'a pas lieu d'être, on peut être déçu par le début de saison, mais en colère ???) ou des insultes aux joueurs...
Indeed avec le calendrier qui les attends l'OM devrait refaire surface au niveau du classement. Mais quand meme ca me ferait BCP rire qu'ils se plantent face a Evian TG xD!
L'OM.... Leur pire ennemi? Les médias.
Après leur écrasante victoire 0-1 contre le terrible Olympiakos, représentant du terrible chapeau 4, invaincu en Greek league (normal, ils n'ont pas repris) avec des ballons d'or en puissance en attaque: Mirallas, Djebbour ou Pantelic, tous les médias ont lancé que leur saison était lancée... Sauf que... sauf que le w-e, ils jouaient contre la seule équipe française invaincue cette saison en matchs officiels et qui, n'avait pas pris de but en semaine à Amsterdam contre le dernier champion et leader actuel d'eredivise et en ayant faillit en marquer quelques uns.

Mais bon, le match était joué d'avance: Marseille n'allait faire qu'une bouchée de cette équipe... qui, déjà? Lyon? ils ont déjà été champion?

Le problème des journalistes partisans, c'est que leurs campagnes médiatiques nuisent bien plus à leurs clubs qu'elles ne les aident.

Les journalistes parisiens voient déjà Paris champions, ce qui serait étonnant. Paris sera probablement parmi les 4 premiers, mais face à Lille et son plan de jeu ambitieux et son recrutement intelligent, ou face à un Lyon à l'effectif inchangé et à la mentalité revancharde, ils partent de bien plus loin.

Marseille a fait un recrutement calamiteux: un milieu défensif en retraite, un arrière latéral excellent dans un collectif mais au talent individuel faible... Deschamps a pourtant toujours bâti ses équipes sur une grande discipline tactique, un immense impact athlétique et un talent individuel important... Jamais sur un collectif et une possession de balle à la lorientaise. C'est triste à dire et j'espère me tromper, mais il est probable que Marseille ne joue pas de coupe d'europe l'année prochaine. Après c'est sur qu'ils vont se maintenir, comparé à des Dijon, Ajaccio, Nancy, Etc...
@tatayoyo : le nickname, c'est en hommage à yohann Gourcuff ?

l'analyse est un peu biaisée, tu utilises l'argument du niveau de l'adversité pour dénigrer l'olympiakos mais tu oublies d'utiliser cet argument quand tu compares les parcours en championnat des 4 soit disant "gros"

"Après c'est sur qu'ils vont se maintenir, comparé à des Dijon, Ajaccio, Nancy, Etc..."

par exemple, tu cites là les adversaires que l'OL a rencontré quand marseille a joué contre des équipes quasi toutes top 10 la saison dernière...

de même l'argument du projet de jeu du LOSC est acceptable, mais mettons que l'OM gagne ce soir, le club se retrouve à 6 points du LOSC, alors même qu'il resterait 93 points à prendre (et au vu l'inconstance des équipes de tête en L1, ça ne parait pas impossible à rattraper, non ?)

je crois me souvenir que l'OL avait 12 points de retard sur l'ASM après avoir plié 3-0 à Monaco en 2004 (et on était déjà dans la phase des matchs retours), ça ne pas empêché l'OL d'être champion en fin de saison, à ce que je sache ?

dans le même genre, le PSG en 1996 s'est fait rattraper par l'AJA avec pourtant plus d'une dizaine de points d'avance...
Je suis d'accord avec toi Tuzinho. Tu peux aussi nommer Lille il y a deux ans ou Lyon l'année dernière. Même s'il n'y a que 6 journées de jouées, elles donnent une première indication sur le niveau des équipes.

Lille joue toujours aussi bien mais encaisse des buts. Paris est déjà un gros morceau à jouer mais avec quelques périodes de flotement du aux automatismes mal rodés. Rennes, Toulouse et Montpellier semblent être encore plus solide que les autres années mais avec des effectifs limités techniquement ou qualitativement. Et Lyon a quand même battu Montpellier, leader à l'époque et équipe solide en ce début de saison et Marseille mais semble encore fébrile en défense par moment...

Ces équipes sont déjà présentes, Marseille pas encore. Je ne doute pas de Marseille pour gagner des matchs, ce qu'il faut comprendre, c'est que même s'ils gagnent, les autres peuvent gagner dans le même temps, donc entretenir l'écart. Et tu soulignes bien que, si Marseille en est là, c'est parce qu'elle a déjà rencontré beaucoup de ces équipes bien classées.

Cependant, tu conviendras que si tu ne gagnes pas de temps en temps contre des Toulouse, Auxerre, Rennes ou même Lyon; c'est à dire contre des équipes de première partie de tableau, tu ne peux prétendre ni à devenir champion ni à bien figurer. Et Marseille a vraiment intérêt à se ressaisir. Et s'ils gagnent ce soir, leur match le plus important sera surement celui contre Toulouse, le vrai test. S'ils ne gagnent pas, alors la question sera juste d'essayer de se maintenir ou de remonter en première partie de tableau, en oubliant l'europe.

Le championnat semble dense en équipes prétendantes à l'Europe cette années. D'où le sens de ma conclusion, ce à quoi il aurait fallu rajouter cette explication.
Je crois que vous avez raison tous les deux, ça peut encore repartir mais rien ne dit que ça le fasse tant les lacunes sont criantes.

Je crains surtout qu'outre l'absence de talent, de sérénité, d'efficacité, ce soit l'absence de caractère qui soit la plus criante, je me sentirais plus à l'aise dans ce genre de situation s'il y avait encore des Cana ou des Heinze dans le groupe.

Le danger aussi c'est que beaucoup de joueurs auront peut-être, si ça continue comme ça, la tentation de jouer la carte perso pour s'assurer un meilleur avenir... ailleurs.

Peut-être même des garçons qu'on aura pas le temps de voir avec Deschamps : Omrani & Gadi.
@Tuzinho
Rennes et Montpellier limité techniquement et qualitativement?
Je pense que Rennes et Montpellier ont, et c'est triste à dire, un effectif au moins aussi cohérent et talentueux que celui de l'OM.
Belhanda, Giroud, Bocaly, Sailhi, Souley Camara, El kaoutari, Estrada, Jourdren d'un côté et Mangane, KTC, Montano, Boukari, Hadji, M'Vila, Féret, Pajot de l'autre c'est du prometteur, du talentueux, du vrai bon joueur de L1 et je ne vois vraiment pas en quoi l'effectif de catcheur de l'OM est foncièrement au dessus mis à part deux trois individualités au dessus du lot (M'Bia et Remy surtout).
PS: oublié Pitroipa aussi
merci Arigold pour nous avoir listé l'effectif des clubs de Rennes et Montpellier, mais je ne parle à AUCUN MOMENT de ces clubs dans mes posts...

faut dire que pour que je parle de Rennes, il faudrait vraiment qu'une météorite s'écrase en centre ville...
My bad Tuz, j'ai confondu avec tatayoyo.
L'OM a quand même un jeu bien merdique depuis quelques saisons (même lorsqu'ils ont été champions). Alors oui, on peut avoir un jeu merdique et être champion, mais là...
pas de souci AriGold, mais j'étais sacrément surpris, j'ai du me relire juste pour vérifier :)

@JMA : la saison 2009/2010, l'OM possède le meilleur passeur du championnat (Lucho -meilleur joueur de l'équipe aux notes cette saison là-), le meilleur buteur (Niang), et le club possédait aussi deux autres stats sympas : le plus de centres et le plus de frappes au but...

après l'objectivité (pour toi mais tout autant pour moi) et le fait de supporter un club ne font que rarement bon ménage !!
@Arigold:rhhhooooo, je dis pas que Rennes et Montpellier ont un mauvais effectif... bien au contraire ils sont parmi les outsiders du championnat. Je dis juste que si un de leur leader technique ou physique se blesse, leur remplaçant est loin d'être du même calibre. Par exemple, si Bedimo, auteur d'un bon début de saison, se blesse, l'effectif devient ric-rac (Rennes tire déjà la langue avec Mangane et Boukari). Pareil à Toulouse si Tabanou ou Cissoko ou Capoue se blessent...

Faut toujours se justifier... incroyable.
@tatayoyo
Je peux te répondre la même chose en cas de blessure de Hazard, Mavuba, Gameiro, M'Bia (on l'a bien vu), Remy.
Si Bedimo se blesse tu peux toujours faire glisser El Kaoutari à gauche, faire reculer Estrada (qui a déjà occupé ce poste en séléection) ou faire confiance à Jeunechamp le vieux grognard.
Je cherche la petite bête mais on se lamente ou réjouit c'est selon des difficultés de l'OM en ignorant le fait que l'effectif est vraiment quelconque cette année, en tout cas bien affaibli qualitativement par rapport aux années précédentes (surtout si DD persiste à utiliser un sytème tout sauf adapté aux qualités des joueurs qui composent son groupe) alors que d'autres écuries estqmpillées "outsiders" peuvent profiter d'un groupe plus élargi et s'appuyer sur un centre performant (contrairement à l'OM).
@ AriGold : "(surtout si DD persiste à utiliser un sytème tout sauf adapté aux qualités des joueurs qui composent son groupe)"

Ben justement, moi je trouve que son 4-3-3 avec Diarra en 6, c'est LE système adapté aux qualités des joueurs. Après effectivement, dans ce système, Amalfitano est remplaçant, et Ayew joue sur une aile (ce qui n'est pas son poste de prédilection, mais il a été tellement à ce poste qu'on peut difficilement dire que ce n'est pas, disons, un de ses postes)...

À Marseille, actuellement, tu auras beau mettre le schéma tactique que tu veux, si les joueurs sont les mêmes, ça changera rien. Le problème de l'OM, actuellement, c'est les performances des 11 titulaires...

Et pour reprendre Duga, "Tu as mettre le schéma tactique que tu veux, ce qui compte, c'est l'animation...". Et l'animation à Marseille, tout le monde commence à la connaitre.

Aller amis marseillais, mettez un peu de folie dans votre jeu...
la fin d'un cycle : j'espère juste que l'autre bur.ne assainisse les finances du club dans l'objectif de le vendre.

j'en peux plus des Dreyfus de merd.e qui ont pourrit l'OM depuis le début (et rien à secouer des millions investis, quand on voit comment ils l'ont été!)

Faut juste qu'on profite de cette fin de cycle pour faire un grand nettoyage : les daubes style José Anisette, les joueurs pétés et qu'ont pas le niveau comme Diadora et Gignac, et enfin, cet ersatz de grand entraîneur qui comprend rien au métier et vit encore dans la série A des 90s (et encore!)..

Foutez tous le camp, laissez nous galérer 2-3 saisons avant de redevenir compétitif! Dans un beau stade, avec des vrais joueurs et des vrais maillots

j'en viens à espérer la ligue 2 quand je vois comment ce club tourne, de la présidence aux supportes en carton!
La haine, celle de mon propre club et de ce foot à gerber qui dépense plus en millions qu'en passions

désolé pour la lancée haineuse, mais j'ai la nausée...
Oui, c'est sur que Marseille, cette année a un effectif qui fait moins peur, entre erreurs de casting, joueurs sur la pente descendante et ceux en méforme en ce moment... ça commence à faire beaucoup...
@Tatayoyo : "Faut toujours se justifier... incroyable."

Ben c'est un peu le but d'un débat, argumenter ses propos non ?

@Pg043 : Je ne suis pas vraiment d'accord avec toi quand tu dis que le 4-3-3 est le système adapté pour Marseille. L'effectif est composé d'une floppée de milieux de terrain mais seulement d'un seul ailier de formation ! Il serait peut-être plus judicieux de gonfler le milieu de terrain et de moins écarter le jeu pour plus jouer dans l'axe car il y a énormément de qualité à cet endroit chez les marseillais.

Tu te rends compte que tu es en train de suivre un précepte de Christophe Dugarry hein ^^
Lyon leader, Marseille looser et Alain Traoré en tête du classement des buteurs. Et pourquoi pas Montpellier et Toulouse dans le trio de tête pendant qu'on y est. Bienvenue en Ligue 1, le seul championnat dans lequel Brest peut se retrouver dans les dix premiers en gagnant son premier match de la saison ce soir...

http://bit.ly/mOWJlE
Scotch_OMsoccer

Je partage ton analyse sur pas mal de points mais qui va investir un kopeck sur l'OM ?!

Virer Anigo je te suis mais outre que ce ne sera pas facile, il ne faut surtout pas croire que c'est un homme seul, il n'est que le représentant de certains intérêts.

Il y a un sacré ménage à faire dans les tribunes aussi. Est-ce que les marseillais en ont envie ? (je parle pas des supporters du club hors de la ville).

Bref, oui pour la galère mais pas sûr qu'elle dure un an ou deux...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 19