1. //
  2. // OL/PSG (2-2)

L'OM leur dit merci !

Très bon match à nouveau entre Lyon et Paris, à Gerland. La boulette monstrueuse d'Apoula qui a permis l'égalisation lyonnaise a déjà atteint les 15 millions de visionnages sur You-tube. Dont 14 millions sur Marseille...

Modififié
0 3
Bon, tout de suite le fait marquant du match... On joue la 87ème minute, Paris mène 2-1 et Lyon est réduit à 10 après l'expulsion de Cissokho. Gerland prépare comme d'hab' le goudron et les plumes pour Puel, enfoncé dans son banc qui médite sur l'“affrosité” des choses... Edel a le ballon et s'apprête à dégager loin, sûrement sur la tête de Hoarau, comme d'hab'. Sauf que... Il plante son dégagement, une reprise de volée à mi-hauteur qui atterrit sur Gomis à 25 mètres : Sylvain Armand, dos à ses buts, n'a pas réalisé qu'une couille se trame. Trop tard ! Amorti de Gomis qui fonce plein axe comme un phacochère. Il pénètre dans les 16 mètres et fusille du gauche ce pauvre Apoula d'un crevage des filets ! Égalisation : 2-2 ! Gerland exulte et Apoula demande pardon au Seigneur. Antoine Kombouaré a compris : Paris ne sera pas leader ce soir, même s'il reste six minutes de jeu, extra-time inclus... Et alors ? Immense toile de Apoula Edel ? Non ! Immense consécration de Gomis, l'homme du match ! Bafé a été fantastique tout au long de la partie : un engagement physique exemplaire dos au but ou dans le jeu aérien. Bafé a énormément ramassé de ballons, excellent point d'appui pour un jeu en remise souvent très juste en profondeur ou sur les côtés. Seul défaut : ses frappes hors cadre trop précipitées, quand il a manqué de lucidité. Il faut saluer sa façon de recevoir le ballon et de le garder pour faire monter le bloc lyonnais puis servir un partenaire lancé en retrait. Bafé a même failli inscrire le but de la victoire à la 93ème : une reprise puissante de l'exter droit aux coin des 6 mètres sur un centre de Kallström : à ras du poteau, dans le petit filet extérieur.

Sinon, un très, très bon match, avec un OL digne de son rang qui aura dominé les débats face un Paris bien en place mais souvent dépassé par la vitesse et l'allant d'une ligne d'attaque Lisandro, à gauche, Gomis et Bastos à droite, bien soutenus par un Kallström aussi volontaire qu'à Schalke. Pjanic à la baguette jouant plutôt le relayeur. Pour un OL qui avait (dé)joué mercredi en C1, la maîtrise globale, tactique et physique, méritait l'hommage appuyé. En face, Paris menait quelques contres rapides avec Giuly, Hoarau et Nenê, mais toujours bien repris par la défense lyonnaise. Pas vraiment d'occases en première période, hormis un jeu vif et porté vers l'attaque, pratiqué dans un bon esprit avec très peu de sorties en touche...

Tout changea en deuxième mi-temps avec le remplacement de Toulalan, blessé, par Makoun. Lyon pousse et ouvre la marque sur un superbe enchaînement dans l'axe aux 30 mètres Lisandro-Gomis-Kallström-Cissokho. Le latéral monté à gauche dans les 16 mètres battait de près au premier poteau Apoula, trop court (54ème). Avantage mérité tant l'OL emballait la partie. Mais comme d'hab, Lyon est incapable de tuer le match en ratant l'avant-dernier geste sur des contres ou des attaques placées. Paris égalisera logiquement sur une phase côté gauche, avec Nenê vers Hoarau sauvé du hors-jeu par un mauvais alignement de Cissokho, le buteur. Débordement du Réunionnais qui mystifie Lovren dans la surface et centre pour la tête plongeante de Nenê : 1-1 à la 63ème. Lyon ne se décourage pas et attaque à nouveau. Mais un contre parisien plein axe transperce encore le rideau défensif trop laxiste : Hoarau lance Nenê, accroché par... Cissokho ! Le pauvre gars provoque le péno et le carton rouge de son expulsion. Double peine un peu sévère. Hoarau transforme, prenant Lloris à contre-pied : 2-1 (85ème) !

Paris mène, comme en Coupe de la Ligue ! Paris est leader ! Paris est champion !... Antoine Kombouaré est un génie ! Après l'égalisation à 1-1, il a effectué trois remplacements divins : Tiéné (touché) par Ceara à la 65ème, Luyindula (transparent) par Sessegnon à la 69ème et Giuly par Clément à la 79ème ! Du sang neuf alors que Lyon accusait le contrecoup de l'égalisation et du match à Schalke. Mais Apoula Edel se muera ensuite en passeur décisif pour Gomis. Paris aura par Nenê sur coup-franc bien placé (au-dessus, 89ème) et surtout Sessegnon (une reprise à côté, seul face à Lloris, sur déviation de Hoarau, 90ème +1) la balle du 3-2... Mais on en restera là. Très beau match, avec deux belles équipes, mais qui comme Lille, ne possèdent pas encore cette maîtrise marseillaise physique et tactique sur tout le terrain et pendant presque toute une partie. Et on en vient donc au classement. Paris est 3ème à un point de Lille et Marseille (25 points) et l'OL est 7ème à 2 points. Sauf que Marseille a un match en moins et pourrait prendre le large mercredi soir en match en retard, contre Rennes à dom... Ce week-end a peut-être sonné le premier grand tournant de la saison : Montpellier battu, Rennes battu, Lille, Bordeaux, Paris et Lyon neutralisés par des nuls (1-1 et 2-2), Brest « exempté » par la neige... Tout concourt symboliquement au sacre d'hiver, au titre de champion d'automne qui tend les bras aux Phocéens. Le championnat serait-il déjà joué ?


Chérif Ghemmour

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Oh ghemmour, arrête de parler de l'OM, l'OM n a rien a voir dans ce match alors pk tu fais ça? tu es amoureux ou quoi?

je m arrêterais juste sur cette phrase "double peine un peu sévère", heureusement pour toi affelou pendant les fêtes ils font des pacqs pas cher! tu pourras alors y voir plus clair, le Aly il le touche même pas, et le Néné (comme d hab) vole! Bizarrement y a un ancien arbitre qui a dit la veille du match qu'il fallait protéger les mecs comme Néné! le titre à paris c est soit cette année soit jamais parce que là on peut pas plus vous aider!

Dernière remarque qui me fait rire, tous les matchs sont pourris quand il s agit d'équipes Françaises (genre en champion's), l'OM a gagné 3 a 0 et s est qualifié, à lire votre live ils ont eu que du cul et on dirait même qu'ils ont mal joué, qu'ils méritent pas... j ai même eu l impression en lisant le live après le match de l'OL à Shalke, que le score étant identique la prestation semblait elle aussi identique entre les 2 équipes françaises. Les matchs de ligue 1 sont intéressants que quand Paris joue. Bizarre.

Alors, stp Ghemmour soit plus impartial parce qu'à part faire de la fausse lèche à l'OM, démonter Lyon tous les 2 jours, et mettre officieusement et en fourbe Paris sur un pied d'estal tu fais pas grand chose. Si t as pas assez d inspiration pour écrire tous les jours, n'écris pas, c'est pas grave, parce que là Lyon et Marseille tu bloques dessus et ça devient relou.

A bon entendeur
C'est assez flagrant... Ta subjectivité Chérif est incroyable. Que tu sois supporter de Paris avec le maillot de Rai accroché dans ta chambre soit... Encenser Paris qui propose du jeu, pour la première fois depuis 6 ans, soit... Pénalty + rouge "un peu sévère" pour Cissokho alors qu'effectivement Néné se jette sans être touché (difficile à voir néanmoins à vitesse réelle mais le ralenti est hallucinant) c'est vraiment insupportable.

L'Equipe est un journal de merde mais leurs journalistes sont plus lucides... Ravanelli on en parle encore Néné fait la même tu fais semblant d'être aveugle. Un mec pro...

Conclusion je te donne le carton rose, celui des baltringues

Cordialement
je dirais même que ta subjectivité est insupportable.. Il n'y a pas de mal à être supporter du PSG, mais quand tu as la possibilité d'avoir un tribune dans un journal, et que l'équipe dont tu es fan est loin d'être impressionnante et irréprochables (surtout dans le jeu, car ils déjouent), tes articles ne donnent rien et en définitive ta subjectivité nuit forcément à SoFoot..

Je ne parlerais pas de l'Equipe, ce quotidien de footix... Qui tente depuis quelques temps maintenant de copier les tabloids anglais, et leur nouvelle cible, après l'équipe de France devient Lyon..

Donc stp mon cher Chérif, il est grand temps de t'acheter une objectivité, Noël approche... C'est bon signe !

salutations.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Pazzini, aussi
0 3