En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Guingamp (2-0)

L'OM engrange, Payet commence à briller

Sans vraiment briller, l'OM est venu à bout de Guingamp et se maintient dans la course à la Ligue Europa. Et avec un Dimitri Payet qui monte doucement en puissance, le peuple marseillais peut être optimiste.

Modififié

Olympique de Marseille 2-0 Guingamp

Buts : Gomis (26e), Payet (76e)

Trente millions pour un trentenaire, cela peut paraître beaucoup, qui plus est pour un club de Ligue 1. Mais quand l'OM est allé débusquer Dimitri Payet à West Ham, ce n'est pas simplement un joueur performant que Frank McCourt est allé chercher. C'était au contraire un message révélant ses ambitions et ses moyens. Moins d'un mois après son arrivée, ou plutôt son retour, le milieu offensif recruté à prix fort en Premier League a déjà commencé à donner raison à son nouveau patron. À la faveur de quelques percées improductives, mais plaisantes, et d'un coup franc détourné, mais décisif. Pas encore grandiose, mais suffisant pour maintenir l'OM à flot. À charge pour lui de confirmer et d'installer durablement son équipe dans les places européennes.

Payet se chauffe...


La star est de retour, mais les tribunes restent incomplètement remplies au Vélodrome. Il faut dire que Dimitri Payet n'est pas encore dans sa forme optimale, et donc pas en mesure de rameuter les foules de suite. C'est malgré tout le Réunionnais – sans être omniprésent dans le jeu – qui effectue la plupart des rares frappes marseillaises. Une première enroulée, de loin, à la suite d'un appui sur Bafétimbi Gomis (7e), une seconde, cadrée, mais trop prévisible pour Johnsson (24e), puis une troisième, contrée en corner par la défense (43e). De bon augure pour l'OM, qui frôle tout de même la punition à la suite d'un contre rondement mené par Yanis Salibur, mais que Marcus Coco conclut d'un tir mal maîtrisé en pleine surface (12e). Face à un bloc breton bien organisé, les Marseillais s'empalent dans des forêts de jambes dans l'axe, quand les nombreux centres de Hiroki Sakai trouvent du rouge et du noir, mais jamais du blanc. Puis Morgan Sanson a une inspiration : un caramel délivré du droit pour la tête de Gomis. L'attaquant marseillais est hors jeu au départ du ballon (26e), mais l'arbitre valide le but et l'OM rentre au vestiaire devant. Malgré une supériorité tout sauf évidente sur Guingamp.

... Payet conclut


De retour sur la pelouse, Marseille s'offre un temps fort avec une belle chevauchée de Payet finalisée sur frappe détournée (50e), puis une grosse phase de pressing pour étouffer Guingamp (52e). Mais le onze de Rudi Garcia ne sait pas tuer la rencontre et au cœur d'un second acte décousu, Ludovic Blas est tout proche de refroidir le Vélodrome d'une superbe frappe du gauche. Le ballon flirte avec le poteau droit de Yohan Pelé, clairement battu sur l'action (70e). La seule véritable animation dans une seconde période sans maîtrise de l'OM, jusqu'à la délivrance par Payet. Le coup franc de l'international français est détourné de la tête par Blas, qui à peine six minutes après avoir failli tromper Pelé, empêche son propre gardien d'intervenir (76e). À défaut de brio, Marseille a la réussite, une base de travail non négligeable pour le « OM Champions Project » . Pour le spectacle et le football ultra offensif façon AS Monaco, il faudra encore attendre. Mais ce Marseille-là commence néanmoins à avoir ses voyants au vert avec un joueur vedette qui monte en puissance, Maxime Lopez qui continue de faire ses matchs, Gomis qui continue de marquer, et peut être aussi Lassana Diarra requinqué. Il a enfin rejoué, mais a été sifflé à son entrée en jeu à la place du minot Lopez. À lui de se racheter une réputation en contribuant à une qualification européenne pour l'OM.


  • Résultats et classement de la Ligue 1

    Par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 2 heures La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 9
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 23:28 Le low-kick fou de Tony Chapron 164