1. //
  2. // OM/Rennes (3-1)

L'OM champion 2010 !

C'est fait : 18 ans après, Marseille est champion. Grâce à 3 buts de Heinze, Niang et Lucho, contre un de Briand. C'est la 9ème couronne de l'OM qui, avec 75 points, devance ce soir Lille de 8 unités. Un grand merci à Lyon qui avait battu Auxerre plus tôt dans la soirée (2-1). Une défaite de l'AJA puis le sacre au Vélodrome : une soirée parfaite, même si un peu pluvieuse... Marseille a bien mérité son titre.

Modififié
1 6
Bon, en vrac... tout plein de choses ! D'abord, immense Big Up à Didier Deschamps, artisan majeur du doublé Coupe de la Ligue/Championnat de France. Les Winners ne s'y sont pas trompés en déployant ce soir au Vélodrome une grande banderole : “Deschamps, joueur ou entraîneur, tu fais notre bonheur !” Avant la finale de la Coupe de la Ligue, DD avait parlé d' « anomalie » en évoquant les 18 années vierges de tout titre. Anomalie réparée, gommée : l'OM est revenu au top. Le top du top. On reviendra plus en détails sur l'œuvre de La Dèche cette saison. On rappellera juste qu'à Sofoot.com, on l'a toujours soutenu, toujours cru en lui (voir les articles “Le labo du Prof Deschamps I et II” dont on écrira l'épilogue cette semaine). Ce soutien n'a jamais été conditionné par l'obtention de titres, mais prodigué par le respect du à ses expériences précédentes (Monaco et Juve) et par le respect au droit de pouvoir bosser en paix ! Combien de “supporters” marseillais étaient prêts à jeter Didier Deschamps au feu à la trêve ?...



Coïncidences : c'est Didier Deschamps qui avait “donné” le dernier titre de champion à l'OM, le 26 avril 1992 au Vélodrome contre Cannes. JPP avait marqué le premier but et c'est DD qui avait inscrit le deuxième, d'une tête plongeante... Autre coïncidence : Deschamps était arrivé la première fois à l'OM lors de la saison 1989-1990, soit 20 ans pile avant qu'il ne revienne coacher le club phocéen... Enfin, il est bien sûr le dernier capitaine olympien à avoir soulevé un trophée, celui de la Ligue des Champions, en mai 1993. OM et DD, une histoire d'amour qui dure... Autre coïncidence, dans ce qu'elle a de plus prospectif, c'est le destin incroyable de Lolo Blanc et de La Dèche : ils ont réalisé le même doublé à un an d'intervalle, Coupe de la Ligue et Championnat. Un retour en force en forme de coup de poing sur la table dans le petit monde du foot français. Elle est là la grande revanche des anciens de France 98, au moment où les Bleus se préparent à un long périple en Afrique du Sud avec Ray Domenech à leur tête. Comment ne pas penser un seul instant que Blanc et Deschamps sont devenus ce soir absolument incontournables ? Qu'à travers leurs succès et leur aura, c'est tout le football français qui doit changer, avec ces deux-là, entre autres, comme inspirateurs ? On saura très bientôt ce que Lolo Blanc aura décidé. S'il prend les Bleus, on devine que ça va bouger à la FFF et que Deschamps sera l'un de ses soutiens les plus proches... A voir.



Ensuite, il faut rendre hommage à l'OM, le club, l'équipe. Toujours sur Sofoot.com, on disait à la fin de la saison passée que sur l'ensemble des deux années écoulées (2007-08, puis 2008-09) l'OM était la meilleure équipe du championnat sur la durée, aussi bien au niveau du jeu pratiqué que sur les performances statistiques, comme la meilleure attaque, etc... Maintenant que Marseille est champion, on peut tout mettre en perspective : en 2007, l'OM est 2ème, en 2008 : 3ème, en 2009 : 2ème et enfin en 2010 : 1er. Le mérite dans la continuité et inversement... Voilà pourquoi, Didier Deschamps a aussi bénéficié de toute la lointaine dynamique qu'il a concrétisée aujourd'hui. Par là même, on peut rendre hommage à Robert Louis-Dreyfus, disparu avant d'avoir vu son vieux rêve se réaliser. Féliciter Pape Diouf qui, plus que remettre de l'ordre dans les affaires olympiennes, a rétabli l'exigence d'excellence au club.



Eric Gerets a aussi légué un héritage capital : un groupe et une dynamique. Un groupe, ce sont “ses” joueurs qui composent la bonne moitié de l'effectif actuel et de l'équipe-type qui a fini ce championnat en trombe. La dynamique, c'était cette deuxième place ainsi que la Ligue des Champions. Même si la C1 2009-10 a été désastreuse pour le club, elle a permis à Deschamps de renouer de suite avec la compétition continentale majeure et de se remettre dans le bain en conditions réelles. D'où ses exigences élevées quant à sa poursuite de sa mission de coach. Il va être en position de force pour réclamer des moyens pour faire bonne figure en Ligue des Champions, et non pas juste participer... Enfin, José Anigo a servi de passerelle entre “l'avant et l'après”, colmatant souvent les brèches occasionnées par un DD parfois trop la tête dans le guidon : à la trêve, c'est Anigo qui “retient” Hatem Ben Arfa et Valbuena dont Deschamps ne voulait plus... Un mot sur Guy Stephan, dont on ne devine que le rôle technico-tactique auprès de La Dèche. Visiblement, il avait la confiance du groupe, c'est ce qui comptait...



Grand vainqueur également, Jean-Claude Dassier, président du club. Le grand chelem dès sa première année... Discuté ou pas, peu importe. Il figure au palmarès des grands noms du club, désormais. Il aura au moins soutenu Deschamps dans la tourmente et évité de s'immiscer dans les affaires sportives, c'était déjà pas si mal. On notera le tropisme TF1 qui le lie, lui, le nouveau vainqueur de titres, à Bernard Tapie, le dernier à avoir aussi remporté les succès de l'OM en 1993. Tapie, proche de Bouygues, était actionnaire minoritaire du Groupe TF1 lors de sa privatisation... Voilà Patrick Le Lay prévenu, vu qu'il va bientôt débarquer au Stade Rennais : venir de TF1 dans le foot porte bonheur. Sauf quand on s'appelle Pascal Praud... ou Charles Villeneuve.



Voilà pour ce soir. Un dernier mot pour les joueurs. Les buteurs Heinze, Niang et Lucho, symboles de l'OM d'avant (Mamade) et celui d'après (les deux Argentins). Tout comme les Valbuena, Brandao, Cheyrou, Ben Arfa, Hilton, Mandanda, Kaboré, Bonnart (autre symbole : c'est lui qui a récupéré le brassard de capitaine quand Niang est sorti) qui ont su s'amalgamer aux autres recrues Diawara (passé du champion 2009 au champion 2010, l'homme clef de la deuxième partie de saison, on en reparlera), Mbia, Lucho, Cissé, Heinze et Morientès. Les vrais héros, ce sont aussi eux. Ils se souviendront longtemps du “Jump” de Van Halen qui a retenti au moment où l'arbitre a sifflé la fin du match... et au moment même aussi où la pluie a cessé.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Bon alors si on fait les comptes, La Dèch' entraineur a disputer une finale de C1 avec Monaco, fait remonter le Juve en Serie A en 1 saison, réalisé le doublé avec l'OM dès sa première saison... En gros, que des exploits là où d'autres auraient explosé en vol ! La Juve est bancale depuis qu'il est parti, Monaco attend toujours qu'on la réveille (même si moustache fait du bon boulot apparement...). Enfin on voiyait Gerets comme un gros dur, capitaine de navire inébranlable qu'il a finalement quitté... On promettait à DD l'impossibilité de la tâche en succédant au belge et il l'a fait, facile... Bref, à moins de tenter de gagner la C1 en tant qu'entraineur l'année prochaine (impossible ??), ça serait logique de confier les blues de France à Deschamps, un des plus grands entraineurs français de tous les temps !
* C'est grâce à la clef Deschamps > la preuve en image : http://tinyurl.com/3yqxkr3 *
Grand Cono. Pascal Praud il ete de TF1 pourtant ca n'a pas porté chance à Nantes
vive le gros suçage de boules. aucune éthique chez So Foot.
Milan Acier Niveau : Loisir
[image]http://medias.doublet.pro/medias/images/produits/2a90ae77356615edcd582fd0f929bd53.jpg[/image]
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1 6