1. //
  2. // 8E
  3. // OM/Lens (4-0)

L'OM cartonne Lens

L'OM se qualifie pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue grâce à Gignac, Jordan Ayew et un doublé de Loïc Rémy (4-0). Les Marseillais se rassurent en claquant quelques jolis pions. Seizièmes de Ligue 2, les Lensois ont la tête sous l'eau.

Modififié
0 3
Marseille - Lens: 4-0
Buts: Gignac (12e), Ayew (68e) et Rémy (83e, 90e) pour l'OM.

Deux victoires consécutives. Marseille tient sa première série de la saison. Les Olympiens ont fait exploser de très faibles Lensois qui peuvent s'inquiéter de leur avenir en Ligue 2. Les 21 000 supporters présents au Stade Vélodrome se sont régalés en deuxième période, ils ont vu les Marseillais dominer et remporter un match avec maîtrise. Un sacré exploit par les temps qui courent. L'OM se montrait déjà supérieur en tout début de partie. Jordan Ayew reprenait un centre d'un Amalfitano omniprésent ce soir mais la tête du Ghanéen passait largement au-dessus (8è). Djimi Traoré, titulaire en défense centrale, s'essayait lui aussi au casque quelques minutes plus tard, Kasraoui dégageait en corner en catastrophe. Lens se contentait de défendre et le manque d'ambition lensois allait plomber les Sang et Or. André-Pierre Gignac allumait une demi-volée à l'entrée de la surface après un mauvais dégagement de Willam Rémy, rien à voir avec Loïc (1-0, 12è).

Ayew chaud bouillant

Voyant la faible opposition nordiste, Jean-Philippe Sabo osait lui aussi la demi-volée à la demi-heure de jeu. Mais on ne peut pas marquer et connaître sa première titularisation avec l'OM le même jour. Lens a eu un quart d'action en première période. Une frappe de Thorgan Hazard, le frère de, qui s'envolait dans les travées du Vélodrome (29è). Puis plus rien. Jordan Ayew et captain' Kaboré tentaient tour à tour des tirs de fouine. Sans conséquences pour un Kasraoui dont les doigts commençaient à sacrément chauffer. André-Pierre Gignac se distinguait dès le retour des vestiaires bien servi par Morel mais la frappe enroulée de Dédé trouvait ses potes du kop (48è).

Les manchettes de Bracigliano

Vînt alors la première frappe cadrée de Lens. On est à la 57e minute de jeu. Le gros coup-franc de Rémy trouvait la manchette de Bracigliano. Le match tombait dans l'à-peu-près, André-Pierre Gignac se montrait plus précis. L'ancien Toulousain effectuait deux frappes consécutives dans la surface lensoise, la deuxième détournée sur le poteau par Kasraoui (61è). Dédé sortait sous les ovations quelques minutes plus tard quand Bracigliano tentait et réussissait sa seconde manchette du match. Jordan Ayew décidait d'accélérer avec une frappe à l'entrée de la surface qui nettoyait la lucarne de Kasraoui (2-0, 68è). Prise de balle, dribble, tir du droit : tout est parfait sur cette action. La timide réaction d'orgueil des Nordistes n'y changea rien. Loïc Rémy corsait même l'addition en reprenant parfaitement un centre de Morgan Amalfitano dévié par Ayew (3-0, 82è). L'international tricolore y allait de son doublé après un superbe travail de Mathieu Valbuena sur le côté gauche (4-0, 90è). L'OM se qualifie pour les quarts de finale de la compétition. Une Coupe qui, au vu des pauvres résultats en Ligue 1, pourrait permettre aux Olympiens d'accéder directement à l'Europe la saison prochaine.


Par Romain Poujaud
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

le stade "veldorome", c'est une tentative de l'auteur pour le nouveau naming du stade ?

C'est une faute de frappe, c'est grave?
La faute de frappe c'est pas grave. Par contre, c'est Valbuena qui centre en retrait pour Ayew (qui passe ensuite à l'aveugle à Rémy), et non Amalfitano.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 3