1. //
  2. // 35e journée

L'OM assure enfin son maintien

Enfin ! Après des mois de disette, l'OM a enfin gagné un match en Ligue 1. La victime généreuse s'appelle Nancy. En haut, Lyon et Lille ont gagné.

Modififié
0 2
Caen 1 – 0 Lorient

Heurtaux vient peut-être de marquer l’un des plus beaux buts de la saison. Et certainement le plus important. Auteur d’une incroyable fulgurance à la 67e minute de jeu, le défenseur caennais, après une perte de balle, récupère la chique et balance une frappe des trente mètres en plein dans la lucarne lorientaise. Un missile qui dépanne bien Caen, englué dans un match compliqué et qui peut désormais aborder la course au maintien dans de meilleures dispositions. Un pion qui oblige les Lorientais à accrocher une victoire lors de trois dernières rencontres qui promettent.

Lyon 4 – 1 Valenciennes

Un bâtard étant redevenu un enfant illégitime ou un animal n’étant pas pure race, les Lyonnais pouvaient tranquillement se concentrer sur la réception de Valenciennes. Opposés à des Nordistes proches du maintien, les joueurs de Rémi Garde ont bien galéré. Equilibrée, la première mi-temps se décante grâce à l’inévitable Lisandro. Bien servi au second poteau par un bon Alexandre Lacazette, l’Argentin reprend tranquillement, de volée, et trompe Penneteau. A peine le temps de célébrer leur but que les Lyonnais se mettent en difficulté. A la faute à la limite de la surface, Aly Cissokho offre un pénalty à Renaud Cohade, qui égalise. Dos à dos à la pause, les 22 acteurs ont besoin d’un beau coup de pied arrêté de Grenier et d’une tête de Cris pour mettre un peu de piment dans le match. Loin d’être ridicules, les Valenciennois vont malheureusement quitter Gerland avec une petite valise. Lisandro inscrit un doublé, avant qu’une erreur de Penneteau offre un but à Jimmy Briand en toute fin de rencontre. Les Rhodaniens continuent à courir après Lille tandis que les Nordistes regarderont attentivement les résultats sur les autres stades.

Nice 0 – 1 Lille

Et de quinze pour Eden Hazard. Toujours aussi costaud face à Nice, le petit Belge du LOSC a profité de son début de soirée au stade du Ray pour délivrer sa quinzième passe décisive de la saison. Mais avant d’évoquer le beau coup de casque de Tulio De Melo, comment ne pas revenir sur l’humiliation infligée par Hazard au pauvre Kevin Gomis, défenseur relégué à un statut de piètre danseur de samba. Cet avantage pris, les Lillois vont se contenter de faire le taf et de répondre au traditionnel défi physique proposé par les Niçois. On aura beau se focaliser sur la rencontre du PSG et sur Montpellier, si les Parisiens ne gagnent pas ce soir, les Lillois seront bel et bien dans le coup.

Ajaccio 2-1 Sochaux

Comme si Sochaux ne pouvait plus jouer un match sans que celui-ci ne devienne épique. En déplacement sulfureux en terre corse, les joueurs d’Eric Hély ont tout connu. La tristesse, d’abord, lors d’une première mi-temps incroyablement pauvre en termes de jeu. La joie, ensuite, lorsque Sloan Privat ouvre le score en seconde période. Et enfin, la descente aux enfers. Un premier carton rouge pour une faute pas évidente de Sauget sur Sammaritano en mode Valbuena, un premier pénalty, stoppé par Richert, puis un second, suite à une « Luis Suarez » de Yassin Mikari sur sa ligne. Tranquille, Kinkela n’imite pas Cavalli et trompe Richert d’une audacieuse panenka, qui frappe la transversale avant de franchir la ligne. A neuf contre onze, les Sochaliens sont assiégés et finissent par craquer sur un énorme coup de boule de Socrier. Une victoire décisive pour des Corses qui fuient la zone rouge, tandis que les Sochaliens commencent à sentir le spectre de la Ligue 2 se pencher sérieusement sur leurs épaules.

Marseille 1 – 0 Nancy

Des pertes de balle de Jérémy Morel, des frappes non cadrées de Gignac, des roulades de Valbuena. Et alors ? A Marseille aussi, le changement, c’est maintenant. Opposés à des Nancéiens aux visages assez ternes depuis quelques rencontres, les Marseillais ont profité d’un léger regain de forme et de l’arbitrage de Monsieur Varela pour remporter leur première victoire depuis 14 rencontres et pour assurer leur maintien. Comme souvent cette année, les Phocéens doivent leur salut à Loïc Rémy, qui a trompé N’Dy Assembé en première période. S’en suit un match mou et une décision aberrante de l’arbitre, qui a réussi à ne pas voir une main évidente du même Rémy dans sa propre surface de réparation. Voilà qui devrait faire un deuxième débat pour ce soir.

Brest 0 – 0 Toulouse

Elle est là, la dégueulasserie de la soirée. Traumatisés après la gifle retentissante reçue à Auxerre (4-0), les supporters brestois ont retrouvé leurs vraies valeurs avec un bon vieux 0-0 à la maison, face à des Toulousains qui n’ont décidément pas envie de jouer la Coupe d’Europe. Le héros malheureux de la soirée est brestois et s’appelle Bruno Grougi. Le milieu de terrain à la drôle de coupe de veuch a raté ce qui semble bien être le pénalty du maintien. Et vu comment on traite les anciens à Brest, il pourrait se faire virer rapidement.

Résultats et Classement

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

DIMITRI-SUR-LE-DON-S04 Niveau : Ligue des champions
J'ai faillit sortir klaxonner!

Franchement le titre, faut pas abuser quand même.
Ce titre est superbe j'en ai ri à haute voix,bien vu
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 2