En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 5e journée
  3. // Lyon/Ajaccio (2-0)

L'Olympique lyonnais vire en tête

En attendant le match de l'OM à Nancy ce soir, l'OL prend la tête du championnat avec treize points à la faveur d'une victoire sereine, face à Ajaccio grâce à deux buts de Dejan Lovren et Lisandro López.

Modififié
Lyon - Ajaccio : 2-0

Buts : Lovren et Lisandro


L’Olympique lyonnais avait l’occasion de confirmer son bon début de saison et de squatter la première place du classement avant le match de Marseille ce soir. C'est chose faite face à un adversaire promis à la lutte pour le maintien, mais dopé par la venue d'Adrian Mutu. Pas sur le pré au coup d’envoi, l’ancien joueur de Chelsea a effectué ses premières foulées en Ligue 1 pendant une trentaine de minutes. Insuffisant toutefois pour inquiéter de sérieux Lyonnais, qui n’ont pas laissé passer l’aubaine d’affronter un adversaire trop peu vindicatif en première période, et maladroit par la suite.

La détente de Lovren

Il fait chaud dans le Rhône en cette fin d’après-midi, ce qui n’empêche pas les Lyonnais de tenter d'imprimer d’entrée une mainmise sur la rencontre. La gonfle circule pas mal et Grenier, déjà buteur contre Valenciennes, chauffe gentiment les gants du portier mexicain. Les Gones ne badinent pas et se projettent vers l’avant sans tarder. L'AC Ajaccio, sûrement venu pour mettre une petite quenelle en contre, s’échine à rester discipliné, mais peine tout de même à aligner trois passes dans le camp adverse. Sinon, l’arbitre du match, Bartolomeu Varela, en plus d’avoir un prénom discutable, ne s’emmerde pas avec la psychologie et distribue les jaunes au moindre écart de conduite. Au quart d’heure de jeu, les Corses, enfin partis à l’abordage, manquent de refroidir l’assistance sur un centre en retrait de Bouhours, raté par Eduardo. Les ouailles de Rémi Garde tentent de bouger des visiteurs bien organisés. Dès lors survient l’occasion de se rendre compte que Lovren a une détente des plus appréciables : le Croate ouvre le score de la tête sur corner après une énorme occasion de Bafétimbi Gomis (25’). Les Ajacciens doivent clairement revoir leurs intentions s’ils désirent offrir autre chose que des paysages, des plages et de la charcuterie à leur nouveau partenaire roumain. Du coup, Alex Dupont, suspendu et en tribune, a le visage rouge sang de celui qui s’époumone depuis trois plombes pour faire entendre ses consignes. Surtout que Gomis n’est pas loin d’en remettre une couche. Ses frappes en dehors de la surface flirtent par deux fois avec les bois (35’ et 42’). Vercoutre, peinard, a presque le temps de goûter le soleil de cette fin d’été. Enfin, jusqu’à la 40e minute où, sur une cagade de Réveillère, il sauve les siens après une échappée de Belghazouani.

Les premiers pas de Mutu en L1


Au retour des vestiaires et sur l’engagement, Eduardo envoie un coup de boule à quelques centimètres des buts. Les Corses sont d’ailleurs plus entreprenants et se pointent aux abords de la surface adverse. Ça n’est malheureusement toujours pas d’une vigueur folle. Grenier, véritable directeur du jeu lyonnais cet après-midi, esquisse un délice de lob qui prend la direction de la lucarne mais voit sa course stoppée par un Ochoa vigilant (53’). Le rythme du match n’est pas dingue, notamment entaché de nombreuses imprécisions techniques. Tout le monde semble attendre l’entrée en jeu d’Adrian Mutu et il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Une demi-heure avant la fin, l'ancien de la Fiorentina est enfin dans la place. Un autre nouveau venu, Arnold Mvuemba, pointe également son nez. L’ancien Merlu remplace un Clément Grenier plutôt en verve. On se dit que le staff rhodanien veut conserver sa maigre avance alors que son équipe baisse un peu le pied. Ça s’excite un peu plus et Faty s’essaye à la tête sur corner. Avant que la panthère Bafétimbi ne s’oppose à un Ochoa impérial à la suite d’une petite tête plongeante. Puis Diarra perfore la surface mais enlève trop sa frappe. C’est trop timide et Licha se charge de punir les Ajacciens après un service idéal de Malbranque, décidément bien utile (75’). L’affaire est pliée, l’OL engrange encore un peu de confiance avant de défier le Sparta Prague, jeudi, en Europa League.

Les buts en video

Par Adrien Girault
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3